Accueil du site Sur les routes Espagne Le Camino del Ebro Etape 9 : De Zaragoza par Utebo à Torres de Berrellen
Pèlerinage à Compostelle par le Camino del Ebro

Etape 9 : De Zaragoza par Utebo à Torres de Berrellen
Camino del Ebro : 233 km déjà parcourus

par El Peregrino


Pour revenir à l’étape précédente...

Mercredi 12 septembre 2006
Etape de 24 km

La journée sera un peu plus courte aujourd’hui, très bien pour me relaxer un peu.

Hier soir, j’ai sympathisé avec les jeunes qui partageaient la chambre. Ils sont là dans le cadre d’un échange européen d’étudiants et ils vont très vite rejoindre des familles d’accueil. Jacques n’est pas dans ce cas là, il a 25 ans et il vient d’abandonner l’armée. Il prend quelques jours de vacances avant une nouvelle inscription dans une fac... ! Nous avons passé la soirée ensemble et partagé un repas un peu léger dans une sorte de brasserie faute de trouver un restaurant qui veuille nous servir avant 21h. C’est souvent le même problème dans les grandes villes surtout sur ce Camino de l’Ebro où les pèlerins sont très rares... Le temps change et nous rentrons rapidement à l’auberge sous quelques gouttes de pluie...

À 7h ce matin je suis prêt à partir. Il y a un distributeur à café dans le salon d’accueil et je démarre avec un peu de chaud dans l’estomac... Tout va bien, pas de douleur, pas d’ampoule, je dois perdre du poids, mais c’est normal. Hier soir en marchant, un petit point de sciatique m’a un peu inquiété, mais ce matin il va très vite disparaître et ne plus se faire sentir pendant tout ce voyage... La sortie de Zaragoza est un peu galère, heureusement le réceptionniste d’hier m’a fait un plan pour m’éviter un désagrément.

JPEG - 23.6 ko
Beaucoup d’eau dans la nuit...

Il a beaucoup plu cette nuit, le temps est couvert et la température presque normale pour l’Espagne. Oui, tout va bien... !

L’étape est plate, ordinaire, mais sympa. Je vais traverser plusieurs villages et les 25 km du jour vont sembler se faire sans impatience et avec curiosité pour les hameaux traversés. J’ai de la chance, la pluie menacera tout le jour sans tomber. Je suis dans un bar de Torres de Berrellen et pendant que je bavarde avec vous la télévision annonce de la pluie pour demain... J’espère que la tempête qui sévit dans l’ouest sera calmée en arrivant ici. Aujourd’hui les chemins étaient gorgés d’eau, après trop de chaleur je vais peut-être avoir trop d’eau... ! Décidément sur le Camino la sensation de crainte va avec celle du bonheur...

À mi-parcours, j’ai traversé un village qui se nomme Utebo particulièrement bien entretenu. Il y a une église au clocher original qui a presque l’aspect d’un minaret...

JPEG - 40.2 ko
Un clocher habité... !

J’arrive ainsi sans encombre à Torres avant la fermeture de la mairie. Le secrétaire me reçoit gentiment, mais pour l’instant m’explique-t-il, ils n’ont pas d’albergue pour recevoir les pèlerins. Il me propose la clef du grand gymnase municipal avec ses douches chaudes, mais que des tapis de sols pour dormir... Super, en ajoutant mon tapis tout sera pour le mieux, je vais sûrement passer une bonne nuit...

Mon refuge ce soir est original : un grand bâtiment moderne bien équipé en sanitaires, mais qui tient plus du hangar que d’une habitation. Dans un coin, fermée à clef elle aussi, une sorte d’annexe servant de dépôts pour les appareils et autres tapis de sol utilisés par les gymnastes. C’est là que je m’installe. Etrange solitude, un plafond en plaques d’Everite, des murs métalliques et un petit bruit ininterrompu d’eau qui coule... Non il ne pleut pas sur le toit, mais derrière le bâtiment il y a un ruisseau qui coule. Curieusement c’est presque un bruissement apaisant pour s’endormir...

Je suis installé comme un roi, enfin presque... ! Après une douche bien chaude, j’ai grignoté un peu. En attendant l’ouverture d’une épicerie, je suis dans un bar juste à côté du gymnase, bien installé pour me raconter en profitant d’un café crème bien sucré. Ce soir le patron du café me fera un « plat combiné » à l’heure qui me conviendra me dit-il, la soirée s’annonce bien.

JPEG - 36.9 ko
Ma grande "chambre à coucher" du jour.

J’apprends cependant que des équipes de foot viendront s’entraîner ce soir dans le gymnase. Les minimes à 18h et sûrement les seniors à 21h si la pluie se maintient... !

Justement, il pleut en tempête dehors et je suis sur des gradins à suivre l’entraînement. Il est 21h30... Je me souviens, il y a trop longtemps, j’ai participé à ce genre d’exercice aussi bien comme acteur que comme entraîneur de jeunes... La soirée s’étire, il pleut toujours. 22h30 l’entraînement se termine, un par un les hommes quittent le bâtiment. Sans transition, les rires et les cris des jeunes cessent de résonner dans le hangar. La porte extérieure claque comme une porte métallique de prison. Reste deux ampoules allumées dans cette vaste étendue maintenant dans la pénombre... Je me plante au milieu de l’espace qui me laisse tout juste dans le noir la possibilité d’apercevoir les murs du bâtiment... Un silence brutal s’est installé et avec lui une sensation de solitude bienfaitrice... Reste la musique discrète du ruisseau à côté, mais elle semble se faire un peu plus présente. Il continue de pleuvoir violemment...

Dans ces premiers 15 jours du Camino de L’Ebro, il faut vraiment se faire à l’improvisation et aimer la solitude... Il est 23h, je me glisse dans mon sac de couchage. À portée de main ma montre et ma frontale pour la lumière si besoin est... Je suis très bien installé, j’aime les lits un peu durs et là ce soir le mien est vraiment ferme... Le ruisseau maintenant fait un peu trop de bruit. Heureusement les boules en cire dans mes oreilles vont m’aider à m’enfermer dans mon monde... Les circonstances d’une telle soirée a quelque chose de jouissif... ! Je suis bien, heureux, satisfait de moi. La première semaine du périple est maintenant derrière moi, c’est souvent la plus dangereuse pour le physique et à ce jour tout va bien... Oui, je prie pour LUI dire merci et je m’endors rapidement en songeant à ceux que j’aime...

Pour laisser un commentaire à la suite de cet article

Pour consulter le forum lié à cet article

El Peregrino

- La photo du visage provient du site : http://www.photo-libre.fr/
- Les photos ont été prises par l’auteur pendant son pèlerinage.

Cette page a déjà été visitée 1294 fois.


Etape précédente...

Pour revenir à la "carte" du Camino...

Etape suivante...
Pour être informé par un court message dans votre boîte aux lettres de la mise en ligne d'une prochaine aventure, inscrivez-vous à la liste de diffusion : "Sur les Routes de la Tradition"

D'autres articles du site à consulter sur les thèmes traités ici :

Attente
Les jours d’avant...
Le calendrier de l’Avent
2012 : Trois voeux pour notre Monde !
La Prière de Jésus ou Prière du coeur
Libres méditations sur les quarante-quatre lumières de Hannoukah

Confiance
À fleur de peau
Que Toi qui sois avec moi !
Echanges sur "Conscience"
Médecin généraliste : une révolution nécessaire
"L’homme a d’immenses possibilités inexploitées et des pouvoirs inconnus."
"Planet Positive"

Il y a actuellement 0 contribution(s) au forum.

 


Accueil - Alphabétiquement vôtre - Sur les Routes - Horizons Traditionnels - Champs du monde - Plan du site
Copyright © 2002/2018 - Les Baladins de la Tradition