"On scrutera le mystère. Tel dira : Ils étaient SEPT, et leur chien faisait le huitième. Dis : Dieu sait mieux que personne combien ils étaient." (Coran 18, 21)


Le solstice d’hiver
mardi 21 décembre 2004

par Anne Delépi


Les druides fêtent ce jour-là la naissance du jeune soleil, le Mabon. Pour les romains les Saturnales battent leur plein. C’est aussi la fête d’Hanoucca dans la religion juive, pour les chrétiens ce fut aussi la date de Noël.

Solstice : du latin Sol : soleil et Stare : s’arrêter.

Nuit la plus longue, la plus sombre, la plus profonde, la plus totale. L’automne a accompli son œuvre de destruction, en nous aussi tout ce qui nous était certain s’est écroulé. La terre est inerte, gelée. En cette nuit, hier et demain, ici ou là n’ont plus en nous le moindre écho ; vie et mort ont perdu tout sens. Nuit de stupéfaction. Les mots mêmes ne sont plus un secours.

« Détourne ton regard, que je respire !
Avant que je parte, et plus rien de moi. »
(Psaume 39)

Qu’est-ce qui veille sur nous, en nous, tout au long de cette nuit sans fin ? Qu’est-ce qui, en nous, soudain, se met à chanter ?

« Mon cœur est prêt, O Dieu
Je veux chanter, je veux jouer !
Allons ma gloire
Eveille-toi, harpe, cithare
Que j'éveille l'aurore ! »
(Psaume 108)
Et se lève un nouveau matin, une lumière nouvelle.

Qu’est-ce qui en nous connaît l’extraordinaire puissance de cette faible lumière, en ce jour nouveau, qu’en tout temps et en tout lieu nous lui fassions grande et belle fête ?

Pour répondre à cet article

Pour consulter le forum lié à cet article

Anne Delépi

L’image en tête de l’article provient du site : http://www.art-roman.net/.


Les articles de ce parcours ne se veulent ni complets ni exhaustifs. C'est pourquoi nous invitons les visiteurs de ce site à utiliser largement le forum lié à chaque article en cliquant sur le lien Pour répondre à cet article afin de noter les réflexions, remarques et commentaires qu'ils souhaiteraient partager ici.

Cette page a déjà été visitée 3306 fois.


"Porte" précédente...

Revenir au carré magique

"Porte" suivante...

D'autres articles du site à consulter sur les thèmes traités ici :

Lumière - Ténèbres
A la Rencontre de l’Incroyable !
Grottes de Barabar
Le labyrinthe de Chartres : miroir du Sentier
La lumière sous l’inspiration de la langue hébraïque
Lumière de la Saint-Jean d’hiver

Nuit
Nuits (suite)
Le premier chant de l’aube
Le ramadan : un mois de piété dédié à la Révélation
Nuits
La nuit la plus longue

Solstice
Les Saturnales
La Saint Jean d’hiver
Solstice d’hiver : méditation pour la Paix
La naissance de Mithra
Feux de la Saint Jean


Il y a actuellement 2 contribution(s) au forum.


christkindel
28 décembre 2004, par Christian Mandon

Alain Goine peut)il me préciser où il a trouvé la citation de Boniface :
« Au VIIe siècle, St-Boniface déclara que le sapin, serait l’arbre de l’immortalité et de l’enfantement : "Nous appellerons le sapin, l’arbre de l’enfant Jésus" ; plus tard, il devint le sapin de Noël. »


Pour ajouter un nouveau commentaire à cet article

 


Accueil - Alphabétiquement vôtre - Sur les Routes - Horizons Traditionnels - Champs du monde - Plan du site
Copyright © 2002/2019 - Les Baladins de la Tradition