Réaliser un Sri Yantra
vendredi 11 novembre 2005

par Arkhghan


Pour revenir à la page précédente de ce récit

Arkhghan : Pouvons-nous en venir aux règles de l’édification du Sri Yantra.

Sadhinata  : Le Sri Yantra est construit principalement par 4 triangles centraux vers le haut et 5 triangles vers le bas. Les 4 du haut représentent le masculin et les 5 du bas le principe féminin. Dans la rencontre du 5e et du 4e triangle il y a le bindu, le Om, qui est la représentation divine, la fusion des deux polarités dans le 3 pour représenter la divinité totale.

Arkhghan : On comprend que le Sri Yantra est rattaché à la tradition tantrique.

Sadhinata  : Complètement. Il y a encore, outre les triangles, les cercles, la croix. Le triangle primordial représente les 3 aspects de la shakti, (c’est donc bien tantrique) la jeune, la vieille, la provocante, ce qui figure aussi le processus de la création, préservation, dissolution. C’est dans le 5e triangle, la fusion divine et la félicité de cette union.

Arkhghan : Est-ce que cette connaissance se retrouve dans les livres ?

Sadhinata  : Il y a 40 ans, l’un d’entre eux m’a été mis entre les mains. Il vient de la boutique de l’ambassade de l’Inde à Paris. Son titre : " Tantra Asana ". On peut voir sur cette image que le Sri Yantra avant d’être en deux dimensions, était en trois dimensions, édifié, c’était une construction, un temple. On entrait par les 4 portes, la divinité était au centre. Avec la perte du respect, ces édifices ont été saccagés, il a été décidé à ce moment de le détruire et de faire une symbiose complètement occulte.

Arkhghan : Alors il y a eu une occultation du Sri Yantra en Inde, mais pendant longtemps ?

Sadhinata  : Je ne peux vous dire quand exactement cela a commencé donc combien de temps cela a duré mais je peux vous dire que ce n’est que maintenant que l’on commence à reparler du Sri Yantra ouvertement, c’est tout à fait récent.

Arkhghan : Ne pensez-vous pas que si nous avons la chance de bénéficier d’un savoir caché, ésotérique, c’est que nous sommes dans ces temps de l’apocalypse à comprendre d’après la racine grecque du mot qui veut dire dévoilement, révélation ? Est-ce que vous pouvez nous en dire plus sur la construction du Sri Yantra ?

Sadhinata  : Si vous voulez le comprendre ainsi, pourquoi pas, mais l’Inde offre ses trésors. Saurons-nous les recevoir ? Je vous retourne un questionnement... Alors la construction du Sri Yantra : 4 portes, 2 cercles, les triangles. Il y a deux façons de les construire : Celle qui commence par le centre ou celle qui vient de l’extérieur jusqu’au centre.

Arkhghan : Est-ce que ces deux manières impliquent un choix significatif ?

Sadhinata  : C’est plutôt selon la sensibilité des uns ou des autres mais naturellement, c’est la nature humaine, cela donne lieu à une controverse. Pour moi il faut faire l’expérience des deux méthodes sans trop intellectualiser. Ce qui compte vraiment à mes yeux c’est ceci : Plus je m’écarte du monde " civilisé ", plus je puis être concentrée et seule et plus je suis efficace dans la réalisation du Sri Yantra. C’est ma méditation.

Arkhghan : Je comprends mieux à présent pourquoi vous avez dit que tout le monde ne peut pas faire un Sri Yantra. C’est une ascèse, une longue ascèse.

Sadhinata  : Certainement, car si je n’avais pas vu ce Sri Yantra dans l’ashram de mon premier Guru avec qui je suis resté 18 ans, à recevoir les mantras et les initiations en rapport, je n’en serais pas arrivé là ? C’est un cheminement sans limites et qui tourne vers l’infini.

Arkhghan : Vous êtes en train de dire, ce qui nous importe sur ce site, c’est ce qu’est pour vous la Tradition.

Sadhinata  : La Connaissance des mantras, les initiations, la rencontre avec le Maître, le cheminement, c’est comme cela que j’ai une raison d’être, et c’est passionnant... pour en arriver finalement au Sri Yantra, la fusion en Shiva.

Arkhghan : Cependant je cherche encore l’origine de cette technique, de cet outil...

Sadhinata  : Cette recherche de l’origine, d’un commencement dans le temps d’un prophète historique, ce n’est pas tellement dans la façon Indienne. Ce qu’il faut retenir pour s’approcher de la Tradition ici, c’est que le Sri Yantra est le plus puissant des mandalas, au-delà des limitations du mot tantrique. Parmi les très nombreux mandalas, c’est celui-là qui a la puissance et qui ne la transmettra que dans le silence, c’est la plus grande vérité... le moment le plus crucial de l’Unité.

(silence...)

Arkhghan : Je vais cependant le rompre doucement, avec regret et j’ai même l’impression que nous avons encore beaucoup de choses à dire. Paradoxe, je vais vous demander d’évoquer cette entrée dans le silence. C’est le voyage vers le centre, le bindu ?

Sadhinata  : Vers le centre et vers le Aum. C’est précis et cela rejoint toutes les autres traditions dans l’Unité universelle de la vibration cosmique. Mais c’est la quintessence de la Tradition et une approche non livresque, mais expérimentale et concrète. J’en sais bien moins maintenant qu’à une époque où j’étais dans " l’étude ".

Arkhghan : Vous nous avez fait partager ce que représente pour vous la création du Sri Yantra, mais une fois qu’il est fait, qu’est-ce que ça devient ? C’est fini ?

Sadhinata  : Il n’y a pas de fin parce que j’ai toujours envie d’en refaire d’autres. Mais c’est comme quand vous terminez une méditation, on se donne un peu de souffle quand même.

Pour lire la suite de cet article..

Pour répondre à cet article

Pour consulter le forum lié à cet article

Arkhghan

 

Les oeuvres présentées ici ont toutes été réalisées par Sadhinata. Elles sont publiées sur ce site avec son aimable autorisation.

Cette page a déjà été visitée 4701 fois.


AUTRES ARTICLES DE CETTE RUBRIQUE Sadhinata Sadhinata et les Bâuls du Bengale La vie des Bâuls Les Bâuls et la musique Sadhinata et le Sri Yantra Rencontre avec Wishvanat Réaliser un Sri Yantra Le Sri Yantra : une philosophie Jai Guru !

D'autres articles du site à consulter sur les thèmes traités ici :

Cercle
A propos du labyrinthe...
Swami Premananda : être ou ne pas être...
Où nous conduisent les Crops Circles ?
Sous le signe des Gémeaux : troisième jour
La pierre percée de Villers-Saint-Sépulcre
Sur ce site, (re)découvrez les lumières de l’Avent jusqu’à l’Epiphanie !

Croix
La surprise des Gémeaux
Etape 30 : De Rabanal del Camino à Molinaseca
Lumière de Compostelle
Le Chiffre Quatre
Le Sommeil des Sept Dormants

Géométrie
La localisation particulière des Crops Circles
Pour découvrir la suite...
"Silence..."
L’histoire des Crops Circles
Un carré magique pour fêter la Lumière

Initiation
Méditation marathon (suite et fin)
La Lumière dans l’initiation
« Le Bout du Monde »
La nuit la plus longue
Dans la Forêt

Mandala
Jai Guru !
Le Sri Yantra : une philosophie
Sadhinata et le Sri Yantra

Mantra, dikhr, rosaire...
Le mythe de Rama (4)
La vie des Bâuls
Ma Ananda Moyi : vidéos
Le Mantra Yoga
Le rituel de l’Abishekam

Méditation
"La puissance vibratoire de la pensée"
Raymond Bernard : "le chercheur doit trouver l’Etre en lui"
L’Etoile
Bye-bye Varanasi
Méditation sur un verset du Qôran
"Pour méditer comme une grenouille"
"We Are Ocean"

Porte
Le manteau de Martin
Le Temple de Lanleff
Forum sur Merlin
Quand la porte reste fermée...
Janvier et le Janus à deux visages

Sentier mystique
Du carbone au diamant
Après Compostelle vers le bout du monde...
Limites de l’intellect - recherche unitaire
Balzac et le Martinisme : Conclusion
"Quand sommes-nous : nous ?"
Retrouvez-nous sur Facebook !

Shakti
Rationalisation du mystère
La cosmogonie de Jacob Boehme
Jacob Boehme et la naissance de Dieu

Triangle
Etape 37 : De Arca à SANTIAGO DE COMPOSTELLA
Les dix émanations ou Sephitoth
Les quatre éléments
Le motif central de la marque
La pierre d’angle

Unité
Profane, sacré et connaissance
Inde incroyable et inépuisable
"Le Coeur est Tout"
Raymond Bernard : "pourquoi j’ai fondé le CIRCES..."
Qu’est-ce que la littérature ?
"Une Chapelle pour le roi"
"Le Voyage alchimique" : sept DVD à découvrir !

Vibration
La Pierre, mémoire jaillie de la Source
"Il n’y a pas de séparation entre les plans."
La vibration de la roche
"La création est un respir de Dieu."
"Rien par conséquent n’est inanimé."


Il y a actuellement 0 contribution(s) au forum.

 


Accueil - Alphabétiquement vôtre - Sur les Routes - Horizons Traditionnels - Champs du monde - Plan du site
Copyright © 2002/2018 - Les Baladins de la Tradition