Svalbard et William Parry
Une autre réalité
mercredi 9 juillet 2003

par Iorek


Voici d’autres preuves, que la trilogie "A La Croisée des Mondes" est peut être mélangée avec la réalité ... A moins que ce ne soit la réalité qui soit mélangée avec la fiction...

Mais avant tout pour comprendre entièrement mon article je vous conseille vivement de lire cette magnifique trilogie, ouverture sur le sens de la vie ...

Voici encore des preuves évidentes que la trilogie "A La Croisée des Mondes" est peut-être le berceau d’une vérité que Pullman nous dévoile avant même que les scientifiques ne soient au début d’une théorie qui tienne en place. Peut-être que ce "visionnaire" a décrit à travers ses livres des découvertes qui vont bouleverser le monde de la science. C’est d’ailleurs, ce qui se fait ressentir car la matière noire qui était un total mystère commence à faire parler d’elle et quelques revues scientifiques parlent du travail de certains chercheurs qui soutiennent l’existence d’autres mondes à titre purement théorique... Mais, place aux preuves :

JPEG - 4.1 ko
William Parry
Sur le site de la National Galery of Canada

Parry, sir William Edward (1790-1855), explorateur britannique de l’Arctique dont les tentatives pour trouver le passage du Nord-Ouest et atteindre le pôle Nord se soldèrent par des échecs. Parry naquit à Bath. En 1819-1820, il fut le premier à naviguer au-delà de 11° de longitude ouest dans l’Arctique et il découvrit un territoire considérable, comprenant le détroit de Barrow, le détroit du Prince-Régent, la baie de Melville et le canal de Wellington, dont il effectua des relevés. En 1821-1823, Parry passa deux hivers sur la presqu’île de Melville pour y effectuer des observations scientifiques et étudier les Inuits (Eskimos). Après une nouvelle recherche infructueuse du passage du Nord-Ouest en 1824-1825, son navire quitta le Svalvard en 1827 pour le pôle Nord. Avant de faire demi-tour, son équipe atteignit 82°45’ de latitude nord, à proximité du pôle Nord, qui resta inexploré jusqu’en 1876. Encyclopédie Microsoft(R) Encarta(R) 99. (c) 1993-1998 Microsoft Corporation.

JPEG - 24.5 ko
Svalbard
Sur le site Lysator

Svalbard, archipel de l’océan Arctique, situé entre la Norvège et le pôle Nord, appartenant à la Norvège. Cet archipel englobe toutes les terres situées entre 74° et 81° de latitude nord, et entre 10° et 35° de longitude ouest. Les îles principales sont le Spitzberg, la Terre du Nord-Est, l’île de Barents, l’île Edge, l’île du Prince-Charles, l’île du Roi-Charles et l’île aux Ours. L’archipel couvre une superficie totale d’environ 62 160 km2. L’exploitation des mines de charbon est la principale industrie et la population s’élève à 4 012 habitants (1983). Le Svalbard est mentionné dans les premiers récits norvégiens et les îles furent réexplorées par une expédition hollandaise dirigée par le navigateur Willem Barents en 1596. Toutefois, aucune colonie ne fut fondée jusqu’à ce que les Norvégiens commencent à exploiter les mines de charbon dans les années 1890. En 1920, la revendication des îles par la Norvège fut officiellement reconnue. Les îles furent le point de départ de plusieurs expéditions polaires, comme celle de sir William Parry en 1827, celle de Fridtjof Nansen, en 1893, et celle de Roald Amundsen et de Umberto Nobile en 1926. Encyclopédie Microsoft(R) Encarta(R) 99. (c) 1993-1998 Microsoft Corporation.

Pour répondre à cet article

Pour consulter le forum lié à cet article

Iorek

 

Un site sur William Parry.
- Un autre sur l’archipel du Svalbard. Et pour voir la carte en détail...

Cette page a déjà été visitée 2170 fois.


AUTRES ARTICLES DE CETTE RUBRIQUE "A la Croisée des Mondes" Les symboles de l’aléthiomètre Comment lire l’aléthiomètre ? Archéops AESAHAETTR, le poignard subtil Les chasseurs de poussières existent... La Boussole d’Or Poussière : Réalité ou Mythe ? Svalbard et William Parry Les Aurores D’autres personnages qui lient fiction et réalité... Courant ambarique ou électrique ? "A la Croisée des Mondes" : pour échanger...

D'autres articles du site à consulter sur les thèmes traités ici :

A la Croisée des Mondes
"A la Croisée des Mondes" : pour échanger...
Archéops
Les chasseurs de poussières existent...
AESAHAETTR, le poignard subtil
Les symboles de l’aléthiomètre

Explorateur
Des bateaux par milliers !
"Le monde entier est TON maître."
L’expédition de 1421
Alexandra David-Neel : un nouvel ouvrage remarquable

Navigation
Le Bateleur
A propos de la navigation mystique
Les instruments de la navigation mystique
Varanasi
Merci, l’écureuil !

Pôles Nord et Sud
Voyage au centre de notre planète, de Jules Verne à George Sand


Il y a actuellement 1 contribution(s) au forum.


Pour ajouter un nouveau commentaire à cet article

 


Accueil - Alphabétiquement vôtre - Sur les Routes - Horizons Traditionnels - Champs du monde - Plan du site
Copyright © 2002/2018 - Les Baladins de la Tradition