Dix mots grecs pour dire "Aimer"
dimanche 30 janvier 2005

par Zydia


L'amour est une réalité sans nom qui peut devenir un nom sans réalité.

La Lumière est Une, mais l’arc-en-ciel a plusieurs couleurs - tenir ensemble la Source et la Soif ...

Porneïa  : l’amour qui se nourrit de l’autre - le besoin vital - l’amour consommation - qui comble le manque...

Pothos  : besoin d’amour marqué - demande d’être aimé - d’être reconnu...

Pathé Mania : la passion - la pathologie - dépendance , exclusivité - amour captif , amour passif - je te veux - exigence...

Eros  : c’est un Dieu - il a des ailes - c’est là où la passion prend des ailes - le phallus prend des ailes - le désir qui nous élève - réveil de la dimension ailée - amour et ange sont liés - sens sacré...

Philia : amitié - émergence du sacré - je commence à aimer l’autre pour l’autre - l’autre m’importe - l’amour dans lequel s’inscrit un peu de maturité...

- Philia Physiké  : l’amour des parents pour les enfants - on reconnaît son enfant comme une autre personne...

- Philia Erotiké : amour de deux âmes qui se reconnaissent et se plaisent - pas dans un amour de possession - sans dépendance - sans jalousie - quelquefois incestuel...

- Philia Hérétiké  : l’amour des amis de liberté qui se veulent du bien - dans l’amour on est dans la relation - échange, partage...

- Philia Xéniké : amitié pour l’étranger - c’est aimer la différence - Marie : capas deï : capable de l’Autre - émergence de l’altérité...

Storgé  : la tendresse - c’est le cœur qui est présent - qualités de cœur, de relation - on s’approche de cette qualité sans nom - j’ai le cœur sur, dans la main - on n’attend plus de retour...

Harmonia : plus expressif, plus silencieux - il y a quelque chose qui circule - il y a peut-être du 3ème entre les deux - on s’approche de l’ordre de la gratuité - le souffle circule -l’harmonie des souffles - chez les anciens : le baiser sur la bouche est le Partage du souffle

Eunoïa  : l’ordre du Don - la compassion - on n’est plus dans le désir d’être désiré - force du don - de l’offrande - du service - sous quelle forme la vie va-t-elle se donner en moi ? - être serviteur c’est surtout ne pas être servile - il s’agit de servir noblement...

Charis : l’amour célébrant, l’amour offrande, louange - la joie est la plus forte - le seul Dieu qui ne soit pas une idole, c’est l’Amour - on le connaît en le donnant - c’est la grâce - c’est le don gratuit...

Agapé : Dieu est agapé - c’est la Source - Ce mot apparaît avec la naissance du Christianisme - un amour qui coule de source - l’amour - Il est dans la Soif, celle qui cherche la Source - c’est ce Dieu qu’on n’a qu’en le donnant, le Dieu qu’on n’aura pas...

Dès le commencement du monde on est aimé quoi qu’on fasse...

Pour répondre à cet article

Pour consulter le forum lié à cet article

Zydia

 

- La première illustration représente l’échelle de Jacob ("Chants royaux sur la Conception couronnée du Puy de Rouen" 1519-1528 Paris, BNF, Mss, Fr. 1537) - "Ce manuscrit des Chants royaux montre Jacob endormi qui rêve de l’échelle permettant d’accéder au ciel. « Alors il vit en songe une échelle, dont le pied était appuyé sur la terre, et le haut touchait le ciel, et des anges de Dieu montaient et descendaient cette échelle. » (Genèse 28,11-13).

- La seconde illustration s’intitule "Traité anonyme sur la destinée de l’âme" (Italie du Nord (?) Début du XIIe siècle Paris, BNF, Mss, Lat. 3236A, fo 90) - "La terre au centre est entourée des cercles des éléments, eau, air et feu, puis des premières planètes. [...] Sont alors figurées les sphères de la nature, les quatre degrés - végétal, animal, rationnel, puis céleste - de l’âme du monde, puis les dix niveaux de l’intelligence, jusqu’au Christ. Les dix personnages qui escaladent ces divers degrés évoquent l’ascension de l’âme humaine.[...]"

Cette page a déjà été visitée 6680 fois.


AUTRES ARTICLES DE CETTE RUBRIQUE Conscience Bonjour Silence Je suis la Souffrance, je suis. Le Monde de Nulle Part Qui suis-je ? Le Rire Aide-toi et le ciel t’aidera ! La Voie Expérience... Dix mots grecs pour dire "Aimer" Ondoiement et premier pas Renoncement Ô Toi ! Impromptu divin Beauté, où es-tu ? Quand la porte reste fermée... Dans la Forêt Transparence L’Ange La Pomme Bleue

D'autres articles du site à consulter sur les thèmes traités ici :

10 - Dix
Le Soleil
L’arbre de vie ou arbre séphirothique
10 ans !!! Bon anniversaire !!!
Sous le signe du Capricorne : dixième jour
Ostrakon & Calculi

Aile(s), vol
Le Diable
Le zodiaque du métro
La partie de dés (10)
La Voie
Le coq

Amitié
Pas le choix !
Fidélité à Notre Dame
Etape 27 : De Mansilla las Mulas à Leon
Raymond Bernard : "avec une ouverture d’esprit absolue"
L’amitié initiatique révèle le sens de la souffrance

Attachement - Détachement
Colère et Vipassana
L’Ermite
Retour sur Vipassana. Méditation marathon
"Rien de ce qui est humain ne vous sera jamais étranger."
Thérèse de Lisieux : jusqu’à sa mort...

Désir
Bouddha
La volonté
L’Amoureux
Crise de foie
Nuits

Etre - Avoir
Renoncement
Athanor !
Envie de donner
Lettre aux 65 youtubeurs d’#OnEstPret !
La masse commune : une utopie ?
Salon national de l’Humanitaire 2006

Parents - Enfant(s)
Ombre et Lumière dans Harry Potter
Avec les parents : rencontres du troisième type !
Voyage symbolique en compagnie de la cigogne
Avec Maïtreyi Amma (2)
Raymond Bernard : "toute ma vie était pré-ordonnée"


Il y a actuellement 4 contribution(s) au forum.


> Dix mots pour dire "Aimer"
1er février 2005, par Fou d’Amour

En réponse voici deux citations du poète Bengali Rabindranath Tagore :

"Partout où joue une tâche de couleur, une note d’un chant, une grâce de la forme, c’est un appel à notre amour"

Puis :

"De peur que je n’apprenne à te connaître trop facilement,
tu joues avec moi.
Tu m’éblouis de tes éclats de rire pour cacher tes larmes.
Je connais tes artifices.
Jamais tu ne dis le mot que tu voudrais dire.
De peur que je ne t’apprécie pas, tu m’échappes de cent façons.
De peur que je te confonde avec la foule, tu te tiens seule à part.
Je connais tes artifices.
Jamais tu ne prends le chemin que tu voudrais prendre.
Tu demandes plus que les autres, c’est pourquoi tu es silencieuse.
Avec une folâtre insouciance, tu évites mes dons.
Je connais tes artifices.
Jamais tu ne prends ce que tu voudrais prendre. "

(Le Jardinier d’amour, XXXV)

Un fou d’Amour


Pour ajouter un nouveau commentaire à cet article

 


Accueil - Alphabétiquement vôtre - Sur les Routes - Horizons Traditionnels - Champs du monde - Plan du site
Copyright © 2002/2018 - Les Baladins de la Tradition