Accueil du site Horizons traditionnels Symbolisme Un sillage de Lumière Libres méditations sur les quarante-quatre lumières de Hannoukah

"Car l’âme est aussi un feu magique, et son image ou forme est créée dans la lumière (par la force de son propre feu et de sa propre lumière) émanant du feu magique ; et pourtant celle-ci est une image véritable de chair et de sang, mais non pas dans son état original."
Jacob Boehme



Libres méditations sur les quarante-quatre lumières de Hannoukah
vendredi 15 décembre 2006

par Voldor

A l'évidence qui, par la hannoukiah, m'initia...

Cette belle fête juive des Lumières est célébrée tous les ans au mois de décembre. On la nomme H’annoucah, Hannouccah, Hannoucah ou encore Hannoukah... Son origine a déjà été racontée sur ce site accompagnée d’une inspirante lecture de son symbolisme. Aujourd’hui, ce sont quelques libres méditations qui sont ici proposées. Le "premier jour", cette année, c’est ce soir...

JPEG - 13.8 ko
Premier jour

"J’ai ordonné au plus profond du Néant que les choses visibles soient faites et qu’elles sortent de l’invisible. Adoel, la Lumière de la Création arriva devant moi." [1]

C’est l’histoire du premier jour. Et déjà, deux bougies brûlent. Deux, comme "Bèt", la deuxième lettre de l’alphabet. La lettre des commencements. L’initiale de "Beréchit", premier mot du premier chapitre de la Genèse.

"Bèt", symbole de la maison, de l’intimité, de l’accueil est aussi l’initiale de "Berakha", la bénédiction. Ainsi sont bénis ce soir, tous les Fils de la Lumière qui se recueillent face au mystère du "Un" qui s’est fait "Deux"...

JPEG - 15.4 ko
Deuxième jour

"Pour toutes les troupes célestes, J’ai imaginé la nature et l’image du feu." [2]

"Deux" et "Une". Elles sont "Trois" à briller comme brille "Guimèl", la troisième lettre. Celle qui symbolise le "sortir de soi", le "porter au-delà de soi", l’offrande de l’être.

"Deux" comme "Jakhin" et "Boaz", les deux colonnes du Temple. Celles qui deviennent "Trois" lorsque le coeur de l’initié découvre peu à peu la voie de l’Harmonie, celle du Juste Milieu, troisième colonne de l’Arbre des Sephiroth.

JPEG - 17.9 ko
Troisième jour

"Au troisième jour, J’ordonnai à la Terre de faire croître des arbres immenses et merveilleux, des collines, des graines à semer." [3]

"Trois" et "Une" sont devenues. Et "Quatre", comme "Dalèt", la quatrième lettre, chante l’abondance et l’ouverture. "Dalèt", la porte, ouverte sur les "Quatre Mondes" de la Création : "Assiah", l’action ; "Yetsirah", la formation ; "Briah", la création et "Atziluth", l’émanation. Porte ouverte. Si ton coeur est pur, entre et vois.

JPEG - 15.8 ko
Quatrième jour

"Au quatrième jour, J’ai ordonné qu’il y ait de grandes lumières dans les cercles divins." [4]

"Cinq" bougies brûlent ce soir. "Cinq", unies comme les doigts de la main de l’Homme qui est "Quatre" et "Un". "Cinq" comme "Hé", la cinquième, la lettre du Souffle.

Depuis le premier jour, "Quatorze" bougies, ce soir, auront brûlé. "Quatorze" comme la somme des lettres de "Yad", la main. [5]

Le Souffle, la main : l’inspiration et la prière qui génèrent l’action juste.

JPEG - 20.3 ko
Cinquième jour

"Au cinquième jour, J’ai demandé à la mer de me donner des poissons et des oiseaux au plumage varié ainsi que des animaux piaillant sur toute la surface de la Terre, à quatre pattes ou dans les airs, mâles et femelles, chacun animé par le souffle de Vie." [6]

"Cinq" et "Une", elles sont "Six". Les étoiles. "Cinq" : pentagramme, symbole de l’Homme. "Six" : sceau de David, subtile interpénétration du Fini et de l’Infini.

"Six", comme "Vav", la sixième lettre, celle qui coordonne, qui met en relation. "Six", comme "Tiphereth", la séphira de la Beauté, trônant au coeur de l’Arbre. L’Homme de coeur se découvre acteur de l’Univers.

JPEG - 20.5 ko
Sixième jour

"Au sixième jour, J’ai demandé à ma Sagesse de créer un homme en assemblant sept éléments : la Terre pour former sa chair, la rosée pour former son sang, deux parts du Soleil pour former ses yeux, des pierres pour former ses os, la vitesse des Anges et des nuages pour former son intelligence, de l’herbe pour former ses cheveux et ses veines, Mon souffle et le vent pour former son âme." [7]

Au sixième jour, elles sont "Sept" à briller parce qu’au sixième jour, "Sept" éléments furent assemblés pour créer l’Homme.

"Sept" comme "Zayin", la septième lettre de l’alphabet. "Zayin", la flèche. "Zayin", symbole de la confrontation à l’autre, symbole de la guerre. Mais qui est l’Autre ? Souviens-toi, Homme nouveau, souviens-toi en ce jour et à jamais, que l’Autre auquel si vite tu t’opposes est toujours ton reflet, cette face de toi-même que sans cesse tu explores et peu à peu reconnais.

JPEG - 21.9 ko
Septième jour

"Et j’ai béni toutes mes créatures visibles et invisibles. Adam n’était resté que cinq heures et demi au paradis. Puis j’ai béni le septième jour qui est Sabbat, jour qu’il respecta en ne travaillant pas." [8]

En ce septième jour, le Jardin se fait étroit. Et "Huit" flammes s’élèvent comme "Hèt", la huitième lettre, symbole de la barrière et de l’enfermement au sein du Temps.

Ce soir, il manque une flamme... Adam a quitté le Jardin pour expérimenter le Désir et l’Attente et l’Absence.

JPEG - 22.6 ko
Huitième jour

"J’ai créé aussi un huitième jour afin que celui-ci soit le premier créé après Ma Création." [9]

Ce soir, plénitude de la Lumière. Joyeuse méditation toute intérieure.

"Quarante-quatre" bougies se seront consumées au fil de ces huit jours. "Quarante-quatre", comme deux fois les "Vingt-deux" lettres de l’alphabet. Deux fois : pour que chacune ait son reflet, grand ouvert sur le monde des symboles et des libres lectures.

"Quarante-quatre", comme la guématria [10] du mot "Dam", le sang. Je me réjouis, je suis Vivant.

"Quarante-quatre", comme la guématria du mot "Yéled", l’enfant. Ce soir, je m’émerveille, Enfant je demeure.

"Quarante-quatre", comme la guématria du nom divin "Ehyeh" qui signifie "Je serai"...

Et les "Neuf" flammes qui, en ce huitième soir, ont si profondément réjoui mon être se sont une à une évanouies, me laissant les yeux fixés sur le petit chandelier, le souffle coupé. Un instant. Une fraction de temps hors du temps. "Ehyeh", "Je serai", je le sais.

Et cette certitude de "l’Un" s’ajoute au "Quarante-quatre". Et pour tous les autres jours de l’année, dans le "Quarante-cinq", guématria du mot "Adam", la puissance de l’Homme primordial enfin retrouvé résonne en moi...

Pour répondre à cet article

Pour consulter le forum lié à cet article

Voldor

 

Photos des "Baladins de la Tradition".


[1] "Livre des secrets d’Enoch" Chapitre 25 cité dans "Enoch - Dialogues avec Dieu et les Anges" de Pierre Jovanovic et Anne-Marie Bruyant - Editions "Le jardin des Livres - 2002-2004

[2] "Livre des secrets d’Enoch" Chapitre 29 op. cit.

[3] "Livre des secrets d’Enoch" Chapitre 30 op. cit.

[4] "Livre des secrets d’Enoch" Chapitre 30 op. cit.

[5] "Mystères de la Kabbale" de Marc-Alain Ouaknin - Editions Assouline - 2000 - (page 165)

[6] "Livre des secrets d’Enoch" Chapitre 30 op. cit.

[7] "Livre des secrets d’Enoch" Chapitre 30 op. cit.

[8] "Livre des secrets d’Enoch" Chapitre 32 op. cit.

[9] "Livre des secrets d’Enoch" Chapitre 33 op. cit.

[10] Chacune des "Vingt-deux" lettres a une valeur numérique et la somme des lettres d’un mot devient un nombre, c’est la science de la guématria. Pour en découvrir une première approche, se laisser emporter dans le merveilleux livre de Marc-Alain Ouaknin : "Mystères de la Kabbale" déjà cité.


Les articles de ce parcours ne se veulent ni complets ni exhaustifs. C'est pourquoi nous invitons les visiteurs de ce site à utiliser largement le forum lié à chaque article en cliquant sur le lien Pour répondre à cet article afin de noter les réflexions, remarques et commentaires qu'ils souhaiteraient partager ici.

Cette page a déjà été visitée 4554 fois.


Lune précédente...

Revenir au sillage de Lumière

Lune suivante...

D'autres articles du site à consulter sur les thèmes traités ici :

1 - Un
Impromptu divin
Les tables de l’Alliance
Sous le signe du Bélier : premier jour
Nuits
Arco iris

2 - Deux
Janvier et le Janus à deux visages
Force et fragilité
La Couronne de l’Avent : 2ème bougie
La femme - L’homme et l’androgynat
L’Ankoù de Locmaria

3 - Trois
Sainte Cécile
Le Chiffre Quatre
Sous le signe des Gémeaux : troisième jour
"Silence..."
Le sacraire de Notre Dame d’Avaugour

4 - Quatre
Sous les "couverts" de Mirepoix...
La lune
Les 13 desserts de Noël
Jeux de mots laids
Dialogue à Saint-Benoît-sur-Loire
Sur ce site, (re)découvrez les lumières de l’Avent jusqu’à l’Epiphanie !

5 - Cinq
Sous le signe du Lion : cinquième jour
La Présentation de la Vierge
Les points de Ranrouët ?
"Maitreya, le Bouddha futur"
La pierre d’angle

6 - Six
L’Amoureux
Sous le signe de la Vierge : sixième jour

7 - Sept
La vie des Bâuls
La Spiritualité dans les chansons des "Derniers Trouvères"
Sous le signe de la Balance : septième jour
Bruno en Chartreuse
La Lune

8 - Huit
Jonas, colombe de Dieu
Echec et Mat ! (2)
Hanoukkah
Le petit cerf de Chartres
Sous le signe du Scorpion : huitième jour

14 - Quatorze
Le culte de Saint Blaise

22 - Vingt-deux
Le Bateleur

44 - Quarante-quatre

Arbre des Séphiroths
Les quatre éléments
Les dix émanations ou Sephitoth
Correspondances entre les centres d’énergie cosmique et les sphères d’activité sur notre planète
Le menhir dans la forêt
L’arbre de vie ou arbre séphirothique

Assiah

Attente
Méditation sur un verset du Qôran
Les décorations de Noël
Le calendrier de l’Avent
2013 : Trois voeux pour notre Monde !
Etape 39 : De Negreira par Portocamino et Corzon à Olveiroa

Atziluth

Bèt

Bible (Genèse)
La femme de Putiphar
Fiat Lux
Sous le signe des Poissons : douzième jour
"Ego ero…"
L’épreuve qui va exalter le destin de Joseph.
Le premier tome d’une traduction française des manuscrits de la Mer Morte vient d’être publié.

Briah
Les plantes sur les sentiers 19 à 23 de l’Arbre de vie
Plantes régies par le Feu, l’Air, l’Eau et la Terre
Les plantes sur les sentiers 24 à 28 de l’Arbre de vie

Cierge - Bougie
Histoire de Saint Blaise
Saint Blaise et le celtisme
La Couronne de l’Avent : 3ème bougie
La cire, l’huile, les abeilles
Sainte Lucie

Coeur, sang
Thérèse de Lisieux : 1895 et 1896
Lumière, conscience, connaissance
La vibration de la roche
Thérèse de Lisieux : juin 1897
La Prière de Jésus ou Prière du coeur
"A la découverte de l’ancien pèlerinage de saint Denis !"

Dalèt
Sur les traces du sanglier

Désir
Bouddha
Jour...
La traversée du désir
Dix mots grecs pour dire "Aimer"
Renoncement

Force
L’Etoile
Le dragon, cracheur de feu
Le mythe de Rama (4)
Souvenirs imaginaires de Maria Hamilton
"Recevoir force et lumière"

Guimèl
Les toupies de Hanoukkah

Hanoukkah
La Couronne de l’Avent
Les lumières de Hannoukah vont briller du 2 au 9 décembre !


Le tétragramme de la chapelle du château de Versailles
La colère de Jonas
La Couronne de l’Avent : 4ème bougie

Hèt

Joie
Thérèse de Lisieux : 1895
Louis-Claude de Saint-Martin
Les Bâuls et la musique
Alphonse de Lamartine
La lumière des regards
Joy for the planet !
Blanche de Richemont nous offre des instants qui chantent !

Judaïsme
"Le Graal, c’est l’accession au secret de la vie universelle..."
Pourquoi une étude ayant pour sujet le prophète Elie ?
La lumière sous l’inspiration de la langue hébraïque
Elie dans la tradition judaïque
Raymond Bernard : "pourquoi j’ai fondé le CIRCES..."
L’édition 2008 du Festival des Musiques Sacrées de Fès se déroule du 6 au 16 juin.

Kabbale
Ecriture et tradition
Autour de la Pologne - Madame Hanska
Maât, la déesse de vérité
Qu’est-ce-que la magie ?
La doctrine de Martinez de Pasqually
Anselme Kiefer et l’ésotérisme

Main(s) - Toucher
Pierres sèches
Massages (4)
Le signe de Saint Yves
Du carbone au diamant
La bénédiction de Cerfroid
"Gestes et Symboles du Bouddhisme"

Tiphereth

Vav

Yetsirah
Les plantes sur les sentiers 29 à 32 de l’Arbre de vie

Zayin


Il y a actuellement 4 contribution(s) au forum.


Libres méditations sur les quarante-quatre lumières de Hannoukah
15 décembre 2006, par naama

un peu secouée par la beauté et la profondeur de ce texte , au sortir d’une journée bousculée dans la vie profane. Merçi. je relirai, j’en ai besoin sur mon chemin
et que la Lumière nous éclaire tous !


Libres méditations sur les quarante-quatre lumières de Hannoukah
15 décembre 2006, par rené

Ce fût une découverte que la lecture de ce beau texte tout différent que ce que propose la Bible.
Il faudra que dans la journée je le lise à nouveau pour bien m’en imprégner.
Merci à celui ou celle qui en est l’auteur.
René


Libres méditations sur les quarante-quatre lumières de Hannoukah
15 décembre 2006, par Marciel

Merci Voldor, c’est un magnifique début de journée, je viendrai dès ce soir allumer avec vous les 44 bougies de Hannoukah en demandant à Dieu de bénir cette journée.


Pour ajouter un nouveau commentaire à cet article

 


Accueil - Alphabétiquement vôtre - Sur les Routes - Horizons Traditionnels - Champs du monde - Plan du site
Copyright © 2002/2019 - Les Baladins de la Tradition