Accueil du site Sur les routes Italie Les amoureux de San Fortunato

Les amoureux de San Fortunato
Réponse de l’énigme N°62
samedi 31 mai 2008

par Karl


La photo de l’énigme N°62 a effectivement été prise à Todi en Italie. C’est un détail du porche de l’église San Fortunato.

L’église San Fortunato fut commencée à la fin du XIIIe siècle (1292), puis complétée progressivement jusqu’au début du XVe siècle.

JPEG - 42.2 ko
La religieuse de l’énigme
Personnage désigné par la flèche rouge.
JPEG - 45.3 ko
Le personnage masculin
Personnage situé dans le rond jaune.

La particularité de cette église tient dans l’existence de chapelles latérales conçues et réalisées dès le début de la construction, alors qu’on ne les trouve que beaucoup plus tard en Italie, généralement à la Renaissance... Elles servaient de sépultures pour des familles fortunées, qui ont, de cette manière, financé la construction de l’édifice.

La crypte abrite la sépulture de Jacopone da Todi (1230-1306), un frère franciscain qui se fit moine après la mort de sa femme dans l’effondrement d’un plancher (!). Il rejoignit alors l’ordre des Franciscains Mineurs. ce fut un grand poète en langue latine à qui l’on attribue le texte du fameux "Stabat mater dolorosa" [1].

La façade de l’église est divisée en trois parties bien distinctes, mais des trois parties, la plus intéressante est incontestablement la partie centrale, le portail principal (1420-1436), décoré de colonnes torses, finement sculpté de scènes du Jugement Dernier ou de la vie des saints. Mais ça et là, figurent aussi des scènes humoristiques…

Il faut dire que le sculpteur, pendant qu’il travaillait à la façade, était critiqué continuellement par les moines. Pour se venger, il décida alors d’insérer une scène faisant diversion : d’un côté des colonnes, figure un personnage féminin (une soeur ?) ; de l’autre un personnage masculin (un moine, ou mercurio ?) qui fait le mouvement d’escalader la spirale de la colonnette pour rejoindre la femme.

Cachés ainsi le long des colonnes, plusieurs personnages se cherchent ou se cachent. La photo de l’énigme fait partie de ces scènes.


Pour découvrir une nouvelle énigme sur les routes de la Tradition...

Pour répondre à cet article

Pour consulter le forum lié à cet article

Karl

 

- La vue d’ensemble de l’église provient du site : http://www.moveaboutitaly.com/umbri...
- Toutes les autres photos sont de l’auteur.


[1] Texte mis remarquablement en musique par deux musiciens italiens : Pergolesi et Rossini

Cette page a déjà été visitée 1810 fois.


AUTRES ARTICLES DE CETTE RUBRIQUE Les amoureux de San Fortunato

D'autres articles du site à consulter sur les thèmes traités ici :

Eglise
La Vierge couchée, Notre Dame du Yaudet
Saint Martin à Amiens
Le lion de Chamalières-sur-Loire
L’ange de Saint-Sulpice
Le combat de Nasbinals

Franciscains (Ordre des)
Sainte Claire d’Assise
Les 13 desserts de Noël
Vie de Maître Eckhart

Sculpteur
Avec Jean-Pierre Bayard : la Franc-Maçonnerie, les rites et le Compagnonnage...
La femme de Putiphar
Le martyr byzantin de Notre Dame du Puy-en-Velay
Souvenirs imaginaires d’Henry Lansdown
Joseph et la femme de Putiphar

Todi (Jacopone da)


Il y a actuellement 2 contribution(s) au forum.


Pour ajouter un nouveau commentaire à cet article

 


Accueil - Alphabétiquement vôtre - Sur les Routes - Horizons Traditionnels - Champs du monde - Plan du site
Copyright © 2002/2018 - Les Baladins de la Tradition