Accueil Sur les routes France Centre - Val de Loire Cléry-Saint-André Des clefs dans les parties hautes des verrières de Léon Ottin à Cléry

Des clefs dans les parties hautes des verrières de Léon Ottin à Cléry
dimanche 21 août 2022

par Ismée de Voulton


Pour revenir au début de cette publication sur "Cléry-Saint-André"
Pour revenir à la page précédente : "Les verrières de Léon Ottin à Cléry"

Plus on observe les verrières de Léon Ottin plus on est sidéré par l’abondance de détails signifiants dont il parsème ses créations. Tout a du sens et c’est une aventure exaltante de voyager à la découverte de son travail.

Il y a nombre d’informations jusque dans les parties hautes de ses verrières. Avant d’aller plus loin, examinons celles-ci. Et trouvons les clefs pour avancer...

Verrière 103
consacrée à Jeanne d’Arc

Un seul blason ici, celui qui sera plus tard accordé à Jeanne d’Arc par le roi Charles VII. Et dans les phylactères, les noms des villes de son épopée : (de gauche à droite) Domrémy, Orléans, Patay, Reims, Compiègne et Rouen.

Verrière 101
consacrée à Jean Dunois, le bâtard d’Orléans

Trois blasons ici. Celui du roi de France en haut, à droite, celui de Dunois, reconnaissable à la barre de bâtardise.

A gauche, le blason du chapitre des chanoines de Cléry si l’on en croit la représentation qui se trouve sur l’armoire de la chapelle Villequier et qui a été offerte par la famille Poterat au XIXe siècle. Un méreau présenté par M. Jarry dans son ouvrage de 1899 montre en effet une Vierge sur fond d’azur fleurdelisé et atteste de l’ancienneté de la composition.

Blason du Chapitre de Cléry
Détail de la verrière 102
Détail de l’armoire de la chapelle Villequier
Méreau de Cléry

Les phylactères en revanche sont plus difficiles à déchiffrer. Et voilà ce que nous avons pu en lire en agrandissant les photos. Les points représentent une lettre non déchiffrée. Trois petits points : une partie du mot "cachée" par la dentelle de pierre.

1 . ON . EGENER OR . U
2 DE ANGLO FLORE . . IOMP
3 . O … . EST . . O . IARE RAPACEM
4 NUN . . QUA . . … VI . US . . … N .

S’agit-il d’un texte ? Si oui, pourquoi l’écrire en latin ? Toutes les légendes des verrières d’Ottin sont en français. Donc, s’il utilise le latin, c’est qu’il recopie un texte qui existe en latin et il est peut-être possible de le retrouver.

Les trois mots déchiffrés déposés dans un bon moteur de recherche ont permis de découvrir qu’il s’agit de quatre devises attribuées au bâtard d’Orléans !

1 - "Non degener ortu", accompagnée d’un visuel : un aigle regardant le soleil fixement.

2 - "Anglo de flore triumphat", devise accordée à Dunois "pour avoir eu la victoire sur les Anglais". On dit que cette devise était accompagnée d’un visuel montrant un rosier sauvage "enté" (c’est-à-dire "nouvellement greffé"). [1]

3 - "Nothi est spoliare rapacem", une autre devise de Dunois accompagnée du visuel suivant : une main sortant d’un nuage, laquelle tient une dépouille de lion ou de léopard.

4 - "Nunquam visus impune" accompagnée d’un visuel représentant une comète.

L’imprimerie naissante, florissante à Orléans, au début de la Renaissance a permis de diffuser des ouvrages regroupant des "emblèmes" (dessin symbolique accompagné d’une devise). Celles qui concernent Dunois ont-elles été publiées ? La recherche est ouverte.

Retenons de l’analyse du haut de cette verrière qu’elle vient confirmer que l’ensemble de celle-ci est bien consacré à un personnage de l’histoire de Cléry. Ici, Jehan, le bâtard d’Orléans, comte de Dunois.

Verrière 102
consacrée à Louis XI

Point de texte ici, mais de nombreux visuels en lien - nous allons le voir - avec la vie spirituelle du monarque.

Commençons notre lecture en bas à gauche : une mitre d’évêque et un blason à trois croissants de lune qui s’avère après recherche représenter les armoiries de la famille Gouges de Charpaigne [2] . En poussant un peu plus loin, on découvre que l’évêque Martin Gouges de Charpaigne fut le parrain [3] du jeune Louis, futur roi de France, lors de son baptême. [4]

En bas à droite, un deuxième blason présente Notre Dame de Cléry sous un dais entourée d’armoiries. La photo est difficile à faire et son image à lire. Léon Ottin semble s’être inspiré ici du Grand Sceau du Chapitre de Cléry. En revanche, pourquoi a-t-il retourné l’étoile sur la robe de la Vierge, ici et nulle part ailleurs dans ses verrières ? Je n’ai - à ce jour - trouvé aucune explication à cette énigme.

Détail de la verrière 102
Grand sceau du Chapitre de Cléry (1474)

Juste au-dessus, une potence souligne la décision de Louis XI d’octroyer aux chanoines de Cléry "la haute, moyenne et basse justice au cloître de ladite église (...)" [5]

En haut, la tiare papale et le blason du pape Sixte IV viennent coiffer cette composition. Elle rappelle que ce pape, en 1472, crée le roi de France premier chanoine de Cléry.

***

Ainsi l’on comprend en étudiant les "chapeaux" de ses verrières qui sont comme le chapeau d’un article, que chacune d’elle est consacrée à un personnage dans sa relation avec la basilique : Jeanne d’Arc (103), Dunois (101) et Louis XI (102). Il semble que d’autres verrières étaient prévues. Je gage que ce principe aurait perduré.

C’est lentement que nous avançons
dans la lecture des verrières de Léon Ottin à la basilique de Cléry-Saint-André.
Lentement, mais sûrement...

Et pour ponctuer cet itinéraire d’une maxime, c’est Pythagore et ses "Vers d’or", sans nul doute, qui nous viennent à l’esprit :

"Crains l’exemple d’autrui ; pense d’après toi-même :
Consulte, délibère, et choisis librement."

Ne crois pas aveuglément ce qui est imprimé, même sous une plume qui devrait faire autorité. Ne te départis jamais de ton bon sens et ne colporte rien sans avoir pris le temps de la réflexion.

On croirait parler des "fake news" des réseaux sociaux... Il n’en est rien ... Mais la vigilance doit rester la même.

Pour découvrir la suite, voir ci-dessous...

Pour répondre à cet article

Pour consulter le forum lié à cet article

Ismée de Voulton

 

 Les photos des verrières entières de Cléry proviennent du site : http://ndoduc.free.fr/
 Les autres photos de la basilique sont de l’auteur.
 Tous les autres visuels sont accompagnés d’un lien indiquant leur provenance.


[1Cette devise a été trouvée dans ""La science heroique, traitant de la noblesse, et de l’origine des armes" de Marc de Vulson - 1644

[3Le futur Louis XI eut deux parrains : Jean, duc d’Alençon et Martin de Gouges, évêque de Clermont et Chancelier de France. Sa marraine fut Catherine de l’Isle-Bouchard. ("Louis XI" de Jacques Heers - Editions Perrin - 2003 - p.23)

[4Léger détail, le blason du vitrail a la fasce d’or alors que celui de la famille Gouges de Charpaigne arbore la fasce d’argent. Un lien à consulter : http://emblemes.free.fr/ 

[5"Histoire de Cléry" de Louis Jarry - Orléans - 1899 - p.120 - Livre consultable ici : https://archive.org/details/histoiredeclerye00jarr/

Cette page a déjà été visitée 811 fois.


Page précédente...

Page suivante...

D'autres articles du site à consulter sur les thèmes traités ici :

Basilique
Noël... ou le renversement des valeurs
Le musicien de Saint Remi
L’annonceur de Dinan
Marie-Madeleine à Reims
Un banquet à Saint Remi

Cléry-Saint-André (45)
Entre rose et lys, la Vierge, l’épée et l’étoile
Notre Dame de Cléry, la mort et l’enfant
A Cléry, le roi est mort... et il est là !
Cléry, où l’on découvre bien des énigmes...
Les énigmes de la verrière de Jeanne d’Arc à Cléry-Saint-André

Comète
Les versets de la Lumière
Pierres des extrêmes

Discernement
Saint Ambroise
Compréhension
L’histoire
Lucifer, le porteur de Lumière
Le mythe de Rama (5)

Dunois (Jehan, bâtard d’Orléans)
Ottin, le peintre-vitrailliste oublié de Cléry
Les verrières de Léon Ottin à Cléry
Cléry, basilique des guerres royales

Héraldique
Souvenirs imaginaires d’anonymes (3)
Abbé Denis Macquin
Thérèse de Lisieux : 1888
Les armoiries complètes de William Beckford
Blanche de Richemont : la mise en écriture

Jeanne d’Arc
Thérèse de l’Enfant Jésus et de la Sainte Face
Avis à tous les adhérents !
Rivière, Notre Dame et les chimères
Thérèse et Jeanne d’Arc
Thérèse de Lisieux : 1890 à 1895
Calendrier de la Tradition : Juillet !
Calendrier de la Tradition : Mai !

Léopard

Lion
Pierres d’illusions
Le coq
Le Sommeil des Sept Dormants
Sous le signe du Lion : cinquième jour
William Beckford à Paris

Louis XI (roi de France)
L’escalier de Louis XI à Cléry

Mère divine (Notre Dame)
Notre Dame de Meymac
Vierges noires, Mère divine
"C’est Lui seul qui doit être à la fois Notre Dame et Notre Père"
Musicien de l’âme, à tes gammes !
Swami Premananda : passé, présent, futur ...
Mère Meera en France à l’automne 2007

Ottin (Léon)

Pentagramme
A propos du sanglier...
La Couronne de l’Avent : 4ème bougie
L’Etoile
Libres méditations sur les quarante-quatre lumières de Hannoukah

Rose
Le calendrier de l’Avent
Echanges sur "Conscience"
Les plantes sur les sentiers 24 à 28 de l’Arbre de vie
La volonté
A propos du labyrinthe...


Les articles de ce parcours ne se veulent ni complets ni exhaustifs. C'est pourquoi nous invitons les visiteurs de ce site à utiliser largement le forum lié à chaque article en cliquant sur le lien Pour répondre à cet article afin de noter les réflexions, remarques et commentaires qu'ils souhaiteraient partager ici.

Il y a actuellement 2 contribution(s) au forum.


Pour ajouter un nouveau commentaire à cet article

 


Accueil - Alphabétiquement vôtre - Sur les Routes - Horizons Traditionnels - Champs du monde - Plan du site
Copyright © 2002/2024 - Les Baladins de la Tradition