Accueil du site Alphabétiquement vôtre Thérèse de Lisieux Thérèse de Lisieux : le Galaad de notre temps...

Thérèse de Lisieux : le Galaad de notre temps...
vendredi 1er février 2002

par Dazur


Pour revenir à la page précédente : "Thérèse de Lisieux : jusqu’à sa mort...

Car il faut un Galaad pour passer d’un monde à un autre et, après son départ pour le royaume de la Vie Véritable, il faut une période de très grand chaos au cours de laquelle un jeune Mordret doit tuer un vieux roi Arthur tout en étant, au cours du même combat mortellement touché par Excalibur.

Il faut qu’Arthur, le "Bien", et Mordret, le "Mal", s’auto-assassinent pour que la Conscience Humaine s’ouvre un peu davantage en dépassant les limitations contenues dans cette dualité en perpétuelle évolution depuis l’aube des temps.

Thérèse est tout à la fois le Roi Pêcheur et le Galaad de notre temps. Elle a ouvert toutes grandes les portes d’un nouveau royaume, les portes d’une nouvelle ère de la conscience. Mais avant que le monde puisse y pénétrer, il fallait de grands chaos et ce siècle n’en fut pas exempt.

"N’ayant pu vous inviter à assister à la bénédiction nuptiale qui a été donnée à Thérèse et à Jésus sur la montagne du Carmel (la cour céleste seule y étant admise), vous êtes néanmoins priés de vous rendre au retour de noces qui aura lieu demain jour de l’Éternité, auquel Jésus fils de Dieu viendra sur les nuées du Ciel pour juger les vivants et les morts (l’heure étant encore incertaine vous êtes invités à vous tenir prêts et à veiller)."

Dazur
27 septembre 1997


Pour revenir au début de cette publication : "Thérèse de Lisieux"

Pour répondre à cet article

Pour consulter le forum lié à cet article

Dazur

 

Cette page a déjà été visitée 5833 fois.


AUTRES ARTICLES DE CETTE RUBRIQUE Thérèse de Lisieux : le Galaad de notre temps... Voyage à Lisieux Thérèse de l’Enfant Jésus et de la Sainte Face L’enfance de Thérèse Thérèse de Lisieux : 1888 Thérèse de Lisieux : 1888 à 1890 Thérèse de Lisieux : 1890 à 1895 Thérèse de Lisieux : 1895 Thérèse de Lisieux : 1895 et 1896 Thérèse de Lisieux : juin 1897 Thérèse de Lisieux : jusqu’à sa mort...

D'autres articles du site à consulter sur les thèmes traités ici :

01er octobre

Bien - Mal
Le mythe de Rama (7)
La partie de dés (9)
La cosmogonie de Jacob Boehme
"La qualité fondamentale du mystique est donc d’être lui-même."
La Charité et l’Inconnu
Un Code moral pour un art du vivre ensemble

Conscience
...au salut des Mages !
La Pomme Bleue
Carl Gustav Jung
Mon expérience dans les Crops Circles...
Les Cuisses ou la seconde Naissance
"Planet Positive"
Les Assises Nationales du Développement Durable

Galaad
Thérèse de Lisieux : 1888
Thérèse de Lisieux : 1888 à 1890

Six (Jean-François)
"Massignon et Foucauld"

Thérèse de Lisieux (Sainte)
Thérèse de Lisieux : 1895
Thérèse de Lisieux
Thérèse de l’Enfant Jésus et de la Sainte Face
Thérèse de Lisieux : juin 1897
Elie dans les écrits chrétiens en dehors de la Bible
Calendrier de la Tradition : Septembre !
Calendrier de la Tradition : Octobre !


Il y a actuellement 35 contribution(s) au forum.


Thérèse de Lisieux : échanges...
18 janvier 2012, par Perceval

Au sujet de Jeanne d’Arc, encore un livre récent de Pauline de Préval aux éditions du Cerf : "Jeanne d’Arc :La sainteté casquée" :court essai, construit autour des paroles que Jeanne d’Arc prononça lors de son procès. A chaque réplique éclate l’insolence de la sainteté dans toute sa jeunesse. Jeanne, c’est le jaillissement du mystère en pleine lumière, le génie du bon sens, la passion de la terre enracinée dans le ciel, l’irrévérence devant les grandeurs établies, l’existence entière comme un oui à l’Amour plus fort que la mort, la sainteté casquée enfin où aimer et agir ne font qu’un. Rien de surprenant à ce que l’intensité de ses mots ait frappé l’imaginaire de poètes, écrivains, dramaturges et cinéastes de tous les horizons : Dumas, Péguy, Bloy, Bernanos, Suarès, Claudel, Cocteau, Anouilh, Shaw, Dreyer, Bresson, Preminger, etc.


Thérèse de Lisieux : échanges...
1er janvier 2012, par Perceval

La lignée Thérèse et Jeanne d’Arc à qui elle demande :
"Jeanne d’Arc, entends nos voeux, Une seconde fois, sauve la France !!! ..."
Le 06 Janvier sera le 600 e anniversaire de naissance Jeanne d’Arc.
Elle serait née le jour de l’Epiphanie 1402.
Nous pouvons reprendre cette prière pour la France et pour le Monde.

Sans oublier sa devise " Messire Dieu premier servi ! " qui est aussi celle des ordre mendiants dominicains et franciscains, elle est pour l’histoire récente celle de l’Osti.


Thérèse de Lisieux : échanges...
21 septembre 2011, par Grégoire

A propos de Jeanne Marie Guyon comme précurseur de Sainte Thérèse de l’enfant Jésus c’est curieux, pensez vous à la réincarnation ?
Le sort que lui a réservé l’Eglise est terrible.
" La censure quelle quelle soit me paraît une monstruosité, une chose pire que l’homicide, l’attentat contre la pensée est un crime de lèse âme...La mort de Socrate pèse encore sur le genre humain. " Gustave Flaubert.


Thérèse de Lisieux : échanges...
20 mai 2011, par Ellébore

Merci pour ces pages qui laissent couler une merveilleuse douceur, comme une eau cristalline qui baigne l’âme en deçà des concepts et des efforts pour comprendre... Une grâce un peu rieuse, authentiquement souriante, me semble s’élever alors que je relève la tête de l’écran le temps d’un suspens... Merci d’être ce lien, cette joie, cette ouverture, hors de tout dogmatisme... Merci de rendre à l’eau son rire, elle qui surgit dans un contexte si froid et rigide qu’il aurait pu en distordre la grâce, si elle n’avait été si pure...


Thérèse de Lisieux : échanges...
1er octobre 2010, par Marc François Paul

Il semblerait qu’on ne pense pas assez à Thérèse.C’est sa fête aujourd’hui.
Confions lui toutes les duretés de nos vies ou celles de nos proches.
La carmélite Sainte Thérèse de Lisieux est l’exemple du plus total abandon à la volonté de Dieu.

" Qu’importe, mon Dieu, que je brûle toute l’éternité en enfer, si c’est ta volonté."

Et de la plus parfaite joie :
" La joie réside au plus intime de l’âme ; on peut aussi bien la posséder dans une obscure prison que dans un palais. "


Thérèse de Lisieux : échanges...
7 juin 2010, par Labyrinthe

Quand je croise ma vue sur le regard de Ste. Thérèse de Lisieux, pris par la photographie de son époque, j’y entrevois comme une sorte de reflet du regard de l’Être Suprême et Miséricordieux (le Bon Dieu). Alors j’y suis épris et je ressens une paix indicible et en même temps, j’avoue, troublante de par son mystère.
Merci Seigneur, d’avoir choisi de te donner à nous par Thérèse !



Site : Le regard de Thérèse

Thérèse de Lisieux : échanges...
7 février 2009, par scientius crc

Écoutez cette...histoire, mon histoire.Il était une fois, au mois de Juillet de l’année 1937,un bébé âgé de deux mois à peine,mourant empoisonné aux cristaux de soude ; Et sa mère désespéré pleurait jour et nuit sans pouvoir se consoler.Malgré tous les soins prodigués par le médecin traitant, n’y pouvait plus rien. La mise en bière était prévu pour les jours à venir.Toutes les nuits sa mère en pleur, priait Sainte Thérèse de l’Enfant Jésus.Une nuit, pas comme les autres,Sainte Thérèse lui apparu et lui fit prendre une sous-tasse,lui fit remplir d’eau.Sainte Thérèse près du berceau de l’enfant, ouvrit le rideau, puis trempe ses doigts dans se peu d’eau, asperge l’enfant et sa couche et dit à s mère : " Par ta foi, ton enfant est sauvé".Le lendemain et les jours suivants son bébé allait de mieux en mieux,il était guéri. Cet enfant est désormais un vielle homme maintenant,et apporte par cette " histoire" un témoignage vivant vécu...
MERCI SAINTE THERESE...Merci, Maître...


Thérèse de Lisieux : échanges...
26 janvier 2009, par clestin

L’année 1888 est celle du feu d’artifice Turinois de Nietzsche lorsqu’il rédigera en quelques semaines "Le cas Wagner", "Le crépuscule des idoles","L’Antéchrist », « Ecce" Homo","Nietzche contre Wagner", textes exaltés qu’il signe parfois", L’Antéchrist », « Dionysos" ou "Le crucifié ». Il affirme qu’il faudra désormais mesurer le temps à partir du 30 septembre 1888, date du dernier jour du christianisme selon lui. Cette année est donc celle du sommet de sa créativité mais aussi de sa mégalomanie avant l’effondrement total de sa raison lequel le conduira à se déclarer princeps Taurinorum (prince des Turinois) et autres facéties tragiques.
Enfin oui 1888, quelle année !


Thérèse de Lisieux : échanges...
29 octobre 2008, par Célestin

Louis et Zélie Martin les parents de Thérèse ont été béatifiés à la Basilique de Lisieux le 19 Octobre 2008, journée des missions.12000 fidèles venus du monde entier."L’amour conjugal de Louis et Zélie est un pur reflet de l’amour du Christ et de son Eglise."


Thérèse de Lisieux : échanges...
21 juillet 2008, par Garanos

bonjour

Jeanne d’arc est un sujet complexe historiquement contesté. Notamment par un membre de la famille qui obtient un point de vue non dogmatique dans son livre paru déjà depuis de nombreuses années. La naissance de Jeanne est royale , elle se mariera apres sa mort , elle sera formée par Colette de Corbie franciscaine avec une soeur catherine , soeur marguerite et frere Michel ... elle est probablement druidesse et prépare à ce titre druidique " formateur des rois de france" la préparation prophétique du Roi , elle a un lien hermétique comme demi soeur du roi. Elle est accusée d’apollonisme par ce qu’elle parle directement avec l’ange solaire Mikael et l’église refuse cette légitimité d’ordre strictement religieuse pour elle. Elle combattra à la Rochelle apres sa mort contre les anglais . Sa tombe est dans une église en Lorraine. Autant de significations qui fait dire que l’histoire peut avoir pour des raisons dogmatiques été inventée afin de satisfaire les Coeurs de la nation et clore les bouches ...Napoléon avait bien dit que l’on faisait dire ce que l’on voulait à l’histoire, et personnellement il le savait fort bien.
Bonne recherche historique à tous ..vous doutez ! cela se comprend , moi même je douterais ! 10 ans apres sa mort elle a été reçue par le bourgmestre de Rouen et toute la ville , un grand banquet a été fait en son honneur avec des éloges. Elle a signé des documents datés qui atteste sa venue et sont conservés dans la famille de l’auteur.



Site : des vérités ou vrais faux fabriqués

Thérèse de Lisieux : échanges...
24 octobre 2007, par Ephodhebus

Bonjour Dazur , j’aime cette remarquable association au Galaad et Arthur pour Therese..

Pour 1888 c’est aussi notons le : la naissance de la libération du cycle de l’initiation , tous les ordres et écoles initiatiques s’éveillent de "leur sommeil" car le cycle n’est plus à la contre initiation..il est libéré , des lors toutes les forces de l’initiation surgissent...il me souvient à votre lecture l’histoire d’une femme communiste , ardente qui passait ces jours et ces nuits au PC..puis une nuit ? un jour ? je ne sais plus , elle entend en elle une voix qui lui dit "prend 2 chandeliers , une nappe et va au milieu de ce champs, va prier" ...sidérée, bouleversée elle le fait ...et toute sa vie est devenue objet et sujet de piété..oui il ya des incontournables destins du ciel..les saints sont là pour nous le rappeler..Fraternité et salut.



Site : foi et voie

Thérèse de Lisieux : échanges...
12 avril 2007, par Jean-François

Très tôt dans mon enfance vers 1980, j’ai vu l’image de Sainte-Thérèse-de-l’enfant-Jésus décédé et ce fût pour moi comme une petite graine de semence planté dans le sol.

En 2001, les reliques de la Sainte sont venues dans mon diocèse (région de Québec) et où j’ai eu l’occasion d’aller la rencontrer à son sanctuaire. Une atmosphère agréable mais indescriptible règna en moi durant cette visite.

Depuis ce temps, j’ai lu plusieurs livres dont "Histoire d’une âme". Pratiquement à chaque jour, je prie beaucoup en pensant à certaines de ses prières. Mon intelligence ne me permet pas de comprendre pourquoi elle est la seule Sainte auquel je prie. Je me sens comme une petite fourmi devant un être humain...il y a des choses qui me dépasse. Mais il y a une chose que je sais et qui me fait vraiment du bien, c’est qu’elle me fait rapprocher de l’essentiel qui est d’être en intimité avec le Christ Jésus.

Peut-être qu’un jour j’aurais une réponse plus complète face à mon attirance envers elle.

Au revoir !!


Thérèse de Lisieux : échanges...
15 novembre 2006, par G 17

l faut lire : "La poésie Thérésienne de Bernard Bonnejean, aux éditions du Cerf, 29 €. L’auteur est professeur au lycée de l’Immaculée Conception à Laval, docteur et agrégé de lettres, spécialiste de la poésie du XIXe siècle .Outre les 8 pièces de théâtre dont l’une sur Jeanne d’Arc,à partir de 1893 ses soeurs lui demandent de rédiger des poèmes sur le sujet de leur choix. Au total 60 poèmes de très bonne qualité littéraire mais aussi de haute volée spirituelle puisque Jean-Paul II a glorifié "Pourquoi je t’aime ô Marie" et Mourir d’amour".


Thérèse de Lisieux : échanges...
2 octobre 2006, par Lucie

Bonjour,
J’ai parcouru le dossier, on dit que cette sainte que je vénère n’a jamais eu d’apparition etc..alors pouquoi l’a t-on proclamé sainte , je me suis toujours posé cette question, il y a tellement de gens qui souffrent et on ne les a jamais béatifiés alors pourquoi elle, il y a certainement quelque chose que je ne comprends pas et maintenant j’ai la chance qu’on m’éclaire, j’en serais bien heureuse si vous pouvier m’explique sur ce sujet .Merci à vous Lucie


Les reliques de Sainte Thérèse à Paris !
3 septembre 2006, par Dazur

Les reliques de Sainte Thérèse seront accueillies à Paris du 24 septembre au 1er octobre 2006 pour fêter le 140e anniversaire de la Fondation des Apprentis Orphelins d’Auteuil dans la première chapelle qui lui fut consacrée.

Toutes les informations sur le site des OAA : http://www.fondation-auteuil.org/ (Programme détaillé à télécharger)


> Thérèse de Lisieux : échanges...
3 octobre 2005

On vient d’avoir les reliques de Sainte Thérèse au Mans


> Thérèse de Lisieux : échanges...
1er avril 2005, par Gandiva

Et aussi ces vers de Christine de Pizan cette femme extraordinaire du XV e siècle, théoricienne de la paix auteur de "La Cité des Dames".
Ces vers son extraits de "la Dié de Jeannne" qui fait 400 vers.

Voici femme, simple bergère
Plus preux qu’onc homme fut à Rome...

Une fillette de seize ans
(N’est-ce pas chose hors nature ?)
a qui armes ne sont pesants...
et devant elle vont fuyants
les ennemis que nul n’y dure.
Elle faits cela maints yeux voyant.

Hé ! quel honneur au féminin
sexe que Dieu aime il parait bien,
quand tout ce grand peuple
misérable comme chien
par qui tout le royaume était déserté
par une femme est ressuscité
et a recouvré ses forces
ce que hommes neussent pas fait

Et toi Charles, roi des Français,
Septième d’icelui haut nom...
Par Dieu grâce, or voit ton renom
Haut élevé par la Pucelle
Qui a soummis sous ton pennon
Tes ennemis : chose nouvelle

Et j’ai espoir que bon sera
Droiturier, et aimant justice...
a ton peuple doux et propice
Et craignant Dieu qui t’a élu.


> Thérèse de Lisieux : échanges...
1er avril 2005, par Gandiva

à propos de l’année 1888 pour vous et pour les Baladins je tiens à offrir ce poème de Verlaine sur Louise Michel qui a été publié en 1888 :

Ballade en l’honneur de Louise Michel

Elle aime le pauvre âpre et, franc
Ou timide, elle est ta faucille
Dans le blé mûr pour le pain blanc
Du pauvre, et la sainte Cécile
Et la Muse rauque et gracile
Du Pauvre et son ange gardien
A ce simple ; à cet imbécile.
Louise Michel est très bien.

Paul Verlaine


> Thérèse de Lisieux : échanges...
1er avril 2005, par Gandiva

Cette étude donne le vertige.Celui des abîmes spirituels.Une grande aspiration à la sainteté seule a pu l’inspirer. La sainteté déborde, elle perce, elle fait presque mal.Il manque le dernier visage qui complète le tableau.Celui d’Yvonne Aimée de Malestroit. Comprendre Mal est roi.
C’est le roi pêcheur.
J’ai été surpris par cet "arrêt sur image" de l’anée 1888. Il y a une raison ?


> Thérèse de Lisieux : échanges...
10 mars 2005, par Etoile filante 42

Bonsoir,

Etant un admirateur de longue date de notre petite therese . N ayant pas lu ses textes depuis pas mal de temps...j aimerai bavarder de sa vie et de ses messages d Amour et de paix.
Partageons ensemble l amitié que Sainte Therese, je suis sur , prendra dans sa main . Nous conduira fraternellement aux portes de Jesus Amour .Fraternellement ladihest.


Pour ajouter un nouveau commentaire à cet article

 


Accueil - Alphabétiquement vôtre - Sur les Routes - Horizons Traditionnels - Champs du monde - Plan du site
Copyright © 2002/2019 - Les Baladins de la Tradition