Le sacraire de Notre Dame d’Avaugour
Réponse de l’énigme N°20
dimanche 28 mai 2006

par Bayazid


La photo de l’énigme N°20 a effectivement été prise dans la chapelle d’Avaugour en Côtes d’Amor en Bretagne.

Avez-vous une représentation visuelle du dogme, du mystère chrétien de la Trinité ? Difficile, n’est-ce pas ! Pour les chrétiens, Dieu « trois-en-un » est un concept, pas vraiment une image... Et pourtant, la Trinité a été imagée ! La statuaire bretonne s’y est illustrée avec courage, avec beauté.

JPEG - 24.6 ko
Trinité de Dirinon
JPEG - 21.9 ko
Trinité de Commana

Oh ! la difficulté n’est pas de représenter la colombe de l’Esprit Saint (qui dans presque toutes les représentations, surplombe le Père et le Fils, à la verticale), car là, on est dans le symbole. Ce symbole existe même chez ces unitariens purs et durs que sont les musulmans : dans le Coran, le Saint Esprit (al ruh al qudus) a pour équivalent l’archange Gabriel (Jibril) : médiateur de la parole de Dieu.

Non, la difficulté est de « personnaliser » le Père et le Fils !

À la cime du fameux retable de Commana, Dieu-le-Père est un roi barbu, coiffé de la tiare, et il porte un Christ tout juste mis au tombeau : ses yeux sont fermés, sa trace d’humanité s’est rigidifiée dans la mort du corps. Le Père témoigne du sacrifice du fils. Dans de nombreuses chapelles de Basse Bretagne, on retrouve cette expression, solennelle et poignante « Je vous ai donné mon fils, il a souffert pour vous. ».

Rien de tel à Notre Dame d’Avaugour.

Le Père et le Fils figurent dans la partie haute du « sacraire », ce meuble qui sert à ranger les objets sacrés : bannières, reliques....

JPEG - 47.4 ko
Chapelle d’Avaugour

Vues de loin, les deux silhouettes ressemblent à celles de Commana ou d’ailleurs...Mais de près ! Zoom avant sur les visages, voyez la différence ! Le Père est vêtu de la Pourpre royale, il porte dans ses bras le corps nu du Fils. Curieusement, le fils n’a plus vraiment sa couronne d’épines, elle est devenue somptueux diadème d’émeraudes, ou de figues de barbarie : mais on devine le nectar sous les épines. Les deux figures se ressemblent. Les deux « hommes » ont le même âge, les mêmes cheveux, la même barbe. Et surtout, le même regard.

Non, le Fils, le Christ, n’a pas les yeux fermés. Il est vivant. Le Père et le Fils regardent fixement dans la même direction. Ils ne vous regardent pas, vous, en face, les humains visiteurs. Ils regardent vers le haut une même réalité qui nous échappe peut-être, mais vers laquelle pourtant ils attirent notre attention. Ils regardent le Un, la Source. Ils demeurent encore quelques peu sur le seuil de notre réalité terrestre, juste le temps d’être perçus séparément. Mais ils sont en train de disparaître de cette image qui les a un temps matérialisés à nos yeux. Déjà, ils ne sont plus deux. Ce double regard se fond, et la colombe du Saint Esprit nous le fait voir, car dans cette direction, elle s’apprête à s’envoler, à nous montrer la lumière dont elle vient et où elle va.

Dieu se contemple lui-même et nous aspire dans sa contemplation.
C'est le mystère qu'accomplit cette œuvre simple.

On croirait lire Ibn Arabi :
« Quand se révèle mon Bien-Aimé,
Avec quel œil le vois-tu ?
Avec son oeil, non le mien,
Car nul ne le voit sauf Lui »

Pour découvrir une nouvelle énigme sur les routes de la Tradition...

Pour répondre à cet article

Pour consulter le forum lié à cet article

Bayazid

 

Les photos de Notre Dame d’Avaugour ont été prises par "Les Baladins de la Tradition". Les photos des autres représentations de la Trinité proviennent du site http://catholique-quimper.cef.fr/.

Cette page a déjà été visitée 3045 fois.


AUTRES ARTICLES DE CETTE RUBRIQUE Le sacraire de Notre Dame d’Avaugour L’abbaye de Coat-Malouen Le signe de Saint Yves L’annonceur de Dinan La Vierge du Temple de Pléboulle La Vierge couchée, Notre Dame du Yaudet Le dromadaire de Runan

D'autres articles du site à consulter sur les thèmes traités ici :

3 - Trois
Jonas sort des ténèbres
La Présentation de la Vierge
Les Rois Mages
La Lune
Libres méditations sur les quarante-quatre lumières de Hannoukah

A visiter : Eglises, chapelles
Dieu le père à Saint Cado
Le triple visage de Rocamadour
Notre Dame de Meymac
Le lion de Chamalières-sur-Loire
Le roi David à Sornay

A visiter en Bretagne
L’annonceur de Dinan
Le signe de Saint Yves
Les belles vertus de Sainte-Avoye
Le signe de Guingamp
Le dromadaire de Runan

Chapelle
Le tétragramme de la chapelle du château de Versailles
Cocteau à Milly-la-Forêt
Le premier chant de l’aube
A la découverte du Puy-en-Velay !
L’agneau des Templiers de Laon
"Une Chapelle pour le roi"

Colombe
Jonas, colombe de Dieu

Emeraude
L’Ange
Sous le signe du Cancer : quatrième jour
Saint Colomban : la légende
Pierres, Pouvoir et Tradition

Figue, figuier
Les 13 desserts de Noël
Les cartes et les planisphères
Les plantes sur les sentiers 24 à 28 de l’Arbre de vie

Ibn Arabi
Profane, sacré et connaissance
La Théologie apophatique
Ibn Arabi
Les versets de la Lumière
La Spiritualité dans les chansons des "Derniers Trouvères"

Relique(s)
La grenouille du cloître de la cathédrale de Barcelone
Le culte de Saint Blaise
Le martyr byzantin de Notre Dame du Puy-en-Velay
Les évêques croisés bâtisseurs de la cathédrale de Cahors
Mystérieux motif à Saint-Germain-des-Prés

Trinité
Le Chiffre Quatre
De Shivanataraj au Shivalingam
"Ce sera l’Ere nouvelle fondée sur l’Esprit"


Il y a actuellement 4 contribution(s) au forum.


Le sacraire de Notre Dame d’Avaugour
28 mai 2006, par Anne Delepi

Le vent souffle où il veut et, me coupant toute communication, c’est aujourd’hui que je découvre que vous avez dénichez la petite chapelle Notre Dame d’Avaugour, loin de toute grande voie. Féclicitations ! L’esprit aussi souffle où il veut : merci mille fois pour votre article.


Le sacraire de Notre Dame d’Avaugour
28 mai 2006, par Marciel

Un grand merci pour ces judicieuses remarques sur leurs regards et l’expression vivante du corps du Christ couronné d’un diadème d’émeraudes.


Pour ajouter un nouveau commentaire à cet article

 


Accueil - Alphabétiquement vôtre - Sur les Routes - Horizons Traditionnels - Champs du monde - Plan du site
Copyright © 2002/2019 - Les Baladins de la Tradition