Jonas, colombe de Dieu
samedi 26 janvier 2002

par Anne Delépi


Ce texte est extrait d’une étude sur "Jonas"
Pour revenir à la page précédente : "Jonas, le têtu !"

Qui est donc ce Jonas que Dieu ne veut pas lâcher ?

Jonas en hébreu se dit Yod Waw Nun He, ça sonne très proche de Yod He Vaw He. Les deux noms sont formés des mêmes lettres, sauf une, un He de Yod He Vaw He est devenu Nun, le poisson.

Jonas signifie Colombe, l’oiseau d’Aphrodite qui représente l’accomplissement amoureux et que chante le Cantique des Cantiques "Que tu es belle ma bien aimée, que tu es belle, tes yeux sont des colombes." Les yeux, la colombe nous renvoient à l’idée de l’âme.

Grégoire de Nysse dit que dans la mesure où l’âme s’approche de la lumière elle devient belle et prend dans la lumière la forme d’une colombe "Ouvre-moi ma soeur, mon amie, ma colombe, ma parfaite !" (Cantique des Cantiques).

Sur certains vases funéraires grecs, elle est représentée buvant à un vase qui symbolise la source de mémoire "Souviens-toi, Israël". Elle évoque aussi la colombe de Noé lorsque, dans l’arche, il attend d’elle qu’elle lui fasse savoir quand une nouvelle terre émergera, quand, de l’humide, de l’eau, de l’inconscient, émergera une nouvelle conscience après intégration des énergies, les animaux.

C’est aussi la colombe du Saint Esprit qui descend sur le Christ dans les eaux du Jourdain, Yarden en hébreu "descendre dans le poisson".

Et Dieu demande à Jonas d’aller à Ninive (Nun Yod Nun Vaw He) et nous retrouvons les mêmes lettres que celles qui forment le nom de Jonas mais placées en sens inverse et le Yod est pris entre deux Nun.

Ainsi, Dieu demande à Jonas d’aller, par un retournement, au plus profond de lui-même chercher le Yod, germe divin, pour l’amener à la vie. La valeur numérique du nom de Jonas est 8 et correspond à la lettre Het où le Yod, germe divin, est caché au creux du mot Tat qui signifie terreur, épouvante. Terreur de Jonas qui le conduit au creux du Nun, du poisson. Jonas est-t-il à même d’assumer une nouvelle conscience, une nouvelle énergie ?

A ce moment du questionnement, je comprends mieux pourquoi Dieu est si têtu. A quelle magnifique histoire d’amour il nous appelle et comment sa ténacité est en fait l’expression même de son infinie tendresse.

Pour lire la suite : "Et Jonas dort"

Pour répondre à cet article

Pour consulter le forum lié à cet article

Anne Delépi

 

L’illustration provient du site : http://christianisme.skynetblogs.be/

Cette page a déjà été visitée 1517 fois.


AUTRES ARTICLES DE CETTE RUBRIQUE Jonas, naissance à la joie Jonas, le têtu ! Jonas, colombe de Dieu Et Jonas dort Jonas sort des ténèbres La colère de Jonas Jonas - Bibliographie

D'autres articles du site à consulter sur les thèmes traités ici :

8 - Huit
Sous le signe du Scorpion : huitième jour
Hanoukkah
Libres méditations sur les quarante-quatre lumières de Hannoukah
Le petit cerf de Chartres
Echec et Mat ! (2)

Baptême
"Jesus…"
Les fonts baptismaux de Laon
Thérèse de Lisieux : 1888 à 1890
Le martyr byzantin de Notre Dame du Puy-en-Velay
Baptême à Saint-Julien-le-Pauvre

Bible (Cantiques des Cantiques)
Thérèse de Lisieux : juin 1897
L’Amoureux
Les Bâuls et la musique
Thérèse de Lisieux : 1890 à 1895
Thérèse et Jeanne Guyon...

Colombe
Le sacraire de Notre Dame d’Avaugour
Jonas sort des ténèbres

Conscience
Quand les pierres rencontrent le yoga...
Thérèse de Lisieux : le Galaad de notre temps...
Jour...
24h de méditation pour la Terre - Le clip
"Quand sommes-nous : nous ?"
"Planet Positive"
Les Assises Nationales du Développement Durable

Eau
"L’océan tout entier aura pris conscience de lui-même"
Les plantes sur les sentiers 19 à 23 de l’Arbre de vie
Comme cette femme de Samarie...
Les plantes sur les sentiers 29 à 32 de l’Arbre de vie
Du maquis à l’humanitaire : le chemin d’un homme

Energie
Pierres des extrêmes
Correspondances entre les centres d’énergie cosmique et les sphères d’activité sur notre planète
Pierre Teilhard de Chardin
Le menhir dans la forêt
La Pierre, mémoire jaillie de la Source

Grégoire de Nysse


La colère de Jonas
Le tétragramme de la chapelle du château de Versailles
Les toupies de Hanoukkah
La Couronne de l’Avent : 4ème bougie

Hèt

Jésus Christ
Courtes méditations sur les thèmes du Livre et de la Lecture
Le motif central de la marque
L’histoire du portail Nord de la cathédrale de Cahors
Le Sommeil des Sept Dormants
Swami Premananda : choisir sa vie
La Passion à Ménilmontant : 80e anniversaire !
Sur ce site, (re)découvrez les lumières de l’Avent jusqu’à l’Epiphanie !

Noé
Le vendangeur du Mont-Saint-Michel

Noun

Oeil - Yeux - Vue
Lumière de Compostelle
Sadhinata et le Sri Yantra
La lumière des regards
Ecrire au tableau ou... la conscience de la marmotte
Le Diable

Oiseau
Le premier chant de l’aube
Comment lire l’aléthiomètre ?
La Société Angélique
Jeux de mots laids
Quel est ce blason ?

Peur
Oublie tes livres, Pèlerin !
C’est décidé : je pars !
Djalâl al-Dîn Rûmî
Thérèse de Lisieux : 1895
La bûche de Noël
« L’Europe et L’Islam, la liberté ou la peur ? »

Poisson
Histoire de Saint Blaise
Et Jonas dort
La nuit la plus longue
Sous le signe des Poissons : douzième jour
"Le rocher de la Naine"

Retournement
Noël... ou le renversement des valeurs
La Lune
Amma
La Charité et l’Inconnu


Il y a actuellement 0 contribution(s) au forum.

 


Accueil - Alphabétiquement vôtre - Sur les Routes - Horizons Traditionnels - Champs du monde - Plan du site
Copyright © 2002/2019 - Les Baladins de la Tradition