Le Sommeil des Sept Dormants
lundi 19 janvier 2004

par Voldor


Le sommeil est une étrange expérience. Les uns ont l’impression d’y perdre leur temps, les autres de s’y ressourcer. Les anciens avaient inventé le "soma", jus de plante permettant d’accéder à "l’ivresse sacrée". Ils avaient aussi créé deux entités jumelles : Hypnôs, le sommeil et Thanatos, la mort.

JPEG - 16.2 ko
La Belle au bois dormant

Le sommeil suspend le temps et place le dormeur hors de ses habituels repères. Les contes traditionnels en gardent traces : si l’on a en mémoire le sommeil centenaire de la Belle au Bois Dormant et de tout son château, on se souvient moins souvent que Blanche Neige tuée, en apparence, par la pomme empoisonnée de la sorcière n’est en fait que plongée dans une léthargie magique dont elle s’éveillera toute fraîche auprès de son prince.

Ainsi en est-il des Sept Dormants : ils se réveillent comme ils se sont endormis. Ils ont le même âge, les mêmes habits, la même monnaie en poche. Ils reprennent le cours de leur vie là où le sommeil les avait enlevés dans les montagnes d’Ephèse.

Il est étonnant de voir cette aventure merveilleuse se dérouler en la ville même où de nombreux témoignages anciens placent la Dormition de la Vierge, la mort de Marie Madeleine et celle de l’apôtre Jean. Tous les trois, ils sont au pied de la croix au moment de la crucifixion, tous les trois sont témoins du coup de lance au côté droit de Jésus - ce coup de lance qui est, pour certains, le signe de sa mort et pour les autres, la blessure libératrice qui lui permit de ne pas mourir étouffé. Marie, Marie Madeleine et Jean, les premiers témoins de la Résurrection, achèvent leur vie à Ephèse tandis que l’épopée des Sept Dormants naît dans ce sillage lumineux. Mais, si nul ne discute la réalité de la mort de Jean, ni celle de Marie Madeleine, il n’en est pas de même pour la Vierge Marie.

JPEG - 51.9 ko
La Dormition de la Vierge

Ayant donné naissance au fils de Dieu, elle ne peut être que pure et ignorer les affres de la vie physique. Les Pères de l’Eglise en débattront longtemps, jusqu’à ces temps modernes où de nouveaux dogmes concernant la Vierge sont régulièrement édictés. Aux premiers temps du Christianisme, on parle de la Dormition de la Vierge, comme un long sommeil précédant son enlèvement au ciel. L’Occident chrétien bientôt ne retiendra plus que cette notion d’Assomption tandis que l’Eglise d’Orient restera fidèle aux origines.

Éphèse serait ainsi le lieu présumé de ce "passage" de la Vierge Marie d’un monde vers l’autre après avoir abrité longtemps le temple de Diane Artémis figurant parmi les sept merveilles du monde. La Déesse-Mère prend ici toute sa puissance génératrice de vie. Et le sommeil, cette petite mort, devient le symbole de cette graine qui dort en terre l’hiver durant pour renaître au printemps porteuse de fruits nouveaux. C’est Déméter et Perséphone de l’antique Grèce, c’est aussi tout l’enseignement de l’année eucharistique et des fêtes qui la ponctuent.

Lors du pèlerinage à Vieux Marché, en Bretagne, on rencontre ces mêmes forces illustrées alentour : le dolmen et la source des Sept Dormants, bien sûr, et la date du Pardon : "le premier dimanche après la fête de Sainte Marie Madeleine". Mais aussi cette Vierge que l’on vénère couchée dans la chapelle du Yaudet à Lannion et cet autre "Dormant" dont la vue nous saisit dans la crypte de l’église templière de Brélévenez : le Christ entouré des siens, allongé à terre, lors de la mise au tombeau.

JPEG - 89.9 ko
La mise au tombeau de Brelevenez

Car c’est bien Lui qui est au cœur de l’histoire des Sept Dormants, cet envoyé divin, qui en est le personnage central puisque sans lui, rien ne serait : ni foi chrétienne, ni persécution, ni caverne, ni sommeil, ni... Le Christ, celui que l’on appelle dans l’Ancien Testament : "le lion de Judas" est Roi du Monde et à ce titre, sa Mère fut instituée Reine et on le représente, la couronnant aux frontons de nombreuses cathédrales.

Ainsi, au fil du calendrier, nous traversons le signe du Lion : il s’ouvre avec la fête de Marie Madeleine, le 22 juillet, se poursuit le 27 juillet par la fête des Sept Dormants, puis la lumière de la Lugnasad celtique se joint à la célébration de la Transfiguration où Elie et Moïse, d’autres "endormis", se montrent aux côtés du Christ. Les jours suivants nous conduisent à la très belle fête mariale du 15 août, l’Assomption de la Vierge. Et dans le secret du cœur, les plus attentifs, célèbrent la sortie du signe du Lion et l’entrée dans le signe de la Vierge avec la fête de Marie Reine, quinzième mystère du Rosaire, le 22 août.

La mort n’est plus. Un sommeil extraordinaire lui fait place. Il conduit, par un parfait abandon à la volonté divine, à l’illumination royale, au couronnement, à Khéter... "Durant la nuit, les âmes sont unies à Dieu." écrivait le grand poète Rûmi.

"Entre tes mains, je remets mon esprit" disent bien des chrétiens avant de se coucher.

"Merci Seigneur, de m’avoir rendu la vie et d’ouvrir une fois de plus mon cœur à ta sagesse et à ta connaissance." dit le juif pieux le matin au réveil.

Pour répondre à cet article

Pour consulter le forum lié à cet article

Voldor

 

Les illustrations proviennent des sites suivants : la Belle au bois dormant provient du site de la BNF, la Dormition de la vierge de http://perso.wanadoo.fr/la.dalmerie. La mise au tombeau est une photo "bldt.net". Le dessin des Sept Dormants est une création originale des "Baladins de la Tradition".

Cette page a déjà été visitée 6082 fois.


AUTRES ARTICLES DE CETTE RUBRIQUE La légende des Sept Dormants La Caverne des Sept Dormants Le Sommeil des Sept Dormants

D'autres articles du site à consulter sur les thèmes traités ici :

Bretagne
La Vierge couchée, Notre Dame du Yaudet
Le Temple de Lanleff
1 - Jehan perdu... Jehan trouvé ! (suite)
Brocéliande : quelques liens...
Le dromadaire de Runan
Les 7 Dormants

Couronne
La Couronne de l’Avent : 2ème bougie
Sainte Lucie
La couronne d’épines de Sorigny
La Couronne de l’Avent : 3ème bougie
La Couronne de l’Avent : 1ère bougie
Sur ce site, (re)découvrez les lumières de l’Avent jusqu’à l’Epiphanie !

Croix
Les armes de William Beckford
Le Maître Inconnu
Etape 30 : De Rabanal del Camino à Molinaseca
La volonté
Le Chiffre Quatre

Dolmen
La pierre percée de Villers-Saint-Sépulcre
Eclats de pierre
La Caverne des Sept Dormants

Dormants d’Ephèse (Sept)
Les Sept Saints Fondateurs de la Bretagne
La légende des Sept Dormants
Le pardon des Sept Dormants à Vieux-Marché
L’église d’Irlande : fondation et particularités
Pardon des Sept Saints Dormants d’Ephèse
« L’Europe et L’Islam, la liberté ou la peur ? »
Calendrier de la Tradition : Juillet !

Ephèse

Illumination
Arco iris
La fête de Boddhi
Nuits
Meditation vipassana
Dans la Forêt
"Le Voyage alchimique" : sept DVD à découvrir !

Jésus Christ
Amma
Swami Premananda : choisir sa vie
L’histoire du portail Nord de la cathédrale de Cahors
"Jesus…"
Empreintes dans la pierre
La Passion à Ménilmontant : 80e anniversaire !

Kether
Les dix émanations ou Sephitoth
Géburah ou la Détermination du Chevalier
La Couronne de l’Avent
Les quatre éléments
La Couronne de l’Avent : 4ème bougie

Lion
Le coq
Les bergers de Noël
Le lion de Chamalières-sur-Loire
William Beckford à Paris
Le petit cerf de Chartres

Lugnasad
Saint Blaise et Saint Loup

Marie (Vierge)
La Vierge du Temple de Pléboulle
Vierges noires, Mère divine
La Vierge de la Sauvetat
Thérèse de Lisieux : jusqu’à sa mort...
Le motif central de la marque
Calendrier de la Tradition : Novembre !

Marie-Madeleine (Sainte)
Le martyr byzantin de Notre Dame du Puy-en-Velay
Jean-Pierre Bayard parle de Mircea Eliade, Robert Charroux, Dan Brown...
Marie-Madeleine à Reims

Roi du Monde
Blaise, le compagnon de Merlin
L’histoire

Rûmî (Djalâl al-Dîn Rûmî)
Le vendangeur du Mont-Saint-Michel
Les versets de la Lumière
Vie de Maître Eckhart
Djalâl al-Dîn Rûmî
Djalâl al-Dîn Rûmî

Sommeil
Jonas, naissance à la joie
Le Mont du Soleil
Le Mantra Yoga
Jour...
"Le silence"

Transfiguration
Elie dans la tradition chrétienne
Vers une théorie de l’art - la musique
Elie, quelques préliminaires...
Prière à Saint Blaise
Au Puy-en-Velay : naissance d’un pèlerin !


Il y a actuellement 2 contribution(s) au forum.


> Le Sommeil des Sept Dormants
19 janvier 2004, par Le faucon nomade

Le Monde REEL est suppose etre celui de nos Origines, qui remontent dans la Nuit
des Temps.Le Monde materiel dans lequel
on vit n’est qu’un pale reflet de ce que
ce Monde REEL est... !

D’apres la Kabbale DIEU nous a mis sur Terre pour "une Lecon Pratique" mais nous nous sommes tellement bien pris au jeu que, avec nos pouvoirs divins,nous nous sommes enfermes dans cette "Prison"
que nous avons batie de nos propres mains.D’apres les arborigenes d’Australie nous "vivons un reve" ou devrais je dire un "cauchemar" et la Vie
Vraie est celle... d’Apres.. !

Dans un tel cas,le Sommeil serait le Temps ou notre Moi Originel peut "travailler"... ?


Pour ajouter un nouveau commentaire à cet article

 


Accueil - Alphabétiquement vôtre - Sur les Routes - Horizons Traditionnels - Champs du monde - Plan du site
Copyright © 2002/2018 - Les Baladins de la Tradition