Enigme à Tarascon
mardi 17 septembre 2002

par Ondine


Qui pourrait bien me dire qui était cet évêque de "Sapor(e)", emprisonné dans le château du roi René à Tarascon et qui a couvert les murs de sa cellule d’inscriptions énigmatiques ? LYDLC

image 300 x 179

Pour observer quelques détails :

image 428 x 244

image 130 x 131  image 194 x 128

Pour répondre à cet article

Pour consulter le forum lié à cet article

Ondine

 

Cette page a déjà été visitée 7226 fois.


AUTRES ARTICLES DE CETTE RUBRIQUE Enigme à Tarascon A la Chartreuse de la Verne : rencontre... Le livre de Saint Pierre à Aix-en-Provence

D'autres articles du site à consulter sur les thèmes traités ici :

A visiter : Châteaux
Le Chevalier aux cerfs de Suscinio
Les points de Ranrouët ?
Le Mont du Soleil

A visiter en Provence A.C.A.
A la Chartreuse de la Verne : rencontre...
Le livre de Saint Pierre à Aix-en-Provence

Château
Enigmes : du nouveau !
Ma pierre

Croix
Les belles vertus de Sainte-Avoye
La surprise des Gémeaux
Le Bâton
Le Maître Inconnu
Souvenirs imaginaires d’anonymes (3)

Echecs (Jeu d’)
Echec et Mat ! (3)
Courtes méditations sur les thèmes du Livre et de la Lecture
Echec et Mat ! (1)
Echec et Mat ! (2)

Enigme
Saurez-vous répondre au Sphinx ?
Un carré magique pour fêter la Lumière
De la Naissance de l’Homme...
Petit voyage à travers les énigmes...
Décès d’Azalaïs

Jacquet (Jeu de)

Jeu
Jeu du pendu des Pierres
Jeu du pendu des Alchimistes
La Spiritualité dans les chansons des "Derniers Trouvères"
"La partie de dés" (1)
Les toupies de Hanoukkah
Pour les amoureux des labyrinthes...

Lune
La Tasse de Thé
A propos du Sillage de Lumière...
Le premier chant de l’aube
La lune
La Lune

Oie
Tours et détours en prélude au Chemin...
La grenouille du cloître de la cathédrale de Barcelone
Le petit cerf de Chartres
Le signe de Guingamp

René (Roi)

Sapor

Soleil
Matin de Nouvel An
Correspondances entre les centres d’énergie cosmique et les sphères d’activité sur notre planète
Pierres des extrêmes
Lumière de Compostelle
Plantes régies par le Feu, l’Air, l’Eau et la Terre

Tarascon


Il y a actuellement 14 contribution(s) au forum.


Enigme à Tarascon
29 avril 2012, par Azalais

Je viens de retrouver la photo sur un autre site, un forum de voyageurs dont voici l’adresse :

http://planetevoyages.newfreeforum....

Tout l’ensemble y est nommé "chapelle des marins". Ces gravures semblent considérées comme des ex-voto. En tout cas, remis dans son contexte, cela prend une autre allure. Il n’est pas sûr que l’échiquier et le rectangle où l’on subodorait un autre jeu soient de la même main que le cadre aux trois croix, pas plus que les visages de profil que l’on voit de part et d’autre.

Si ces graffitis ex-voto sont des XVe ou XVIe siècles, c’est beaucoup trop tôt pour une allusion maçonnique. Par contre, des marins ayant voyagé dans les ports byzantins auraient pu s’en inspirer pour le calvaire avec soleil et lune.

C’est plus complexe que ça n’en a l’air sur les seules photos d’Ondine.


Enigme à Tarascon
21 avril 2008

Il s’agit de LAUGIER SAPOR Evêque de Gap, Seigneur de Château-Renard.
Il prit les armes en 1426 et se rendit maître du château de Tarascon où il exerça de grandes violences sur ceux qui commandaient.
La Reine YOLANDE tenait les rênes du gouvernement en l’absence du Roi Louis III qui était en Calabre. Elle ordonna à Barthelemy de VALORI de se rendre à Tarascon et de s’emparer de la personne de l’évêque, de le confiner dans une étroite prison. Barthélémy se trouvait à Arles, il se dirigea en toute hâte sur Tarascon. A son arrivée LAUGIER s’était réfugié au Château de Saint Michel de Frigolet. Il Prit néanmoins possession du Château de Tarascon.
LAUGIER fut arrêté au cours d’une seconde attaque du château et jeté dans un cachot (1427). Il s’échappa de sa prison et se réfugia à Château-Renard où il se renferma bravant le Roi et toute la Provence. (Lire l’Histoire de La Baronnie Royale de Château Renard)



Site : Histoire de la Baronnie Royale de ChâteauRenard.

Enigme à Tarascon
15 avril 2008, par Azalaïs

Le soleil et la lune auprès de la croix sont un thème iconographique byzantin classique, en général on les trouve même sur les bras de la croix, soulignant la signification cosmique de la mort du Christ et l’annonce eschatologique de la transfiguration du monde.

La lumière mange le texte du bas mais je lis en latin sur les trois autres côtés "PER NOMIA (ou MOMIA) ILAM CRUCEM ET PACIONEM TUAM MISERERE (ou SEPERE ?) MEI DEUS" C’est bourré de fautes d’orthographe : NOMIA au lieu de NOMINA ou MOMIA au lieu de MOMINA, ILAM au lieu de ILLAM, PACIONEM au lieu de PASSIONEM, le M ressemble à une rune, le T à une équerre, sinon le sens du texte est assez banal : "Par le nom (ou l’action) de cette croix et de ta passion, aie pitié de moi, ô Dieu !" C’est une version de la prière du nom ou oraison jaculatoire.

Maintenant, rien n’empêche de voir dans les fautes d’orthographe un code quelconque, d’autant qu’il y a auprès des 3 croix un quatrième signe (à gauche) qui pourrait être un arbre ou une quatrième croix, mais j’aimerais une photo lisible ou un relevé en dessin avant d’en dire quoi que ce soit.


Enigme à Tarascon
16 octobre 2007, par corgolzi

Le prisonnier devrait être Laugier Sapor, évèque de Gap entre 1411 et 1429.


> Enigme à Tarascon
2 mai 2005, par daniel

Dans les temples maçonniques d’aujourd’hui le Soleil est a droite a l’Orient et la Lune a gauche et au milieu figure le Delta lumineux(la il semble etre absent) avec l’oeil en son centre au dessus du poste du Vénérable Maître. Cela pourrait être en effet une allusion a la maçonnerie, car il semble que je voit le "Pavé Mosaïque"( autre symbole clé de la Maçonnerie) a gauche de la porte. De toute évidence le mystère reste entier...Je croit comprendre "crucem" inscrit sur le fronton en latin et qui signifit "croix"...Une vraie énigme. Il faudrait traduire le texte dans son intégralité.A suivre...


> Enigme à Tarascon
3 mars 2003, par bluno

- "L’échiquier" à gauche en bas : "C’est le pion des lamentations".
- Dessin des trois croix : "Le Père qui se fit grâce, au christ fils de l’homme, celle qui se fit Dieu. L’absolution de l’arbre de vie en toute sa connaissance. La dévotion du bien et du mal. La traduction de ce texte, ne se lit qu’a travers son coeur et son âme. En plus à droite cette planète que l’on voit, qui pour moi, n’est pas la lune, mais, la représentation de l’alliance avec le Père.
- En bas à droite : "Vous avez voulu emprisonner et exturper la voix du seigneur en n’écoutant pas sa parole. L’homme s’est enfermé dans cette prison dorée, comme cet évêque la subit lui-même. La porte ne s’ouvrira qu’à la fin de la connaissance et à l’avènement du Père spirituel. Les rois de ce monde, sens de pouvoir, seront bannis à tout jamais (la vie et la résurection).

- Faites ce que vous voulez de ce message, l’important est dans sa réponse. Voici tout simplement ce que moi je ressens à travers ces photos dont l’illusion n’est que trompeuse.


Recherche latiniste !
3 novembre 2002

Quelqu’un serait-il capable de traduire le texte qui entoure le panneau supérieur ? Par avance merci ;-)


Etrange assemblage !
3 novembre 2002, par Consania

Je ne sais malheureusement rien sur le locataire forcé de cette cellule du château de Tarascon, mais je trouve étonnant l’assemblage de ces trois "tableaux" (qui n’en forment peut-être qu’un ?).

Au-dessus de la porte, il s’agit semble-t-il d’une représentation de la Passion : les trois croix dont l’une plus grande que les autres, le soleil et la lune (ou l’image d’une éclipse ?) et quelques instruments de la Passion que l’on devine sur la photo (l’échelle, la lance...).

A gauche de la porte, un échiquier.

A droite, le plateau d’un autre jeu de société dont le nom m’échappe...

Y a-t-il un lien entre tous ces éléments ou faut-il les lire séparément ?


Pour ajouter un nouveau commentaire à cet article

 


Accueil - Alphabétiquement vôtre - Sur les Routes - Horizons Traditionnels - Champs du monde - Plan du site
Copyright © 2002/2019 - Les Baladins de la Tradition