La légende de saint Mexme à Rivière
mardi 27 octobre 2015

par Ismée de Voulton


L’église de Rivière est traditionnellement liée à la vie de saint Mexme (on prononce "mɛm"), disciple de saint Martin, célèbre à plus d’un titre dans le Chinonais, et qui vécut au IVe et Ve siècles.

Sa vie nous est connue grâce à Grégoire de Tours qui écrit certes plus de 120 ans après la mort du saint, mais dit le faire grâce à une "Vie" en vers de saint Mexme en sa possession. Plus tard, les chanoines de sa collégiale de Chinon composeront également une "Vie de saint Mexme".

JPEG - 21.5 ko
Collégiale St-Mexme
Chinon

Mexme devait être très jeune moine à l’abbaye de Marmoutier lors du décès de Martin.

JPEG - 103 ko
St Mexme libérateur de Chinon en 446
Eglise St Etienne de Chinon

Il quitta la Touraine peu après et se rendit à Lyon pour rejoindre le monastère de l’Ile-Barbe.

Il revint plus tard à Chinon et y fonda un monastère, aujourd’hui collégiale Saint-Mexme [1]

Au Ve siècle, lors de la guerre entre Romains et Wisigoths, le siège de Chinon se fait long et les assiégeants coupent les sources qui alimentent la ville.

Mexme aurait obtenu alors, grâce à sa prière ardente, que des pluies abondantes permettent de remplir citernes et récipients. Le siège de Chinon fut levé.

Cet épisode est illustré dans l’église Saint-Etienne de Chinon par un vitrail du maître-verrier Lobin.

Saint Mexme, sur ce vitrail, est revêtu de la célèbre chape - chape dite "de saint Mexme" - qui fut offerte au chef des chanoines de la collégiale Saint-Mexme au XIIe siècle par la reine Aliénor d’Aquitaine qui l’aurait rapportée de la deuxième croisade.

Conservée au Musée des Amis du Vieux Chinon, cette chape est en soie et or et date de la fin du XIe ou début du XIIe siècle.

Guépards enchaînés, arbres de vie stylisés selon un motif byzantin, faucons, chacals, représentation du feu sacré, elle est surmontée d’une inscription tissée en langue coufique [2] indiquant : "Bonheur à son possesseur".

JPEG - 167.6 ko
Chape de Saint-Mexme
Musée des Amis du Vieux Chinon

Mexme serait décédé peu après le siège de Chinon à plus de 85 ans. Devenu saint, il est fêté par l’Eglise le 20 août. [3]

JPEG - 83.8 ko
Dans l’église de Rivière, la légende de saint Mexme est transcrite sur trois panneaux qui se trouvent à l’entrée de l’église, sur le mur de la chaire, près du confessionnal.

Cette légende datant du XIIIe siècle raconte une entrevue entre le grand Martin de Tours et Mexme qui aurait eu lieu ici en cette "église ancienne de Dame et Vierge Marie, au milieu de la prairie". Site que les "vieux Gaulois" nommaient les "Rives".

I

Martin, après court séjour,
De Candes partit un jour,
Par la rivière de Vienne,
Où est une église ancienne,
De Dame et Vierge Marie,
Au milieu de la prairie.

II

Alors Monsieur Saint Martin,
Avec pieuse rêverie,
Priant depuis le matin,
Au doux autel de Marie,
Rencontre le bon saint Mexme,
Très fort occupé lui-même,
Pour l’église de Chinon,
Qui plus tard porta son nom.

III

« Je voudrais, dit saint Martin,
Diriger mes pas vers Romme,
Voulez-vous, sans lendemain,
Au sérieux être mon homme,
Et voyager avec moi ? »
Bon saint Mexme se tint coi.

IV

Il dit que pour rien au monde
Il ne se mettrait en ronde
Avant l’ouvrage fini,
Dont il avait grand souci ;
Mais qu’après il irait bien
Avec Monsieur Saint Martin.

V

Ce refus, de par saint Mexme,
Fut puni sur l’heure même ;
Martin reprend son voyage
Et Mexme, plein de courage,
Met le pied sur le bateau
Descendant le cours de l’eau,
A Chinon menant la pierre
Pour la belle église faire.

VI

Le nautonnier prend la rame,
Désamarre son chaland,
Frappe les flots rudement
Sans s’effrayer de la lame
Que lui conduit la tempête
Grondant soudain sur sa tête.

VII

Le vent, l’orage et les flots
Agitent le fond des eaux,
Font si bien que le navire
Tourne, chancelle et chavire,
Et, dans le gouffre, ô malheur !
Tombe Mexme le pêcheur.

VIII

Les vieux Gaulois de ce lieu,
Alors appelé les « Rives »,
Tous convertis depuis peu
Aux prières persuasives
Du doux et pieux saint Mexme
Font entendre un cri suprême.
Tous aussitôt vers Martin
Courent conter leur chagrin,

IX

Quand Martin est près des eaux,
Il voit la barque engloutie,
Mexme noyé dans les flôts
Plus près de mort que de vie.

X

« Mexme, réponds à ma voix,
dit Martin avec puissance,
Et désormais promets-moi
D’avoir plus d’obéissance.
A Rome veux tu venir,
Ou bien là, sous l’eau mourir ? »

XI

Mexme, du fond de l’abîme,
Dit qu’il reconnaît son crime,
Que partout où il voudra
Monsieur Saint Martin suivra.
Martin lui crie à voix haute :

XII

« Lève-toi du fond du gouffre !
Dieu dans l’eau plus ne te souffre. »
Mexme alors, du fond de l’eau,
Bien près d’être son tombeau
Se présente sans dommage
Jusques au bord du rivage

XIII

Les vieux Gaulois réunis,
De le voir sont ébahis.
Monsieur Saint Martin lui-même
Etait tout émerveillé
De ce que le bon Saint Mexme
N’était ni mort ni mouillé.

Rien n’indique dans la vie de Martin de Tours qu’il se soit ainsi tardivement rendu à Rome. Quel est donc le sens de cette légende qui met en scène les deux hommes et les "vieux Gaulois" convertis par le "doux et pieux saint Mexme" ?

JPEG - 35.7 ko
Graffitis
Porche de l’église de Rivière

Les nautoniers y sont implicitement mais largement représentés.

C’est sur le fleuve de Loire et ses affluents (ici la Vienne) que l’on se déplace et que l’on commerce. Et le bourg de Rivière est riche des graffitis laissés par ceux qui naviguent ainsi et bravent vents et crues.

Cette légende montre que le saint échappe à la noyade et "se présente sans dommage jusques au bord du rivage.", et l’on y voit "Monsieur saint Martin" tout émerveillé lui-même de ce que le "bon saint Mexme" se présente à lui "ni mort ni mouillé". [4]

Signe fort pour cette profession de mariniers - et pourquoi pas pour d’autres - que la foi, la persévérance, le courage, même rebelles à une aveugle obéissance, trouvent source et pleine expression en cette "église ancienne, de Dame et Vierge Marie". [5]

Simplement mentionné sur cette fresque à l’intérieur de l’église de Rivière, saint Mexme n’en est pas moins l’un des personnages fondateurs de son histoire qui sans aucun doute a inspiré les artistes qui l’ont décorée au fil des siècles.

Pour lire d’autres pages sur cette église : "Rivière (37)"

Pour répondre à cet article

Pour consulter le forum lié à cet article

Ismée de Voulton

 

Toutes les photos sont de l’auteur.


[1] Pour découvrir ce monument, consulter : https://fr.wikipedia.org/wiki/Collé...

[2] Coufique : style de calligraphie arabe

[3] Les détails de la vie de saint Mexme ont été recueillis dans l’ouvrage de Dom Guy-Marie Oury "Les saints de Touraine" Editions CDL - 1985

[4] Les nombreux cordages représentés dans l’église - voir la photo en tête d’article - comme le choix par le comte de Galembert du thème de la fresque montrant "Jésus calmant la tempête" ne sont certainement pas fortuits.

[5] Pour plus de commentaires historiques sur cette légende, on lira avec intérêt l’ouvrage disponible sur Gallica : "Vie de Saint Mexme" par M. de Cougny. (fin XIXe)

Cette page a déjà été visitée 398 fois.


AUTRES ARTICLES DE CETTE RUBRIQUE Rivière, Notre Dame et les chimères La légende de saint Mexme à Rivière

D'autres articles du site à consulter sur les thèmes traités ici :

20 août
Le triple visage de Rocamadour

Aliénor d’Aquitaine

Arbre de vie (Sentiers de l’)
Les plantes sur les sentiers 29 à 32 de l’Arbre de vie
Les plantes sur les sentiers 24 à 28 de l’Arbre de vie
Correspondances entre les centres d’énergie cosmique et les sphères d’activité sur notre planète
Les plantes sur les sentiers 19 à 23 de l’Arbre de vie

Bateau
Les instruments de la navigation mystique
Le Bateleur
La Spiritualité dans les chansons des "Derniers Trouvères"
Des bateaux par milliers !
La famille Beckford à la Jamaïque

Chacal

Chinon (37)
Rivière, Notre Dame et les chimères

Corde
Les Bâuls et la musique
La pierre d’angle
Le Diable

Croisades
La pierre percée de Villers-Saint-Sépulcre
Elie dans les écrits chrétiens en dehors de la Bible
Les évêques croisés bâtisseurs de la cathédrale de Cahors
Le Martinisme dans la Tradition
Raymond Bernard : "pourquoi j’ai fondé le CIRCES..."

Détermination
Thérèse de Lisieux : jusqu’à sa mort...
Jonas sort des ténèbres
L’Amoureux
Il faut qu’"Il" croisse et que "je" diminue.
Géburah ou la Détermination du Chevalier

Eau
Etape 36 : De Melide par Arzua à Arca
Baptême à Saint-Julien-le-Pauvre
Le règne végétal revêt pour l’être humain une importance vitale.
Les fonts baptismaux de Laon
Les quatre éléments

Faucon
Le Bâton

Grégoire de Tours (Saint)

Guépard

Lobin (Maître-verrier)

Lyon (69)

Marie (Vierge)
La vierge noire Notre-Dame de Belloc
A propos des Vierges noires...
La Vierge couchée, Notre Dame du Yaudet
La Présentation de la Vierge
L’histoire du portail Nord de la cathédrale de Cahors
Les 7 Dormants
Calendrier de la Tradition : Novembre !

Marin

Martin de Tours (Saint)
La vie de Saint Colomban
Empreintes dans la pierre
Documentation sur Martin de Tours
Pour découvrir la suite...
Saint Martin à Amiens

Mexme (Saint)

Moyen-Age
Le monachisme Irlandais et Colombanien
Mystérieux motif à Saint-Germain-des-Prés
Saint Colomban et le monachisme du 7e siècle
Voldemort et la Licorne
Le culte de Saint Blaise
Amiens : superbe !
"Aube Templiers 2012" : six mois d’événements !

Période gallo-romaine
Martin, jeune légionnaire
Le manteau de Martin

Pluie
Etape 30 : De Rabanal del Camino à Molinaseca
Pluie sur Bbsr
La nuit la plus longue
Etape 20 : De Villafranca Monte de Orca par San Juan de Ortega à Atapuerca
Etape 17 : De Navarrete par Najea à Azofra

Rivière (37)
Enigme N°87

Vienne (affluent)


Il y a actuellement 2 contribution(s) au forum.


Pour ajouter un nouveau commentaire à cet article

 


Accueil - Alphabétiquement vôtre - Sur les Routes - Horizons Traditionnels - Champs du monde - Plan du site
Copyright © 2002/2016 - Les Baladins de la Tradition