Feux de la Saint Jean
Une tradition en Franc-Maçonnerie
dimanche 24 juin 2007

par Aymeri


Nous fêtons saint Jean le Baptiste en cette période de longs jours - fils de Zacharie et d’Elisabeth et cousin de Jésus - il baptisait dans le Jourdain et annonçait la venue d’un plus puissant que lui. Saint Luc lui prête ces paroles : "Je vous baptise avec l’eau, mais vient le plus fort que moi et je ne suis pas digne de délier la courroie de ses sandales ; il vous baptisera dans l’Esprit saint et le Feu." La maçonnerie, avec ses origines chrétiennes, a tout naturellement reconnu le Baptiste comme l’Initiateur qui, purifiant par l’eau, prépare l’Initiation.

Les pasteurs Anderson et Désagulier ont écrit en 1738 dans leur constitution : "Autrefois, la Fraternité se réunissait dans les monastères par mauvais temps ; mais par beau temps, leurs membres se réunissaient tôt le matin au sommet des collines, spécialement le jour de la saint Jean Baptiste et de là ils se rendaient en due forme au lieu du banquet selon la tradition des anciens maçons Ecossais des loges Kilwinning, Stirling, Aberdeen..."

Cette tradition est restée sous différentes formes et les saint Jean sont fêtées dans la plupart des Loges maçonniques, surtout celle d’été souvent accompagnées du feu de la saint Jean et autres invocations à la lumière. On peut y voir là des hommes, des femmes danser des rondes en chantant, encore aujourd’hui. Vieux et jeunes sautaient à travers les flammes pour se purifier et se préserver de toute maladie selon le vieux dicton : Qui saute à travers le feu de la saint Jean n’a pas à craindre la fièvre.

Pour les paysans, ces fêtes suivent le rythme des récoltes et mènent l’an. Partout les jeunes gens sautent le feu. C’est un gage sûr de prospérité. Parfois, on y passe les herbes solaires amassées en cette nuit faste, le millepertuis en particulier qui macéré dans l’huile guérira les plaies. Ces fêtes peuvent se poursuivre jusqu’à la saint Pierre et saint Paul, jusqu’au 29 juin, période désignée comme cycle de la saint Jean.

On notera enfin que saint Jean Baptiste est avec le Christ et la Vierge, le seul saint dont on célèbre la nativité car habituellement on fête plutôt la mort d’un saint : c’est probablement sa naissance à la vie nouvelle qui est retenue pour sa fête.

Il faut que Lui grandisse et que moi je décroisse, nous dit quelque part la Bible.

Pour répondre à cet article

Pour consulter le forum lié à cet article

Aymeri

 

Photos envoyées par l’auteur.

Cette page a déjà été visitée 7662 fois.


AUTRES ARTICLES DE CETTE RUBRIQUE Feux de la Saint Jean

D'autres articles du site à consulter sur les thèmes traités ici :

24 juin
Avec Jean-Pierre Bayard : aux origines de la Franc-Maçonnerie...
Bruno en Chartreuse
Le triple visage de Rocamadour

Franc-Maçonnerie
Rencontre avec Jean-Pierre Bayard : en guise de conclusion...
Mais en quoi Elie nous concerne-t-il aujourd’hui ?
Souvenirs imaginaires d’anonymes (2)
Le tétragramme de la chapelle du château de Versailles
Jean-Pierre Bayard : le Maître dans sa demeure
Biographie de Raymond Bernard : un web-puzzle de plus de 300 pièces !
Calendrier de la Tradition : Juin !

Jean le Baptiste (Saint)
Elie, quelques préliminaires...
Elie dans la tradition chrétienne
Jean-Pierre Bayard parle de la Franc-Maçonnerie et de l’Eglise
Sainte Marie, mère de Dieu
La Saint Jean d’hiver

Paul (Saint )
Melchisédech à Chartres
Maître Eckhart et le néoplatonisme
"Le corps universel est le corps de Dieu lui-même"
Sous le signe du Lion : cinquième jour

Pierre (Saint)
Le martyr byzantin de Notre Dame du Puy-en-Velay
Le livre de Saint Pierre à Aix-en-Provence

Solstice
Solstice d’hiver : méditation pour la Paix
La naissance de Mithra
Le solstice d’hiver
Les Saturnales
La nuit la plus longue


Il y a actuellement 6 contribution(s) au forum.


Feux de la Saint Jean
5 juin 2012, par Méline W.

Merci pour ce rappel d’une (parmi tant d’autres !) tradition qui tend à se perdre. Pour les rares célébrations de ces Feux qui se maintiennent, il est difficile d’en trouver de véritable Célébration, au sens en partie où vous le décrivez, rondes, danses et chants autour du Feu, celles-ci se bornant bien souvent à des rassemblements de consommation (nourriture et alcool), sans aucun esprit festif ni même convivial.
Dans le même ordre d’idées, votre ultime remarque est très intéressante et significative : dans les dites "fêtes" chrétiennes, la mort est davantage célébrée que la naissance= la Vie, en totale opposition avec les Fêtes païennes, et pour cause !

Connaîtriez-vous quelque Fête des Feux de la St Jean digne de ce nom dans les relatifs proches environs de la région parisienne, et même en France de façon plus générale ?


Feux de la Saint Jean
10 octobre 2007, par Garanos

La fete du feu de st jean correspond à Alban Elin une fête celtique.Elle remonte au temps on l’on faisait des feux magiques de nemeton sur les collines, avec un cercle de pierres ou des pieux de petits bois.Elle continua au sein des fenderies et de la charbonnerie et là ou l’on faisaient des fouées : un athanor pour la récolte du fer. La maçonnerie du bois conservait des clés kuldées du grand oeuvre dans la nature , la franc maçonnerie en hérita mais avec la signification la plus profonde évidée .

Nous pratiquons encore ce rite pour l’équilibre de Notre dame la terre à travers les 8 rites annuels qui sont l’équilibre le plus complet entre l’homme et la terre. Bonne futures st Jean. salutation druidique : Nierz , skant , karantez.



Site : la st jean des druides et d’avant le druidisme

Feux de la Saint Jean
25 juin 2007, par Célestin

17 lecteurs viennent de visiter cette page au moment où je me connecte sur le site.
Saint Jean Baptiste incarne la Tradition en Franc-Maçonnerie et ailleurs mais il nous avertit que cela n’est jamais facile d’être un précurseur.J’aime beaucoup cette icône grecque.http://www.icones-grecques.com/icon...


Pour ajouter un nouveau commentaire à cet article

 


Accueil - Alphabétiquement vôtre - Sur les Routes - Horizons Traditionnels - Champs du monde - Plan du site
Copyright © 2002/2018 - Les Baladins de la Tradition