"Quand vous serez dans la Lumière, que ferez-vous ?"
Evangile de Thomas



L’Amoureux
La Lumière dans le Tarot
jeudi 28 décembre 2006

par Antinoüs

Les cinq premières cartes du Jeu présentent chacune un seul visage. Avec "L’Amoureux", carte qui porte le numéro six, en voici plusieurs. Il y a ici, trois et un visages. Non ! Un en face de deux et un autre encore... Ou bien : un et deux qui sont trois, plus un qui font quatre... En deux mots, nous entrons avec cette carte dans la multiplicité des relations que l’homme est amené à entretenir avec ses semblables. Et comme elles sont sources de complexité, ces relations !

"Au temps où vous étiez Un, vous avez fait le deux ; mais alors, étant deux, que ferez-vous ?"
Ma Ananda Moyi

Mais, lisons plutôt... Voici un jeune homme qui se trouve face à deux femmes. Celle qui est à sa gauche touche son coeur. Elle est jeune et couronnée de fleurs. Il ne la regarde pas et semble même l’arrêter de la main. Celle qui est à sa droite apparaît moins gracieuse et sans doute plus âgée. C’est de lauriers qu’elle est couronnée. Elle attire l’attention du jeune homme en posant la main sur son épaule. Au-dessus de la scène, un ange s’apprête à décocher une flèche en direction du trio.

C’est l’heure du choix - c’est du moins ce que l’on dit habituellement en regardant cette carte. Mais de quel choix s’agit-il ? D’un choix fort convenable qui inviterait le jeune initié à refuser les attraits de la beauté qui le touche au profit d’une "sagesse" qui l’interpelle ? D’un choix tout pensé par avance où il faudrait résister à la flèche de Cupidon. Et repousser au loin, dans des méandres cachés, tout appel de ce que l’on nomme "les sens" ? Eloigner à tout prix l’expérience de la volupté ? Est-ce bien cela, le message de cette carte ?

C’est la première des cartes du Jeu où la Lumière est explicitement illustrée. Son message ne peut pas être simplement celui-ci...

C’est le Soleil qui domine cette carte. Son éclat est puissant et porté par vingt-quatre rayons jaunes et rouges. Sa lumière est si intense que les maîtres imagiers du Moyen Age l’ont faite blanche, éblouissante...

"Qu'il me baise des baisers de sa bouche...
Que mon Bien-Aimé entre dans son jardin et qu'il mange de ses fruits exquis !..."

Le Cantique des Cantiques

Mais comme il a l’air tranquille, serein, notre initié ! Non pas comme quelqu’un qui est devant un choix difficile. Mais plutôt comme celui qui a fait sienne la Détermination en bouclant ce matin sa ceinture d’or. "Ceins-toi pour Me servir !" disent les Ecritures. En paix aussi, parce qu’il sait la protection de l’ange.

"Il n'y a rien à quoi renoncer.
Trouvez plutôt l'élan pour traverser la vie. Après tous ces élans restreints, l'être humain doit trouver le Grand Elan."

Ma Ananda Moyi

"Déshabillez-moi !" chante avec une extrême sensualité la plus étonnantes des chanteuses françaises que j’écoute en boucle pendant que j’écris ces lignes... [1].

Oui ! Moi, déshabillez mon être de toutes ses idées préconçues, de tous ses préjugés si soigneusement cultivés !

"Une fois que j'ai su que Dieu était une femme, j'ai appris quelque chose de très approximatif sur l'amour ;
mais c'est seulement quand je suis devenu une femme et que j'ai servi mon Maître et Amant que j'ai connu l'amour absolument."

Sri Aurobindo

Oui, c’est cela ! Nous sommes ici face à la Lumière, celle qui éclaire tout d’un incomparable éclat. Au-delà de toute notion d’ombre. Et certains trouveront même dans l’arc de l’ange une image de la Lune qui dans l’un de ses quartiers s’unit au Soleil en un doux baiser...

"Commettre un adultère avec Dieu est l'expérience parfaite pour laquelle ce monde fut créé."
Sri Aurobindo

Et si tu te retournais, Initié, et... que tu embrasses l’Ange avant de reprendre ta route dans le Jeu ;-)

Pour répondre à cet article

Pour consulter le forum lié à cet article

Antinoüs

 

- Les citations de Sri Aurobindo sont extraites de l’ouvrage "Pensées et Aphorismes" traduits et commentés par Mère Tome II édité par "Sri Aurobindo Ashram à Pondichéry - 1976.
- Les citations de Ma Ananda Moyi sont extraites de l’ouvrage "Ce Corps" aux éditions Altess-Paris - 1999 - dans une traduction de Jean-Claude Marol.
- L’illustration provient du site : http://www.tarot-numerologie.com/.


[1] Il s’agit bien sûr de Mylène Farmer ;-) Paroles de la chanson en question ici : http://musique.ados.fr


Les articles de ce parcours ne se veulent ni complets ni exhaustifs. C'est pourquoi nous invitons les visiteurs de ce site à utiliser largement le forum lié à chaque article en cliquant sur le lien Pour répondre à cet article afin de noter les réflexions, remarques et commentaires qu'ils souhaiteraient partager ici.

Cette page a déjà été visitée 5212 fois.


Lune précédente...

Revenir au sillage de Lumière

Lune suivante...

D'autres articles du site à consulter sur les thèmes traités ici :

6 - Six
Sous le signe de la Vierge : sixième jour
Libres méditations sur les quarante-quatre lumières de Hannoukah

24 - Vingt-quatre

Anges
Sous le regard de l’Ange de Tomar
Jean Cocteau
Le martyr byzantin de Notre Dame du Puy-en-Velay
Thérèse de Lisieux : juin 1897
La doctrine de Martinez de Pasqually
A Lille, le vidéaste Bill Viola nous immerge dans sa vision mystique du "Passage du Temps".

Arc
Mots-croisés N°1
Arco iris
Sous le signe du Sagittaire : neuvième jour
L’Avent et le Sagittaire
Le combat de Nasbinals

Bible (Cantiques des Cantiques)
Thérèse de Lisieux : 1890 à 1895
Jonas, colombe de Dieu
Thérèse et Jeanne Guyon...
Les Bâuls et la musique

Désir
L’apport fondamental de la version coranique
Matins
Le labyrinthe
La traversée du désir
La volonté

Détermination
Lettre à un jeune chevalier
Il faut qu’"Il" croisse et que "je" diminue.
Fidélité à Notre Dame
Devenez membre des "Amis de la Quinta du Temple" : choisissez votre cotisation 2019 !
Lettre aux 65 youtubeurs d’#OnEstPret !
On est prêt !!!
Alexandra David-Neel : un nouvel ouvrage remarquable

Epaule(s)
Le signe de Guingamp
Le Rire
Poumons, bras : une mystérieuse complicité...
Massage & Méditation
Le Chiffre Quatre

Lame 06 - L’Amoureux

Laurier
Les symboles de l’aléthiomètre
Le Bateleur
Les plantes sur les sentiers 24 à 28 de l’Arbre de vie

Ma Ananda Moyi
Ma Ananda Moyi
Qui a rencontré qui ?
Ils parlent de Ma Ananda Moyi : vidéos
Ma Ananda Moyi : vidéos
Un lys pour Blanche, pour Lylia ou pour Lou ?

Profane - Sacré
L’abbaye de Coat-Malouen
Profane, sacré et connaissance
"Rien de ce qui est humain ne vous sera jamais étranger."
Festival des Musiques Sacrées du Monde à Fès

Rayon
L’expédition de 1421
La Lune
La Théologie apophatique
Swami Premananda : être ou ne pas être...
Les versets de la Lumière

Tarot
Noël... ou le renversement des valeurs
Echec et Mat ! (2)
La Maison-Dieu
La crèche de Noël
Le Soleil


Il y a actuellement 5 contribution(s) au forum.


L’Amoureux
29 novembre 2007, par EPHODHEBUS

Chers amis

J’accorde de la grâce et de la béatitude aux expériences intimes avec bonheur et joie . Toutefois en ce qui concerne le tarot qui reste subjectif « pour tous » , il existe malgré tout une Armature Occidentale puisque ce tarot nait ici en France , en Espagne , en Italie , en Belgique et sa nativité incertaine tardive en apparence pour tous les manuels en cours est acquise aujourd’hui , je suis obligé de vous décevoir ! certes , puisque j’ai retrouvé une trace du tarot dés l’an 1000 et non plus comme on l’entend aujourd’hui entre 1300 et 1400 et ceci malgré la tres belle exposition de la Bibliothèque Nationale et son imposant catalogue .

En quoi nous serions nous trompés ? c’est à force de lire les mêmes choses..et les répéter. De même on a longtemps cru que c’était les nazis qui avaient brûlé le Goethéanum de Steiner, eh bien non , c’est le bedeau de l’église catholique voisine qui a incendié avec un bidon d’essence le Goethéanum tout simplement parce que Steiner avait accepté des protestants qui se réunissaient à l’étage de son bâtiment avec les membres de la communauté des chrétiens.Et de là on a tous engendré des répétitions d’erreurs non retournées .

C’est à peu pres la même chose pour le tarot on l’on a oublié de visiter les musées , les églises les cathedrales ou ces motifs reviennent de façon récurente. Dans le cadre de notre tarot ce sont des ivoirines espagnoles de l’an 1000 , ivoirines en général dans lesquelles on cherchera les premiers sculpteurs de statuaires d’églises , il faut un registre en quelque sorte . Les 3 têtes supérieures de nos personnages sont aimantées par Eros athanatos et ce choix est l’hésitation entre eros energumène et cet autre éros qui doit devenir H- eros du soleil dans son développement futur. Ces trois têtes on les retrouvera sur la mere divine tenant 3 petites têtes dans les voussoirs des cathedrales signalant le jugement dernier à Paris par exemple. C’est la sublimation des aigles ou des âmes . Tout ce registre doit être acquis « sincèrement » par nos convictions spirituelles dans les musées , les œuvres , d’art , la recherche historique également. Aucun jugement ne peut être définitif. Ceux qui cherchent l’origine du motif de la Rose Croix pensent la trouver dans la Golden Dawn, l’Amorc la lui avait emprunté . Creusons allons plus loin , dans les fouilles de Glanum sur un plafond nous découvrons cette rose et ces pétales …un jour peut – être qu’un étudiant en spiritualité me dira professeur , vous vous êtes trompé , ce motif du tarot commence au VI e siècle et j’acquieserai , car précisément il existe des lames du 6e siècle en Seine et Marne dans l’architecture religieuse et dans un cimetière…maintenant.J’irai plus loin l’alliance entre chevalerie chretienne , celtisme et judaisme date déjà de cette époque en France…c’est ce que j’ai enseigné dans le parcours des cathedrales preuve à l’appui. La dissertation est un envol magnifique qui sublime l’âme mais parfois il faut ramener ensemble le sujet et l’objet spirituel ensemble pour déterminer le mariage alchimique des écoles occidentales de spiritualité..bonnes recherches à tous…et bravo pour ce bel article.

Frere Ephodhebus



Site : sujet et objet natifs

L’Amoureux
6 novembre 2007, par ischtar

L’amoureux est serein car son choix est fait .
Entre la femme psychique qui touche son coeur , et la femme spirituelle qui a le pouvoir de réalisation , car elle est sa force , son âme complémentaire, sa shakti,il sait que le rayon solaire va les unir à jamais en un être double , en un tout .


L’Amoureux
28 décembre 2006

Merci pour ce message...
Peut-on savoir de quels écrits d’Aurobindo sont tirées les citations ?
cordialement
Claudine


L’Amoureux
28 décembre 2006, par El peregrino

Il, elle... ! N’est-ce pas la reconnaissance d’une fausse dualité, l’acceptation d’une fusion au fond de notre cœur qui nous fait côtoyer le merveilleux...

« Je m’étonne de l’amoureux dont les beautés
miroitent dans fleurs et jardins ! »
Et moi à elle : « Ne t’étonne pas de qui tu vois,
Ce que tu as vu est toi-même dans le miroir d’un homme ! »
Ibn’Arabî


Pour ajouter un nouveau commentaire à cet article

 


Accueil - Alphabétiquement vôtre - Sur les Routes - Horizons Traditionnels - Champs du monde - Plan du site
Copyright © 2002/2019 - Les Baladins de la Tradition