Accueil du site Sur les routes Espagne Barcelone La grenouille du cloître de la cathédrale de Barcelone

La grenouille du cloître de la cathédrale de Barcelone
Réponse à l’énigme N°63
lundi 27 octobre 2008

par Oziam


C’est bien au coin du bassin figurant au centre du cloître de la Cathédrale Sainte Eulalie de Barcelone que notre grenouille de l’Enigme N°63 crache cette eau bénéfique, qui rafraîchit si agréablement l’atmosphère magique du lieu.

L’église primitive était du IVe siècle et fut d’abord dédiée à la Sainte Croix. Après la découverte des reliques de sainte Eulalie en 877, l’église fut dédiée à la sainte. La construction de l’église gothique commence en 1298 et s’achève à la Renaissance (1460) époque de construction du cloître. [1]

Treize oies vivantes vivent en permanence dans ce cloître, symbolisant l’âge à laquelle la jeune Eulalie fut martyrisée.

Son martyr inspira le poète Prudence qui lui dédia une Sequence (poème chanté) traduite en roman au début du IXe siècle par un atelier lotharingien, et chanté au répertoire grégorien.

"Bel avret corps, bellezour anima, voldrent la veintre li Deo inimi" Elle avait un beau corps, mais une âme plus belle encore. Voulurent la vaincre les ennemis de Dieu, mais point n’y parvinrent. [2]

Eulalie de Barcelone a de nombreux traits commun avec Eulalie de Merida (ville d’Italie) au point que de nombreux commentateurs pensent qu’il s’agit de la même personne.

Est-ce son personnage qui donne un caractère si particulier à ce cloître tropical, frais et nostalgique ?

Notre grenouille aquatique dont on ignore "l’âge exact" vient compléter par son allusion aux métamorphoses du printemps le symbole des treize oies qui évoqueraient ici la fidélité et la connaissance mystique.

JPEG - 75.4 ko
Eulalie, la très jeune martyre si belle et si pure, est toujours présente dans ce cloître.

Pour découvrir une nouvelle énigme sur les routes de la Tradition...

Pour répondre à cet article

Pour consulter le forum lié à cet article

Oziam

 

La petite photo en tête d’article provient du site : http://fr.wikipedia.org/wiki/Cathéd..., la photo de la grenouille et celle des oies sont de l’auteur.


[1] Pour en savoir plus : http://architecture.relig.free.fr/b...

[2] Pour lire la Séquence en entier : http://www.musicologie.org/

Cette page a déjà été visitée 3404 fois.


AUTRES ARTICLES DE CETTE RUBRIQUE La grenouille du cloître de la cathédrale de Barcelone

D'autres articles du site à consulter sur les thèmes traités ici :

13 - Treize
Les 13 desserts de Noël
La Charité et l’Inconnu

Barcelone (Espagne)
Les jours d’avant...
Juillet 2004 : Parlement des Religions du Monde

Cathédrale
Le martyr byzantin de Notre Dame du Puy-en-Velay
A propos du labyrinthe...
Le dormeur d’Amiens
Jeu du pendu des Hauts-lieux de France
L’énigme de la cathédrale de Cahors
Amiens : superbe !

Chant, art lyrique
L’instrument et la mélodie
La loi des polarités sexuelles et de la folie
De la musique avant toutes choses
La Spiritualité dans les chansons des "Derniers Trouvères"
Pierres des extrêmes
L’édition 2008 du Festival des Musiques Sacrées de Fès se déroule du 6 au 16 juin.
Samedi 6 avril à 17h à Paris - Récital de chants sacrés indiens au profit du Kérala

Cloître
Le vendangeur du Mont-Saint-Michel
Enigmes : du nouveau !
Le livre de Saint Pierre à Aix-en-Provence

Espagne
William Beckford de 1787 à 1822
Où l’Appel s’orne d’une majuscule !
Echec et Mat ! (1)
Les deux Thérèse...

Grenouille
La Lune
Le petit cerf de Chartres
"Pour méditer comme une grenouille"

Oie
Tours et détours en prélude au Chemin...
Le signe de Guingamp
Enigme à Tarascon

Relique(s)
Les évêques croisés bâtisseurs de la cathédrale de Cahors
Mystérieux motif à Saint-Germain-des-Prés
Le culte de Saint Blaise
Le sacraire de Notre Dame d’Avaugour


Il y a actuellement 2 contribution(s) au forum.


La grenouille du cloître de la cathédrale de Barcelone
28 octobre 2008, par Azalaïs

Il me semblait bien que j’étais passée un jour devant cette grenouille mais je ne me souvenais plus qu’elle regardait une île jaillissante...

Et la Séquence de sainte Eulalie, ce tout premier poème en langue romane. Même s’il s’agit d’une traduction, je trouve fort beau que le premier texte d’où sortira toute la littérature médiévale et la langue française soit un poème, une prière, louange à une jeune fille qui "Bel avret corps, bellezour anima...", lumineuse et pure. Quelle source !


Pour ajouter un nouveau commentaire à cet article

 


Accueil - Alphabétiquement vôtre - Sur les Routes - Horizons Traditionnels - Champs du monde - Plan du site
Copyright © 2002/2019 - Les Baladins de la Tradition