"Le SEPTIEME messager sonna de la trompette ; il y eut de grandes voix au ciel, disant : La royauté du monde est advenue, la royauté de notre Seigneur et de son Christ, et il régnera pour les éternités des éternités." (Apocalypse 10,15)


A la Sainte Catherine...
jeudi 25 novembre 2004

par Alain Goine


Il est intéressant de voir comment on peut réagir sur tel ou tel thème. Lorsque j’ai commencé à lire les différentes propositions du carré magique, il s’est passé comme un éclair sur la date du 25 novembre pour la Sainte Catherine. Évident pour moi, à cause de son dicton : « ...tous les bois prennent racine. ». Comment ne pas rebondir à cet axiome ?

Après coup, je me suis posé la question, devais-je écrire pour cette date ? Toutes ces grandes dates du carré magique, pourquoi celle-là ?

Tout d’abord la symbolique, la nature, les arbres et puis deux nombres : le 25 et le 11 (novembre). Le 25, c’est le jour de ma naissance et le 11, c’est la lame de la force du tarot, que je porte toujours sur moi, dans la poche de ma veste, côté droit. Ça c’est pour l’impulsion. Pour le fond, l’acception « A la Sainte Catherine, tous les bois prennent racine. » fait penser à une parabole. Il n’est pas dit, « les plantations, les arbustes, les semis... », donc quelque chose de vivant ; mais il est dit « ...tous les bois prennent racine. » Or moi, j’ai envie d’entendre : « tous les bois morts reprennent vie... », « toutes les branches délaissées renaissent... ». Le miracle.

Bien sûr, dans les quarante-huit autres cases, il y en a de très puissantes. Quel peut être l’événement qui pourrait concurrencer le 25 décembre, la venue de la lumière, de l’amour. Mais conservons la spontanéité du “feeling”, il est important de se laisser porter par l’appel intérieur.

Revenons donc à la Sainte Catherine, je comprendrais aussi que des personnes, habituées à leur jardin, entendent par cette maxime seulement le temps de la plantation. Je leur parle de "sacré”, elles me répondent “terreau”, “corne torréfiée”, “jardinage”, etc... A chacun ses projections, tout étant double, l’eau abreuve, apporte la vie mais pourrit ; le soleil réchauffe, fait pousser les plantations, mais assèche, donne le cancer, etc... Tout est dualité.

L’expression n’est pas plaisante, elle est exaltante. Toute la vie future est présente dans cette période. Celle qui précède la mort latente qu’est le froid de l’hiver, la glace, la neige. Quelle date intrigante, que ce mois de novembre, pour préparer la vie du printemps, du renouveau de la nature. Aucune joie n’est visible, je ne connais pas de mois plus triste que le mois de novembre. Et pourtant la renaissance est présente... Alléluia.

Dieu est présent, il ne nous abandonne pas. Toute la vie reprend dans la nuit, sous terre (le christ seigneur de la terre) ; mettez en terre, il vous sera donné. Après la mort, la vie ; après les ténèbres, la lumière. Tout ce que vous demanderez vous sera accordé.

Merci, Sainte Catherine !

Pour répondre à cet article

Pour consulter le forum lié à cet article

Alain Goine

L’illustration représente "Le mariage mystique de sainte Catherine". C’est une peinture flamande anonyme du XVIIe siècle conservée dans un musée de Saint-Omer. http://m3.dnsalias.com/.


Les articles de ce parcours ne se veulent ni complets ni exhaustifs. C'est pourquoi nous invitons les visiteurs de ce site à utiliser largement le forum lié à chaque article en cliquant sur le lien Pour répondre à cet article afin de noter les réflexions, remarques et commentaires qu'ils souhaiteraient partager ici.

Cette page a déjà été visitée 8758 fois.


"Porte" précédente...

Revenir au carré magique

"Porte" suivante...

D'autres articles du site à consulter sur les thèmes traités ici :

25 novembre

Arbre
La bûche de Noël
Hafez de Chiraz
Dans la Forêt
La fête de Boddhi
Oeuvrons pour le Printemps de la Planète !

Catherine (sainte)
Thérèse et Jeanne d’Arc
Calendrier de la Tradition : Novembre !

Esprit - Matière
La vibration de la roche
"Le Coeur est Tout"
Le Supramental : une autre planète (3)
Emmanuel Swedenborg
Balzac et le Martinisme : Conclusion

Saint(e)
Les deux Thérèse...
Les belles vertus de Sainte-Avoye
Sur les pas de Martin de Tours
Sur Saint Blaise...
Saint Ambroise
Calendrier de la Tradition : Décembre !
Calendrier de la Tradition : Mars !


Il y a actuellement 6 contribution(s) au forum.


A la Sainte Catherine...
24 juin 2008, par Azalaïs

Le 25 novembre, il s’agit bien de sainte Catherine d’Alexandrie que les Eglises orthodoxes nomment sainte Catherine la Théologienne. La légende raconte qu’elle sut répondre aux objections de tous les philosophes qui se pressaient autour de la célèbre bibliothèque. Le récit de son martyre affirme qu’elle fut déchiquetée par quatre roues munies de pointes de fer.

Katharos signifie pur en grec et les roues qui déchirent la chair évoquent les quatre âges traditionnels précipités dans l’âge de fer. Du point de vue de la chimie physique, l’atome de fer est sans doute le plus stable de l’univers. Ce serait donc la matière à son dernier stade, que seule ronge la rouille à condition qu’il y ait de l’air, donc un souffle, un esprit... Mais attention à la fausse pureté qui les sépare !

Ajoutons que sainte Catherine est l’une des voix de Jeanne d’Arc avec saint Michel (8 mai/surtout 29 septembre)et sainte Marguerite (20 juillet). Avec les fluctuations dues aux changements du calendrier, Marguerite serait la Force ou plutôt Ishtar qui maîtrise le Lion, Michel tient la Balance de la pesée des âmes comme autrefois Osiris, Catherine pointe vers le ciel la flèche du Sagittaire ou d’Apollon/Artémis. Equilibre entre deux feux extérieur et intérieur, Egypte entre Babylone et Grèce... La cohérence mythique est totale, mais que pouvait en savoir Jeanne ?

Mais le jardin, dans tout ce feu ? Comment se fait-il sève et arbre ? Sinon que l’Esprit est à la fois souffle et feu et qu’il couve la création avant le temps de la genèse.


> A la Sainte Catherine...
25 novembre 2004

c’est un Alain qui répond et qui est placé à l’heure actuelle de l’autre coté de la Terre par rapport à Alain, auteur du message, et ici tout est inversé : c’est également l’effet de la dualité - nous sommes ici le 25 mai !


> A la Sainte Catherine...
25 novembre 2004, par Henri Schmitt

Bonjour.
Je ne suis pas chretien. Donc Noel et la periode qui le precede ne revetent pas pour moi la meme signification. Cependant, j’ai trouve une certaine resonnance dans votre texte, avec mes impressions profondes. Novembre, mois triste en apparence peut-etre, mais plutot mois d’attente. Tout se prepare en-dessous, sous le manteau de feuilles mortes(!) qui recouvre la terre, sous le gel ou la neige, malgre les jours plus courts, le froid et l’obscurite.
Maintenant Ste Catherine n’est pas evoquee , et je ne sais pas trop quoi dire a son propos, en dehors de l’expression "coiffer Ste Catherine" lorsqu’on est jeune fille et pas encore mariee a 25 ans. Cette Sainte a aussi ete decapitee si je ne m’abuse...
Non , c’est definitivement cette idee de renaissance , de vie en gestation sous sa gangue d’humus qui me semble le plus fort.
Henri


Pour ajouter un nouveau commentaire à cet article

 


Accueil - Alphabétiquement vôtre - Sur les Routes - Horizons Traditionnels - Champs du monde - Plan du site
Copyright © 2002/2019 - Les Baladins de la Tradition