Le signe de Saint Yves
Réponse de l’énigme N°29
dimanche 15 avril 2007

par Anne Delépi


La photo de l’énigme N°29 a effectivement été prise à Seven-Lehart dans les Côtes d’Armor en Bretagne. C’est un détail de la statue de Saint Yves sur le calvaire qui est situé devant l’église.

JPEG - 80.7 ko
Avant du calvaire

La Bretagne est bien connue pour la richesse de ses églises et statuaires. Cette richesse ne provient pas seulement de la quantité mais aussi et surtout par l’unicité et l’originalité de chaque œuvre ou construction. Le calvaire de Senven-Lehart se trouve au pays de l’Argoat dans un petit village. Mais si simple que soit ce village, c’est au maître sculpteur royal Roland Doré (1618-1660) que l’on doit ce très intéressant et touchant calvaire. Il possède aussi l’originalité d’être, non de granit comme le socle, mais de kersantite, schiste d’origine magmatique, de la même roche que la statue de la Liberté de New-York, s’il vous plaît !

JPEG - 76.2 ko
Détail de la Pieta

J’ai lu qu’il comportait à l’origine 19 statues et n’ai pu trouver à ce jour quels personnages manquent aujourd’hui (il en reste 11).

JPEG - 80.6 ko
Arrière du calvaire

Si vous avez l’occasion de passer par là, entrez dans l’église où tableaux et confessionnal nous content aussi l’histoire du temps passé de ce petit pays.

JPEG - 72.7 ko
Statue de Saint Yves

Malgré nos recherches, le signe fait par Saint Yves reste inexpliqué...

JPEG - 84.8 ko
Le signe vu de face

Les très passionnants chercheurs d’énigmes, qui n’ont pas hésité à le tourner dans tous les sens, y ont vu une lettre, par exemple U, M, ou A, une arche, une maison, un nombre, Pi, un alphabet…

JPEG - 68.2 ko
Photographié depuis la gauche du visage de St Yves

Mais que peut-il bien nous dire, ce signe ? Reprenons les propositions : il pourrait avoir une signification religieuse, un rapport avec la position hiérarchique dans l’église ou encore être le signe de la fonction d’avocat de Saint Yves.

Dans cette composition, Saint Yves se trouve à gauche d’un Christ aux liens en compagnie d’un Saint-Louis muni d’une main de justice. Dans ce contexte, le signe pourrait avoir un sens lié au procès du Christ.

JPEG - 79.9 ko
Photographié du dessus

Il fait aussi penser à l’union, nécessitant les deux mains, et nous rappelle que nous sommes un seul peuple, groupe, association, en somme : sur le même bateau.

Mais ce pourrait être aussi un nombre, ou même un jour de l’année. Le comput digital de Bède le Vénérable servit à compter, mais également de calendrier et d’alphabet. On peut déjà remarquer que 3 doigts sont levés et 7 repliés, et ces nombres ne sont pas insignifiants.

Voici bien des pistes de nature à nourrir nos recherches et méditations sur le sens de ce signe qui reste question ouverte.

D’autres éclairages ? A vous lecteurs internautes !

Pour découvrir une nouvelle énigme sur les routes de la Tradition...

Pour répondre à cet article

Pour consulter le forum lié à cet article

Anne Delépi

 

Pour en savoir plus :
- sur l’histoire des maîtres sculpteurs, vous pouvez aller sur le site : http://www.uhb.fr/
- sur la kersantite vous pouvez visiter le site http://www.ac-rennes.fr/

Les photos ont été prises par "Les Baladins de la Tradition".

Cette page a déjà été visitée 2795 fois.


AUTRES ARTICLES DE CETTE RUBRIQUE Le sacraire de Notre Dame d’Avaugour L’abbaye de Coat-Malouen Le signe de Saint Yves L’annonceur de Dinan La Vierge du Temple de Pléboulle La Vierge couchée, Notre Dame du Yaudet Le dromadaire de Runan

D'autres articles du site à consulter sur les thèmes traités ici :

A visiter : Eglises, chapelles
Baptême à Saint-Julien-le-Pauvre
La Vierge de la Sauvetat
Le graal de Saint-Michel-en-Grève
Le dromadaire de Runan
L’Ankoù de Locmaria

A visiter en Bretagne
L’abbaye de Coat-Malouen
Le Chevalier aux cerfs de Suscinio
Dieu le père à Saint Cado
En forêt de Brocéliande
La Vierge du Temple de Pléboulle

Calvaire

Côtes d’Armor
Le Temple de Lanleff
Le graal de Tourribel
Du maquis à l’humanitaire : le chemin d’un homme
Le pardon des Sept Dormants à Vieux-Marché
"Le rocher de la Naine"

Granit
Hampi New Year !
1 - Jehan perdu... Jehan trouvé ! (suite)
Voyage au centre de notre planète, de Jules Verne à George Sand
Le vendangeur du Mont-Saint-Michel

Main(s) - Toucher
La bénédiction de Cerfroid
Enigme N°78
Une main à Saint Michel
Libres méditations sur les quarante-quatre lumières de Hannoukah
Sous le signe des Gémeaux : troisième jour
"Gestes et Symboles du Bouddhisme"

Schiste

Sculpteur
Avec Jean-Pierre Bayard : la Franc-Maçonnerie, les rites et le Compagnonnage...
L’histoire du portail Nord de la cathédrale de Cahors
L’épreuve qui va exalter le destin de Joseph.
Le martyr byzantin de Notre Dame du Puy-en-Velay
Souvenirs imaginaires d’Henry Lansdown

Yves (Saint)
Les belles vertus de Sainte-Avoye


Il y a actuellement 5 contribution(s) au forum.


Le signe de Saint Yves
5 février 2009, par Azalaïs

Une des façons de comprendre ce que signifie un geste est de le refaire, de le vivre dans sa chair.

J’ai essayé. Première impression, c’est le geste d’un homme qui compte sur ses doigts mais de pourra pas aller au delà de 1 tant ses mains son serrées l’une contre l’autre. Il ne compte donc pas pour compter mais pour convaincre.

Saint Yves en pleine plaidoirie ?


Le signe de Saint Yves
26 octobre 2007, par Consania

Pour rester sur le thème des mains, j’avoue que ce qui m’interpelle dans ce calvaire, c’est la main du Christ dans la scène de la Pieta...

Cette main qui semble s’accrocher à la jambe de Marie peut-elle vraiment être celle d’un homme mort ?

Pourquoi le sculpteur l’a-t-il représentée ainsi ? Est-ce à dessein ? Si oui, lequel ? Et d’où viendrait son mandat ?


Le signe de Saint Yves
26 octobre 2007, par Ephodhebus

Voici quelques éléments qui vous seront utiles ..selon votre questionnement .La masse correspond ici à la triple mort druidique et st Yves à l’achimiste entre un riche et un pauvre , le finissant de l’oeuvre et le commençant de l’ora et du labora. les 3 piliers -lumineux et sonores ou futs écotés sont les 3 paroles IOW chez les druides qui signalent que l’âme a reçu le verbe sel ether et s’est purifiée comme le pendu du tarot...les 3 femmes tenant jésus représentent la trimère qui a engendré la création , une forme celte de la trinité et genèse des mondes, son fils est belen le soleil sacrifié.Les deux cavaliers sont représentatifs de la course du graal autour de la croix druidique . Enfin puisque tel est votre questionnement que tient et fait st Yves ? de son Pouce doigt de la clairevoyance druidique il touche le pain ,symbole du pain et de la moisson druidique de l’or solaire du lion.Regardez comme le motif est centré et imaginez depuis ce centre la croix druidique vous y trouverez également d’autres suggestions..on dit également que st Yves donnait son pain ; son blé c’est à dire son or spirituel et sa clairvoyance en Gwenved - le monde de la lumière - lui donnait la capacité de faire le don des richesses de Dieu qui etaient siennes..bonne recherche...



Site : de pain et d’or

Pour ajouter un nouveau commentaire à cet article

 


Accueil - Alphabétiquement vôtre - Sur les Routes - Horizons Traditionnels - Champs du monde - Plan du site
Copyright © 2002/2018 - Les Baladins de la Tradition