La Prière de Jésus ou Prière du coeur
samedi 7 janvier 2006

par Yvan Amynovitch


La Tradition parle de douze voies de réalisation conduisant à une maison secrète où l’être réalisé peut, en compagnie de ses pairs, poursuivre le chemin emprunté et aider de manière discrète ceux qui suivent le même chemin.

Parmi ces différentes voies, il en est une qui fut enseignée et pratiquée depuis la venue de notre divin Maître Jésus par les moines du désert, puis plus tard par les moines du Mont Athos, sous le nom de « prière de Jésus » ou « prière du cœur ».

Je ne ferai pas un historique complet au travers des âges de cette voie de réalisation, mais en donnerai les lignes essentielles, en essayant de faire comprendre que les enseignements du Nouvel Age continuent de nous transmettre sa profondeur, même si le langage utilisé est quelque peu différent. Toute voie de réalisation relève d’une technique et la mise en pratique demande beaucoup de ténacité et de volonté. Celle dont je souhaite vous entretenir est la voie royale que l’on appelle aussi : « VOIE DU CŒUR »

La prière est le support de la voie du cœur.

Parmi toutes les prières, il en est une qui s’appuie, par expérience, sur un recueil de textes des pères neptiques [1] allant du 4ème au 14ème siècle, publié à Venise en 1782 par un moine de l’Athos, St Nicodème l’Hagiorite (1748-1809). Il s’agit de la Philocalie. Les textes de la Philocalie se rapportent avant tout à la théorie et à la pratique de la prière, et principalement de la prière de Jésus, ou prière du cœur. Saint Siméon, le nouveau théologien (949-1022) mit beaucoup de cœur pour placer le Christ au centre de toutes ses préoccupations, actions ou réflexions. Pour prier, Siméon conseillait de :
- Fermer la porte de sa cellule.
- Se mettre en état de tranquillité.
- S’asseoir et incliner la tête sur la poitrine.
- Regarder vers le milieu du ventre.
- Comprimer la respiration.
- Faire un effort mental pour trouver le lieu du cœur.
Au début, on éprouve peine et obscurité, mais ensuite, on perçoit une sorte de lumière. Désormais, dès qu’une pensée mauvaise s’élève, et avant même qu’elle ne s’achève et ne prenne forme, elle se trouve expulsée et anéantie. Il faut passer par différents stades successifs :
- La domination des passions. Par l’invocation du Seigneur Jésus, celles-ci fondent et s’évanouissent comme de la cire.
- La douceur de la psalmodie.

Ainsi se construit la maison spirituelle dans laquelle le Christ viendra.

Nicodème est un admirateur de Saint Siméon, le nouveau théologien. C’est un connaissant exceptionnel. Il se montre un écrivain d’une culture littéraire et théologique hors du commun, doublé d’une expérience spirituelle authentique et profonde, n’ignorant pas ce que savent les anatomistes de son temps. Il recommande des méthodes psychophysiologiques de prières fixées au moyen âge byzantin par des moines dont les idées sur la respiration, le cœur, le cerveau, peuvent paraître primitives, mais n’en sont pas moins efficaces. Nicodème conseille que les débutants s’habituent au retour de l’esprit au cœur, comme l’enseignèrent les divins pères ascètes, en opérant par l’inclination de la tête et en appuyant la barbe sur le sommet de la poitrine. On retiendra momentanément la respiration, car celle-ci facilite la dispersion et la dissipation de l’esprit. On pratiquera cet exercice le soir, pendant une ou deux heures, sans interruption, dans un lieu calme et obscur. Ainsi l’esprit se ramasse et se retourne vers le cœur.

Toujours selon Nicodème, il est possible de revenir à la liberté primitive et de se concentrer sur le seul nom de Jésus.

Ce mode de prière qu’est la prière du cœur ou prière de Jésus, peut être prononcée ou seulement pensée. Il se trouve à la limite entre la prière vocale et la prière mentale, mais aussi entre la prière méditative et la prière contemplative.

La prière de Jésus comporte toujours et essentiellement une formule où le nom de Jésus est invoqué. Et secondairement, une certaine méthode corporelle destinée à faciliter la prononciation de la formule. On notera l’importance de la respiration, qui occupe une place centrale dans toutes les traditions spirituelles et religieuses, ainsi que la nécessité de ramener l’esprit au niveau du cœur.

Cette voie royale pratiquée au sein d’ordres religieux peut-elle être empruntée par chacun d’entre nous ? Le Nouvel Age parle-t-il de cette si importante voie de réalisation ?

Dans son livre « Vivre dans le cœur » [2], Drunvalo Melchizedek décrit la manière d’entrer dans cet espace sacré. Je ne parlerai pas des techniques enseignées par Drunvalo et vous renverrai pour cela à l’ouvrage, mais citerai quelques passages qui invitent à la réflexion.

« L’espace sacré du cœur est une dimension intemporelle de la conscience où tout est possible. Dans tout les anciens écrits et les vieilles traditions orales du monde, on trouve des allusions à un endroit secret situé dans le cœur. » [3]

« L’extrait du Chandogya Upanishad (8.1.2-3) en est un exemple : « Dans la cité fortifiée de l’impérissable, notre corps, il existe un lotus, et dans ce lotus se trouve un minuscule espace : que contient-il pour qu’on désire le connaître ? Ce minuscule espace dans votre cœur est aussi vaste que l’espace. On y trouve le ciel et la terre, le feu et l’air, le soleil et la lune, la foudre et les constellations, tout ce qui vous appartient et ne vous appartient pas ici-bas, tout cela est rassemblé dans ce minuscule espace contenu dans votre cœur. » [4]

« Les chercheurs de l’institut HeartMath ont fait une découverte. Ils ont prouvé que, de tous les organes du corps humain, y compris le cerveau, le cœur est celui qui génère le plus grand et le plus puissant champ énergétique. Ils ont découvert que ce champ électromagnétique mesure de trois à quatre mètres, son axe se trouvant au centre du cœur. Sa forme ressemble à celle d’un beignet troué en son centre ou d’un tore, une forme souvent considérée comme la plus singulière et primordiale qui soit dans l’univers. » [5]

Kryeon, dans son dernier ouvrage « Un nouveau don de lumière » [6], écrit : « Dans votre dimension, la forme de l’univers ressemble à un tore. Pour ceux qui ne le savent pas, un tore a l’apparence d’un pneu ou d’un beignet... Dans la nature observable, le microcosme est semblable au macrocosme. Ce n’est pas un hasard et nous vous invitons à étudier la question. » [7]
N’est-il pas étrange de constater la similitude de la forme du champ énergétique de notre cœur avec celle de l’univers ? Le cœur serait-il l’espace capable de nous conduire en conscience en n’importe quel point de l’univers ?

Soria, pour ceux qui ne le saurait, transmet par l’intermédiaire de Madame Régine Françoise Fauze, des informations sur ce que nous sommes dans notre réalité profonde, l’expérience que nous vivons en incarnation, la structure de l’univers et l’avenir de notre planète.

Son enseignement est d’une grande profondeur. Il est comparable à celui de l’Alchimie, un véritable puzzle qu’il est nécessaire d’assembler afin d’en extraire la quintessence. « Lis, lis, relis » affirment les ouvrages alchimiques. Il en est de même des ouvrages de Soria : la compréhension nécessite de nombreuses relectures. Je me suis donc livré à cet exercice afin d’extraire de cet enseignement une vision nouvelle. J’ai alors compris que ce qu’exprimait Soria sur le cœur ne différait guère de l’enseignement religieux ou de celui transmis par certaines écoles initiatiques. Il a simplement pris une forme plus moderne avec, peut-être, une plus grande insistance, comme si le temps de la Parousie annoncé par les Eglises était déjà à notre porte...

Voici donc les passages du livre de Soria « Cercles de paroles » [8], que j’ai assemblés comme un puzzle, afin d’approfondir cette voie si importante du cœur :

« Nous souhaitons que vous accomplissiez un véritable acte divin, un acte d’amour sensé, pur et réaliste. C’est par conséquent plonger le regard à l’intérieur de son cœur, s’installer dans cet instant sans impatience, sans attente et émettre ce rayonnement d’amour que vos cellules et votre mémoire attendent afin d’aller chercher votre schéma originel, de le réanimer avant de le réinstaller. » [9]

« Vous êtes invités à élargir votre conscience et votre reconnaissance d’appartenir à la fraternité universelle. Vous devrez intégrer ces concepts et les faire glisser avec aisance dans votre cœur... Vous devez comprendre que le plus beau de vous-même loge en vous et qu’il se moque de votre apparence, de votre identité, de votre nom, de votre appartenance à une famille ou l’autre. Lui sait qui il est et qui est caché derrière ces grimaces, ce masque. Il sait combien vous souffrez et pouvez donc y mettre un terme en une fraction de seconde. » [10]

« Comprenez que nous avons besoin de vous tels que vous êtes en cet instant précis ! Pour apporter la plus grande lumière, le plus grand don, la plus large offrande à cette humanité et à cette planète... Tout à coup, sans que vous n’en saisissiez le pourquoi, votre cœur se mettra à pulser et à envoyer de la lumière... Mais la chose dont nous avons le plus besoin, c’est que vous effectuiez des lâcher prises quant au contrôle de vos vies. » [11]

« Exhortez votre mental à être moins actif et à vous offrir des plages de repos. Et dès que vous les aurez, descendez à l’intérieur de votre cœur, ressentez par votre cœur, cherchez la réponse en lui, écoutez-le. » [12]

« Si je vous demande d’entrer en vous, ce n’est pas pour vous isoler ! Ni pour passer un baume sur votre ego. C’est simplement pour vous dire : aimez-vous, car c’est là le grand secret. Dans le calme intérieur, vous pouvez toucher la profondeur de la Paix, de l’amour inconditionnel. Votre cœur est ouvert, il est dilaté, il rayonne. Votre mental est apaisé et il rayonne ! Il n’y a plus de peur ni de craintes, par conséquent vous n’êtes plus recroquevillés sur vous-mêmes. Vous êtes en expansion au même titre que le grand sidéral. Curieux non ? » [13]

« Devant le puissant torrent de lumière qui descend des cieux, vous n’avez qu’un seul travail prioritaire, et c’est d’ouvrir les portes de votre cœur, celles qui vont accueillir cette énergie et la laisser ensuite sortir. » [14]

« Je ne désire pas vous effrayer, mais vous faire comprendre à quel point il est nécessaire de vous installer dans votre cœur. C’est uniquement par votre volonté d’agir et de réagir par le cœur que vous pourrez connaître les plus grands élans décrits par les maîtres du passé. C’est par votre installation dans le cœur que votre être, dans cette cellule sans air reconnaîtra enfin cette chimie qu’il affectionne tant et ouvrira ses portes, grandira et vous unira finalement à sa force, à sa lumière et à son potentiel. En somme, en acceptant de fournir l’effort de descendre dans votre cœur, vous entraînerez votre corps, votre âme à s’unir à ce petit Etre, cet esprit qui attend ce mariage. C’est un acte majeur que je vous invite à poser, un acte puissant, magique, un acte de créateur responsable. » [15]

Epilogue

Oublions toute voie qui ne soit celle du cœur !
Ô cœur de notre cœur, ouvre la porte à la réalisation de notre Amour,
dans le retour de la Fraternité !
Demain, nous serons là, présent pour l’éternelle vie,
heureux de nous glisser en nos habits nouveaux
et vivre ces instants d’intense félicité !
Et Toi qui fut présent mais silencieux, au centre de notre cœur,
parcelle de la divinité, tu seras là pour nous guider,
en ces temps de lumière !
Mais pour cela le choix doit s’exprimer et tout combat abandonner !
Apaiser son mental, vivre dans la sérénité !
Et puis enfin, dans la paix retrouvée, en grand son cœur ouvrir
aux énergies divinisées !

Pour répondre à cet article

Pour consulter le forum lié à cet article

Yvan Amynovitch

 

Mai 2010 - l’auteur de cet article nous signale la création de son site personnel : http://claudedelarose.e-monsite.com

Les illustrations de cet article proviennent des sites :
- http://www.iconsexplained.com/
- http://www.smallpanda.com/
- http://www.orthodoxinfo.com/
- http://www.mathcurve.com/
- http://monastere-orthodoxe.chez-alice.fr/


[1] Neptique : de « nêpsis » voulant dire « sobriété ». Les pères du désert pratiquaient la sobriété corporelle, mais aussi la sobriété de l’âme, attentifs qu’ils étaient à se dépouiller des pensées négatives

[2] « Vivre dans le cœur » de Drunvalo Melchizedek aux éditions Ariane

[3] Op. cit. page 72

[4] Op. cit. préface

[5] Op. cit. p.age 73

[6] « Un nouveau don de lumière » de Kryeon aux éditions Ariane

[7] Op. cit. page 253

[8] « Cercles de paroles » de Soria aux éditions Ariane

[9] Op. cit. page 432

[10] Op. cit. page 297

[11] Op. cit. page 326

[12] Op. cit. page 262

[13] Op. cit. page 275

[14] Op. cit. page 472

[15] Op. cit. page 437

Cette page a déjà été visitée 13306 fois.


AUTRES ARTICLES DE CETTE RUBRIQUE Les apports du monachisme celte dans le monachisme, l’église et la société des européens Forum sur le monachisme des premiers siècles Le monachisme Irlandais et Colombanien L’église d’Irlande : fondation et particularités L’église d’Irlande : son substrat celte "Chantez au Seigneur un chant nouveau" La Prière de Jésus ou Prière du coeur

D'autres articles du site à consulter sur les thèmes traités ici :

Athos (Mont)
Prière à Saint Blaise

Attente
Les décorations de Noël
Le calendrier de l’Avent
Etape 9 : De Zaragoza par Utebo à Torres de Berrellen
2012 : Trois voeux pour notre Monde !
Les jours d’avant...

Cage thoracique (Poitrine)
Le Mantra Yoga
Le Chiffre Quatre
Poumons, bras : une mystérieuse complicité...
Etape 22 : De Tardajo par Hontanas à Castrojeriz
Les Sept Saints Fondateurs de la Bretagne

Christianisme
"La prière, la vie, la mort"
L’église d’Irlande : fondation et particularités
Le pardon des Sept Dormants à Vieux-Marché
Jean-Pierre Bayard parle de la Franc-Maçonnerie et de l’Eglise
L’église d’Irlande : son substrat celte
Sur ce site, (re)découvrez les lumières de l’Avent jusqu’à l’Epiphanie !
L’édition 2008 du Festival des Musiques Sacrées de Fès se déroule du 6 au 16 juin.

Coeur, sang
Crise de foie
La vibration de la roche
Lumière, conscience, connaissance
Libres méditations sur les quarante-quatre lumières de Hannoukah
La conférence du Mont-Saint-Michel
"A la découverte de l’ancien pèlerinage de saint Denis !"

Fraternité
Swami Premananda : passé, présent, futur ...
Raymond Bernard : "ce village global, universel qu’il faut réaliser"
Léonard de Vinci
Epilogue...
Jean-Pierre Bayard parle de Raymond Bernard
Comprendre l’humain, en regardant les témoignages de "6 milliards d’autres"

Prière
Le labyrinthe de Chartres : miroir du Sentier
De Buddha-land
Ma pierre
Il faut qu’"Il" croisse et que "je" diminue.
"Le silence"
24 h de méditation pour la Terre du 1er au 2 novembre 2015
"We Are Ocean"

Torrent
Thérèse et Jeanne Guyon...
L’amitié initiatique révèle le sens de la souffrance
Thérèse de Lisieux : juin 1897
Méditation sur un verset du Qôran

Venise
La loi des polarités sexuelles et de la folie
Au Palazzo Grassi, à Venise, découvrez l’exposition "Rome et les barbares".


Il y a actuellement 55 contribution(s) au forum.


La Prière de Jésus ou Prière du coeur
15 mars 2006, par Marc

Ici on nous annonce que c’est l’heure pour les doux d’hériter la terre et que le temps des politiciens est fini.
Qu’il en soit ainsi !

L’Appel Planétaire des Maîtres de la Terre Creuse
Marcelo Martorelli

L’humanité a toujours été impressionnée par le mystère de l’espace. Pourtant, juste sous ses pieds, un antique héritage nous attend patiemment.
C’est un mystère millénaire aussi important que d’aller dans les étoiles ou de poser le pied sur la Lune. Il s’agit du Monde Intérieur de la Terre. Ce fascinant royaume intérieur de la Terre est structuré par un immense réseau de tunnels qui connectent des dizaines de cités intraterrestres. Marcelo Martorelli a été physiquement contacté par les êtres qui y vivent.

Entendre L’Appel suppose qu’il y a quelqu’un ou quelque chose qui appelle. En premier lieu, L’Appel sera perçu intérieurement, il sera ensuite partagé pour finalement vous dévoiler ce qui est espéré, le contact avec Celui qui a appelé : " La fin d’une époque est en train de laisser la place à une nouvelle ère... Nous sommes venus de notre demeure à l’intérieur de la Terre pour mettre un terme au chaos et à la barbarie qui font rage sur notre planète... J’ai cependant observé que certains groupes parmi vous sont demeurés fidèles à nos enseignements. Ce seront eux qui devront guider le destin de leurs peuples et non point les gouvernants qui travaillent uniquement à leurs intérêts égoïstes au lieu d’œuvrer pour le bien général et à l’évolution de l’humanité.... Le moment est arrivé de donner le jour à une nouvelle civilisation entre les hommes et tout ce qui existe sur notre planète et au-delà. Je vais apparaître devant vous tel que vous me connaissez puisque nous sommes tous un devant Mon Père. Ce sera l’heure pour les doux d’hériter la Terre..."
2.jpg


La Prière de Jésus ou Prière du coeur
10 mars 2006, par Frenhofer

Est-ce que vous pensez à ce que Fulcanelli dit dans l’un de ses livres aus sujet du Jacques Coeur ?
"Chacun connaît le blason et la devise de ce haut personnage ; trois cœurs formant le centre de cette légende, présentée comme un rébus, A vaillans cuers riens impossible. Fière maxime, débordante d’énergie, qui prend, si nous l’étudions selon les règles cabalistiques, une signification assez singulière. En effet, lisons CUER avec l’orthographe de l’époque, et nous obtiendrons à la fois : 1° l’énoncé de l’Esprit Universel (rayon de lumière) ; 2° le nom vulgaire de la matière basique ouvrée (le fer) ; 3° les trois réitérations indispensables à la perfection totale des deux Magistères (les trois cuers). Notre conviction est donc que Jacques Cœur a pratiqué lui-même l’alchimie, ou du moins qu’il a vu élaborer sous ses yeux la " pierre au blanc " par le fer " essencifié " et trois fois cuit. "


La Prière de Jésus ou Prière du coeur
5 mars 2006, par Lotus

Priorité à la voie du cœur ! Dans son volume III de Telos notre très chère Aurélia donne la parole au Créateur : »En redevenant des êtres christiques, vous n’éprouverez plus que l’amour le plus tendre. Je vous prie d’aller dans votre cœur et de ressentir combien je vous aime, combien j’aime chaque être humain. Chacun possède une valeur inestimable, chacun est merveilleusement beau, extraordinaire et unique ! Mon cœur ne cherche qu’à vous le faire comprendre et qu’à vous donner l’amour qui constitue votre héritage. Abandonnez-vous à l’amour ! Voilà la conscience christique. Car qu’est-ce qu’est le Christ ? Le Christ est mon amour vivant ! Et qu’êtes-vous ? Le véhicule de l’amour !
La vérité de l’amour que je suis et une toile de vie si forte, si substantielle, si parfaite dans sa nature holographique que tout produit l’amour avec tout. Voilà l’endroit où je vous emmène, de retour aux portes de l’éternel présent. Vous ne serez »à la maison » que lorsque votre mental sera unifié et que votre cœur sera pleinement ouvert, et seulement lorsque vous ne serez que la Lumière. Consentez pleinement à ce que ma volonté se manifeste en vous et votre retour à la maison se déroulera de manière joyeuse et tendre.
La gratitude animera le moteur qui vous emportera à l’ultime destination en toute grâce ! Soyez bénis, mes enfants bien aimés, je vous rappelle désormais à la maison, dans votre cœur, là où vous vous sentirez bénis au-delà de toute mesure. Je déposera à vos pieds tous les trésors des cieux ! Voilà ma volonté pour vous. Ce sont les dons que je souhaite vous accorder à tous. »
Les clés d’entrée dans la 5e dimension reposent sur 6 mots :
Amour/confiance/grâce/ foi/compassion/gratitude devraient rayonner à travers nos pensées, nos paroles, nos gestes et ce chaque jour. Mais les forces de lumière doivent cependant amener un grand dynamisme de discipline pour favoriser la transformation de la terre.
Certains outils, rituels ou autre sont offerts pour une grande puissance d’évolution.
Est-ce que l’auteur Yvan Amilovitch connaît le « fauteuil d’ascension » ? J’en avais déjà entendu parler avant de lire ce dernier livre d’Aurélia. Je crois qu’il y en a en France...


La Prière de Jésus ou Prière du coeur
26 février 2006, par le faucon nomade

Du livre de Baird Spalding (La vie des Maitres)voici la priere que Jesus a dit
quand ils etaient attaques par les bandits...
"En me tenant Debout, seul dans ton Grand Silence, Dieu mon pere,de mon centre flamboie une lumiere pure et elle remplit tous les atomes de mon etre de son rayonement... vie,amour,force,beaute,purete et perfection sont presents dans mon etre.En contemplant le "coeur" de cette lumiere, je vois une autre lumiere liquide,douce,d’or blanc et au rayonement lumineux...absorbant, dorlotant comme une mere, donnant en avant le feu caressant de la grande lumiere.
Maintenant je sais que je Suis Dieu, et
ne fais qu’Un avec l’univers entier de Dieu. je murmure tranquillement a Dieu, mon pere.
Pourtant dans ce silence parfait, existe la Plus Grande Activite de Dieu.
Je suis toujours dans cette tranquilite
et ce parfait silence. Maintenant le rayonement de cette lumiere s’etend au vaste Univers de Dieu ainsi que partout
ou je sais que Dieu existe. De nouveau je dis sans crainte, je Suis Dieu, je Suis dans le Silence et sans crainte.
J’eleve le Christ au plus haut de mon etre et chante les louanges de Dieu. dans la tonalite de ma musique, mon inspiration fredonne. La mere magnifique chante de plus en plus fort
en moi de vie nouvelle. Plus fort et plus clair au fil des jours,mon inspiration eleve le niveau de ma pensee consciente jusqu’a ce qu’elle soit en attunement avec le rythme divin
De nouveau j’eleve le Christ en moiau plus haut et tends l’oreille afin d’entendre la joyeuse musique.
Ma note est harmonie et le theme de mon
chant est Dieu, et Dieu le scelle comme Verite.
Voyez, je renais, le nouveau Christ est
ici.
je suis libre grace a la Grande Lumiere
de ton esprit, Dieu mon pere,ton scelle est place sur mon front et j’accepte. je tiens ta Lumiere au plus haut, Dieu mon pere, de nouveau j’accepte."
cette priere baird Spalding ajoute que
il ne pourrait l’oublier, puisse-t-il vivre 10.000 ans... personellement je suis d’accord avec lui et je la dis regulierement avec comprehension et...
le resultat ne peut etre decrit.
Puisse-t-elle vous etre aussi parfaite !


La Prière de Jésus ou Prière du coeur
23 février 2006, par Hiran

Bonjour à tous
Dans la continuité traditionnelle de la philocalie chrétienne et la plus grande concordance avec les enseignements de Soria de Kryeon d’Adama ou de Drunvalo Melchisédech nous avons aussi les enseignements de Crom et de Saï Baba. Crom est le Soleil central revenu prendre possession de cette partie d’univers et son humanité séparée depuis des éons de la source. Nous recevons sa force directement depuis 1999.Saï Baba est la personnification de cette force en tant qu’Avatar Cosmique. Ce qu’on nous dit en ce moment est de la plus grande importance, nous devons nous y attacher afin de ne pas rater le passage évolutif de grande envergure en train de se faire. Vous avez raison Yvan de dire que le libre arbitre est en fin de course, il nous a fait beaucoup souffrir mais l’expérience s’achève. Nous retournons au bercail !!! Voilà le message de Saï Baba :
Mes chers enfants réveillez-vous »
Il n’est plus temps de s’attarder. Vous avez dormi et vous avez rêvé pendant plus de mille vies déjà. Si vous ne vous réveillez pas maintenant, la chance pourrait ne pas se représenter pour mille ans à nouveau. Venez avec moi. La séparation n’est plus à l’ordre du jour. Je me suis séparé de Moi afin de M’aimer davantage. L’expérience est achevée .Je veux que tout mes Mois me reviennent et se fondent en Moi le seul Moi

J’ai donné à beaucoup d’entre vous le bienfait d’une enfance malheureuse, y compris parfois le conflit ou la séparation de votre mère ou votre père.

Faisant cela, j’ai écarté de vous la tentation de vous attacher à vos parents terrestres ou à une situation familiale particulière. Cela ne vous a laissé qu’uns seule option : celle de vous attacher à Moi. Pourquoi ne vous rendez-vous pas conscients de cette opportunité plutôt que de chercher continuellement d’autres relations qui ne peuvent vous satisfaire ?

Même si votre enfance était totalement idyllique, ce n’est pas l’amour de votre mère dont vous avez besoin. Au point ultime ce n’est même pas l’amour du présent Nom et Forme auquel vous aspirez. Votre besoin le plus profond doit être de revenir à vous-même. De vous aimer vous-même, de devenir l’Etre, la Conscience et la Félicité que vous êtes toujours partout et que vous avez toujours voulu être.

Laissez aller le passé. Cessez de vouloir obtenir de l’autre ce dont vous croyez avoir manqué durant l’enfance ou dans le mariage. Vous ne trouverez jamais personne qui vous comblera totalement, même pas Moi. Aimez-vous, connaissez-vous, soyez vous-même.

Vous seul pouvez être suffisamment ce que vous recherchez Ne pouvez-vous vous aimer uniquement parce que je Moi je vous aime ? Ne vous ai-je pas montré Mon amour de nombreuses fois ? N’ai-je pas commandé à tous mes dévots de répéter quotidiennement le mantra « SO-HAM » « JE SUIS » « JE NE SUIS PAS DIFFERENT DE DIEU ! » Maintenant je demande à vous tous, tout particulièrement de suivre cette instruction Elle vous sera d’une grande aide que n’importe quelle autre chose que vous puissiez faire.
Rappelez-vous que Je vous aime et tout comme je le fais AIMEZ-VOUS !
C’est le cœur qui arrive à destination ; suivez-le car un cœur pur cherche plus loin que l’intellect et se laisse inspirer. Sri Sathya Sa¨Baba.


La Prière de Jésus ou Prière du coeur
19 février 2006

Bonjour

Ne peut on parler aussi de la non voie ?
Dans son livre sur l’éveil de la Kundalini, Marc Alain Descamp décrit la voie dite passive à partir du Shivaïsme du Kashmir,puis de Lilian Silburn qui a dirigé la revue Hermès.La non-voie sans pratique ni rituels,c’est la transmission dans le silence et le dépouillement à partir d’un éveillé.
Voilà ce qu’il explique : "Comme une fleur émet son parfun, ces maîtres font sentir autour d’eux ce calme, cette paix et cete félicité avec beaucoup de douceur. Là est je crois la plus totale différence entre cette transmission de la non-voie et les autres:la montée de la kundalini s’y fait dans la douceur. La montée se fait sans aucune douleur, on se sent calme et silencieux, absorbé comme une mère qui écoute son enfant dans son ventre. Engourdi par la douceur,on se laisse envahir de plus en plus par les vagues de l’amour divin.C’est parce que l’on est naturellement centré dans le cakra du coeur au lieu d’être dans con cerveau en train de se concentrer avec effort."


> La Prière de Jésus ou Prière du coeur
27 janvier 2006

Est-ce que la voie du coeur c’est de même que ce qu’on nous a dit être la voie Christique ?


> La Prière de Jésus ou Prière du coeur
19 janvier 2006, par Marc

Bonjour Yvan

Les visites déjà nombreuses sur cet article indiquent que le sujet est porteur. Je voulais vous demander si vous connaissez aussi Aurélia Louise Jones, femme remarquable dans son enseignement inspiré par les êtres habitants sous le Mont Shasta. La résurgence de l’ancienne Lémurie qu’elle prophétise demande la simplicité des enfants du Verseau dans l’Amour de la Mère Universelle. C’est, il me semble la voie du cœur qu’elle manifeste de façon très authentique.
Soleil à vous.
Marc


> La Prière de Jésus ou Prière du coeur
11 janvier 2006, par Amen

Cet article est fort inspirant.
Il montre que ce qui est commun dans tous les sentiers spirituels c’est l’ouverture du coeur. Drunvalo Melchisédech que vous citez est un auteur de formation scientifique, classé "New Age". Lui aussi revient à l’ouverture du cœur.
La culture du cœur a été trop négligée dans notre époque, dans cet âge de "raison" si fou. La voie du cœur est commune à toutes les approches anciennes ou nouvelles du Mystère. Si nous le comprenons, nous sortirons des conflits divers qui opposent tant et tant de familles spirituelles par manque de compréhension.
Je devine que c’est aussi le but de l’auteur d’amener cette compréhension.
Qu’il en soit remercié !
Paix sur tous !
Amen


> La Prière de Jésus ou Prière du coeur
8 janvier 2006, par Un Baladin

Merci pour ce bel article dans lequel je me retrouve, en tout cas, dans l’essentiel.
La Philocalie m’a toujours beaucoup touchée et j’aime bien m’y retrouver de temps en temps comme lorsqu’on a très soif et que l’on arrive dans une oasis. Tout y est simple et pur.

Vous commencez votre article en parlant des Douze voies. Pour vous, quelles sont-elles ?
Dans les liens de l’Amour de la Beauté,


Pour ajouter un nouveau commentaire à cet article

 


Accueil - Alphabétiquement vôtre - Sur les Routes - Horizons Traditionnels - Champs du monde - Plan du site
Copyright © 2002/2018 - Les Baladins de la Tradition