Sadhinata et le Sri Yantra
vendredi 11 novembre 2005

par Arkhghan


Pour lire le récit de la première rencontre avec Sadhinata

Arkhghan : Sadhinata, nous sommes à nouveau réunis pour approfondir ensemble la riche tradition Indienne que vous connaissez bien, plus particulièrement les Sri Yantra, ce mandala supérieur. Est-ce que pour réaliser un Sri Yantra, il faut suivre des règles strictes ?

Sadhinata  : Tout le monde ne peut pas faire de Sri Yantra, il faut au préalable avoir fait une entrée dans une fusion spirituelle universelle. Mon histoire personnelle remonte à, il y a 30 ans lorsque j’ai vu pour la première fois, dans le temple de mon premier Guru, un Sri Yantra de grande taille. J’ai été absorbée vraiment par ce Sri Yantra et j’ai exprimé à mon maître mon désir de peindre cela. Il m’a prise par le bras, il m’a dit que c’était d’accord mais pas maintenant, il fallait attendre ! 30 ans après j’étais prête. Il y a eu une publicité, dans un journal, pour un séminaire dans le sud de la France avec une femme ayant reçu d’un Guru de l’Inde du Sud, les instructions pour la construction du Sri Yantra. Je suis allée " guidée ".

JPEG - 33.6 ko
Détail d’un Sri Yantra

Et moi qui n’avais jamais pris ni règle ni équerre, pendant deux jours j’ai intensément étudié l’architecture du Sri Yantra. Quand je suis revenue, je me suis appliquée à ces règles absolument obligatoires. Le groupe de yoga réuni autour de cette femme était orienté disons vers Shiva. Je ne sais pas si d’autres ont continué cette démarche. Nous étions 6 ou 7. Mais moi, j’ai téléphoné à cette personne pour lui dire que désormais ma vie était consacrée à ce travail méditatif.

Arkhghan : En un an vous en avez fait combien ? Dans quelles dimensions ?

Sadhinata  : J’en ai 6 grands et 6 moyens, ils sont carrés comme on le voit : 50x50 et 30x30.

Arkhghan : Cela fait un rythme d’environ un par mois.

Sadhinata  : C’est cela. C’est le rythme sur lequel il faut se baser car il y a un effet de tension des yeux. Il m’a bien été recommandé de ne pas les épuiser.

Arkhghan : Chaque Sri Yantra est une aventure ?

Sadhinata  : Je reconstruis de A à Z l’architecture de chaque Sri Yantra et là-dessus se greffe l’inspiration, la création et l’équilibre des valeurs, des nuances, des couleurs. C’est ça qui est important parce que je prends une couleur et j’en ajoute une autre, la toile est blanche et tant qu’elle reste blanche avant d’être recouverte, elle me fait très mal car rien n’est prévu d’avance pour la réussite finale.

Arkhghan : C’est cela la création, lutter contre le vide, le vide de la page blanche pour les écrivains.

Sadhinata  : Exactement. Cela va même presque jusqu’à l’agression du blanc. Après ça, c’est toute une réceptivité de ce qu’il faut faire avancer pour pouvoir progressivement équilibrer les nuances, veiller à l’harmonie des proportions, des couleurs, à la personnalité de chaque Sri Yantra, sans changer sa puissance et la manifestation de Shakti.

Arkhghan : Oui, il faut parler ici de " la " Shakti, l’énergie cosmique et pas seulement " du " Sri Yantra comme principe de conscience. Est-ce que vous pouvez éclairer un peu ?

Sadhinata  : Je peux vous éclairer par une citation de Ajit Mookerji dans " La voie du tantra " en parlant du Sri Yantra  : " C’est une illustration du champ cosmique dans lequel s’inscrit la création " . Mais ne séparons pas les deux principes puisqu’au contraire il explique très bien aussi que l’origine et la destination se fondent en un simple point focal, l’Union du connaissant et du connu.

Arkhghan : Tout ceci est très subtil sur le plan métaphysique de même qu’il y a des finitions très subtiles pour chacun de vos Sri Yantra.

Sadhinata  : Merci de l’avoir remarqué. Je peux également préciser que les baguettes entourant le Sri Yantra que j’ai rapportées du Bengale donnent une finition orientale.

Arkhghan : Dans quelles circonstances ont-elles été ajoutées ?

Sadhinata  : Il y a eu une sorte d’inauguration le 08 mars 2005 dernier lorsque le Maître Wishvanath Das Bâul a installé le Sri Yantra dans le temple de Paruldanga qui lui est dédié. C’était le jour de la Mahashivaratri, la grande fête annuelle de Shiva et un pujari a officié pendant 7 heures pour la consécration du Sri Yantra ...avec ces baguettes. Depuis tous mes Sri Yantras sont entourés de ces baguettes.

Arkhghan : Alors si je comprends bien pour vous c’est un petit coup de "baguette magique", un coup de pouce... ou du trident de Shiva...

Pour lire la suite de cet article

Pour répondre à cet article

Pour consulter le forum lié à cet article

Arkhghan

 

Cette page a déjà été visitée 4784 fois.


AUTRES ARTICLES DE CETTE RUBRIQUE Sadhinata Sadhinata et les Bâuls du Bengale La vie des Bâuls Les Bâuls et la musique Sadhinata et le Sri Yantra Rencontre avec Wishvanat Réaliser un Sri Yantra Le Sri Yantra : une philosophie Jai Guru !

D'autres articles du site à consulter sur les thèmes traités ici :

Géométrie
L’histoire des Crops Circles
A propos du labyrinthe...
Un carré magique pour fêter la Lumière
Où nous conduisent les Crops Circles ?
Pour découvrir la suite...

Mandala
Le Sri Yantra : une philosophie
Réaliser un Sri Yantra
Jai Guru !

Oeil - Yeux - Vue
Le rituel de l’Abishekam
Lumière de Compostelle
Jonas, colombe de Dieu
"Le silence"
Le symbolisme du puits

Shakti
Rationalisation du mystère
La cosmogonie de Jacob Boehme
La vie des Bâuls
Jacob Boehme et la naissance de Dieu
Le mythe de Rama (4)

Shiva
Il y a des lieux qui t’appellent à eux...
Forum sur Shiva
Graine d’Agni
La Saint Jean d’hiver
Swami Premananda : être ou ne pas être...

Yoga
Le Mantra Yoga
L’élégance du Compas
Pratiques encore
A propos de la Bhagavad Gita
Quand les pierres rencontrent le yoga...


Il y a actuellement 3 contribution(s) au forum.


Pour ajouter un nouveau commentaire à cet article

 


Accueil - Alphabétiquement vôtre - Sur les Routes - Horizons Traditionnels - Champs du monde - Plan du site
Copyright © 2002/2019 - Les Baladins de la Tradition