Accueil du site Alphabétiquement vôtre Maître Eckhart Doctrine et œuvres de Maître Eckhart

Doctrine et œuvres de Maître Eckhart
jeudi 29 avril 2004

par Abd Al Haqq


Pour consulter le début de cette étude sur Maître Eckhart...

Ces derniers événements auront une incidence fâcheuse sur le devenir posthume des écrits du Maître. La répression frappe non seulement le papier, mais aussi les humains en possession des œuvres. Et c’est une somme d’écrits inexacts souvent maquillés lors de transcriptions, polluée de textes interpolés que les chercheurs exhumèrent dès 1886.

A partir de la bulle papale, on put rétablir un certain nombre de textes et en découvrir d’autres qui avaient été attribués aux successeurs du Maître comme par exemple Jean Tauler. Mais le style très particulier d’Eckhart, ainsi que ses sujets originaux, furent une aide précieuse pour les savants. C’est en effet la particulière probité intellectuelle dont il fit preuve dans la formulation inédite des attendus spéculatifs de sa propre expérience mystique qui attestent le mieux de la paternité du Maître.

Aujourd’hui, nous sommes en possession d’un corpus qui peut se diviser grossièrement en deux : d’une part une œuvre dite savante, des traités rédigés en latin et destinés à l’enseignement de la théologie. De l’autre, une œuvre dite de circonstances, regroupant des sermons en bas allemand, ceux qu’il prêchait dans les couvents de moniales ou dans les béguinages. Ces dernières œuvres ont sans doute été mises par écrit par les auditeurs eux-mêmes, afin de prolonger un peu les leçons du Maître de vie.

Ce double aspect de l’œuvre d’Eckhart ne contient aucune opposition car s’ils sont différents de nature, les deux côtés de ce diptyque sont complémentaires par le contenu et identiques par les idées développées. Le corpus latin, rédigé aux seules fin d’enseignement est rigoureusement codifié en canon : lectio, quaestio, expositio, disputatio. Il comprend un certain nombre de sermons ou ébauches de sermons. En ce qui concerne la partie écrite en allemand, la forme en est plus libre et adopte un style plus personnel et original.

Dans son ensemble, l’œuvre de Maître Eckhart est magistrale car elle procède d’un homme dont l’autorité et la compétence sont reconnues par l’institution dominante de son époque. Mais à l’Université comme dans les couvents, le Maître se situe en chaire et si les textes sont écrits pour être dits, ce qui leur confère une puissance et un agrément assez particuliers, ils sont un peu teintés de la pompe que confère le rituel soit scolaire soit liturgique. Ceci sera peu perceptible par le lecteur moderne non averti et encore moins au travers des traductions. Par ailleurs, les deux volets de cet opus relèvent d’une seule inspiration : la passion de comprendre et de dire en quoi l’homme, dans la lumière de son origine éternelle, ne trouve sens qu’à consentir activement à une unité plénière entre le plus intime de lui-même et la déité sans fond et sans mesure qui est au-delà de toute image, au-delà même d’un Dieu envisagé dans sa représentation trinitaire et dans son rapport à la créature. Habiter de la sorte cette part "incréée et incréable" est pour l’homme, la seule réalité qui vaille, selon notre auteur.

Toute l’œuvre de Maître Eckhart est une parfaite osmose entre la plus haute philosophie spéculative et l’expérience mystique, entre le plus haut et le plus élaboré des systèmes de pensée et la pratique vécue du cœur à cœur avec le Sans Nom dans le silence intérieur le plus profond.

Pour illustrer cela je vous proposerai deux exemples :
- Le premier est tiré d’un sermon en allemand, donc pour des gens simples, intitulé " Ave gratia plena ". Il nous montre comment en trois phrases, le Maître de Thuringe résume tout le système platonicien lié à la création, rendant obsolètes toutes les questions sur la nature de la réalité de la matière et le reste. Je le cite : " Il faut entendre que nous sommes un Fils unique que le Père a engendré éternellement. Lorsque le Père engendra toutes les créatures, il m’engendra et je sortis de lui avec toutes les créatures et je demeurai pourtant intérieurement dans le Père. De même que la parole que je prononce maintenant jaillit en moi, ensuite je m’arrête à mon idée, en troisième lieu je l’exprime et vous la recevez tous ; cependant elle demeure véritablement en moi. De même je suis demeuré dans le Père. Dans le Père sont les images de toutes les créatures. Ce bois-ci a une image intellectuelle en Dieu. Elle n’est pas seulement intellectuelle, elle est intellect pur. " Voici donc résumée toute la pensé néoplatonicienne (ou presque). Au passage, on notera la parenté plus que certaine avec le prologue de l’Evangile de Saint Jean que l’on qualifie volontiers d’ésotérique.
- L’autre exemple que je vais vous proposer est destiné à vous faire goûter la richesse de l’expérience, du vécu mystique de Maître Eckhart. Elle est extraite du poème " le grain de sénevé " titre emprunté à un sermon de Saint Jean Chrisostome (père grec de l’église du IIIe siècle) : _ " Ô mon âme,
Sors ! Dieu, entre !
Sombre tout mon être
En Dieu qui est non-être
Sombre en ce fleuve sans fond !
Si je te fuis,
Tu viens à moi
Si je me perds,
Toi je Te trouve
Ô Bien sûr essentiel !
"
Rien ici de théorique, un vécu à l’état pur, et c’est de cette veine que témoigne tout le poème et son commentaire même si la référence au Pseudo Denys y est récurrente.

La partie allemande de l’œuvre de Maître Eckhart est sans doute celle où la parole se fait plus inventive. Il tire de ses propres contradictions une dynamique et en fait émerger une cohérence véritable. Mais le charme indiscutable de ses sermons, c’est qu’ils sont vifs, alertes et recèlent un levain puissant pour la méditation. La profondeur des concepts nouveaux exposés naissent du choc des paradoxes et des images. Maître Eckhart possède au plus haut point la faculté de l’intensification du trait et du balancement dialectique de la phrase. Il pousse au paroxysme les difficultés naturelles d’exposition des concepts métaphysiques qui aboutissent naturellement dans le silence d’un indicible qui en devient de fait, presque tangible.

Mais jamais, contrairement aux autres mystiques, Maître Eckhart ne fait état de ses satisfactions spirituelles. Cette pudeur le rend peut-être plus intensément incitatif. Le Thuringien recommande également : " Gardez-vous de vous conduire comme si vous étiez ceci ou cela, mais tenez-vous en la liberté de la nature humaine indivisée. C’est pourquoi si vous voulez être UN, abandonnez toute négation car la négation cherche et sépare " et il ajoutera ailleurs : " C’est le non qui brûle en enfer ".

Pour lire la suite de cette étude sur Maître Eckhart.

Pour répondre à cet article

Pour consulter le forum lié à cet article

Abd Al Haqq

 

Cette page a déjà été visitée 5973 fois.


AUTRES ARTICLES DE CETTE RUBRIQUE Vie de Maître Eckhart Doctrine et œuvres de Maître Eckhart Maître Eckhart et le néoplatonisme La Théologie apophatique

D'autres articles du site à consulter sur les thèmes traités ici :

Dieu - Création
La cosmogonie de Jacob Boehme
A la Rencontre de l’Incroyable !
"Ce que Dieu conçoit à votre sujet est important"
"Le corps universel est le corps de Dieu lui-même"
"La création est un respir de Dieu."

Esprit - Matière
La doctrine de Saint Martin
Maître Yoda
Vers une théorie de l’art - la musique
Emmanuel Swedenborg
Limites de l’intellect - recherche unitaire

Jean l’Evangéliste (Saint)
Sous le signe des Poissons : douzième jour
Il faut qu’"Il" croisse et que "je" diminue.
Le martyr byzantin de Notre Dame du Puy-en-Velay
Jean-Pierre Bayard parle de la Franc-Maçonnerie et de l’Eglise
Lumière de la Saint-Jean d’hiver
Calendrier de la Tradition : Décembre !

Père - Fils
Jour...
Etape 21 : De Atapuerca par Burgos à Tardajos
Blanche de Richemont : la mise en écriture
Les tables de l’Alliance

Unité
Poumons, bras : une mystérieuse complicité...
Beauté, où es-tu ?
Construire un pont ?
Réaliser un Sri Yantra
Raymond Bernard : "ce village global, universel qu’il faut réaliser"
"Une Chapelle pour le roi"
"Le Voyage alchimique" : sept DVD à découvrir !

Vie spirituelle
"Méditation"
De Shivanataraj au Shivalingam
Le ramadan : un mois de piété dédié à la Révélation
Maître Eckhart
La Bhagavad-Gita


Il y a actuellement 1 contribution(s) au forum.


Doctrine et œuvres de Maître Eckhart
1er avril 2005, par Unité de Recherche en Histoire Médiévale

Maître Eckhart
par Benoît Beyer de Ryke

( Livre )

2004, 302 p., 18 euros

Éditeur : Entrelacs - collection : Sagesses éternelles - ISBN : 2908606186

Une reconstitution par Benoît Beyer de Ryke de l’itinéraire biographique et spirituel de Maître Eckhart, figure dominante de la « mystique rhénane », dont la pensée a parfois donné lieu à des interprétations extravagantes et qui, depuis quelques années, se voit attribuer sa juste place dans l’histoire de la philosophie.
« Dominicain et théologien mystique allemand (Tambach, près de Gotha v. 1260 - Avignon, v. 1328). Professeur de théologie à l’Université de Paris, prédicateur à Strasbourg et à Cologne, il fut le maître du mouvement mystique rhénan. Sa doctrine, imprégnée du néoplatonisme du Pseudo-Denys, nous est parvenue au travers d’une œuvre latine, à destination du public universitaire, et surtout d’une œuvre allemande, composée de traités et de sermons, issus de sa prédication dans la vallée du Rhin auprès des béguines et des sœurs de son ordre. Condamnées à l’époque par l’Église, ses thèses furent néanmoins répandues par ses deux principaux disciples, Jean Tauler et Henri Suso. Par eux, la mystique rhénane ou allemande exerça une influence à l’échelle européenne. Il fallut toutefois attendre le XIXe siècle pour que soit redécouverte l’œuvre de Maître Eckhart lui-même, prélude à une série d’interprétations, sérieuses ou extravagantes, de sa doctrine. Aujourd’hui encore, Eckhart suscite une indéniable fascination. » (présentation de l’éditeur)

« Cela fait longtemps que je m’intéresse à Maître Eckhart (v. 1260 – v. 1328), ce grand intellectuel et authentique maître spirituel du Moyen Age, à qui j’ai déjà eu l’occasion de consacrer certains de mes travaux. J’ai voulu proposer dans ce livre une introduction à ce grand philosophe, théologien et dominicain allemand, qui fut le chef de file du mouvement mystique rhénan. La première partie, la plus longue, comporte trois chapitres. J’y traite successivement de l’histoire, de la doctrine et de la postérité de Maître Eckhart. Dans la seconde, qui consiste en une anthologie de textes, on trouvera, après une présentation de l’œuvre, des extraits des écrits latins de Maître Eckhart, puis les traités allemands suivants : "De l’homme noble", "Du détachement", ainsi que les sermons 9, 52 et 71. Le tout étant suivi d’une chronologie de la vie d’Eckhart et d’une bibliographie assez dense, à quoi il faut encore ajouter un dossier iconographique qui vient se placer entre la première et la seconde partie. Si ce livre peut contribuer à mieux faire connaître Maître Eckhart et à donner envie de le lire, je m’estimerai content. » (L’auteur)



Site : Maître Eckhart

Pour ajouter un nouveau commentaire à cet article

 


Accueil - Alphabétiquement vôtre - Sur les Routes - Horizons Traditionnels - Champs du monde - Plan du site
Copyright © 2002/2019 - Les Baladins de la Tradition