Adulte, enfants : que transmettre ?
Rencontre avec le Docteur Le Danois
jeudi 18 octobre 2007

par Malwenn


Pour revenir à la page précédente...

Dans cette démarche et dans votre engagement pour faire avancer les choses, vous le manifestez, vous dites votre expérience, vous en parlez, vous proposez de faire des conférences prochainement.
Alors ça, c’est pour moi, le fondement de ma vie.

C’est déjà un engagement humain très profond, très sincère. Est- ce que c’est par idéologie ?
Si c’est une idéologie, c’est de croire en l’homme, par exemple. Parce qu’actuellement ce n’est pas forcément une idéologie choisie.

Mais parce que, dans votre discours, ce que vous avez abordé tout à l’heure, ce que certains ont pu croire, quand je dis idéologie, c’était avec une conviction, par exemple communiste, socialiste ?
Ah, non ! Mais on aurait pu le croire. Vous voyez c’est ce que j’ai bien voulu dire. Je n’y étais pas au départ. Pour nous, c’était vraiment trouver les meilleures conditions d’exercice. C’était ça notre objectif.

Compte tenu de votre éducation religieuse et de votre expérience, pensez-vous qu’il est bon de donner une religion aux enfants ?
Il m’a fallu être « adulte » bien mûr (35-40 ans !) pour, à la fois, rejeter l’institution religieuse (catholique, apostolique, romaine) et commencer à reconnaître le message essentiel vécu par ma mère : le souci des autres, des pauvres de toutes natures (depuis les années 1938-1940 pour moi). Je vous ai dit que dès les débuts de mon métier, choqué d’une part par les pratiques de bien des « Maîtres honoraires » professionnels, d’autre part par les situations dramatiques de femmes, jeunes, du fait de l’aveuglement de notre société pourtant « chrétienne », j’avais brutalement « viré ma cuti » rejetant toute religion en bloc.

JPEG - 18.1 ko
Les enfants plantent un arbre

Par la suite alors que je crois à l’importance, à la force des regroupements de personnes (association, syndicat, formation politique, ou autre ...) dès que le côté : règlements, institutions, apparaît, et leurs devoirs... ne permettant plus le débat, l’échange démocratique réel, alors je m’en écarte, je le fuis car il écrase rapidement et insidieusement les personnes (au lieu de leur permettre de se développer en responsabilité).

Alors, éduquer religieusement un enfant, c’est déjà le « formater », donc je dirais clairement que pour moi :
- je crois qu’il ne faut pas imposer, faire suivre impérativement telles ou telles règles. Plutôt indiquer ce que l’on pense être tel ou tel objectif, telle valeur ; indiquer des limites. Ils choisiront plus tard.
- Je crois qu’il est fondamental, en tant que parent, d’avoir une vie claire, cohérente entre les dires et les faits ; répondant sans cesse et sans ambiguïté aux questions posées et reposées par nos enfants. Ils feront leur chemin petit à petit, leurs choix responsables eux-mêmes. C’est là que les « valeurs » des adultes, des parents, doivent être claires.

Pour moi-même, ma foi étant en l’homme, mes valeurs humaines (si l’enfant, l’adolescent, ou d’autres me les demandaient) sont :

1. la qualité de tout travail bien fait (la « Belle ouvrage » dit-on dans le « Compagnonnage »). Dans notre expérience de groupe médical ce fut l’un des deux objectifs essentiels : la qualité de nos actes médicaux grâce aux compétences acquises, entretenues (FMC [1]...) , l’organisation favorisant l’écoute, la réflexion (EGC [2]), les repos nécessaires, etc., les outils de qualité (Radio, ECG [3], ...), salle de soins infirmiers, secrétariat, etc. Quelles joies, quelles sources d’équilibre personnel pour des diagnostics précis, salvateurs, ...au moindre coût !

JPEG - 11 ko
Extrait de lettre d’un patient
Adressée au Docteur Le Danois en 2005
"Je me souviens aussi de votre attitude : d’une certaine façon vous m’avez appris à prendre conscience de mon corps, à le connaître et à en parler. Avec votre attention, et la conviction que j’étais peut-être (le patient) le mieux à même de me guérir en parlant de ce qui me troublait"

2. L’honnêteté et surtout l’équité (à ne pas confondre avec la justice).Je précise qu’en effet la justice tente de rendre les citoyens égaux en droits et devoirs, alors que l’équité est plus une valeur morale qui tente de réparer des handicaps, des déséquilibres : le juge prononce le droit, l’arbitre, modérateur, prononce l’équité. J’ai été « pourvu » en bonne santé, en milieu familial d’origine équilibré, en réussite d’études, en exercice professionnel valorisant ; quatre enfants en bonne santé, sans grave problème de drogue, sans une seule journée de chômage, etc. Quand votre mère vous a montré sans discours comment regarder autour de soi, les plus démunis ou malheureux, alors .... Je suis épris d’aide des autres, d’un souhait d’équité. Ce n’est pas un devoir ... c’est un juste retour des choses et j’y participe avec plaisir.

3. Le développement, toujours possible, de la personne. Ce fut une découverte progressive dans ma vie. D’abord comme jeune adulte : ne plus être le paresseux, dernier de classe, toujours puni, ... ; puis l’étudiant studieux de façon presque forcenée, le professionnel devenu compétent, de malheureux devenu heureux. Quels changements ! Surtout, grâce à mon épouse et aux patients avec qui, petit à petit, j’ai découvert l’importance de l’accueil, l’écoute de l’autre, la confiance qui s’établit d’égal à égal. Au point de ne plus laisser mon bureau, lors des consultations, comme obstacle entre la personne me consultant et moi : pendant 15 à 20 ans je me suis placé physiquement et psychologiquement plus proche des personnes. Je n’étais plus le Docteur qui sait, qui ordonne.... Avec la personne nous prenions ensemble telle ou telle décision la concernant.

Si j’ai pu tellement changer c’est que les autres peuvent aussi changer si besoin. Ainsi je crois en l’homme (malgré toutes les horreurs qu’il peut commettre, que je peux commettre !!!). Voilà ma foi en l’homme tout en restant réaliste.

C’est dire encore, outre les valeurs évoquées, la nécessité d’éduquer l’enfant à savoir, (sans faire ses choix), affirmer son esprit critique, sa personnalité ! Car adulte aujourd’hui il est particulièrement difficile de ne pas se laisser entraîner par la presse, la radio, la publicité, les informations orientées, la bande de copains ... !

A nouveau, je crains les groupements, sectes, religions,...

Pour lire la suite de cet échange...

Pour répondre à cet article

Pour consulter le forum lié à cet article

Malwenn

 

- Le logo provient du site : http://www.apisbruocsella.be/
- La miniature provient du site http://fr.wikipedia.org/
- La photo provient du site : http://boileau.paris.iufm.fr/


[1] F.M.C. = Formation Médicale Continue

[2] E.G.C. = Extraction et Gestion des Connaissances

[3] E.C.G. = Electrocardiogramme

Cette page a déjà été visitée 1030 fois.


AUTRES ARTICLES DE CETTE RUBRIQUE La découverte d’une vocation Cinq médecins gravissent la colline ! Le choix des Illuminés : la masse commune intégrale ! La masse commune : une utopie ? La clientèle des Illuminés Les Illuminés dans la Cité L’étincelle de la vocation Un jeune médecin catholique La foi dans l’homme ! Adulte, enfants : que transmettre ? Médecin et patient : une co-responsabilité face à la vie et la mort Médecin généraliste : une révolution nécessaire Et l’argent, Docteur ? Médecin généraliste : un métier merveilleux ! Du maquis à l’humanitaire : le chemin d’un homme

D'autres articles du site à consulter sur les thèmes traités ici :

Education
Raymond Bernard : "avec une ouverture d’esprit absolue"
Education et traditions populaires en Haïti : perspectives
Souvenirs imaginaires de Maria Hamilton
L’enseignant et son maître intérieur
Swami Premananda : passé, présent, futur ...
"Pour méditer comme une grenouille"
"L’Odyssée de l’empathie" : un projet à découvrir !

Equité
Les Justes (Tsaddikim)
Raymond Bernard : "ce village global, universel qu’il faut réaliser"
Etape 17 : De Navarrete par Najea à Azofra

Parents - Enfant(s)
Dix mots grecs pour dire "Aimer"
Avec les parents : rencontres du troisième type !
Un lys pour Blanche, pour Lylia ou pour Lou ?
Avec Maïtreyi Amma (2)
Raymond Bernard : "toute ma vie était pré-ordonnée"


Il y a actuellement 1 contribution(s) au forum.


Pour ajouter un nouveau commentaire à cet article

 


Accueil - Alphabétiquement vôtre - Sur les Routes - Horizons Traditionnels - Champs du monde - Plan du site
Copyright © 2002/2018 - Les Baladins de la Tradition