Haïti : les campagnes d’alphabétisation
vendredi 5 décembre 2014

par Marie-Aure


Pour revenir à la page précédente : "Haïti : l’offensive américaine"

L’émergence de la nouvelle classe politique d’après 1946 amènera le pouvoir politique à s’intéresser particulièrement à l’éducation des masses.

Une loi du 27 août 1947 crée une « Direction Générale de l’Education des Adultes » sous le contrôle du Ministre de l’Education Nationale, avec la mission « d’inaugurer, dit l’article 1er, une campagne d’éducation des adultes sur toute l’étendue du territoire d’Haïti, jusqu’à l’extinction complète de l’analphabétisme, sous la haute direction du Président de la République ». Les écoles du soir instituées surtout au profit des enfants en domesticité représentent une étape à dépasser.

Les considérants de cette loi retiennent, pour justifier la campagne, la « forte proportion d’illettrés en Haïti bien que l’enseignement primaire soit gratuit et obligatoire », « le rayonnement insuffisant des écoles du soir dans une campagne de masse contre l’analphabétisme des adultes, le caractère urgent, impératif d’une campagne de désanalphabétisation en Haïti permettant aux adultes de lire, d’écrire et de comprendre le français par le moyen du créole ».

Cette loi ferait suite à la résolution des Ministres de l’Éducation Nationale de 21 Républiques américaines à la Conférence de Panama d’octobre 1943, à l’effet de « combattre systématiquement l’analphabétisme par la création d’écoles rurales, d’écoles ambulantes ». Mais, pour louables qu’aient été de telles intentions, il reste encore à se demander ce qui en fut fait. La Direction Générale de l’Éducation des Adultes devint, par la suite, le Service de l’Education des Adultes, puis l’ONAAC, puis l’ONEC, puis l’ONPEP. La mission ALPHA sous le patronage du clergé, le Bureau d’Alphabétisation, de création récente, n’ont pas eu longue vie.

Pour lire la suite : "Education et traditions populaires en Haïti : perspectives"

Pour répondre à cet article

Pour consulter le forum lié à cet article

Marie-Aure

 

Le logo est une reproduction de peinture provenant du site http://www.dadychery.org

Cette page a déjà été visitée 23 fois.


AUTRES ARTICLES DE CETTE RUBRIQUE Haïti : les tentatives d’éducation de masse Haïti : une société profondément attachée à ses traditions populaires Haïti : un vieux débat Haïti : au confluent de deux cultures Haïti : l’offensive du clergé catholique : une thérapeutique de choc Haïti : l’action des missions protestantes Haïti : l’offensive américaine Haïti : les campagnes d’alphabétisation Education et traditions populaires en Haïti : perspectives

D'autres articles du site à consulter sur les thèmes traités ici :

Alphabétisation
Haïti : l’offensive américaine
Haïti : les tentatives d’éducation de masse

Ecole
Haïti : l’action des missions protestantes
"L’Odyssée de l’empathie" : un projet à découvrir !

Education
Swami Premananda : passé, présent, futur ...
Adulte, enfants : que transmettre ?
L’enfance de Thérèse
Haïti : l’offensive du clergé catholique : une thérapeutique de choc
Raymond Bernard : "avec une ouverture d’esprit absolue"
"Intergénér@tions la rencontre" : un grand prix à saluer !
Un calendrier interculturel pour 2008 !

Haïti
Le règne végétal revêt pour l’être humain une importance vitale.
Haïti : au confluent de deux cultures
Education et traditions populaires en Haïti : perspectives
Haïti : un vieux débat

Illétrisme


Il y a actuellement 0 contribution(s) au forum.

 


Accueil - Alphabétiquement vôtre - Sur les Routes - Horizons Traditionnels - Champs du monde - Plan du site
Copyright © 2002/2016 - Les Baladins de la Tradition