Accueil du site Alphabétiquement vôtre Raymond Bernard Miscellanées "L’Inde, pays de la lumière, de la connaissance"




"L’Inde, pays de la lumière, de la connaissance"


"...l’Inde semble avoir été — elle est, en réalité — le pays de la lumière, de la connaissance. Elle a été le dépositaire de vérités millénaires et elle le reste. Elle est donc la partie du monde où la Tradition Primordiale s’est incorporée, par l’intermédiaire des Rishis ou Sages des premiers temps, en manifestations ou voies différentes pouvant s’ouvrir aux aspirations diverses de l’homme.

Mais il est vrai, aussi, que si ce pays a été élu, c’est incontestablement parce que, dès l’origine, ses habitants étaient, par tempérament, les plus réceptifs à ce qui était, par eux, destiné à l’humanité, et ils le sont demeurés, malgré les invasions et le croisement des races, peut-être, en partie, grâce au système des castes. C’est sans doute aussi parce que cette terre était privilégiée et, pour des motifs climatiques ou géographiques permettant un lien étroit entre le Divin et notre monde, qu’un commerce plus intime pouvait s’établir entre ce qui est en haut et ce qui est en bas. S’il y a, sur notre terre, des points de cette nature, des antennes, si l’on veut, l’Inde, alors, en est un, et sa longue histoire spirituelle et mystique le prouve.

Enfin, la population, telle qu’elle est et dans les circonstances qui l’entourent, aussi tragiques qu’elles soient, reste, par tradition et par formation séculaires, un creuset peut-être inconscient où se perpétuent, sous des aspects multipliés à l’infini, les vérités essentielles mises à la disposition de l’homme, et cela est démontré par le fait que même des traditions ou croyances nées ailleurs ont pu venir en Inde et y être accueillies.

L’Inde, dans le domaine spirituel, est ouverte à tout, et il ne s’agit pas seulement de tolérance, mais d’une disposition innée de son peuple, aussi bien que de la faculté d’amalgamation, qui peut accueillir et incorporer tout ce qui est extérieur à elle, tout en restant elle-même."


Raymond Bernard

Extrait de l’ouvrage "Les Lettres de Nulle Part“ - Editions rosicruciennes 1990 - Chapitre V (pages 112 et 113). Pour relire ce passage dans son contexte : http://www.tradition-mystique.net/


Les textes qui composent ces "Miscellanées" sont de Raymond Bernard (1923-2006). Les extraits des ouvrages sont publiés avec l’aimable autorisation de Madame Yvonne Bernard que nous remercions tout particulièrement.

Pour consulter le forum lié à ce texte

Pour ajouter un commentaire à ce texte



Texte précédent...

Voir tous les textes

Texte suivant...
Pour être informé de la mise en ligne du prochain article,
inscrivez-vous à la liste de diffusion : "La Lettre des Baladins de la Tradition" ou retrouvez-nous sur "Facebook".

Pour découvrir d'autres articles du site sur les thèmes traités ici : Athanor (creuset mystique) , Bernard (Raymond) , Connaissance , Hindouisme , Inde , Lettres de Nulle Part (Les) , Lumière , Tradition

Cette page a déjà été visitée 800 fois.

Il y a actuellement 0 contribution(s) au forum.


Accueil - Alphabétiquement vôtre - Sur les Routes - Horizons Traditionnels - Champs du monde - Plan du site
Copyright © 2002/2018 - Les Baladins de la Tradition