L’Ankoù de Locmaria
Réponse de l’énigme N°32
mercredi 30 mai 2007

par Bayazid


C’est bien dans la commune de Nostang (Morbihan), à l’extrémité nord de la rivière d’Etel, dans la chapelle Notre Dame-de-la-Joie de Locmaria, que se trouve la superbe fresque qui représente l’Ankoù, l’ouvrier de la mort, le passeur, l’initiateur qui a défié les chercheurs de l’énigme N°32.

JPEG - 140.2 ko
Chapelle Notre Dame-de-la-Joie de Locmaria

Le personnage à côté de lui est probablement son acolyte, celui qui ouvre les portes et les demeures où se rend le funèbre cortège.

JPEG - 148 ko
Sur la fresque de Locmaria,
on perçoit un deuxième personnage, qui, lui, semble vivant : il s’agit probablement de celui (ou de celle) qu’on vient chercher ...

Qui est l’Ankoù ?
L’Ankoù, est le pourvoyeur de l’au-delà.
L’Ankoù est la personnification et l’artisan de la mort (oberour ar maro).
Il est représenté soit comme un squelette drapé d’un linceul, soit comme un homme grand et mince au visage dissimulé sous un chapeau large, tenant une faux.
Il circule la nuit, debout sur un chariot dont les essieux grincent.

Ce funèbre convoi est le "karrig an Ankoù", char de l’Ankoù (ou "Karriguel an Ankoù" littéralement brouette de l’Ankoù), remplacé par le "Bag noz", bateau de nuit dans les régions du littoral.

Entendre grincer les roues du "Karrig an Ankoù" ou croiser en chemin le sinistre attelage sont des signes annonciateurs de la mort d’un proche.

On raconte que le dernier mort de l’année dans chaque paroisse devient à son tour l’Ankoù pour l’année en cours. Le passeur est alors passé définitivement dans l’Autre Monde, et c’est le mort suivant qui le remplace...

L’Ankoù ne travaille généralement pas seul.
On considère qu’il est accompagné par deux acolytes, et que chacun a son rôle défini.
Le premier est chargé de guider les chevaux par les chemins, et de réparer le char de l’Ankoù si un essieu venait à se casser par exemple.
Quant au second, c’est lui qui ouvre les portes des demeures où ils se rendent et qui entasse dans la charrette les âmes des personnes que l’ouvrier de la mort a fauché... [1]

La chapelle de Locmaria contient également deux statues en bois, l’une de saint Cornely, patron des bêtes à cornes, l’autre de sainte Barbe.

JPEG - 72.8 ko
La rivière d’Etel est un ria profond,
dont les nombreuses ramifications façonnent des paysages changeant, où la terre et l’eau se mêlent.

Pour découvrir une nouvelle énigme sur les routes de la Tradition...

Pour répondre à cet article

Pour consulter le forum lié à cet article

Bayazid

 

Les photos sont de l’auteur, sauf celle de la rivière d’Etel qui provient du site : http://www.eauxvives.org/. La carte de la région provient de http://perso.orange.fr/francois.berland/.


[1] Pour en savoir plus sur l’Ankoù, lire "La Légende de la Mort chez les Bretons Armoricains", d’Anatole Le Bras (1893)

Cette page a déjà été visitée 2032 fois.


AUTRES ARTICLES DE CETTE RUBRIQUE Les belles vertus de Sainte-Avoye L’Ankoù de Locmaria Dieu le père à Saint Cado Le Chevalier aux cerfs de Suscinio

D'autres articles du site à consulter sur les thèmes traités ici :

2 - Deux
Janvier et le Janus à deux visages
Sous le signe du Taureau : deuxième jour
La Couronne de l’Avent : 2ème bougie
L’élégance du Compas
Force et fragilité

A visiter : Eglises, chapelles
Les belles vertus de Sainte-Avoye
La Vierge de la Sauvetat
Notre Dame de Meymac
Le lion de Chamalières-sur-Loire
La Vierge couchée, Notre Dame du Yaudet

A visiter en Bretagne
L’annonceur de Dinan
Le sacraire de Notre Dame d’Avaugour
Le signe de Guingamp
La fontaine de Guingamp
En forêt de Brocéliande

Bateau
Des bateaux par milliers !
Le Bateleur
L’expédition de 1421
« Le Bout du Monde »
La légende de saint Mexme à Rivière

Char, charrette
A propos de la vinaigrette...
Réintégration et... vinaigrette !
D’une lune à l’autre...

Cheval
La localisation particulière des Crops Circles
L’Ange
Une histoire cruelle
Echec et Mat ! (2)
Saint Eloi

Eglise
Le crâne de Longpont
Les amoureux de San Fortunato
Saint Martin à Amiens
Etape 25 : De Calzadilla de la Cueza par Moratinos à Sahagun
Le basilic de Saint-Pétersbourg

Fresque
Le martyr byzantin de Notre Dame du Puy-en-Velay
Cocteau à Milly-la-Forêt

Mer (Bord de)
Etape 39 : De Negreira par Portocamino et Corzon à Olveiroa
Farniente à Kannur
Bye-bye Varanasi
Etape 40 : De Oliveiroa par Hospital, Cee et Corcubion à FISTERRA
Suées !
Tsunami Asie : Solidarité

Morbihan
Dieu le père à Saint Cado

Mort
"Rien de ce qui est humain ne vous sera jamais étranger."
"L’océan tout entier aura pris conscience de lui-même"
Etape 17 : De Navarrete par Najea à Azofra
Pas le choix !
"Pour un plus beau temple encore..."
"La Vie après la Vie", 30 ans après !!

Vie - Mort
Retraite sur le Livre Tibétain des Morts
Epilogue...
De Goa au Père-Lachaise
La Belle de Sri Premananda
Mahatma Gandhi
"Harry Potter and the Deathly Hallows"

Voile
La Maison-Dieu
Moi, Lumière
Le voile d’Isis retombe sur le mystère brumeux


Il y a actuellement 2 contribution(s) au forum.


Pour ajouter un nouveau commentaire à cet article

 


Accueil - Alphabétiquement vôtre - Sur les Routes - Horizons Traditionnels - Champs du monde - Plan du site
Copyright © 2002/2019 - Les Baladins de la Tradition