Accueil du site Alphabétiquement vôtre Maître Eckhart Maître Eckhart et le néoplatonisme

Maître Eckhart et le néoplatonisme
jeudi 29 avril 2004

par Abd Al Haqq


Cet article fait partie d’une étude sur Maître Eckhart.
- Pour revenir au début de ce dossier.
- Pour consulter l’article précédent.

La postérité de Maître Eckhart
On peut dire aujourd’hui avec certitude que l’œuvre de Maître Eckhart fut la source de cette "mystique spéculative " désignée par l’histoire sous le nom d’" école rhénane ". Elle a su proposer des vues novatrices mettant en jeu l’expérience que l’homme fait lui-même de Dieu. Elle s’épanouira dans une vision qui marquera durablement la tradition spirituelle de l’Occident. Parmi la postérité célèbre du Maître de Thuringe, nous pouvons noter des noms tels que Suso, Tauler, Rusbroek, Nicolas de Cues, Saint Jean de la Croix, Angelus Silesius le Rose Croix, et plus près de nous des philosophes et dialecticiens comme Hegel ou Heidegger.

Mais il nous faut bien admettre qu’aucun des descendants du Maître n’alliera avec autant de force la clarté et la puissance du langage, la pleine maîtrise des concepts philosophiques et la profondeur de l’expérience mystique. Nous sommes en effet à la fin du Moyen Age et le culte ainsi que l’imagerie, les représentations du Divin sombreront dans le dolorisme et la mièvrerie. Ainsi dégénèrent les idées et les temps.

Le néoplatonisme des origines à nos jours
Si l’expérience mystique est de l’ordre de la grâce, la philosophie, elle, s’étudie et les élèves sont souvent marqués par leurs professeurs. Ainsi Maître Eckhart, le philosophe, le professeur peut se replacer dans une grande lignée, une école que l’on nomme le néoplatonisme, dont nous avons vu qu’il constitue un courant de pensée original.

JPEG - 40.1 ko
Manuscrit grec
Ce codex est l’un des plus anciens contenant des œuvres de Philon d’Alexandrie. Extrait du site de la BNF.

On peut faire remonter l’apparition de la pensée néoplatonicienne à l’antiquité romaine. En effet, les historiens s’accordent à détecter les prémices de cette doctrine chez Philon d’Alexandrie et ses contemporains qui, souhaitant réaliser une osmose entre la Torah et la pensée philosophique grecque, firent remonter la naissance de cette dernière à…. Moïse ; et certains juifs affirment que les philosophes grecs se sont livrés à un vol, un pillage de la sagesse révélée aux Hébreux ! En effet, selon eux, Pythagore était l’élève d’Orphée, lui-même enseigné par Musée. Or Musée ne serait qu’une déformation du nom de Moïse (Moshé).

Mais, parallèlement à cela, c’est toute une part de l’interprétation de l’œuvre de Platon qui va venir influencer et nourrir l’hermétisme et les gnoses, donc les religions à mystères, et en conséquence le christianisme naissant qui en est issue. Dans le même temps, on voit les pratiques et l’esprit pythagoricien influencer les communautés esséniennes débutantes dont on sait le rôle qu’elles vont jouer dans l’élaboration du christianisme primitif.

Il n’est pas possible ici de traiter de la question complexe du rapport du message évangélique et de la philosophie grecque, cependant, force est de reconnaître que les premiers artisans du christianisme sont des Juifs fortement hellénisés. Saint Paul lui-même en témoigne et sa notion d’agapè est assez proche de l’éros spiritualisé que l’on rencontre chez les platoniciens et correspond assez à l’agapè utilisé par certains stoïciens. Mais c’est avec l’Evangile tardif de Saint Jean (fin du 1er siècle ou tout début du 2ème) que le néoplatonisme va devenir une partie intégrante de la pensée chrétienne avec l’apparition du Logos platonicien identifié au Christ. De Philon, le néoplatonisme gardera et cultivera le sens mystique, c’est-à-dire celui qui concerne les rapports intérieurs de l’âme avec Dieu.

JPEG - 59.4 ko
Dionysos
Mosaïque de l’île de Délos. Extraite du site http://www.oswego.edu/.

C’est Plotin, né en 205, qui sera le théoricien, l’élaborateur du néoplatonisme qui vivra sa grande période jusqu’au VIe siècle. Cet auteur se livrera à une reprise des grandes doctrines helléniques dans la lumière du platonisme. Ce qui caractérisera son œuvre, outre une grande curiosité pour les religions et les sagesses orientales, sera la recherche du salut autant que de la Vérité, la proposition d’une procession intégrale, une transcendance intransigeante alliée à une immanence mystique. Le rôle premier de l’Un, inconnaissable y est prépondérant.

Mais cette doctrine se serait affrontée à la barrière de la primauté de la révélation christique, au Moyen Age, si elle n’avait été introduite par le Pseudo Denys. Pseudo car l’auteur qui signe ses écrits du nom de Denys l’Aréopagite, premier évêque d’Athènes et compagnon de Saint Paul, et qui fut longtemps confondu avec Saint Denis, premier évêque de Paris et martyr, a vécu en fait au Vème siècle. Il a pourtant le mérite d’opérer une nouvelle assimilation du néo-platonisme au christianisme et d’élaborer une nouvelle mystique. Il deviendra même la source la plus précieuse du mysticisme chrétien que ce soit en Occident à Byzance ou chez les peuples Slaves. C’est ce pseudo Denys, dont son professeur, Albert le Grand, était le spécialiste, que Maître Eckhart étudiera au studium de Cologne. Dans ce nom, Denys, réside une ambiguïté éclairante pour nous. En effet il nous rappelle celui de Dionysos, sa prononciation grecque et partant, fait référence aux antiques religions à mystères.

Notons, en passant que le néoplatonisme marquera également de son empreinte forte toute la mystique musulmane. On peut en effet retrouver les mêmes éléments de doctrine chez les plus grands parmi les sûfis.

Pour lire la suite de cette étude sur Maître Eckhart...

Pour répondre à cet article

Pour consulter le forum lié à cet article

Abd Al Haqq

 

Le portrait de Maître Eckhart en tête d’article provient du site : http://www.dominicains.ca/.

Cette page a déjà été visitée 10184 fois.


AUTRES ARTICLES DE CETTE RUBRIQUE Vie de Maître Eckhart Doctrine et œuvres de Maître Eckhart Maître Eckhart et le néoplatonisme La Théologie apophatique

D'autres articles du site à consulter sur les thèmes traités ici :

Cologne
Vie de Maître Eckhart
Maître Bruno

Denys l’Aéropagite
Le crâne de Longpont

Dionysos
Les Cuisses ou la seconde Naissance

Gnose
Profane, sacré et connaissance
Ecriture et tradition
Une vision de la société : la Théocratie
"Tout fut, est et demeure éternellement en Dieu."
Recherche du langage angélique dans le pouvoir des mots
Le premier tome d’une traduction française des manuscrits de la Mer Morte vient d’être publié.

Jean l’Evangéliste (Saint)
Doctrine et œuvres de Maître Eckhart
Elie dans la tradition chrétienne
Il faut qu’"Il" croisse et que "je" diminue.
Jean-Pierre Bayard parle de la Franc-Maçonnerie et de l’Eglise
Lumière de la Saint-Jean d’hiver
Calendrier de la Tradition : Décembre !

Moïse
A propos du Bâton...
Pierres, Pouvoir et Tradition
Le Bâton
Le martyr byzantin de Notre Dame du Puy-en-Velay

Orphée
Sous le signe du Scorpion : huitième jour

Paul (Saint )
Sous le signe du Lion : cinquième jour
Feux de la Saint Jean
Melchisédech à Chartres
"Le corps universel est le corps de Dieu lui-même"

Philon d’Alexandrie

Pythagore
La double Couronne de l’Orant
Mots Croisés N°2
Le versant éclairé
De la physiologie du mot à l’essence du verbe
Pythagore

Silesius (Angelus)
Angelus Silesius
La Théologie apophatique
Voyage symbolique en compagnie de la cigogne
Nuits
La Couronne de l’Avent : 4ème bougie

Torah
Hanoukkah
Elie dans la tradition judaïque
Elie, quelques préliminaires...


Il y a actuellement 3 contribution(s) au forum.


Maître Eckhart et le néoplatonisme
18 janvier 2012, par Perceval

Deux remarques suite à une relecture de cette page sur l’école Rhénane sa postérité et ses sources multiples , que nous devons à l’excellent Abd Al Haqq, l’une des plus riches contributions peut être de ce site.
L’assimilation de Moïse et Muse en lien avec l’Orphisme. Orphée est le fils du roi de Thrace et de la muse Calliope, par conséquent voir là un pillage de la tradition Hébraïque est peut être abusif je cite :
« certains juifs affirment que les philosophes grecs se sont livrés à un vol, un pillage de la sagesse révélée aux Hébreux ! En effet, selon eux, Pythagore était l’élève d’Orphée, lui-même enseigné par Musée. Or Musée ne serait qu’une déformation du nom de Moïse (Moshé). »
Deuxièmement je suis d’accord avec le fait que Maître Eckhart n’est pas dépassé bien au contraire par les penseurs qu’il inspirera plus ou moins consciemment . C’est même pire car la vie du Maître est sanctifiée quand les procès intentés à Martin Heidegger sont parfaitement justifiés Sa félonie envers son Maître Husserl,ses liaisons dangereuses son élève Hanah Harrendt et ses compromissions irréparables avec le régime Nazi, n’ayant pas fait l’objet du moindre regret sont consternants ! Cependant je retiens ici le commentaire d’ un internaute dans le forum au sujet des philosophes Hegel et Heidegger plus proches de nous dans ’la fin des temps ». Hegel et Heidegger sont en contradiction puisque l’un nous conduit au triomphe d’une raison universelle alors que l’autre au contraire dévoile l’échec de la raison dans son prolongement technologique . Il faut remarquer le fait que ce n’est pas un théologien aussi grand soit il mais ce philosophe plutôt piteux du point de vue humain qui nous aide à comprendre la crise de la civilisation prenant la forme des abus de la puissance politique comme de l’impuissance du politique à maîtriser le financier ou encore les affres des catastrophes écologiques ou le risque systémique planétaire induit ou aggravé par l’activité industrielle humaine. Il est donc d’une certaine façon le dernier maillon de cette chaîne de pensée prenant naissance dans l’école Rhénane, pour éclaire l’occident et le monde au fond du gouffre voilà pourquoi ses détracteurs ont des motivations qui me semblent bien suspectes.
C’est lui qui est cité à comparaître dans le dernier dossier de « Philosophie Magazine » N° 56 de févier 2012 « Les marchés sont-ils bêtes et méchants ? , (Article d’Alexandre Lacroix : Le Golem de Wall Street)


> Maître Eckhart et le néoplatonisme
14 octobre 2005

Dans la postérité de Maître Ecckhart, vous placez maintenant Hegel et Heidegger. Ils n’ont pas sa force de langage ni la profondeur mystique.
Oui.
Mais ils sont plus proches de la fin des temps. Je retiens cette phrase de Martin Heidegger : "Nur noch ein Gott kann uns retten". Il n’y a qu’un dieu qui puisse nous sauver.


Maître Eckhart et le néoplatonisme
1er avril 2005, par Unité de Recherche en Histoire Médiévale

Le terme « mystique » désigne la tentative d’établir un rapport direct, immédiat avec Dieu. Mais ceci est vrai pour toutes les mystiques, qu’elles soient d’Orient ou d’Occident. On peut dès lors se demander quelle est la particularité, la spécificité de la mystique rhénane. Le point essentiel est qu’elle s’enracine fortement dans la tradition néoplatonicienne, christianisée au Ve-VIe siècle par le Pseudo-Denys, et redécouverte par l’école dominicaine allemande au XIIIe-XIVe siècle. C’est dans ce néoplatonisme chrétien que se sont élaborées les notions de théologie négative et de déification. Avant de nous pencher sur les étapes du parcours qui conduit de Denys à Eckhart, il nous faut, pour commencer, retourner aux sources païennes de la mystique et de la théologie négative chrétiennes . Si l’on associe ici mystique et théologie négative, c’est qu’il convient effectivement de souligner le lien qui existe entre la première et la seconde, lien nettement marqué dans la Théologie mystique de Denys le Pseudo-Aréopagite. Notons que la théologie apophatique ou théologie négative n’a rien d’un agnosticisme. Elle est mystique. Comme l’écrit Berdiaev, cette théologie « affirme l’existence d’une voie spirituelle menant vers le mystère divin, vers l’Inconnaissable, vers ce qui ne saurait s’exprimer par des concepts positifs ; elle affirme qu’il est possible à l’homme de vivre le divin, de participer et de s’unir à lui » .



Site : Maître Eckhart

Pour ajouter un nouveau commentaire à cet article

 


Accueil - Alphabétiquement vôtre - Sur les Routes - Horizons Traditionnels - Champs du monde - Plan du site
Copyright © 2002/2018 - Les Baladins de la Tradition