"La prière unit l’homme à Dieu..."


"On a parfois cité, en exemple de prière agissante, des miracles. Il n’y a pas de miracle. Un effet est la suite logique d’une cause. Un miracle impliquerait un choix de la part d’un Dieu établissant, entre ses créatures, une distinction. Pour favoriser l’une d’elles, il suspendrait temporairement, pour elle, l’action des lois naturelles. Cette conception de Dieu est, maintenant, heureusement dépassée.

Ce que l’on appelle miracle est bien le résultat de la prière et c’est, en fait, la prière qui est miraculeuse. Elle le serait plus souvent, si elle était pratiquée avec une pleine conscience de son pouvoir. La prière unit l’homme à Dieu, pour user du langage classique. Tu l’as dit, elle élève le taux vibratoire de l’être et établit une résonance entre différents plans, en particulier le plan physique, humain, et le plan cosmique.

Cette seule harmonie peut résulter en un miracle et ce miracle peut être soudain, fulgurant, si, une fraction de seconde, il y a fusion de l’âme avec Dieu, ou, si tu préfères une autre terminologie, du moi avec le Soi.

Cela peut se produire dans toute prière, dans la solitude ou au milieu de la foule. Il arrive ainsi que, dans des lieux de pèlerinage, la ferveur crée une intensité vibratoire telle que certains, en prière et entourés de prières, connaîtront, un instant d’absorption dans le Tout avec les conséquences régénératrices qui en découlent, selon l’intention, et ce résultat logique mais incompris, sera jugé surnaturel et appelé miracle.

Suivant le même processus, la psychologie moderne obtient des résultats semblables, car, sous divers noms et par différentes techniques, c’est toujours la même loi qui s’applique, produisant les mêmes effets.

De la prière, convenablement conduite, on peut tout espérer. De son étude, de son initiation, de sa progression vers la lumière, le mystique peut tout attendre. Il lui suffit de travailler, de persévérer et de prier. D’autres, par la prière reçoivent seulement. Lui, reçoit et progresse vers plus de lumière, plus de paix et plus de service, foulant un sentier que d’autres, avant lui, ont suivi et que d’autres après lui suivront - inéluctablement - jusqu’à l’ultime retour. Va et que la paix soit en toi. Va et prie... prie pour toi, prie pour les autres, prie pour le monde et, sans cesse, rends grâces..."


Raymond Bernard

Extrait des "Nouveaux messages du Sanctum Céleste" de Raymond Bernard - Editions rosicruciennes - 1988 (Tome 1 - Chapitre XI "La prière" page 176). Ce texte a été réédité par les Editions Dervy en 1994 dans l’ouvrage intitulé : "La Cathédrale Cosmique".


Les textes qui composent ces "Miscellanées" sont de Raymond Bernard (1923-2006). Les extraits des ouvrages sont publiés avec l’aimable autorisation de Madame Yvonne Bernard que nous remercions tout particulièrement.

Pour consulter le forum lié à ce texte

Pour ajouter un commentaire à ce texte



Texte précédent...

Voir tous les textes

Texte suivant...
Pour être informé de la mise en ligne du prochain article,
inscrivez-vous à la liste de diffusion : "La Lettre des Baladins de la Tradition" ou retrouvez-nous sur "Facebook".

Pour découvrir d'autres articles du site sur les thèmes traités ici : Bernard (Raymond) , Dieu , Espérance , Etre intérieur (Soi, Sirr, centre secret) , Initiation , Lumière , Messages du Sanctum Céleste , Miracle , Paix , Pèlerinage , Pouvoir , Prière , Psychologie , Quête spirituelle , Soi (Le)

Cette page a déjà été visitée 2192 fois.

Il y a actuellement 7 contribution(s) au forum.


"La prière unit l’homme à Dieu..."
23 avril 2009, par Daniel

"Pour contacter le Divin, il vous faut avoir l’innocence d’un
enfant sans expérience. Dans le monde, vous croyez qu’il est
nécessaire de tout connaître et tout expérimenter pour atteindre la
maturité. En spiritualité, c’est l’inverse qui est vrai. Vous devez
vous débarrasser de tout ce que vous pensez savoir ou avez appris,
et garder votre esprit vierge comme celui d’un nouveau-né. Votre
savoir et vos pensées égotistes qui vous persuadent que vous
connaissez quelque chose, ne feront que vous bloquer sur le chemin
de la Vérité. Seuls ceux qui ont l’esprit et le cœur purs,
ceux qui sont innocents, peuvent ouvrir les portes à la méditation
et aller au-delà de l’obstruction du mental. Ouvrez-vous.
Ouvrez votre esprit. Ouvrez votre cœur. Ne craignez pas l’inconnu.
Vivez dans le présent."

Swami Premananda - Prema Namaskaram - Avril 2001
sripremananda.org


"La prière unit l’homme à Dieu..."
16 avril 2009, par bertrand72

Je crois me rappeler que le Maitre Philippe de Lyon disait :
" Pour bien savoir prier,il faut beaucoup prier"


"La prière unit l’homme à Dieu..."
10 avril 2009, par Célestin

Mircea Eliade évoquait le caractère non reconnaissable du miracle. Sa théorie de la Hiérophanie c’est à dire l’apparition du sacré dans la vie de l’homme plonge dans l’optimisme des paysans roumains qui croient que le monde est bon parce que sauvé par la mort et la Résurrection du Christ pour rejoindre discrètement l’évangélisation du Monde du père Theilhard de Chardin.
Le plus grand des miracles dans la vie de l’homme, ce serait peut être la joie.
Mais comme le dit Raymond Bernard ici, le miracle obéit à certaines lois.
Dès lors, si le miracle soit disant surnaturel est la mise en œuvre de certaine lois disons Cosmiques, est-ce que nous ne devons pas envisager une autre dimension du miracle ? Comme une véritable transgression cette fois.
Laissez-moi encore exhumer chers amis si vous le voulez bien, la pensée de Simone Weil explorant les besoins de l’âme.
«  On n’apporte pas la joie du dehors à un être humain ou à une collectivité ou à une collectivité ; il faut qu’elle surgisse de l’intérieur. Mais on ne se la donne pas non plus à soi-même. Elle ne vient pas quand on la cherche. Pourtant il y a des conditions qui la rendent ou non possible. La satisfaction des autres besoins de l’âme est au nombre de ces conditions  » Simone Weil, (écrits de Londres).Pour S. Weil, dans un monde gouverné par la force et l’exercice implacable du pouvoir, l’attention à l’autre est un miracle bien plus grand que de marcher sur l’eau. Une violation bien plus grande des lois de la pesanteur. Des sages, des Maîtres ou des Avatars peuvent faire des miracles dans la matière, mais c’est dans le mental et dans le cœur que doivent se produire les miracles définitifs qu’ils ne peuvent accomplir qu’avec notre participation.



Site : Joyeuses Pâques

Pour ajouter un nouveau commentaire à cet article


Accueil - Alphabétiquement vôtre - Sur les Routes - Horizons Traditionnels - Champs du monde - Plan du site
Copyright © 2002/2018 - Les Baladins de la Tradition