"La vie est une lumière devant le vent."
Proverbe japonais



Lumière de Compostelle
lundi 11 décembre 2006

par El Peregrino

Pendant cinq semaines, il va y avoir des moments rares et difficiles, des douleurs, mais aussi des moments exaltants, des instants numineux. Il y a une fausse solitude sur le Camino pour celui qui écoute avec tous ses sens le coeur qui parle. C’est l’écho de SA présence en nous et de l’autre nous-même. Dans le quotidien, la vie profane est omniprésente, sur le Camino, c’est l’écho de soi-même qui est musique d’ambiance. Il y a de la solennité dans la nature qui m’entoure, oui quelque chose de primordial. Il m’arrive de rester immobile au milieu du chemin et de laisser errer mon regard à 360°. Curieusement je n’ai pas alors un sentiment de solitude, mais celui d’être un privilégié pour l’instantané que je vis. J’ai un "regard énorme" qui n’est que pour moi et tout mon être à une sensation de sérénité.

20ème étape : Villa franca Montes de Orca - San juan De Ortega - Atapuerca

Ici c’est un petit village. Au lever du jour tout est fermé impossible de trouver un bar. J’avale un chocolat froid avant de quitter le refuge.

Il est 7h30 une lumière triste ouvre le jour. Maintenant, à cette heure là, il fait encore nuit. Il y a aussi ce vent de face qui accentue la sensation de froid. Je passe devant l’église Santiago du village pour trouver juste derrière les premières rampes du chemin qui me conduiront sur le mont Orca. Je suis heureux d’avoir des gants et une cagoule. Le Camino grimpe vers les 1200 m, et je peine un peu.

Au moyen-âge, ces monts étaient redoutés par les pèlerins. Tout était réuni pour en faire le royaume des malfaiteurs : un terrain abrupt, un climat extrême, une solitude complète pendant une quinzaine de kilomètres avant d’atteindre le refuge de San Juan.

La pluie tombe en rafale et me vient de face. Je grimpe penché en avant dans la brume, et mon environnement prend des formes un peu fantastiques. La terre et les arbres semblent respirer et exhaler ce brouillard qui rend totalement impossible une perspective au delà de quelques dizaines de mètres... J’ai l’impression de vivre une histoire éternelle et sans âge, comme si à mes côtés pouvait venir et apparaître un frère d’un autre temps, sans que ni lui ni moi ne soyons étonnés...

Brusquement, la brume se dissipe et j’aperçois la croix qui orne le sommet.

JPEG - 35.8 ko
Le soleil vient de se lever.

Pour répondre à cet article

Pour consulter le forum lié à cet article

El Peregrino

 

- La photo de la statue de Saint Jacques provient du site : http://www.lamontjoie.com/
- La photo du lever du jour est de l’auteur.


Les articles de ce parcours ne se veulent ni complets ni exhaustifs. C'est pourquoi nous invitons les visiteurs de ce site à utiliser largement le forum lié à chaque article en cliquant sur le lien Pour répondre à cet article afin de noter les réflexions, remarques et commentaires qu'ils souhaiteraient partager ici.

Cette page a déjà été visitée 2634 fois.


Lune précédente...

Revenir au sillage de Lumière

Lune suivante...

D'autres articles du site à consulter sur les thèmes traités ici :

Compostelle
Sur les traces du sanglier
C’est décidé : je pars !
A suivre...
Etape 37 : De Arca à SANTIAGO DE COMPOSTELLA
Au Puy-en-Velay : naissance d’un pèlerin !
El Peregrino est parti
"Le Voyage alchimique" : sept DVD à découvrir !

Croix
Echec et Mat ! (3)
Le Maître Inconnu
La volonté
La Couronne de l’Avent : 3ème bougie
Réaliser un Sri Yantra

Jacques (Saint)
Le signe de Guingamp
Elie dans la tradition chrétienne
La Présentation de la Vierge
Le martyr byzantin de Notre Dame du Puy-en-Velay
Empreintes dans la pierre

Oeil - Yeux - Vue
A propos de l’Abishekam
Crise de foie
Etape 20 : De Villafranca Monte de Orca par San Juan de Ortega à Atapuerca
Pierres d’illusions
Ecrire au tableau ou... la conscience de la marmotte

Pèlerinage
A propos du pèlerinage Paris-Chartres...
Voyage symbolique en compagnie de la cigogne
Après Compostelle vers le bout du monde...
Etape 16 : De Logroño à Navarette
Le combat de Nasbinals
"A la découverte de l’ancien pèlerinage de saint Denis !"

Pluie
Pluie sur Bbsr
Mais en quoi Elie nous concerne-t-il aujourd’hui ?
Etape 10 : De Torres de Berrellen par Luceni à Gallur
Etape 30 : De Rabanal del Camino à Molinaseca
Etape 17 : De Navarrete par Najea à Azofra

Soleil
Pierres des extrêmes
Le Mantra Yoga
Solstice d’hiver : méditation pour la Paix
Elie, quelques préliminaires...
A la Rencontre de l’Incroyable !


Il y a actuellement 5 contribution(s) au forum.


Lumière de Compostelle
12 décembre 2006, par marie danielle

Bonjour, j’ai fait la partie Française de Compostelle en Septembre 2005...et je pense reprendre "le camillo" Espagnol..en Juin 2007...de St-Jean- Pied de Port à Santiaguo (et Finistére ) ...Il est "vrai" que sur ce chemin..j’ai eu beaucoup de méditation, des mots écrits dans les petites églises..sur ce chemin, nous ne sommes jamais "seuls", même, si nous décidons de partir "seul"..nous pouvons "avoir un aperçu de liberté", de sérénité ..en admirant les beautés de la nature ...et comme par enchantement ..les difficultés s’aplanissent en marchant : toujours plus loin ...toujours plus haut ...

Merci pour votre jolie photo ..que j’espére voir prochainement ..

Oui, Compostelle, c’est une grâce de pouvoir faire ce chemin ...nous avons tellement à apprendre.. que ce soit par la nature ..la chaleur humaine des gîtes ..."nous rapprocher du Divin"


Lumière de Compostelle
11 décembre 2006, par Raphael

Merci Baladins pour ce bref et merveilleux voyage... La Croix au soleil, c’est la vie qui rentre en nous.

Raphael


Pour ajouter un nouveau commentaire à cet article

 


Accueil - Alphabétiquement vôtre - Sur les Routes - Horizons Traditionnels - Champs du monde - Plan du site
Copyright © 2002/2018 - Les Baladins de la Tradition