Accueil du site Sur les routes Inde India-Log Inde incroyable et inépuisable
INDIA-LOG
E-mails expédiés au cours de 5 mois de voyage en Inde

 

Date :
Objet :
De :
A :

 

 

20 mars 2009
Inde incroyable et inépuisable
jp guillot
un ami

 



Pour revenir au message précédent…

Le matin de mon départ pour ce voyage de plusieurs mois, comme l’an dernier, j’avais mal au ventre, symptôme de l’appréhension qui précède les épreuves. Certes, ce n’était pas la première fois que je me rendais en Inde mais, comme à chaque fois, une trouille de m’y perdre, de m’y engloutir, de n’en pas revenir, me nouait. C’était bon signe : c’est quand on se lance dans l’inconnu que quelque chose peut vous arriver.

C’est ce qui s’est produit. Comme à chaque voyage, je me suis glissé dans ce pays comme un poisson dans l’eau et je m’y suis senti plus vivant que je ne l’avais été depuis longtemps. Dans notre société inquiète, tout incite au repli sur soi. Un senior, s’il ne fait gaffe, s’amollit vite, engraisse, devient ronchon, méfiant. Un Indien qui revenait d’Europe m’avait dit : Vous avez tout pour être heureux et pourtant comme les gens ont l’air triste ! Surtout ces vieilles personnes qu’un chien promène dans la rue.

Mais dans cette Inde Incroyable (Incredible India est le slogan de l’Office de Tourisme) je n’ai pas l’âge de mon état-civil, seulement celui de mes désirs. De voyager me rouvre les yeux, l’esprit et le cœur ; me re-dynamise et comment dire ? c’est dans ce vagabondage sans feuille de route que je me sens en paix avec moi-même, sans peur, un avec le monde. Pendant ces 5 mois, j’ai eu la sensation d’avoir fait tout ce dont j’avais profondément envie et je me suis redécouvert le goût des autres. Toutes les rencontres que j’ai faites, aussi brèves soient-elles, m’ont fait éprouver des émotions qui ne m’avaient pas remué depuis longtemps.

Oui, tout cela est bien beau me direz-vous, mais la misère… Tu n’as rien vu de la misère ? Je répondrai qu’en Inde tout se mêle, le sublime à l’horrible, les parfums aux puanteurs et c’est ce qui constitue l’incroyable richesse de l’expérience. Que l’Inde que j’ai parcourue n’a rien – absolument rien – d’un bidonville. Qu’ici et là je l’ai vue, très criante, dramatique, cette misère mais que je n’y peux rien et n’ai pas en moi la faculté de jeter dessus le regard des bonnes âmes. Je ne puis que regarder, essayer de le comprendre un peu et témoigner.

Notre société se complaît à garder un cliché misérabiliste du sous-continent. C’est regrettable car bien plus que la misère, c’est du dynamisme du pays, de la vitalité de sa population dont on devrait parler. De ces gens au visage ouvert, au regard intense, à la parole facile, curieux de l’étranger, qui s’activent et acceptent leur condition même la plus humble sans se lamenter. Voilà ce que j’ai retenu.

Quand un voyageur visite une région, elle prend les caractéristiques de son esprit, c’est-à-dire ce qu’il aura privilégié de voir. Je ne reviens pas rayonnant de vie spirituelle, ni accablé de mauvaise conscience devant la pauvreté. Je reviens enrichi d’usage du monde et peut-être de raison car, en Inde, c’est à la recherche de la vie dans toute sa diversité que je suis allé. Tout simplement.

Pour conclure, j’ai trouvé dans Mircea Eliade cette phrase qui me semble tout résumer : "Oui, je hais cette Inde où commencent à gronder les passions obscures – et pourtant, chaque fois que je reviens, je la retrouve avec une joie sans bornes. (…) c’est seulement à travers l’Inde, à travers ma conscience indienne (…) que je peux trouver l’Unité, l’Homme, la Vie, Dieu." [1]

Pour découvrir ci-dessous le lien vers l'e-mail suivant...

Pour laisser un commentaire à la suite de cet article

Pour consulter le forum lié à cet article

jp guillot

Mes photos du jour
(Cliquer sur les vignettes.)

Pélerins à Guruvayur Dévotion à Nandî, le taureau de Shiva


[1] Extrait de "L’Inde" de Mircea Eliade - Page 222. Édition L’Herne. 1988


Les photos de cette page ne sont pas libres de droits. Elles appartiennent à l'auteur. Elles peuvent cependant être utilisées à des fins non-commerciales avec son autorisation. Pour le contacter, cliquer ici...

Cette page a déjà été visitée 1848 fois.


E-mail précédent...

Pour revenir à la page principale...

E-mail suivant...
Nous voilà partis pour 5 mois de voyage en Inde durant lesquels nous allons recevoir de temps à autre un mail de jp guillot.
Pour ne rien manquer et être informé par une rapide annonce dans votre boîte aux lettres de la mise en ligne du prochain message,
inscrivez-vous à : "La Lettre des Baladins de la Tradition" ou retrouvez-nous sur "Facebook".

D'autres articles du site à consulter sur les thèmes traités ici :

Eliade (Mircea)
Graine d’Agni
La Spiritualité dans les chansons des "Derniers Trouvères"
Jean-Pierre Bayard parle de Mircea Eliade, Robert Charroux, Dan Brown...
Avec "L’homme sans âge", l’étonnant film de F-F. Coppola, Mircea Eliade est de retour !

Inde
Les lingams venus d’en haut : un plan sur la comète...
Une vision de la société : la Théocratie
Le mythe de Rama (1)
Le coq
Ecriture et tradition
Nouvelle édition des "Lettres de Nulle Part" !

Réalité
24h de méditation pour la Terre (18h-19h)
Pratiques - suite (Kannur )
Swami Premananda : choisir sa vie
"Le monde est fait d’apparences."
Les versets de la Lumière

Rencontre
La Tasse de Thé
Sadhinata et les Bâuls du Bengale
Jean-Pierre Bayard : le Maître dans sa demeure
La lumière des regards
Avec Jean-Pierre Bayard : aux origines de la Franc-Maçonnerie...
19ème Festival de Musiques Sacrées à Fès

Unité
Balzac et le Martinisme : Conclusion
Réaliser un Sri Yantra
Vers une théorie de l’art - la musique
Poumons, bras : une mystérieuse complicité...
La Théologie apophatique
"Une Chapelle pour le roi"
"Le Voyage alchimique" : sept DVD à découvrir !

Vie
Un lys pour Blanche, pour Lylia ou pour Lou ?
Thérèse de Lisieux : jusqu’à sa mort...
Ma Ananda Moyi
"La prière, la vie, la mort"
La Pierre, mémoire jaillie de la Source
Un Code moral pour un art du vivre ensemble

Voyage
De Goa au Père-Lachaise
Songer au retour
Hampi New Year !
Arc-en-ciel des couleurs de l’Inde !
Arrivée à Kannur
Chefs-d’oeuvre des transports au musée du Compagnonnage
Joy for the planet !

Il y a actuellement 3 contribution(s) au forum.




Inde incroyable et inépuisable
22 mars 2010, par Jean Claude

Saint Jacques ou l’Inde le voyage est le même en chacun c’est l’Alchimie Intérieure, lente ou rapide qu’importe, l’Œuvre suis son chemin jusqu’au jour, maintenant ou ailleurs, le "pélerin" voyagera en lui-même, il deviendra le chemin, le voyageur et le spectateur. A tous.



Pour ajouter un nouveau commentaire à cet article

 


Accueil - Alphabétiquement vôtre - Sur les Routes - Horizons Traditionnels - Champs du monde - Plan du site
Copyright © 2002/2018 - Les Baladins de la Tradition