"Écoute, Frère, écoute..."


"Ecoute, Frère, écoute et dans l’antagonisme, pressens l’éclair qui, en détruisant l’ego, rassemble et unit à jamais les individualités en la personnalité agissante de Dieu en manifestation.

Ainsi, en celui qui apparaît à ta mentalité restreignante comme opposant, voire ennemi, reconnais l’obstacle divin grâce auquel les portes de l’Illumination sont ouvertes grandement à l’homme qui cherche l’Infini. Un tel obstacle n’est qu’apparence et l’Amour qui persévère le réduit et le dissout.

Ce n’est pas dans la facilité que se conquiert le Ciel, elle n’ouvre que sur des mirages vite dissipés qui génèrent le doute et la dangereuse déception.

Le rempart que d’autres peuvent, sans en savoir les lumineuses conséquences, élever devant nous en pensées, en paroles ou en actes, est, pour qui a compris la multiplicité du Divin, le cristal d’où est pris l’élan vers les cimes de la Permanence et de l’Eternité.

Ainsi, enseigne, Frère, et fais enseigner ici et ailleurs, que nul n’est dominé par l’arrogance ou par l’agressivité ni par l’indifférence ou par le mépris, mais uniquement par une patience au-delà d’elle-même et par le calme aimant d’une douceur qui mêle la fermeté de la certitude, si elle est vraie, à la tendresse de l’humaine compréhension.

Le monde est divisé par les fausses certitudes de l’un face à celles de l’autre ou celles d’un groupe par rapport à celles d’un autre et il s’engloutit dans un abîme de contradictions et de combats qui le défigurent et dans lequel les motivations sont oubliées en de perpétuels compromis, sources de nouvelles divisions et d’irrémédiables ruptures.

Donc, conseille, Frère, et fais conseiller l’équanimité dans le comportement et souviens-toi que cette équanimité s’acquiert en n’entendant plus dès que l’autre ou les autres manifestent la moindre inharmonie.

Ne plus entendre tout en semblant attentif est simple et un mot différent saisi ou inspiré, exprimé dans ce qui paraît une interruption, opère une diversion vers les rivages de la compréhension retrouvée et du calme maintenu.

Est-il plus merveilleux résultat que la paix sauvegardée à chaque instant entre soi et l’autre !

L’on peut avoir des conceptions, des avis ou des opinions divers et n’en point changer si la certitude intérieure est absolue, et l’on peut, devant autrui, les affirmer tranquillement tout en précisant aussitôt que, si certains ne peuvent les partager, les leurs sont aussi respectables puisqu’ils représentent leurs certitudes du moment et que toute certitude est un élément majeur de la vie de chacun.

Patience dans une volonté incessante d’entretenir ou de rétablir la paix, tel est l’impérieux devoir dans la recherche de l’Adeptat. Si l’on y manque, aucune progression durable et vraie n’est possible."


Raymond Bernard

Extrait de "La Citadelle cachée des Sages", Épistole IV, pages 54-55, Fonds de dotation CIRCES, 2023.

Avec l’aimable autorisation de l’OSTI.


Les textes qui composent ces "Miscellanées" sont de Raymond Bernard (1923-2006). Les extraits des ouvrages sont publiés avec l’aimable autorisation de Madame Yvonne Bernard que nous remercions tout particulièrement.

Pour consulter le forum lié à ce texte

Pour ajouter un commentaire à ce texte



Texte précédent...

Voir tous les textes

Texte suivant...
Pour être informé de la mise en ligne du prochain article,
inscrivez-vous à la liste de diffusion : "La Lettre des Baladins de la Tradition" ou retrouvez-nous sur "Facebook".

Pour découvrir d'autres articles du site sur les thèmes traités ici : 19 mai , Certitude , Citadelle cachée des Sages (La) , Difficulté , Jeu , Oreilles, ouïe , Paix , Quête spirituelle , Transformation

Cette page a déjà été visitée 616 fois.

Il y a actuellement 4 contribution(s) au forum.


"Écoute, Frère, écoute..."
30 mai 2023, par Ambroise

Un message crucial pour notre époque qui rejoint, il me semble,https://fr.aleteia.org/2023/05/27/l... la notion de charité intellectuelle selon Sa Sainteté Paul VI :

"Un aspect méconnu mais très actuel de la personnalité de Jean-Baptiste Montini-Paul VI (1897-1978) : il avait un sens aigu de ce qu’il appelait « la charité intellectuelle ». Elle consistait pour lui à écouter et à estimer des points de vue opposés au sien.
À ne jamais les maudire ou les mépriser. À ne pas répondre à leur éventuelle agressivité sur la même tonalité.


"Écoute, Frère, écoute..."
23 mai 2023

Bonjour Pourriez vous me dire dans quel ouvrage trouve t’on ce texte ?Merci Cordialement


Pour ajouter un nouveau commentaire à cet article


Accueil - Alphabétiquement vôtre - Sur les Routes - Horizons Traditionnels - Champs du monde - Plan du site
Copyright © 2002/2023 - Les Baladins de la Tradition