Accueil du site Sur les routes Inde India-Log Retour sur Vipassana. Méditation marathon
INDIA-LOG
E-mails expédiés au cours de 5 mois de voyage en Inde

 

Date :
Objet :
De :
A :

 

 

15 décembre 2008 - 14:29
Retour sur Vipassana. Méditation marathon
jp guillot
un ami

 



C’est le second message de ce jour.
Pour revenir au précédent…

J’aurais passé 10 jours chez les Trappistes que çà n’aurait pas été tellement différent puisque le non-usage de la parole était de rigueur. À quoi s’ajoutait l’interdit de toute activité intellectuelle, lecture et prise de notes comprises. Même pas un petit yoga pour se détendre.

Lever 4h, coucher 21h, un petit dèj à 6h et un déjeuner à 12, et c’est tout pour la journée à part une pomme et un thé à 18h. La beauté de la chose c’est qu’on tient le coup et qu’on se rend vite compte que la faim, comme le reste, c’est dans la tête et pas dans l’estomac. En voilà un bon exemple de régime alimentaire alternatif ! Mais il faut dire qu’on ne se remue pas trop : 10h d’assise à contempler son mental, ça n’est pas l’usine. Et pourtant c’est du boulot !

Les trois premiers jours de l’initiation à la vipassana étaient un peu flippants car je ne voyais pas du tout où ils menaient. On me demandait seulement d’observer ma respiration entre le trou des narines et le haut du nez et d’analyser ce qui se passait dans ce court conduit niveau sensation. Bien sûr, il s’agissait de m’amener à constater qu’à la longue je m’emmerdais à sonder mes trous de nez et que je commençais à gamberger.

Ah le mental ! le dément mental, le « Singe » des Sages, l’Éléphant Fou ! Ca défile là-dedans comme à la télé, c’est-à-dire n’importe quoi n’importe comment. Et là tu réalises que comme sur le disque dur de ton ordi, comme sur les étagères de ta bibliothèque, comme dans le grenier et les coins sombres de chez toi, ta tête est farcie de trucs futiles, inutiles, qui n’ont pas servi depuis des lustres et que tu aurais dû bazarder depuis longtemps.

C’est alors que resurgit un des thèmes favoris des bouddhistes : la question des attachements. On s’attache aux choses, aux êtres, aux idées ; ils vous collent, vous alourdissent, vous empêchent d’avancer, d’aller voir plus loin. Pire : de percevoir la réalité des choses. Les bouddhistes appellent cela l’Ignorance.

Cet exercice respiratoire a donc une visée philosophique mais quand j’attrape un rhume dès le début du 2e jour, il devient moins éclairant car mes inspirations métaphysiques deviennent des reniflettes. Des kleenex calés entre mes jambes croisées, je mouche aussi discrètement que possible, mais quand j’éternue dans le hall rempli d’une soixantaine de personnes, j’ai l’impression d’être un empêcheur de méditer en rond.

Et lorsque le teacher qui nous convoque par groupe de 4 tous les deux jours me demande si j’ai des sensations, je lui réponds que j’en ai tout plein autour du nez mais que dans les narines c’est bloqué. Il n’apprécie pas ma réponse et me demande alors si je suis la pratique régulièrement : Non, je ne me suis pas levé à 4h ce matin, j’avais passé une nuit impossible dans la cellule plutôt froide à me demander si j’allais pouvoir continuer ce stage, donc j’ai traîné sur ma paillasse jusqu’à l’heure du petit dèj.

Alors là, il me fait les gros yeux, me gronde comme un mauvais élève, me dit que je suis là pour suivre la règle imposée, pire : que j’ai choisie de m’imposer, que je ferais mieux de la respecter pour mon bien. Et c’est lorsque j’entends ricaner un des jeunes participants du groupe. Du coup, pendant la courte méditation collective qui suit, je me sens pris d’une suée malariale, une véritable liquéfaction du visage. Je rouvre les yeux et le teacher me pointe un doigt sous le nez et me dit : That, is a sensation !. Tu parles d’une sensation !!!!

De retour sur mon coussin, je cuve, me refroidis et me rends compte que j’ai piqué une colère parce que j’ai été pris en faute, injustement accusé de paresse et humilié. Et mon Ego surgit, là, tout à coup, sous mes yeux, bien visible, palpable presque, gonflé d’indignation. Et je prends conscience qu’il n’est pas autre chose qu’une création du mental, un « objet » imaginaire, transparent, transitoire, sans substance. Toutes choses qui avaient été discutées au cours de la première retraite, que j’avais comprises intellectuellement et que j’éprouvais maintenant.

À l’heure des questions, j’ai demandé à rencontrer le teacher. Serein, il me dit que tout le travail qui se fait ici consiste justement en cela : brûler les impuretés, les négativités, et ça sent mauvais, mais c’est nécessaire. Il m’a assuré que mon rhume allait vite passer et que j’allais bien travailler maintenant. Il n’avait pas tort.

J’étais tout de même assez content de voir la fin de ces 10 jours. Il y a des athlètes de la méditation ; je n’en suis pas.

Pour découvrir ci-dessous le lien vers l'e-mail suivant...

Pour laisser un commentaire à la suite de cet article

Pour consulter le forum lié à cet article

jp guillot

Mes photos du jour
(Cliquer sur les vignettes.)

Bénarès. Prière du matin Bénarès. Méditation du soir



Les photos de cette page ne sont pas libres de droits. Elles appartiennent à l'auteur. Elles peuvent cependant être utilisées à des fins non-commerciales avec son autorisation. Pour le contacter, cliquer ici...

Cette page a déjà été visitée 867 fois.


E-mail précédent...

Pour revenir à la page principale...

E-mail suivant...
Nous voilà partis pour 5 mois de voyage en Inde durant lesquels nous allons recevoir de temps à autre un mail de jp guillot.
Pour ne rien manquer et être informé par une rapide annonce dans votre boîte aux lettres de la mise en ligne du prochain message,
inscrivez-vous à : "La Lettre des Baladins de la Tradition" ou retrouvez-nous sur "Facebook".

D'autres articles du site à consulter sur les thèmes traités ici :

Attachement - Détachement
Etre vrai !
Thérèse de Lisieux : jusqu’à sa mort...
Dix mots grecs pour dire "Aimer"
L’Ermite
"Rien de ce qui est humain ne vous sera jamais étranger."

Colère
La colère de Jonas
Le Rire
Echec et Mat ! (2)
Echec et Mat ! (1)
Colère et Vipassana

Ego
Swami Premananda : la libération
Le labyrinthe
Frédérick Tristan
Etape 5 : De Caspe à Escatron
Méditation marathon (suite et fin)

Illusion (Maya)
Pratiques de méditation
Le mythe de Rama (5)
"Pour la terre, un autre matin s’est levé..."
Lumière, conscience, connaissance
La cosmogonie de Jacob Boehme

Jeûne
Le ramadan : un mois de piété dédié à la Révélation
Aïd el Fitr le 25 juin 2017

Méditation
Quand les pierres rencontrent le yoga...
De la Naissance de l’Homme...
24h de méditation pour la Terre (16h-17h)
Vie de Maître Eckhart
Kya ap hindi bolta hai ? (Parlez-vous Hindi ?)
24 h de méditation pour la Terre du 1er au 2 novembre 2015
"Pour méditer comme une grenouille"
"We Are Ocean"

Nez - Odorat
Thérèse de Lisieux : juin 1897
Visualisation

Retraite spirituelle
Meditation vipassana
Au monastère Root
Initiation au bouddhisme tibétain
Retraite sur le Livre Tibétain des Morts
Pratiques - suite (Kannur )

Silence
"Entrer dans le silence..."
Bruno en Chartreuse
Etape 2 : De Xerta à Gandesa
Sadhinata et les Bâuls du Bengale
De la physiologie du mot à l’essence du verbe

Il y a actuellement 0 contribution(s) au forum.

 


Accueil - Alphabétiquement vôtre - Sur les Routes - Horizons Traditionnels - Champs du monde - Plan du site
Copyright © 2002/2016 - Les Baladins de la Tradition