Visualisation


"Si le mot visualisation est, dans le vocabulaire, celui qui était le plus approprié, il n’en est pas moins restrictif, considéré comme se rapportant purement à une technique basée sur les perceptions visuelles. Il renferme, en effet, beaucoup plus que le seul domaine de la vue. Certes, visualiser, c’est d’abord « voir » en pensée mais, à l’image, s’ajoutent, en surimpression pour ainsi dire, d’autres éléments basés sur les perceptions sensorielles dues à l’odorat et à l’ouïe, voire, dans certains cas, au goût et au toucher.

La visualisation consiste donc à réactiver l’ensemble d’impressions connues par les cinq sens, avec, naturellement, au tout premier rang, celles acquises par la vue. Cependant, visualiser ce n’est, à aucun égard, percevoir. La perception nous met en rapport avec le monde extérieur. Aussi limitée qu’elle soit, elle nous donne, de ce monde, une connaissance plus ou moins sûre et, en tout cas, utile à notre existence physique, étant bien entendu que nos perceptions font toujours l’objet d’une interprétation dont le cerveau, dans son travail d’analyse et de synthèse, a la constante responsabilité. Mais la visualisation dépasse toute perception, toute analyse et toute synthèse. Elle les utilise et, perception, analyse et synthèse sont, en réalité, le point de départ et le fondement de cette technique.

Dans la visualisation, ce sont les souvenirs de nos perceptions qui sont utilisés. Il est, certes, possible de prétendre que visualiser n’est pas autre chose qu’imaginer. Il n’y a aucune raison pour refuser ce postulat, si nous le complétons par une explication : pour visualiser, nous faisons appel à nos souvenirs et, incontestablement, à l’imagination, pour ordonnancer ceux-ci en vue du résultat que nous poursuivons. Une représentation mentale imaginaire est, ainsi, parfois créée, cette représentation mentale ayant pour but de nous amener à un certain état de conscience et à une connaissance qui est fonction de l’objet de notre visualisation.

L’importance de la visualisation réside donc, en dernière analyse, non dans la technique elle-même, mais dans le résultat recherché. À cet égard, il ne serait pas faux de supposer que la visualisation est une forme de « conditionnement volontaire » de soi-même pour atteindre un but parfaitement défini. Autrement dit, la visualisation peut être constituée d’éléments entièrement imaginaires et le résultat obtenu, absolument valable."


Raymond Bernard

Extrait de "Nouveaux messages du sanctum céleste" (Tome 1) de Raymond Bernard - Editions Rosicruciennes - 1988 - Chapitre II "Visualisation et mémoire" - Page 44


Les textes qui composent ces "Miscellanées" sont de Raymond Bernard (1923-2006). Les extraits des ouvrages sont publiés avec l’aimable autorisation de Madame Yvonne Bernard que nous remercions tout particulièrement.

Pour consulter le forum lié à ce texte

Pour ajouter un commentaire à ce texte



Texte précédent...

Voir tous les textes

Texte suivant...
Pour être informé de la mise en ligne du prochain article,
inscrivez-vous à la liste de diffusion : "La Lettre des Baladins de la Tradition" ou retrouvez-nous sur "Facebook".

Pour découvrir d'autres articles du site sur les thèmes traités ici : Bernard (Raymond) , Bouche - Goût , Connaissance , Imagination , Main(s) - Toucher , Messages du Sanctum Céleste , Nez - Odorat , Oeil - Yeux - Vue , Oreilles, ouïe , Visualisation

Cette page a déjà été visitée 2758 fois.

Il y a actuellement 2 contribution(s) au forum.


Visualisation
10 novembre 2010, par Hamlet

En effet pour moi aussi, visualiser c’est bien plus que chercher à voir à imaginer, c’est utiliser pleinement notre pouvoir de création mentale divin naturel. Ce pouvoir est la seule force qui nous permet de surmonter la mort.
C’est ce que j’ai fait dans le cimetière en contemplant le crâne du cher Bouffon de mon enfance, Yorick. Oui ce cher Yorick dont j’ai pris la langue de folie après la mort "accidentelle" de mon père.Visualiser c’est ce que je fais dans cette célèbre scène du cimetière avant de me trouver, mais je ne le sais pas encore devant le corps de ma chère Ophélie ,lorsque, avec le jovial fossoyeur je tente de reconstituer l’histoire et la vie de chaque os.
Les souvenirs réels ou imaginaires sont utilisés mais c’est toujours pour créer, vaincre la mort ou le néant.
Visualiser est donc bien réactualiser e l’ensemble des perceptions connues par les 5 sens mais je dirais plus largement (encore en suivant je crois l’idée de Raymond) réactiver les impressions de la conscience. Réactiver et réordonner ! A vrai dire la visualisation comme l’humour est peut être l’un des fondement du langage humain, donné à l’homme pour atteindre le vrai.Une étude à méditer :
http://rebelliousreader.blogspot.co...


Pour ajouter un nouveau commentaire à cet article


Accueil - Alphabétiquement vôtre - Sur les Routes - Horizons Traditionnels - Champs du monde - Plan du site
Copyright © 2002/2018 - Les Baladins de la Tradition