La découverte des Amériques
samedi 3 novembre 2007

par Yéyé


Pour revenir à la page précédente...

La découverte des Amériques

Selon Gavin Menzies, les flottes chinoises, maintenant séparées, auraient longé les côtes de l’Amérique par l’Est et l’Ouest.

Ainsi, une épave de navire a été retrouvée en Californie sur le fleuve Sacramento. Des datations au carbone 14 font état d’une date de construction en 1410 et les essences de bois employées pour la construction sont typiquement chinoises. Une autre épave aux caractéristiques identiques a été trouvée au Mexique. La datation au carbone 14 donne aussi la date de 1410.

JPEG - 12.6 ko
Chaussée de Bimini

Dans la mer des Caraïbes, on a découvert dernièrement, en 1968, ce que l’on appelle aujourd’hui la chaussée de Bimini. Il s’agit de deux alignements parallèles de pierre taillée de 130 et 360 mètres de long. Ces alignements sont actuellement immergés sous trois mètres d’eau au large des plages de Bimini. Il a depuis été prouvé que ces constructions ne sont pas naturelles et ne peuvent être que l’œuvre de l’homme puisque les pierres sont taillées et que certaines sont utilisées pour rehausser les plus grandes dans le but de réaliser une surface parfaitement plane. De plus, certaines de ces pierres ne peuvent absolument pas provenir des Caraïbes.

Pour expliquer ce phénomène, dans lequel certains ont vu la preuve de l’existence d’extra-terrestres, ou bien des vestiges de l’Atlantide, Gavin Menzies indique qu’il pourrait s’agir de rampes destinées à échouer les jonques pour les radouber, puis à les remettre à la mer.

Il est assez probable que le niveau de l’eau était, vers 1420, inférieur à son niveau actuel. Dans ce cas, la chaussée de Bimini se serait trouvée bien plus proche de la plage qu’elle ne l’est aujourd’hui. De plus, les pierres taillées seraient simplement le lest de certains vaisseaux trésors. Ainsi, les bateaux les plus endommagés auraient été sacrifiés pour permettre la construction des rampes de radoubage.

Populations de l’Amazone et de l’Orénoque
Certaines maladies de peau qui frappent les populations indigènes de l’Amazone et de l’Orénoque ne se retrouvent qu’en Chine et en Asie du Sud-Est. L’ADN de ces populations correspond particulièrement bien avec l’ADN de certaines populations chinoises. Gavin Menzies en déduit que Zhou Man et Hong Bao sont passés par le delta de l’Orénoque.

Gallinacés et Maïs
Gavin Menzies fait aussi remarquer que les poules et coqs que l’on trouve en Amérique, du Nord au Sud, sont très proches des poules et coqs asiatiques et parfaitement distinctes des espèces européennes. Cette distinction se retrouve aussi des leurs noms. Ainsi les Arawaks, en Amérique du Nord, désigne la poule mélanotique sous le nom de « karaka ». La même race est appelée en Inde « Karaknath ». La poule se dit « tori » au nord-est du Mexique et « nihuatori » en japonais.

Dans le sens inverse, le maïs qui est originaire d’Amérique, était cultivé aux Philippines au moment du passage de Magellan en 1520. C’est Antonio Pigafetta, le chroniqueur de Magellan, qui le mentionne dans son journal sous le nom « miglio » en ajoutant en marge le nom caribéen « maiz ».

Plus tard, les Portugais trouveront du maïs en Chine et en Indonésie. On a également trouvé des metates, ustensiles à broyer le grain typiques d’Amérique du Sud, dans la cale d’une jonque construite en 1414, récemment découverte dans le sud-ouest des Philippines, à Pandanan, où elle a fait naufrage vers 1423.

Pour Gavin Menzies, l’ensemble de ces indices constitue des preuves du passage de la flotte chinoise aux Amériques en 1421.

La découverte du monde
Après la première édition de son livre, Gavin Menzies fut contacté par un Chinois qui disait être en possession d’un planisphère datant du XVe siècle et présentant un niveau de détails stupéfiants pour l’époque. Je ne vous en dis pas plus et vous laisse vous reporter au livre de Menzies pour plus de détails...

Autres révélations
Gavin Menzies fait bien d’autres révélations surprenantes dans son livre. Ainsi, il existe des pierres gravées dans les vallées du Mississippi et du Missouri qu’il attribue aux Chinois. Un astéroïde serait aussi tombé au large de la Nouvelle-Zélande en 1423, déclenchant un formidable tsunami dont la flotte chinoise aurait fait les frais. Il existerait un idéogramme chinois gravé sur une falaise péruvienne. Les Portugais auraient atteint les Caraïbes dès 1431. La flotte chinoise serait passée à Rouen. Certains Bigouden présenteraient des traits asiatiques. L’invention de l’imprimerie en Occident ne serait en fait qu’une exportation des techniques chinoises en Europe, tout comme les principes de la perspective en peinture et la camera obscura. Enfin le bestiaire de Jérôme Bosh ne serait pas sorti uniquement de son imagination...

JPEG - 115.5 ko
Carte dite "de Zheng He"

Réflexions personnelles

J’ai lu le livre de Gavin Menzies d’une traite et j’ai immédiatement éprouvé le besoin de partager cette lecture avec mes proches, puis avec d’autres. C’est pourquoi j’ai entrepris d’écrire cette synthèse.

Pour cela il m’a fallu relire le livre. Cette relecture m’a laissé sur ma faim car Gavin Menzies hésite constamment entre un traité d’histoire et une histoire romancée. Les preuves qu’il apporte et qui me semblaient définitives à la première lecture, m’apparaissent aujourd’hui un peu plus floues et je les désignerai plus sous le vocable de forts faisceaux de présomptions. Les éléments les plus intéressants étant les recherches sur l’ADN et les épaves datées de 1410. D’autres éléments sont remarquables, comme les stèles du Congo et du Cap Vert qui indiquent clairement que des individus connaissant la langue de Calicut ont exploré ces terres, mais quand ? Ou encore, les éléments da la carte de Piri Reis et les explications de calcul de latitude données par l’auteur qui semblent bien correspondre, sans pour autant apporté la preuve irréfutable du passage de la flotte chinoise. Cela change-t-il grand-chose ? Car si ce ne sont pas les Chinois, il a bien fallu que ce soit quelqu’un d’autre. Avant les découvreurs officiels dans tous les cas.

La foule d’éléments apportés par Gavin Menzies et la carte Piri Reis, à elle seule, semblent bien montrer que l’histoire telle qu’elle s’est déroulée ne correspond sans doute pas tout à fait à celle décrite dans les livres officiels. Et c’est là, me semble-t-il, le plus grand mérite de l’auteur de remettre en cause la thèse généralement admise par tous et d’y apporter un éclairage nouveau avec des éléments forts et pour le moins troublants. L’histoire officielle, écrite par des historiens occidentaux, apparaissant dès lors comme déformée par un prisme blanc.

On peut espérer que la véritable histoire de la découverte du monde, peut-être bien plus ancienne que le XVe siècle, sera connue un jour prochain, dégagée de tous les prismes, émergeant de la transparence bleue des brumes légères, pour la plus grande gloire des hommes et des femmes qui ont surmonté leurs peurs pour connaître l’inconnu.

Pour revenir au début de ce dossier...

Pour répondre à cet article

Pour consulter le forum lié à cet article

Yéyé

 

Les illustrations proviennent des sites : http://www.asiawind.com/, http://anakinovni.ifrance.com/, http://perso.orange.fr/la.ferme.du.mont.teil/, http://www.rosier-be.com/, http://fr.wikipedia.org/, http://fr.wikipedia.org/.

Cette page a déjà été visitée 4228 fois.


AUTRES ARTICLES DE CETTE RUBRIQUE Des bateaux par milliers ! L’expédition de 1421 Les cartes et les planisphères La découverte des Amériques

D'autres articles du site à consulter sur les thèmes traités ici :

ADN
Où nous conduisent les Crops Circles ?
Les cartes et les planisphères

Atlantide
Voyage symbolique en compagnie de la cigogne
"La partie de dés" (3)
Ecriture et tradition
Tours et détours en prélude au Chemin...
A propos de "La partie de dés"...

Carte, planisphère

Coq, poule
Quel est ce blason ?
Forum sur le symbolisme de l’Oeuf
Le coq
Etape 18 : De Azofra par Santo Domingo de la Calzada à Redecilla del Camino

Courage
Sogyal Rinpoché
Les plantes sur les sentiers 19 à 23 de l’Arbre de vie
Emmanuel Kant
Vladimir Jankélévitch
De Kannur à Ernakulam

Découverte du monde

Histoire
Hérodote et l’Histoire
Forum sur Hérodote
Influences diverses - Le rôle des femmes
L’histoire
De la physiologie du mot à l’essence du verbe
Documentaires à découvrir !
"Calendrier de Fêtes" a 10 ans !

Maïs

Mexique
La Lune
Voyage au centre de notre planète, de Jules Verne à George Sand


Il y a actuellement 3 contribution(s) au forum.


La découverte des Amériques
31 mars 2015, par CV

Certes voilà bien des questions sur la découverte du nouveau monde mais le plus important ne serait-il point ce que nous avons fait en tout état de cause de cette découverte ? Ce que l’amérique représente pour le monde est une vaste interrogation car dans tous les cas la colonisation a été la ruée vers l’Ouest de peuples blancs destructeurs, porteurs d’une système devenu mondial qui ne cesse de laisser perplexe. avec deux siècles de distance on peut vérifier à quel point les observations d’alexis de Tocqueville était justes. Comme on le sait ors de son voyage aux États-Unis, en 1831, Alexis de Tocqueville se lance dans une excursion qui, de New York, le conduit à Saginaw, « le dernier point habité par les Européens au nord-ouest de la vaste presqu’île du Michigan ». Ce seront les quinez jours au désert dans le récit où il s’y montre un observateur lucide et attentif aux transformations brutales du Nouveau Monde sous les coups de boutoir de la « civilisation européenne, une lucidité dont témoigne son oeuvre majeure De la démocratie en Amérique ».

J’aime à méditer ses pensées comme celle-ci tirée de « Mon instinct, mes opinions. » datant de 1840 car quoi de plus actuel ? :
« J’ai pour les institutions démocratiques un goût de tête, mais je suis aristocratique par l’instinct , c’est-à-dire que je méprise et crains la foule . J’aime avec passion la liberté , la légalité, le respect des droits, mais non la démocratie. Voilà le fond de l’âme. Je hais la démagogie, l’action désordonnée des masses, leur intervention violente mal ordonnée dans les affaires , les passions envieuses des basses classes, les tendances irréligieuses. Voilà le fond de l’âme. La liberté est la première de mes passions, voilà ce qui est vrai.  »

Alexis de Toqueville


La découverte des Amériques
11 mars 2013, par Gontrand

Que pensez-vous Yéyé ou Ephodebus du livre " Les Templiers en Amérique" du franco-argentin le professeur Jacques de Mahieu -J’ai Lu.1999. N°2137- influence viking,en dehors du parcours politique de cet écrivain ?


La découverte des Amériques
5 novembre 2007, par Ephodhebus

Bonjour

Au vu de votre article il y a d’autres auteurs qui vous interesseront …

Vincent pour son livre « le paradis perdu de Mu » donne beaucoup de réponses géologiques : transfert de plantes de type palmiers au Groeland par exemple . Cayce a largement écrit sur le sujet et Charpentier donné d’autres réponses en corrélat. Un autre tradition plus orale est celle des druides throtts – vikings qui avait la main sur la hanse . Toute trahison de ses mysteres était punie de mort en ce qui la concernait.

Quels pouvaient être ces secrets si durement gardés.

La route de l’ Amérique depuis les ports des hanses en France. Les cartes de Picardie servirent à Christophe Colomb qui savaient parfaitement ou il allait… Enfin des les Ve siècle au temps des persécutions des bretons par l’église, les populations bretonness ont migré chez les Iroquois ..On en trouve des traces dans les noms ..Les cheyennes parlent aussi de la tradition du pâle..venu de l’ouest , les templiers allaient couramment grâce à la hanse druidique en Amérique – plusieurs ouvrages ont été écrits la dessus – la tour de Gisors content des dessins relatifs aux Mayas- et on a trouvé près des momies mayas des hommes à dentition de blancs..Sigfussen le constructeur de Chartres avant l’an 1000 partit pour l’Amérique., en laissant une carte écrite en runes des sites par lesquels il passa.

Les barons Vikings normands prirent la Sicile pour cacher les cartes des hanses de tous ces voyages qui ne devaient absolument pas tomber dans les mains du vatican. …Avec les mayas et Cortes …aujourd’hui on sait pourquoi !. Ces Normands s’associèrent au monde arabe qui le premier fit des planispheres … en effet vous avez raison de vous interesser aux mysteres marins …ils récèlent les mysteres les plus grands de l’humanité dont bon nombre ne sont pas encore découverts..bonne route et bonne lumiere..



Site : amériques ..amériques ..

Pour ajouter un nouveau commentaire à cet article

 


Accueil - Alphabétiquement vôtre - Sur les Routes - Horizons Traditionnels - Champs du monde - Plan du site
Copyright © 2002/2018 - Les Baladins de la Tradition