Une main à Saint Michel
Réponse de l’énigme N°47
mercredi 31 octobre 2007

par Bayazid


La photo de l’énigme N°47 a effectivement été prise à la chapelle Saint Michel d’Aiguilhe près du Puy-en-Velay en Haute-Loire (43).

JPEG - 133.5 ko
Porte d’entrée de la chapelle
JPEG - 139.2 ko
La main qui est sur la voûte au-dessus de l’entrée.
JPEG - 98.6 ko
Intérieur de la chapelle

Si le gagnant souhaite nous adresser quelques lignes pour accompagner cette photo, il peut les poster sur le forum joint à cet article en mentionnant ses pseudos et mails comme dans ses réponses.

Pour découvrir une nouvelle énigme sur les routes de la Tradition...

Pour répondre à cet article

Pour consulter le forum lié à cet article

Bayazid

 

Photos prises par Bayazid.

Cette page a déjà été visitée 2447 fois.


AUTRES ARTICLES DE CETTE RUBRIQUE La Vierge de la Sauvetat Une main à Saint Michel Le lion de Chamalières-sur-Loire Le martyr byzantin de Notre Dame du Puy-en-Velay

D'autres articles du site à consulter sur les thèmes traités ici :

A visiter : Eglises, chapelles
Dieu le père à Saint Cado
La couronne d’épines de Sorigny
Le crocodile de Saint-Sulpice
Le signe de Saint Yves
Le lion de Chamalières-sur-Loire

A visiter en Auvergne
La Vierge de la Sauvetat
A la découverte du Puy-en-Velay !
Le martyr byzantin de Notre Dame du Puy-en-Velay
Une exposition sur la Médecine Traditionnelle en Vivaray-Velay

Chapelle
Le sacraire de Notre Dame d’Avaugour
Enigmes : du nouveau !
Cocteau à Milly-la-Forêt
L’agneau des Templiers de Laon
Le tétragramme de la chapelle du château de Versailles
"Une Chapelle pour le roi"

Chemin du Puy (Via Podiensis)
Le combat de Nasbinals
Où l’Appel s’orne d’une majuscule !

Main(s) - Toucher
Sous le signe des Gémeaux : troisième jour
Les tables de l’Alliance
Enigme N°78
Libres méditations sur les quarante-quatre lumières de Hannoukah
Visualisation
"Gestes et Symboles du Bouddhisme"

Michel (Saint)
Thérèse de Lisieux : 1890 à 1895
Saint Blaise et Gargantua
Au Puy-en-Velay : naissance d’un pèlerin !
Le graal de Saint-Michel-en-Grève
Elie dans la tradition judaïque

Puy-en-Velay (Le)
Les évêques croisés bâtisseurs de la cathédrale de Cahors
Enigme N°59
Préparer Compostelle : les deux pieds sur terre et la tête dans les étoiles !
Calendrier de la Tradition : Août !


Il y a actuellement 13 contribution(s) au forum.


Une main à Saint Michel
31 mai 2008, par Azalaïs

Les cheminées "sarrasines" que l’on trouve en Bresse louhannaise sont peut-être des cheminées... scandinaves !



Site : Les cheminées sarrasines

Une main à Saint Michel
31 mai 2008, par Azalaïs

J’ajoute aux commentaires éclairés du Dr. Jean Devriendt avec lequel je suis en plein accord que ces fresques ne sont pas plus "orientales" qu’"occidentales". Les canons iconographiques que l’on retrouve de l’Arménie à la Gaule et de l’Espagne à la Flandre étaient fixés au moins un siècle avant la naissance de Mahomet et bien deux siècles avant les incursions arabes en péninsule ibérique ou sur la rive nord de la Méditerranée. Donc l’influence arabe en ce cas est nulle. Plus exactement, les Arabes ont repris dans leur architecture les mêmes sources arméniennes qui donneront l’art pré-roman, mérovingien puis carolingien. La ressemblance vient donc d’une origine commune.

En ce qui concerne la main de gloire, elle existe déjà sur des icônes antérieures à la querelle iconoclaste (et donc à l’époque carolingienne), ce qui signifie que la conscience de ce que l’on peut et de ce que l’on ne peut pas représenter du divin était claire dès l’origine.

L’unité profonde de l’art chrétien se fait sentir jusqu’au XIIIe siècle. C’est avec le passage au gothique que certains canons iconographiques seront abandonnés en occident. La divergence toutefois ne sera achevée qu’au XVIe siècle entre la peinture "pieuse" illustrative d’occident et la tradition iconographique maintenue en orient et en Russie.


Une main à Saint Michel
17 février 2008

Fresquiste reproduisant des peintures "orientales" d’une église du
XII-XVème siècle en Périgord, je remarque la présence de "cheminées
sarrasines" près d’anciennes églises du Lot, notamment, y compris une
"église bâtie au XIIè siècle sur une ancienne mosquée".

Pouvez-vous me
renseigner sur la présence musulmane en sud-ouest du XIIème au XVème
siècle ?


Une main à Saint Michel
10 novembre 2007, par Béatrice

Cette image me fait aussi penser, par l’arc en ciel, aux Amérindiens.
Dans les chants de guérison l’arc en ciel permet le passage entre la maladie et la guérison, comme cette porte de chapelle est passage.
Passage vers notre intérieur, effet grotte du rocher aliée à cette sensation d’élévation magique ou mystique que procure le lieu.
Chez les bouddhistes on retrouve aussi cette main, abhaya mudra, symbolisant l’absence de crainte, la protection, la bienveillance, la paix.

ET tout simplement, quelle beauté du symbole !


Une main de Dieu...
6 novembre 2007, par Dr. Jean Devriendt

J’ai fait ma thèse sur ce genre d’image, qui s’appelle...une main de Dieu... Il en est de très belles dans des manuscrits carolingiens. Dieu l’impossible à figurer se voit en ses oeuvres, dans la trace de ses mains...le Cercle irisé est à la fois symbole de plénitude et de divinité, avec la main se dessine une croix : l’oeuvre des mains de Dieu culmine en l’Incarnation qui a mené le Christ à la Croix. Le Chist est d’ailleurs la seule Image du Diue sans Image, parce que Fils égal au Père l’ayant engendré. Le doigt de Dieu est enfin l’autre nom de l’Esprit-Saint. La main est ouverte en signe de bienveillance et d’accueil, la bénédiction ou l’affirmation dogmatique aurait replié certains doigts. C’est une image courante, sans mystère, qui sera remplacée à partir du XIIe siècle par des Boucliers de la fois combinant cercle et triangle. Son étrangeté vient qu’elle nous dit des choses que nous savons en une langue que nous ne parlons plus……… Jean Devriendt. Univ. Metz.


Pour ajouter un nouveau commentaire à cet article

 


Accueil - Alphabétiquement vôtre - Sur les Routes - Horizons Traditionnels - Champs du monde - Plan du site
Copyright © 2002/2019 - Les Baladins de la Tradition