De la Naissance de l'Homme au salut des Mages


Neuvième jour

Les Cuisses ou la seconde Naissance
jeudi 3 janvier 2008

par Marie-Christine


JPEG - 14.7 ko
Lutte de Jacob avec l’Ange (détail) Eugène Delacroix

Les cuisses sont associées à Jupiter (Zeus chez les grecs). C’est à l’intérieur d’une cuisse que Dionysos aurait vécu une nouvelle naissance. Les cuisses évoquent la conscience de l’homme se laissant féconder par la grâce divine et se tournant vers les réalités de l’esprit.

La conscience se transmute et donne naissance à une conscience nouvelle (symbolisée par Dionysos). La cuisse incarne une aptitude à s’élever vers des réalités nouvelles, celles de l’Esprit, et à se maintenir dans une disposition d’ouverture.

Dans la Tradition, la cuisse est le siège de la puissance et de la force. Lorsque Jacob combat l’ange de Dieu, ce dernier l’atteint à la cuisse (symbole de l’ouverture aux réalités divines). La conscience de Jacob ne chancelle pas (résistance aux assauts de la société humaine) et répond à l’appel de Dieu.

Cette nouvelle conscience correspond à un élargissement de la pensée pour élaborer des concepts plus larges, plus constructifs, pour établir de plus grands idéaux. C’est une participation pleine à la réalité quotidienne pour la transcender et lui donner un sens nouveau.

La langue hébraïque utilise le mot « Yarek » (Yod – Reish – Kaph) pour désigner la cuisse. La lettre « Reish » évoque le processus de retour à l’origine en tant que principe premier. Les lettres « Kaph » et le « Yod » désignent la « brûlure ». « Yarek » évoque un processus par lequel l’homme se retourne sur sa nature profonde, sur un plan psychique, et son créateur, sur un plan spirituel en recevant « la brûlure », c’est-à-dire une transmutation vers une conscience nouvelle.

Pour ajouter un commentaire à cet article

Pour consulter le forum lié à cet article

Marie-Christine

- L’image de Dionysos enfant provient du site : http://fr.wikipedia.org
- L’image de la lutte de l’Ange et de Jacob (Delacroix) provient du site : http://commons.wikimedia.org


Cet article s’inscrit dans le cadre des "Enigmes du Sphinx" présentées du 26 décembre 2007 au 6 janvier 2008.
Pour revenir à la page de L’énigme du Neuvième Jour...

Cette page a déjà été visitée 3357 fois.


Jour précédent...

Voir tous les articles

Jour suivant...

D'autres articles du site à consulter sur les thèmes traités ici :

03 janvier
Sous le signe du Sagittaire : neuvième jour

Conscience
La Pomme Bleue
Carl Gustav Jung
Raymond Bernard : "ce village global, universel qu’il faut réaliser"
"Le recueillement en soi-même"
Lumière, conscience, connaissance
Les Assises Nationales du Développement Durable
24 h de méditation pour la Terre du 1er au 2 novembre 2015

Cuisses

Dionysos
Maître Eckhart et le néoplatonisme

Force
"Entrer dans le silence..."
Daniel Pons
Libres méditations sur les quarante-quatre lumières de Hannoukah
Souvenirs imaginaires de Maria Hamilton
Invitation pour un voyage dans le coeur du monde enseignant

Jacob
L’ange de Saint-Sulpice

Jupiter

Kaph
La colère de Jonas

Naissance
La naissance de Mithra
Poumons, bras : une mystérieuse complicité...
Sainte Marie, mère de Dieu
De la Naissance de l’Homme...
L’enfance de William Beckford

Rèch

Yod
Les tables de l’Alliance
Hanoukkah
Le tétragramme de la chapelle du château de Versailles
La Couronne de l’Avent : 4ème bougie


Il y a actuellement 0 contribution(s) au forum.

 


Accueil - Alphabétiquement vôtre - Sur les Routes - Horizons Traditionnels - Champs du monde - Plan du site
Copyright © 2002/2019 - Les Baladins de la Tradition