Les douze jours de la Jérusalem Céleste


Sous le signe des Gémeaux : troisième jour
mardi 28 décembre 2004

par Tédé


Après le Taureau, voici les Gémeaux...

Energie du signe des Gémeaux

 Pierre de la Jérusalem Céleste
La calcédoine
Correspondance
au niveau du corps
Les poumons, les bras
Du 21 mai au 20 juin prochains
 "Sois calme et sache que je suis Dieu." (Psaume XLVI - 11)
Fête du jour
Saints Innocents

Ils sont deux jumeaux, garçon et fille, deux pareils ; deux personnes en une : une constante dualité. Dans le corps, il symbolise les deux poumons, les deux mains. Et sur un clavier d’ordinateur, il est le trait-d’union et la superluette, ce petit signe qui relie deux noms (communs ou propres) ou deux initiales qui n’ont rien à voir ensemble. Relier, le Gémeaux le fait spontanément, surtout avec la fratrie qui l’entoure ; rares sont les différents de famille qui subsistent lorsqu’un gémeaux est parmi eux.

C’est un baladin de la première heure : il joue avec ses mains, égaye son entourage et crée le son.

Signe d’Air, signe double, signe mutable, de nature intellectuelle, il représente la souplesse, la flexibilité : son Maître en est Mercure, Messager des Dieux au casque ailé, symbolisé par un cercle placé au-dessus de la croix de la terre. En haut, une hyperbole représente la réceptivité à l‘illimité, à l’inspiration divine.

Le Gémeaux est léger, comme l’Air ; il connaît tout, il est curieux, il comprend vite, il va partout ; il va vers les autres ; les autres, c’est sa spécialité, c’est-à-dire la communication. Ses idées se succèdent sans interruption, soit dans la conversation (ne coupe-t-il pas souvent la parole aux autres ?) soit par écrit. Il n’a pas le savoir mais il explore le monde et ses expériences lui seront nécessaires pour accéder ensuite au stade supérieur.

Le Gémeaux aime accueillir, dialoguer, échanger ses idées ; il a soif de liberté. Son rêve le plus fou est de voler, comme les oiseaux, de circuler, de donner ; plus il donne, moins il a et plus il est. Et parce que posséder l’alourdit, Saint François d’Assise, natif des Gémeaux, jette par la fenêtre l’héritage paternel et s’en va au gré du vent, par les chemins, bavardant avec les oiseaux.

Aimons garder au fond du cœur une touche du Gémeaux qui nous relie à l’Autre.

Poursuivons notre périple autour de la Jérusalem Céleste et franchissons la quatrième porte.

Pour répondre à cet article

Pour consulter le forum lié à cet article

Tédé

La représentation du signe des Gémeaux a été réalisée par "Les Baladins de la Tradition" d’après le "Bréviaire à l’usage de Paris - vers 1414" conservé à la bibliothèque municipale de Châteauroux (BM - ms. 0002).


Les articles de ce parcours ne se veulent ni complets ni exhaustifs. C'est pourquoi nous invitons les visiteurs de ce site à utiliser largement le forum lié à chaque article en cliquant sur le lien Pour répondre à cet article afin de noter les réflexions, remarques et commentaires qu'ils souhaiteraient partager ici.

Cette page a déjà été visitée 4169 fois.


"Porte" précédente...

Revenir au carré magique

"Porte" suivante...

D'autres articles du site à consulter sur les thèmes traités ici :

3 - Trois
La découverte d’une vocation
Le Chiffre Quatre
Le sacraire de Notre Dame d’Avaugour
Jonas sort des ténèbres
"Silence..."

21 mai
La surprise des Gémeaux

28 décembre
Poumons, bras : une mystérieuse complicité...

Bible (Psaumes)
"Memento…"
Des écrits de saint Bruno retrouvés et édités !

Bras
Massage & Méditation

Calcédoine
Pierres, Pouvoir et Tradition

Cercle
Le menhir dans la forêt
A propos du labyrinthe...
La pierre percée de Villers-Saint-Sépulcre
Où nous conduisent les Crops Circles ?
Swami Premananda : être ou ne pas être...
Sur ce site, (re)découvrez les lumières de l’Avent jusqu’à l’Epiphanie !

Croix
La volonté
Echec et Mat ! (3)
Jacob Boehme et la naissance de Dieu
Etape 16 : De Logroño à Navarette
Etape 30 : De Rabanal del Camino à Molinaseca

François d’Assise (Saint)
Renoncement
Sainte Claire d’Assise

Gémeaux (Signe des)
Le manteau de Martin
"De l’Ordre du Temple médiéval à l’Ordre Souverain du Temple Initiatique"

Main(s) - Toucher
Libres méditations sur les quarante-quatre lumières de Hannoukah
Pierres sèches
La bénédiction de Cerfroid
Une main à Saint Michel
Le signe de Saint Yves
"Gestes et Symboles du Bouddhisme"

Masculin - Féminin
La cosmogonie de Jacob Boehme
D’une lune à l’autre...
Epilogue...
Le mythe de Rama (5)
Avec Maïtreyi Amma (2)

Mercure
La volonté et son utilisation démoniaque
Les plantes sur les sentiers 24 à 28 de l’Arbre de vie
Les plantes sur les sentiers 19 à 23 de l’Arbre de vie
Sous le signe de la Vierge : sixième jour
Pierres des extrêmes

Oiseau
Le premier chant de l’aube
Ô Toi !
Sur les traces du sanglier
Impromptu divin
Il est temps que le pigeon voyageur…

Poumons (Respiration)
"Le Coeur est Tout"
La vibration de la roche
Le Mantra Yoga
Itsuo Studa
Thérèse de Lisieux : 1895 et 1896

Souplesse
Amour
Souplesse
L’élégance du Compas
Harmonie dans la fusion des contraires ou les paradoxes de la Lumière Safran.


Il y a actuellement 0 contribution(s) au forum.

 


Accueil - Alphabétiquement vôtre - Sur les Routes - Horizons Traditionnels - Champs du monde - Plan du site
Copyright © 2002/2020 - Les Baladins de la Tradition