"Un peintre c’est quelqu’un qui essuie la vitre entre le monde et nous avec de la lumière, avec un chiffon de lumière imbibé de silence."
Christian Bobin



Lucifer, le porteur de Lumière
mardi 9 janvier 2007

par Louisa B.

Lucifer, quel beau nom !
"Qui porte la lumière !"
(du latin : lux : lumière et ferre : porter)

Quel destin étrange est lié à ton nom...
Voilà que tu es devenu synonyme de Satan, du Diable et du Prince des Ténèbres.
Bref, tout l’inverse !

Je ne rentrerai pas dans les polémiques de traduction de cet illustre Isaïe qui a traduit le mot Heylel par Lucifer. Je ne rentrerai pas non plus dans celle de la Vulgate par Saint Jérôme par "Astre du matin", cela ne ferait que nous entraîner dans des méandres aussi tortueux que stériles.

Mais si on regarde d’un œil différent ce grand sujet de Lucifer, devenu - tardivement certes ! - mais tout de même communément Satan, cela ne m’étonne pas beaucoup ...

Que fait la Lumière ou en tout cas celui qui la porte ? Il met en évidence tous les aspects de notre réalité sur ce plan humain et donc nous place face à des choix. Si nous n’avions pas de choix, nous ne ferions aucune erreur ! Simple non ? Peut-être un peu trop... Avec la « Lumière », les aspects de notre monde humain apparaissent, duels, doubles, complémentaires, opposés, et offrant ainsi la possibilité de vivre deux aspects d’une même réalité.

GIF - 40.4 ko
Diana Lucifera

Dieu fait à l’Homme le Don le plus précieux, celui du choix, celui de développer son discernement, celui de distinguer le Bien et l’absence de Bien. Il apparaît normal alors que dans ses errements, ses labyrinthes et ses doutes, l’homme ait « fustigé » ce porteur de lumière et l’ait entâché de toutes sortes de noirceur, le rendant ainsi responsable de sa propre paresse à éclairer son âme, s’empêchant ainsi d’accèder à sa conscience divine.

Il pourrait être aussi une dégénérescence de la Déesse Mère, première manifestation de l’Amour divin, Materia Prima qui a pris toutes sortes de noms et de formes suivant l’endroit où les hommes l’ont invoquée.

Si l’on regarde par exemple, une statue de Diana Lucifera, sœur d’Apollon, Déesse lunaire s’il en est, un rapide coup d’œil nous ferait entrevoir le diable sous son aspect le plus ... contraire pour ne pas dire grotesque.

Le croissant de lune s’est transformé en cornes. Déesse de la chasse, on lui rajoute des pieds de boucs, de « l’Astre du matin, le plus beau du ciel », elle devient laid et masculin, associée à la plus vile des magies, elle qui régit l’inconscient universel de l’être humain.

La peur a fait son œuvre, tout se rétrécit, se transforme, et l’homme se paralyse, se solidifie, se tétanise, se pourrit ...

Quant à un ange déchu, (que Dieu me pardonne !!!), mais je n’y crois pas non plus... Les anges faisant partie du plan divin, ils ne connaissent pas la dualité. Mais oui, je crois qu’un tel Lucifer est né dans le cœur orgueilleux de l’homme.

Alors, je reste fixée sur Le Porteur de Lumière, comme on le nommait aux premières heures du christianisme, le Maître Ieschouah, au cœur pur, qui a été soumis à la tentation dans sa condition d’homme et qui l’a vaincue par l’Amour, dans sa condition de Fils de Dieu, Lumière, né de la Lumière !

Pour répondre à cet article

Pour consulter le forum lié à cet article

Louisa B.

 

- La statue de Diana Lucifera provient du site : http://en.wikipedia.org/.
- Le logo de l’article provient du site : http://www.guia-digital.com/


Les articles de ce parcours ne se veulent ni complets ni exhaustifs. C'est pourquoi nous invitons les visiteurs de ce site à utiliser largement le forum lié à chaque article en cliquant sur le lien Pour répondre à cet article afin de noter les réflexions, remarques et commentaires qu'ils souhaiteraient partager ici.

Cette page a déjà été visitée 4600 fois.


Lune précédente...

Revenir au sillage de Lumière

Lune suivante...

D'autres articles du site à consulter sur les thèmes traités ici :

Apollon
La fête de l’âne
Apollon et les nymphes
Sri Aurobindo
Eclats de pierre
Les symboles de l’aléthiomètre

Diable, Satan...
"La partie de dés" (1)
Qu’est-ce que la littérature ?
L’histoire des Crops Circles
La partie de dés (9)
"La partie de dés" (2)

Isaïe (Prophète)
Le martyr byzantin de Notre Dame du Puy-en-Velay

Lucifer
La cosmogonie de Jacob Boehme
Sous le signe du Capricorne : dixième jour

Lumière
La Pomme Bleue
L’illumination
Rencontre avec l’esprit du rocher
Festival des lumières
Solstice d’hiver : méditation pour la Paix
Joy for the planet !
"Le Voyage alchimique" : sept DVD à découvrir !

Lune
D’une lune à l’autre...
La lune
A propos du Sillage de Lumière...
La Tasse de Thé
Sous le signe du Cancer : quatrième jour

Mère divine (Notre Dame)
Le rituel de l’Abishekam
Avec Maïtreyi Amma (2)
"Ce sera l’Ere nouvelle fondée sur l’Esprit"
Le mythe de Rama (4)
De Notre Dame de Paris à l’abbaye de Limon à Vauhallan
Mère Meera en France à l’automne 2007

Peur
La bûche de Noël
Djalâl al-Dîn Rûmî
Ecrire au tableau ou... la conscience de la marmotte
Blanche de Richemont : la mise en écriture
Etape 19 : De Redecilla par Belorado à Villafranca Montes de Orca
« L’Europe et L’Islam, la liberté ou la peur ? »

Tentation
Thérèse de Lisieux : jusqu’à sa mort...
Vers une théorie de l’art - la musique


Il y a actuellement 7 contribution(s) au forum.


Lucifer, le porteur de Lumière
20 juillet 2009, par Il n’a pas engendré et n’a pas été engendré

"Les anges faisant partie du plan divin, ils ne connaissent pas la dualité"

Iblis n’est en effet pas un ange déchu mais un djin.

http://www.sajidine.com/monde-invis...

Consulte le lien précédent, tu en apprendras plus sur les djins.

Je me permet d’ajouter un extrait du wikipedia concernant iblis :

« Lorsque nous avons dit aux anges الْمَلَائِكَةِ (al-mala’ikati) : ’Prosternez-vous devant Adam !’ Ils se prosternèrent, à l’exception d’Iblis qui refusa et qui s’enorgueillit : il était au nombre des incrédules. » — Coran (II ; 34)

Dieu ordonne donc à Iblis son exil du Paradis. Iblis lui annonce qu’il tentera les descendants de son ennemi Adam l’Homme, afin d’éprouver leur foi. Dieu lui accorde cette requête, et promet l’Enfer à ceux qui écouteront ses conseils en se détournant de la parole de Dieu.

« [Iblis] dit : “ ô mon Seigneur, donne-moi donc un délai jusqu’au jour où ils (les gens) seront ressuscités”. [Allah] dit : tu es de ceux à qui ce délai est accordé, jusqu’au jour de l’instant connu” [d’Allah]. Il dit : “Ô mon Seigneur, parce que Tu m’as induit en erreur, eh bien je leur enjoliverai la vie sur terre et les égarerai tous, à l’exception, parmi eux, de Tes serviteurs élus.” [Allah] dit : “ voici une voie droite [qui mène] vers Moi. Sur Mes serviteurs tu n’auras aucune autorité, excepté sur celui qui te suivra parmi les dévoyés. Et l’Enfer sera sûrement leur lieu de rendez-vous à tous. » — Coran (XV ; 37-44)

Dieu a élevé Iblis au rang des anges : cela ne veut pas dire qu’Iblis est un ange, mais que Dieu l’a aimé comme il aime les anges.

Iblis n’étant pas le "maître du mal" mais son agent, il représente en islam la part du mal dans l’homme. Ainsi, selon la religion musulmane, Dieu a insufflé l’âme à la glaise pour en faire l’homme, et Iblis a tenté l’homme afin de lui insuffler sa part de mal.

« Tout bien qui t’atteint vient d’Allah, et tout mal qui t’atteint vient de toi-même. » — Coran (IV ; 79)

L’homme a donc la possibilité de choisir entre le bien et le mal ; il possède son libre arbitre du fait que son âme vient de Dieu et le mal en lui du Shaytan. Il possède alors la possibilité de lutter contre sa part de mal. Si le Shaytan est un "tentateur", un "diviseur", il est surtout présent en chaque homme, ce qui donne un sens au mot Jihad, la lutte contre le mal en soi.

Certes Dieu est le plus savant.

Salam


Lucifer, le porteur de Lumière
15 juillet 2007, par le faucon nomade

Que de mots, chere Louisa, qui au cours des Temps, ont vu leurs sens changes par des individuels en position de puissance... et neanmoins limites dans leurs appreciations. Merci
pour remettre les choses dans leur sens
originels.


Lucifer, le porteur de Lumière
10 janvier 2007, par Marc G.

Un très bel article en effet introduit par une phrase de notre cher Christian Bobin. Il est preque un peintre des mots tant chacune de ses phrases semble vibrer dans la lumière.Vous auriez pu citer aussi cette phrase de l’écrivain tirée de son récit sur St François "Le Très Bas", (dans la série lire et relire) car elle parle directement de ce qu’est le porteur ou enfin le lançeur de Lumière ou de feu car qui peut porter le feu ?
"Je t’aime. Cette parole quand elle file vers Dieu, est comme une flèche enflammée qui s’enfonce dans la nuit et s’éteint avant de toucher sa cible."


Lucifer, le porteur de Lumière
9 janvier 2007, par JacFAlc

Merci à Louisa, dont le seul prénom évoque déjà... la lumière, car voici enfin quelqu’un qui dédiabolise Lucifer ; et je suis aussi d’avis que cette histoire d’ange "déchu" ne tient pas la route au fond, car un messager du Principe n’est a priori ni bon ni mauvais.
De plus cette image de Diana Lucifera, portant le croissant, porte la coupe qui reçoit toute cette énergie de lumière et d’amour rayonnée par l’En Haut.
Paix à vous tous et encore Bonne Année.
Jacques


Lucifer, le porteur de Lumière
9 janvier 2007, par El Peregrino

Chère Louisa, je crois que la lâcheté humaine aime à ne pas savoir sur soi-même et sur les autres... Alors quand la Lumière est trop vive elle dérange. Comment s’étonner que le porteur de Lumière soit devenu luciférien avec une connotation péjorative dans le langage commun... ! En plus quand Il nous laisse le choix d’une spiritualité dont nous sommes et serons les seuls responsables, alors là, rien ne va plus...
Cette liberté du cœur et de la raison dont-IL nous a doté n’est pas facile à vivre... !


Lucifer, le porteur de Lumière
9 janvier 2007, par Griffon Placide

En lisant cet article passionnant, une image s’est imposée à moi : celle du Baphomet des Templiers.


Pour ajouter un nouveau commentaire à cet article

 


Accueil - Alphabétiquement vôtre - Sur les Routes - Horizons Traditionnels - Champs du monde - Plan du site
Copyright © 2002/2018 - Les Baladins de la Tradition