A Paris, avec Raymond Bernard
dimanche 14 mai 2023

par Les Baladins de la Tradition


Evoquer les lieux dont Raymond Bernard a parlé dans ses écrits, c’est se donner l’occasion de découvrir ou de redécouvrir ses ouvrages et peut-être, de se laisser inspirer lors de futures promenades...

Quand Raymond Bernard parle de Paris

« A parler de Paris, ma plume est hésitante car Paris ne se décrit pas, il se murmure, il se confie, il se raconte, il se fredonne... Paris, c’est chaque parisien, d’origine ou d’adoption, c’est chaque visiteur venu d’on ne sait où et souvent de fort loin. Paris, c’est une histoire et c’est la grande histoire. Paris, c’est un mystère ou une cathédrale, c’est un tableau, une sculpture, c’est une comédie ou bien un opéra, une chanson enfin et peut-être un sourire. C’est tout cela Paris, et rien n’a été dit, et je ne dirai rien puisque Paris, c’est vous, c’est moi et c’est le monde. Chacun a « son » Paris, car Paris est à tous et j’ai le mien, bien sûr, mais comme le vôtre il ne se peut partager... » [1]

Une rencontre avec l’insolite

Dans son livre "L’empire invisible de l’Atlantide secrète" [2], Raymond Bernard raconte avoir rencontré un "maître inconnu" qui l’a entretenu du continent perdu de l’Atlantide. Si ce n’est pas notre propos de relater ces rencontres, suivons-les à travers les lieux mentionnés.

Place de l’Opéra, le Café de la Paix
Le Café de la Paix est un prestigieux établissement de Paris datant du Second Empire. [3] Depuis sa création, il a accueilli nombre d’artistes et d’anonymes.

Le Café de la Paix

« Le Café de la Paix a sa place de choix parmi les lieux historiques de Paris, au même titre que son voisin l’Opéra ou la célèbre Tour Eiffel, l’Arc de Triomphe, les Invalides, les Tuileries et autres monuments prestigieux. Les plus grands se sont souvent assis à sa table, les plus humbles quelquefois... Le mystère, longtemps, s’y est installé avec Gurdjieff et avec lui une technique particulière vers la connaissance...

Aujourd’hui, si ces gens que j’aperçois savaient qui est là, à l’intérieur, avec moi, tous, j’en suis sûr, oublieraient leurs occupations ou leur oisiveté pour essayer curieusement ou avec intérêt de voir, de comprendre... J’étais exact, mais déjà le maître inconnu était arrivé et je n’avais pas osé lui demander s’il m’avait attendu. 

Chacun admettra que de telles circonstances, parce qu’elles sont inhabituelles, renferment toujours un élément d’incertitude, voire de doute. On ne rencontre pas couramment un maître sur une place commune, dans un grand hôtel ou à un café renommé. Assurément, il n’y a pas de doute sur la présence du maître et sur le message qu’il transmet. L’incertitude et le doute concernent les circonstances, le cadre. » [4]

Notre Dame de Paris

La cathédrale Notre Dame de Paris
Pour conclure leur entretien au Café de la Paix, le maître inconnu donne à Raymond Bernard un nouveau rendez-vous pour le soir-même.

« ... nous nous retrouverons cette nuit ....
 Et où se trouve ce lieu, maître ?
 C’est Notre-Dame !
 Mais la cathédrale est fermée à une heure aussi tardive...
A peine ai-je formulé cette observation que je me sens rougir de confusion. Quel manque de confiance dans le maître. Mentalement, je le supplie d’oublier mon inexcusable doute, et sans prêter attention à mon interruption, il reprend :
 Je vous attendrai près du grand portail... »
 [5]

Au coeur de la cathédrale, d’autres révélations lui seront faites sur l’Atlantide.

"Un homme est mort — assassiné,
et cet homme était mon ami, mon frère."

Dans son ouvrage, "Lettres de Nulle Part" [6], Raymond Bernard consacre un chapitre à un personnage public qu’il a rencontré au Liban : Kamal Joumblatt, qui est à la fois un homme politique et le "Très Sage Grand Maître des Druzes". Le récit que Raymond Bernard fait de leurs échanges est très enrichissant sur la religion des Druzes.

Kamal Jumblatt

Place de l’Opéra, le Grand Hôtel de Paris
Et, lors des passages de Kamal Jumblatt à Paris, Raymond Bernard raconte qu’ils se rencontrent au Grand Hôtel de Paris connu aujourd’hui sous un autre nom mais toujours situé au-dessus du Café de la Paix.

« J’ai rencontré plusieurs fois Kamal Joumblatt à Paris. Il venait souvent pour des contacts discrets, bien qu’officiels, et, quelquefois, simplement pour converser avec moi au cours d’un dîner. Il me téléphonait, notre rencontre avait lieu, et, dès le lendemain, il repartait. Un repas avec lui était toujours frugal, n’étant qu’un prétexte. Je me rappelle un dîner au restaurant du Grand Hôtel de Paris, où il était descendu, et la mine défaite du maître d’hôtel quand deux assiettes de spaghettis au beurre et une bouteille d’eau minérale lui furent commandées ! Son immense et luxueux menu faillit lui tomber des mains... » [7]

Comme une "parenté" parisienne
avec l’abbaye Sainte-Marie de Grotta Ferrata près de Rome.

Lors d’un voyage à Rome en octobre 1955, Raymond Bernard est conduit dans une aventure templière qu’il a raconté dans son livre "Rendez-vous secret à Rome" [8]. Le lieu précis dont il fait mention est situé au sein de l’abbaye Saint-Marie de Grotta Ferrata. Cette abbaye a été fondée par saint Nil de Rossano en 1004. Nil vient de Calabre, région qui faisait alors partie de l’empire byzantin. La séparation des églises d’Orient et d’Occident n’aura lieu que plus tard et le rite byzantin perdurera à l’abbaye.

Saint Julien le Pauvre

L’église Saint-Julien-le-Pauvre à Paris
C’est l’une des églises les plus anciennes de Paris. Depuis la fin du XIXe siècle, l’église est confiée à la communauté grecque-melkite-catholique de Paris, qui y fonde, pour la première fois dans la capitale, sa propre paroisse au rite byzantin.

De cette toute petite église parisienne, Raymond Bernard ne parle pas dans ses ouvrages. Sans doute est-ce sa parenté de culte avec Grotta Ferrata qui touche tant les cherchants qui prennent le temps d’aller s’y asseoir quelques minutes.

Pour (re)lire les ouvrages de Raymond Bernard cités ici

Il est assez facile de trouver les ouvrages de Raymond Bernard sur les sites de ventes d’ouvrages d’occasion. On les trouve également en version électronique. Pour accéder aux liens, cliquer sur les couvertures.

Pour répondre à cet article

Pour consulter le forum lié à cet article

Les Baladins de la Tradition

 

 La photo du Café de la Paix provient de https://www.facebook.com/cafedelapa...
 La vue de Notre Dame est une photo des Baladins de la Tradition.
 Le portrait de Kamal Joumblatt vient de : https://en.wikipedia.org/wiki/Kamal...
 La photo de l’église Saint Julien le Pauvre provient de : https://www.parisladouce.com


[1Raymond Bernard "L’empire invisible de l’Atlantide secrète", chapitre VI

[2"L’empire invisible de l’Atlantide secrète" a été publié en 1970 dans l’ouvrage "Les Maisons secrètes de la Rose-Croix" et réédité en 1989 dans l’ouvrage "Rendez-vous secret à Rome". Ces deux ouvrages de Raymond Bernard ont été publiés par les Editions rosicruciennes.

[4Raymond Bernard "L’empire invisible de l’Atlantide secrète" Chapitre VI

[5Raymond Bernard "L’empire invisible de l’Atlantide secrète" Chapitre VI

[6Les "Lettres de Nulle Part" de Raymond Bernard ont été publiées en 2012 par les Editions du Zotheca. Elles sont également disponibles en 2 tomes au format numérique : https://www.amazon.fr/.

[7Raymond Bernard "Lettres de Nulle Part" - Chapitre : Avril 1977

[8"Rendez-vous secret à Rome" a été publié en 1970 dans l’ouvrage "Les Maisons secrètes de la Rose-Croix" et réédité en 1989 dans l’ouvrage ayant pour titre "Rendez-vous secret à Rome". Ces deux ouvrages de Raymond Bernard ont été publiés par les Editions rosicruciennes.

Cette page a déjà été visitée 313 fois.


AUTRES ARTICLES DE CETTE RUBRIQUE A travers le monde avec Raymond Bernard A Paris, avec Raymond Bernard

D'autres articles du site à consulter sur les thèmes traités ici :

Atlantide
"La partie de dés" (3)
Voyage symbolique en compagnie de la cigogne
"La partie de dés" (2)
Tours et détours en prélude au Chemin...
Le "Vieux Code" : à l’origine de la recherche

Bernard (Raymond)
"Œuvrez et ne perdez jamais courage !"
"Ecoute"
"Paix dans tous les mondes !"
C’est décidé : je pars !
"Nous ne sommes étrangers les uns aux autres qu’en apparence"
"Cartas de parte alguma" de Raymond Bernard
"HEIMARMÉNÉ" de Guy Marceau Chastrusse

Druzes
Rencontre avec l’esprit du rocher
La Société Angélique
Nouvelle édition des "Lettres de Nulle Part" !

Joumblatt (Kamal)

L’empire invisible de l’Atlantide secrète
"Tout en ce monde est initiation"
"L’Univers est une unité"

Lettres de Nulle Part
"Maitreya, le Bouddha futur"
"Le pouvoir par l’argent sera impossible..."
"L’installation dans l’ère nouvelle reste fonction d’options individuelles"
"Pour changer le monde, il importe donc de changer l’individu"
"L’Inde, pays de la lumière, de la connaissance"

Maisons secrètes de la Rose-Croix (Les)
"Tout fut, est et demeure éternellement en Dieu."
"J’éprouve en moi l’alchimie de la création"
"Il est bon que l’homme réagisse par des "pourquoi ?""

Notre Dame de Paris
L’arche de Notre Dame
Le vieil homme de Notre-Dame
"Le Voyage alchimique" : sept DVD à découvrir !

Paris
Les hôtels parisiens de William Beckford
Raymond Bernard : "toute ma vie était pré-ordonnée"
Forum général sur William Beckford
Pélerinage Paris-Chartres
Mystérieux motif à Saint-Germain-des-Prés
La Passion à Ménilmontant : 80e anniversaire !
"De l’Ordre du Temple médiéval à l’Ordre Souverain du Temple Initiatique"

Rendez-vous secret à Rome
"L’oeuvre divine, dans sa réalité permanente, est le sacerdoce éternel..."
"Il ne faut pas devenir esclave de ses lectures."
"Le Graal, c’est l’accession au secret de la vie universelle..."

Saint-Julien-le-Pauvre (75)
Baptême à Saint-Julien-le-Pauvre


Il y a actuellement 0 contribution(s) au forum.

 


Accueil - Alphabétiquement vôtre - Sur les Routes - Horizons Traditionnels - Champs du monde - Plan du site
Copyright © 2002/2024 - Les Baladins de la Tradition