Accueil du site Alphabétiquement vôtre Raymond Bernard Miscellanées "Rien de ce qui est humain ne vous sera jamais étranger."




"Rien de ce qui est humain ne vous sera jamais étranger."


"Sans aucun doute, le mystique doit, en certaines occasions, concentrer toute son énergie à un travail de nature sacrée et ses maîtres lui recommandent alors une vie physique ralentie dans ses activités naturelles. Le jeûne lui est alors recommandé et la continence est de rigueur. Mais il faut insister sur le fait que cela n’est que d’une durée limitée selon l’importance de l’expérience en cours.

En outre, il ne s’agit pas de lui montrer que ces éléments physiques sont inutiles ou à bannir. Il s’agit de favoriser une incursion plus poussée dans le royaume cosmique et pour cela, pendant un certain temps, il faut déséquilibrer l’être en appuyant plus fortement sur un plateau de la balance au détriment de l’autre.

Jeûne et continence sont, chez le mourant, l’état préparatoire à la transition et, dans certaines expériences mystiques, c’est bien une transition qui s’opère pendant laquelle le corps est au repos mais le "passage" d’un plan à l’autre terminé, le retour à l’existence normale est un impératif absolu.

Physiquement, l’être redeviendra ce qu’il était auparavant et cependant la marque nouvelle reçue pendant l’expérience sera partie intégrante de lui-même dans sa vision plus large du monde et dans sa communion avec l’absolu.

La maîtrise pour être vraie, doit se dissimuler sous l’humanité tant il est vrai qu’on ne sert l’homme qu’en étant plus homme que lui. Celui qui parle de ses pouvoirs n’en a aucun ; celui qui les a les emploie dans le secret pour les autres et il se tait. Telle est la loi.

En tant que mystiques, dans le monde actuel, faites-vous une règle de mener une existence normale, c’est-à-dire équilibrée. Ne soyez fanatiques en rien et n’adoptez aucune attitude extrême car vous risqueriez de sombrer dans les illusions du psychisme et le mysticisme deviendrait pour vous un triste marécage où vous vous complairiez seulement dans la contemplation de votre propre rêve.

Accordez à votre être physique ce qui lui revient ; vous lui permettrez ainsi d’être l’outil efficace de votre véritable moi et, ayant rendu à César ce qui est à César, vous pourrez plus facilement rendre à Dieu ce qui est à Dieu.

N’utilisez jamais la vérité pour corrompre ou pour vous justifier. Elle se retournerait contre vous. Employez-la pour la conduite de vos pensées et de vos actes. Votre jugement le meilleur saura alors vous conseiller et souvenez-vous que si la vérité est une source de joie et de sérénité pour vous, le devoir de celui qui sait est d’apporter la joie et la sérénité aux autres.

Alors, peut-être, dans un extraordinaire dépassement de vous-mêmes, regarderez-vous les contingences physiques avec le détachement d’un maître. Ayant connu les explosions du cœur et ses déchirements vous ne serez jamais indifférents. Vous serez hors du monde et en même temps plongés en lui. Rien de ce qui est humain ne vous sera jamais étranger."


Raymond Bernard

Extrait de "Fragments de sagesse rosicrucienne" de Raymond Bernard - Editions Rosicruciennes - 1985 - Chapitre sur "Le couple" page 65.


Les textes qui composent ces "Miscellanées" sont de Raymond Bernard (1923-2006). Les extraits des ouvrages sont publiés avec l’aimable autorisation de Madame Yvonne Bernard que nous remercions tout particulièrement.

Pour consulter le forum lié à ce texte

Pour ajouter un commentaire à ce texte



Texte précédent...

Voir tous les textes

Texte suivant...
Pour être informé de la mise en ligne du prochain article,
inscrivez-vous à la liste de diffusion : "La Lettre des Baladins de la Tradition" ou retrouvez-nous sur "Facebook".

Pour découvrir d'autres articles du site sur les thèmes traités ici : Attachement - Détachement , Balance , Bernard (Raymond) , Connaissance , Corps - Ame , Corps - Esprit , Dieu , Etre intérieur (Soi, Sirr, centre secret) , Fragments de sagesse rosicrucienne , Jeûne , Mort , Organes génitaux , Pouvoir , Profane - Sacré , Quête spirituelle , Vérité

Cette page a déjà été visitée 1452 fois.

Il y a actuellement 9 contribution(s) au forum.


"Rien de ce qui est humain ne vous sera jamais étranger."
19 février 2009, par Isha

Je ne sais pourquoi, ce texte m’interpelle et me donne envie d’y revenir. Pourquoi ? sans doute parce que sorti peut être de son contexte (le livre) il perd peut être de son sens et de sa résonnance. Lorsqu’il est dit que le mystique doit, concentrer son énergie etc... et qu’il lui est recommandé la continence t le jeune, je ne puis me retenir de penser que de la même façon qu’il y a mystique et mystique, il y a jeune et jeune ou continence et continence. Je m’explique, à savoir qu’il convient que l’Esprit soit de la partie. Et nous savons qu’il y a nombre d’étudiants qui sont prêts à se jeter dans toutes sortes d’expériences, sans que l’esprit y soit préparé, ni présent. Certes, déséquilibrer l’être dans son fonctionnement pour favoriser des états différents à savoir de passages à des plans différents, ne se suffit pas pour entrer dans "L’Etat" qui donne accès à un plan supérieur le mettant en relation plus proche avec le plan divin. Autant il paraît impératif de demeurer au contact de notre Humanité, autant il paraît impératif que ce soit cette Humanité qui serve à accèder au plan divin, et tout cela ne peut se faire qu’avec le temps et même beaucoup de temps ... et (cela est mon avis), pour que ce passage se fasse, il faut avoir d’abord compris et donc l’avoir compris avant "que rien de ce qui est humain ne nous est étranger".
Quant aux différents préceptes énoncés entre autres"ne pas utiliser la vérité pour corrompre, etc.. oui, "que ceux qui ont des oreilles entendent". Cependant, et c’est sans doute mon esprit "critique" si cela corrompt ou justifie au niveau de l’égo, je n’affirmerai pas qu’il s’agisse alors de vérité.
Comme quoi, il est toujours très difficile d’extraire un texte de son contexte, mais cela a l’avantage de faire rebondir sur des Valeurs équivalentes, et de les partager.


"Rien de ce qui est humain ne vous sera jamais étranger."
14 février 2009, par Azalaïs

Et pourtant des hommes ont recherché le désert depuis qu’existent des villes et des civilisations, fait de l’ascèse le quotidien de toute une vie. J’en ai rencontré et j’ai aimé l’enfance sereine de leur regard, non pas l’enfance immature qui balbutie la vie mais l’enfance intemporelle de qui a lâché les sables et les boues qui obstruent les canaux subtils.

Mais n’est-ce pas encore un apparent déséquilibre qui équilibre en fait le matérialisme d’une société tournée vers l’extérieur, les biens périssables, la consommation consumante ?

Nul homme n’est une île !


"Rien de ce qui est humain ne vous sera jamais étranger."
11 février 2009, par Célestin

Je viens te terminer la lecture du livre du Michel N’Gorin Theckly : "Raymond Bernard un homme exceptionnel." Une chose à dire :
Ils étaient quatre luminaires et il n’en reste plus que zéro depuis ce mardi fatidique. Mais si ce sage avait été un reclus,nous ne serions pas là encore si nombreux à vivre quotidiennement dans sa Lumière.



Site : 4 Luminaires

"Rien de ce qui est humain ne vous sera jamais étranger."
10 février 2009, par Bayazid

« Aucune illusion n’est peut-être aussi commune et aussi insidieuse que celle qui fait croire que la vie spirituelle va éloigner le chercheur de la vie ordinaire. La vie quotidienne sera toujours incluse. En fait, nous nous immergeons de plus en plus dans l’ordinaire : Nous coupons du bois et nous portons de l’eau »
(Llewellyn Vaughan, Lee Golden Sufi Center).

...Le soufi intérieurement se souvient de Dieu, et extérieurement est affectueux, au service de tous les êtres humains. Cette amitié et ce service envers les êtres humains, éloigne le soufi de l’amour de soi et de l’attention à soi-même.
Dr. Nurbakhsh Grand Maître de Confrérie persanne Nématollahi)

Quand le savant se lève le matin, il cherche à acquérir plus de savoir, l’ascète cherche à pratiquer encore plus d’ascétisme et le soufi est attaché à amener la joie dans le cœur d’un frère (Tazquerat-ol olia de Attar).


Pour ajouter un nouveau commentaire à cet article


Accueil - Alphabétiquement vôtre - Sur les Routes - Horizons Traditionnels - Champs du monde - Plan du site
Copyright © 2002/2016 - Les Baladins de la Tradition