INDIA-LOG
E-mails expédiés au cours de 5 mois de voyage en Inde

 

Date :
Objet :
De :
A :

 

 

28 février 2009 - 15:27
Arrivée à Bangalore
jp guillot
un ami

 



Pour revenir au message précédent…

Suis maintenant à Bangalore qui est une ville énorme de 6 Millions et qq., centre de l’industrie électronique et des centres d’appels téléphoniques, débordante d’activité et de bruit.

C’est bien la première fois qu’en sortant de l’hôtel je dois faire le pied de grue sur le trottoir avant de trouver un auto-rickshaw et qu’on me demande un prix aussi exorbitant pour la course. Alors, malgré mon genou qui me tracasse, je préfère aller à pied et comme je ne suis pas si éloigné du centre-ville, du Bus Stand et de la gare, moindre mal.

Le Bus Stand est stupéfiant. Si tu n’aimes pas les bains de foule, mieux vaut éviter. Entre le centre-ville et la gare imagine une immense esplanade à laquelle tu accèdes par un passage souterrain encombré d’une multitude de marchands à la sauvette que les policiers essaient bien de dégager à coups de lathi pour fluidifier le trafic, mais peine perdue : à peine ils ont le dos tourné que les étals sont redéployés plus loin.

Tu remontes à l’air libre, tu respires un grand coup et tu te retrouves sur une large passerelle qui surplombe Kempegowda Bus Station, gare routière et teminus des autobus de ville. De la vue plongeante, tu te demandes comment tant de véhicules enchevêtrés les uns dans les autres peuvent se sortir de ce chaos. Et ça klaxonne, ça klaxonne à n’en plus finir.

Cars et bus sont les éléphants de la route : tout cède sur le passage de ces mastodontes forcenés menés par des brutes qui utilisent leur klaxon comme les mahouts leur pique et qui semblent pour la plupart atteints de cette folie meurtrière que les Malais appellent amok (Certes circuler en Inde a de quoi rendre fou et les chauffeurs des entreprises privées payés au rendement, ont des horaires impossibles à tenir, mais quand même !) Et les voilà entassés, ces mastodontes, comme dans un corral, s’écrasant les une contre les autres, énervés, barrissant, impatients de reprendre la route.

Tu descends maintenant aux quais d’embarquement par des rampes d’accès en Z et te voilà immergé dans la foule, dans des remous de gens pressés, un brassage incessant qui donne le tournis. Pas question ici de faire la queue : on prend d’assaut son bus avant qu’il soit à l’arrêt, avant même que ses passagers en soient descendus. Si c’était ta routine quotidienne, quelle fatigue ! Et si tu avais une destination à atteindre, tu serais mal : tous les panneaux indicateurs sont en alphabet kannada !

Mais si tu n’as rien d’autre à faire ici qu’à observer, tu peux être pris par une sorte d’ivresse à te laisser emporter par la foule et le bruit, comme dans la chanson.

Après le mois que je viens de passer au bord de la mer, à me consacrer aux massages et à la médecine traditionnelle, ça fait du changement. Mais demain je me mets en route pour Mysore, ville que j’aime, pour ma dernière semaine.

Viens de revoir Slumdog Millionnaire, qui a reçu une avalanche d’Oscars. Les grincheux ont râlé en affirmant que ce film donnait une mauvaise image de l’Inde. Erreur : d’abord c’est un bon film qui se laisse revoir facilement, ensuite on en ressort plutôt heureux, dansant, animé par l’énergie et la détermination dont le héros déborde. C’est un conte de fée moderne.

Je ferai de mon mieux pour rapporter un peu de la chaleur d’ici. Mais un peu seulement car le journal annonce que ce mois de février est le plus chaud que l’Inde ait connu depuis plusieurs années. Je sais maintenant à quoi ressemble le véritable été indien d’avant la mousson (avril mai juin) : c’est d’avoir l’impression d’être un glaçon en enfer.

Pour découvrir ci-dessous le lien vers l'e-mail suivant...

Pour laisser un commentaire à la suite de cet article

Pour consulter le forum lié à cet article

jp guillot

Mes photos du jour
(Cliquer sur les vignettes.)

Indiennes en excursion Offres d'emploi (Bangalore) Publicité (Bangalore)



Les photos de cette page ne sont pas libres de droits. Elles appartiennent à l'auteur. Elles peuvent cependant être utilisées à des fins non-commerciales avec son autorisation. Pour le contacter, cliquer ici...

Cette page a déjà été visitée 1332 fois.


E-mail précédent...

Pour revenir à la page principale...

E-mail suivant...
Nous voilà partis pour 5 mois de voyage en Inde durant lesquels nous allons recevoir de temps à autre un mail de jp guillot.
Pour ne rien manquer et être informé par une rapide annonce dans votre boîte aux lettres de la mise en ligne du prochain message,
inscrivez-vous à : "La Lettre des Baladins de la Tradition" ou retrouvez-nous sur "Facebook".

D'autres articles du site à consulter sur les thèmes traités ici :

Bangalore (Inde)
St Valentin en Inde (2)

Il y a actuellement 1 contribution(s) au forum.



Pour ajouter un nouveau commentaire à cet article

 


Accueil - Alphabétiquement vôtre - Sur les Routes - Horizons Traditionnels - Champs du monde - Plan du site
Copyright © 2002/2020 - Les Baladins de la Tradition