Accueil du site Alphabétiquement vôtre Sri Aurobindo Le Supramental : une autre planète (3)

Le Supramental : une autre planète (3)
Le Grand Oeuvre
vendredi 30 avril 2004

par Bernard Delafosse


- Pour lire le début de cet article...
- Pour revenir à la page précédente...

Nous considérons quelque peu vain de comparer cet Œuvre, orthographié au masculin, à celui des grands maîtres du passé ou d’aujourd’hui. "Comparaison n’est pas raison". Ce que nous pouvons dire, c’est que, poursuivant au-delà du Nirvana obtenu avec le concours du yogi Bhaskar Lélé, il a " travaillé ", avec Mère, pour l’humanité tout entière. Ne s’appropriant pas le sat-chit-ananda [1] pour lui tout seul, il est allé, ils sont allés jusqu’au tréfonds de la Conscience, découvrant la conscience des cellules, puis le Supramental tout au fond de l’Inconscient visité, dépassé.

Il s’agit moins de recherches, de découvertes plus pures, plus profondes que les autres. . . que de préparer la Transformation terrestre pour l’humanité dans une Matière et sur une Terre rénovées. L’Evolution formant une globalité sans division, tous les Grands devaient ou doivent concourir à la poursuite du même but en tant qu’étapes ou relais nécessaires. Pourquoi n’auraient-ils pu ou ne pourraient-ils, implicitement, contribuer au surgissement futur de la Cime appelée Supramental qui EST, mais n’existe pas encore ? Les temps ne sont pas venus.

Sri Aurobindo a prévu un délai de plusieurs siècles, mais des signes avant-coureurs se manifesteront auparavant et se manifestent déjà si l’on observe avec attention. Au regard des monstruosités qui pullulent, des lumières clignotent, et c’est pourquoi les forces du Mal redoublent d’ardeur destructrice. Nous vivons une période qui baigne dans une décantation lente, dans un éclairement progressif de la Conscience.

Un gigantesque égrégore  [2] recouvre la planète et pèse sur le monde telle une chape lourde et ténébreuse . Il faudra beaucoup de temps, de courage et d’Amour pour dissoudre l’égrégore.

Si le lecteur se demandait ce que l’auteur a vécu comme expérience de spiritualité se rapportant au contenu de ces pages, c’ est-à-dire à l’enseignement et à la vision prophétique de Sri Aurobindo en voie lente de réalisation, il répondrait d’abord, en guise de boutade, que sans aucune expérience, le texte n’eût pas été écrit. Ensuite, plus sérieusement, que le physique subtil dont parle Mère ("une doublure du monde matériel", précisait-elle) peut se manifester en plein jour sous la forme d’une image intemporelle, hors du mental, mais proche de notre monde comme représentation, en beaucoup plus éthérée.

De plus, s’il n’est pas dans les normes d’évoquer un Avatar vivant, en Lui prêtant des interprétations non contrôlées par Lui ou Elle, il n’est pas défendu de citer un texte dûment approuvé par cette personnalité divine. A-t-on besoin de rappeler qu’un Avatar est un Etre divin qui s’ incarne volontairement pour le bien de la Terre et de l’humanité ? Il y en eut par le passé, il en EST aujourd’hui.

Une parenthèse nous permettra de fixer un point d’importance. Sri Aurobindo situe l’âme en tant qu’Etre psychique ou partie divine voilée par les plans mental et vitaI, l’Etre psychique siégeant derrière ces plans, eux-mêmes, derrière le coeur-organe. Il y a là une réalité qui, pour étrange qu’elle paraisse, n’en est pas moins exacte et possible à ressentir. Même après le yoga supramental (yoga dit de la "descente" au coeur des cellules, par Mère), Sri Aurobindo ne se voulait point Avatar, contrairement au sentiment de Mère.

GIF - 20.7 ko
Mère Meera
Extraite du site http://www.le7esite.net/.

Cette parenthèse fermée nous amène à l’ expression d’une autre réalité à l’appui de ces dires. L’Avatar Mère Meera enseigne en silence à Talheim (région de Francfort en Allemagne), et Claude-Gérard Sarrazin d’écrire in fine dans le livre [3] qu’il lui a consacré, autorisé par Elle-même :

"Mère Meera travaille à la transformation totale de la Matière, de la Vie, du Mental et de l’Univers entier, insufflant la Lumière divine dans chaque atome de la Création."

Nous citons derechef :

"Cette Force , c’est la Force Supramentale, c’est ce que Sri Aurobindo a fait descendre, c’est ce que Douce Mère (Mirra Alfassa) a fait rayonner, c’est ce que Mère Meera est en train de fixer dans la Matière." [4]

Le lecteur attentif, intéressé, se posera la question : comment réaliser cette "descente" dans les cellules du corps ? Remarquons en premier, qu’au prix d’un travail inqualifiable de difficultés, Sri Aurobindo et Mère ont défriché la voie, frayé le passage à leurs risques et périls, que si la tâche reste immense, elle apparaît moins inaccessible après Eux.

Il faut lutter contre l’accumulation dans le physique des ravages du vital (dégradation de l’instinct, du sentiment, de l’émotion) et du mental (automaticité de l’intellect, de la pensée, de la raison), sans oublier le pire : le mental d’ origine, celui de nos lointains ancêtres à nous transmis depuis la nuit des temps : le mental physique tout proche du mental sensoriel.. Etre le plus conscient possible de ces amas dans la psyché pour y faire face, est une œuvre d’ auto-connaissance impliquant beaucoup d’efforts et de continuité, non sans de longs tâtonnements ou retours en arrière tels des retours de flammes.

Nous ne pouvons donner ici qu’une idée sans développer la complexité de l’introspection non plus psychologique, mais métaphysique, de ce "travail" dans les profondeurs abyssales de l’être [5]. Au sommet, le yoga Supramental permet de dépister "les horreurs du subconscient", selon le mot de Mère.

Nous ne cachons pas les pierres d’achoppement nombreuses d’un tel yoga (sans mésestimer les autres yoga) qui ne demande aucune posture. C’est une longue, très longue intériorisation, de remise en cause constante, d’élargissement de la conscience , car, selon la parole du Poète : " Toute conscience est un noeud gordien ".

Dénouer le noeud au lieu de le trancher par l’épée comme le conquérant Alexandre,qui a donc triché comme presque toute l’humanité, c’est en effet toute l’histoire et non une mince affaire .

Nous ne pensons pas que la Connaissance et l’Action au niveau aurobindien aient été divulguées avant Lui ou avant Eux (avec Mère). Sauf, d’après Satprem et ses deux Maîtres, par les Rishis indous [6] il y aurait cinq ou six mille ans. Les Veda [7] dont le plus ancien : le Rig-Veda déchiffré dans l’original par Sri Aurobindo, le rapportent. Mais les temps étaient bien loin de venir pour la Réalisation.

Nous savons bien que les affirmations ne prouvent rien, du moins a priori. Mais quand une déclaration de poids se trouve formulée a posteriori par une grande dame et un grand esprit, comment ne pas y ajouter foi ? Mère, l’égale et au moins une fois le mentor de Sri Aurobindo [8] s’exprime haut et fort : " Dans l’ histoire du monde, ce que Sri Aurobindo représente, ce n’est pas un enseignement, ni même une révélation, c’est une action décisive venue tout droit du Suprême " .

Qu’ajouter à cela ? Exprimer la. conviction ou le doute ? Tout lecteur peut se faire, comme on dit, sa " religion " mais alors en conscience, en vérité, sans parti pris ou jugement de valeur quelconque, avec l’exactitude en soi d’une image dans un miroir.

(An 2000)

Pour répondre à cet article

Pour consulter le forum lié à cet article

Bernard Delafosse

 

Bernard Delafosse a quitté cette vie au mois de mai 2003 peu de temps après nous avoir confié la publication de cet article.
Un de ses amis lui rend hommage sur ce site.


[1] Etre, Conscience, Félicité

[2] L’ Etymologie de ce mot ne renseigne guère ; il suppose un bon ange qui veillerait... mais, comme pour beaucoup de mots, le sens fut retourné : le bon ange s’est mué en archange infernal. Dans le texte, ce vocable désigne une "formation" monstrueuse au sens occulte de celle-ci.

[3] "Mère Meera ou le Cetana-yoga", Editions de Mortagne, Québec, 1983.

[4] Opus ci té, p. 207.

[5] Cet article ou ce compendium ne saurait remplacer notre livre en collaboration : "Shri Aurobindo (la Révolution en esprit)", Bernard Delafosse et Maurice Elie, "le Courrier du Livre", Paris, mai 1996.

[6] Les Rishis aryens (du védique aryan) conquérant de soi étaient des "Voyants de la Vérité".

[7] Les Veda constituent les textes les plus anciens complétés au long des siècles par les Upanishad et le Vedanta, de caractère métaphysique.

[8] En 1920, sur le conseil de Mère : " ...au lieu de continuer à travailler dans le Mental, tous les deux, nous sommes redescendus presque immédiatement...du Mental...en pleine lumière dans le Vital...Puis nous sommes descendus dans le Physique... -alors toute la difficulté a commencé...nous sommes descendus dans le Subconscient et du Subconscient dans l’Inconscient". "Le matérialisme divin", opus cité, pp.389-390.

Cette page a déjà été visitée 15168 fois.


AUTRES ARTICLES DE CETTE RUBRIQUE Le Supramental : une autre planète Le Supramental : une autre planète (2) Le Supramental : une autre planète (3)

D'autres articles du site à consulter sur les thèmes traités ici :

Atomes
De Shivanataraj au Shivalingam
Nuits
Sultan Valad
Jonas sort des ténèbres
A la Rencontre de l’Incroyable !
Antimatière : du nouveau !

Conscience
Raymond Bernard : "ce village global, universel qu’il faut réaliser"
La Maison-Dieu
"Tout fut, est et demeure éternellement en Dieu."
La localisation particulière des Crops Circles
"Méditation"
Les Assises Nationales du Développement Durable
"Planet Positive"

Esprit - Matière
"Le Coeur est Tout"
Emmanuel Swedenborg
La Forge de l’existence
Limites de l’intellect - recherche unitaire
Maître Yoda

Meera (Mère)
Portrait de Maïtreyi Amma
Mère Meera en France à l’automne 2007
"Mai : je m’en vais..."

Mère (d’Auroville)
Le Supramental : une autre planète (2)
Le Supramental : une autre planète
Balzac et le Martinisme : Avant propos
Le mythe de Rama (6)
Séraphîta

Védas
Le Mantra Yoga
La naissance de Mithra
Les lingams venus d’en haut : un plan sur la comète...
Swami Premananda : être ou ne pas être...

Yoga
À Dharampur avec le Dr Khan
Pratiques encore
L’élégance du Compas
La vie des Bâuls
Sadhinata et le Sri Yantra


Il y a actuellement 25 contribution(s) au forum.


Le Supramental : une autre planète (3)
13 juin 2013, par Géo Trouvetout

Aurobindo Ghose, Mira Alfassa, Satprem, Mother Meera. Ils ne sont pas à origine du supramental. Ce qui a été perçu par eux est cependant traduit de façon assez juste mais nous ne pensons pas que ce sont ces êtres là qui ont fait descendre cette force dans l’évolution terrestre. Il s’agit d’une émanation de Shamballa. Tous ceux qui les suivent entrent donc dans l’orbe de Shamballa pour la mise en place des temps nouveaux. Les Mayas avaient vu la fin du monde en décembre 2012. C’est un alignement planétaire plus de notre étoile sur le soleil central, le centre de la galaxie fait d’anti matière. Est-ce cela qui constitue en ce moment un trou dans notre astre solaire ?
Voyez avec cette information astronomique.
ASTRONOMIE – Un trou coronal a été observé dans la zone atmosphérique du Soleil selon un service de la NASA…
Sur la vidéo du Solar Dynamics Observator, qui dépend de la NASA, on dirait un trou. Un trou béant dans le Soleil. En réalité, il s’agit d’un trou coronal, c’est-à-dire une zone « froide » dans l’atmosphère de l’étoile.
Mis à part l’aspect esthétique sur les vidéos à rayons X, les trous coronaires provoquent une perte de matière du Soleil, et donc des vents solaires très puissants dont les courants de particules voyagent à travers le système solaire et viennent frapper notre Terre.
Black-out de la 4G à prévoir
La plupart du temps, ces vents de particules ne provoquent rien de plus que de jolies aurores boréales. Mais parfois, ces tempêtes électromagnétiques engendrent des coupures électriques et des perturbations dans les communications satellitaires.
La Nasa annonce, sans panique apparente, que ce gigantesque trou coronal pourrait être à l’origine de quelques black out, notamment en Europe de l’ouest, et de plusieurs dysfonctionnements des GPS et téléphones portables dans les deux mois à venir.


Le Supramental : une autre planète (3)
12 octobre 2012, par Tatsat

Mother Meera donne son Darshan en France le 13 et 14 Novembre
meremeera.fr


Le Supramental : une autre planète (3)
3 octobre 2010

curieux, j’ai eu un rêve de Amma Meera cette nuit, puis ce matin je découvre ce message posté le 23 septembre dans la partie forum de la page d’accueil de nos Baladins.Elle se glisse partout !Hier j’ai assisté à une grand messe pour la bénédiction d’une statue de la Vierge qui vient d’être restaurée.C’est encore Elle.


Le Supramental : une autre planète (3)
23 septembre 2010

Mother Meera est pleine de grâce.

"Là aussi on a droit à une pension de retraite, mais celles qu’offre le monde s’éteignent avec vous tandis que cette retraite là ne finit jamais.

Impossible de dire par quelle grâce divine il en est ainsi.

S’il est une chose au monde qu’il faille désirer c’est bien cette grâce là. »

Mâ Ananda Mayi


Le Supramental : une autre planète (3)
11 septembre 2006

Je trouve cette critique sur Wikipedia http://fr.wikipedia.org/wiki/M%C3%A... au suet de Mère Meera :
"Après s’être détaché de Mother Meera, l’écrivain et ancien disciple Andrew Harvey a écrit The Sun at Midnight. Dans lequel, Harvey accuse Meera d’homophobie et plaçant un chapitre sur lui-même qui, selon lui, l’aurait placé dans une profonde dépression. Il affirme plus loin que Mother Meera désapprouva son union avec un autre homme".
*
Qu’en pensez-vous ?


> Le Supramental : une autre planète (3)
18 mars 2005, par gerard ....a.dunkerque.france.

le supramental s ;expliquera lui meme.s.aurobindo. il est deja involue dans la ;matiere ;dans nos cellules satprem eprouve dans son corps le supramental .mademoiselle meera na rien avoir avec le travail de douce mere et celui de satprem.lisez l ;agenda de mere ;mais pas entre les lignes. aum.namo.bhagavate................ sur notre belle planete...


> Le Supramental : une autre planète (3)
18 juin 2004, par Acadius

J’ai lu avec beaucoup d’intérêt les articles de Bernard Delafosse sur le
Supramental.

Est-il vrai qu’on puisse expérimenter la présence du divin en présence de Mère
Meera ? J’ai entendu parler de certaines expériences bouleversantes lors de
son Darshan. Mais c’était des jeunes un peu flous ( et peut-être un peu fous ).

Ne pratiquant ni l’anglais ni l’allemand, je ne sais pas comment m’y prendre
pour la rencontrer. Les Baladins peuvent ils m’aider sur ce plan bien matériel ?

Merci d’avance, et bravo pour votre site très riche, très stimulant, et très
beau.


Pour ajouter un nouveau commentaire à cet article

 


Accueil - Alphabétiquement vôtre - Sur les Routes - Horizons Traditionnels - Champs du monde - Plan du site
Copyright © 2002/2016 - Les Baladins de la Tradition