La masse commune : une utopie ?
Rencontre avec le Docteur Le Danois
samedi 13 octobre 2007

par Malwenn


Pour revenir à la page précédente...

Est-ce que c’était une erreur ? Est-ce que c’était une utopie ? Ou est-ce que cela dépend des personnalités composant le groupe ?

Je vais vous répondre, mais là ça n’engage que moi parce que vraiment là, je pourrais me tromper. Je ne pense pas que ce soit une utopie si les personnes ne placent pas l’argent comme la priorité. Si c’est le cas, il ne faut surtout pas qu’ils se mettent en groupe, ou en tout cas, sûrement pas en masse commune intégrale. Si ce n’est pas majeur dans leur tête, à mon avis ça peut fonctionner. Je ne suis pas un extra terrestre, pas du tout, je suis bien les pieds sur terre, j’aime les bonnes choses, j’aime l’argent mais je ne vais pas m’endormir et ne rêver qu’à ça. Je vais être très clair, j’ai perçu tout au long de mon exercice et même en retraite aujourd’hui, trois fois et demi le SMIC. Le SMIC était à quatre cents francs. Comme Chef de clinique à l’hôpital, la première année, j’étais le seul des trois à avoir une activité double entre l’hôpital et le groupe qu’on venait de constituer, où j’assurais les gardes de nuit, les gardes de week-end avec eux et un dépannage de temps en temps. Pourquoi ? Parce que, comme Chef de clinique je touchais à ce moment là mille cinq cent francs par mois.

Pour la petite histoire, je touchais mille cinq cent francs et donnais cinquante francs au groupe, parce que nous avions décidé de nous donner mille quatre cent cinquante francs par mois, par famille. Ainsi, pendant la première année j’avais au moins un salaire. Donc j’ai gagné trois fois le SMIC dès le début, tout le temps de mon exercice les honoraires ont augmenté, on se répartissait plus d’argent, la clientèle était plus régulière, etc. C’est encore vrai lorsque je pars en retraite en 1990. Aujourd’hui, le SMIC net pour un salarié temps plein est de 1026 euros et ma pension de retraite est, maintenant en réalité, plus de 2 fois le SMIC soit 2357 euros. A noter cependant qu’avec la faible retraite de mon épouse, cumulée, nous sommes à 3 fois le SMIC net, soit 3239 euros/mois. Nous sommes donc bien parmi les pourvus. Alors, j’ai peut-être une case qui ne fonctionne pas bien : pour moi, ça a été très bien et je pense que ça doit aller à d’autres ! Mais pour beaucoup de gens maintenant, ce n’est pas possible ; ils veulent tout, tout de suite, ils veulent beaucoup d’argent, et ça ne fonctionne pas. Alors est-ce que c’est une utopie ou pas ? Dans le monde actuel où l’argent est roi, l’idole, notre masse commune avec partage égalitaire est donc une utopie.

Un médecin généraliste, par rapport à ce trois fois le SMIC, gagnait beaucoup plus ?

Le double, au minimum et même plus que ça. Le malheur, en partie, c’est d’être payé à l’acte. Voilà un gros problème concret. Le paiement à l’acte, je ne veux pas le démolir totalement, il faut y réfléchir, ça mériterait une révolution que nous ne sommes pas prêts à faire en France, ça viendra peut-être, mais c’est ce qui nous amène à usiner. Quand vous voyez un gamin pour une verrue ou une personne pour un certificat médical, et que vous touchez le même prix pour le patient que vous allez voir après, avec lequel vous allez passer une heure et ça va vous empêcher de dormir parce que c’est un malade grave : mais faut être fou ! On est au prix unique (« PRISUNIC ») et plus tu feras d’actes, plus ça ira. On nous pousse avec ce système là à être malsain, à être malhonnête, sans s’en rendre compte. On ne se rend compte que de l’argent qui rentre. La multiplication quotidienne des actes augmente le risque d’erreurs, accroît la fatigue, ne permet pas de prendre du recul, d’écouter, etc., et coûte cher à la Sécurité Sociale. Alors ça, c’est un vrai problème. Mais c’est encore autre chose. Maintenant je ne sais pas quelle est la meilleure formule pour demain. On en reparlera.

Pour lire la suite de cet article...

Pour répondre à cet article

Pour consulter le forum lié à cet article

Malwenn

 

- Le logo provient du site : http://www.hellenica.de/
- La photo du Docteur Le Danois a été prise par l’auteur.

Cette page a déjà été visitée 959 fois.


AUTRES ARTICLES DE CETTE RUBRIQUE La découverte d’une vocation Cinq médecins gravissent la colline ! Le choix des Illuminés : la masse commune intégrale ! La masse commune : une utopie ? La clientèle des Illuminés Les Illuminés dans la Cité L’étincelle de la vocation Un jeune médecin catholique La foi dans l’homme ! Adulte, enfants : que transmettre ? Médecin et patient : une co-responsabilité face à la vie et la mort Médecin généraliste : une révolution nécessaire Et l’argent, Docteur ? Médecin généraliste : un métier merveilleux ! Du maquis à l’humanitaire : le chemin d’un homme

D'autres articles du site à consulter sur les thèmes traités ici :

Argent, écu, pièce, dîme...
Les Illuminés dans la Cité
"Le pouvoir par l’argent sera impossible..."
Et l’argent, Docteur ?
La pierre de Lanleff
La clientèle des Illuminés
En 2016, devenez membre de l’association "Les Baladins de la Tradition" !

Etre - Avoir
Le manteau de Martin
Envie de donner
Dix mots grecs pour dire "Aimer"
Lettre aux 65 youtubeurs d’#OnEstPret !
Renoncement
Salon national de l’Humanitaire 2006

Utopie
Epilogue...
Le choix des Illuminés : la masse commune intégrale !
Invitation pour un voyage dans le coeur du monde enseignant
Balzac et le Martinisme : Conclusion
La doctrine de Saint Martin
"Incarner l’utopie" : 26e forum de Terre du Ciel


Il y a actuellement 1 contribution(s) au forum.


Pour ajouter un nouveau commentaire à cet article

 


Accueil - Alphabétiquement vôtre - Sur les Routes - Horizons Traditionnels - Champs du monde - Plan du site
Copyright © 2002/2018 - Les Baladins de la Tradition