Accueil Champs du monde "L’Odyssée de l’empathie" : un projet à découvrir !
"L’Odyssée de l’empathie" : un projet à découvrir !
samedi 4 avril 2015

Serait-il possible qu’en éduquant nos enfants dans la bienveillance, ceux-ci deviennent des adultes altruistes et capables d’éradiquer la violence dans le monde ?

La réalisation du film d’investigation proposé par Michel Meignant à travers de nombreux témoignages, d’autant plus interpellants au regard d’une actualité tragique pourrait contribuer grandement à des prises de conscience.

"Je suis Michel Meignant, médecin et défenseur des droits de l’enfant. Je m’adresse à vous aujourd’hui pour vous parler d’un sujet qui me tient particulièrement à cœur : la violence éducative ordinaire.

La violence éducative ordinaire est cette forme de maltraitance d’apparence anodine, qui débute quand des parents laissent un bébé pleurer sans le consoler, seul, dans le noir.

Elle peut ensuite se manifester par des claques, des fessées, des cris et des humiliations, soi-disant pour le bien de l’enfant. Elle touche l’humanité toute entière et être pour une large part à la source de ses malheurs.

J’ai commencé à m’occuper de violence éducative ordinaire en 2009, après avoir lu le livre d’Olivier Maurel « Oui, la nature humaine est bonne ».

J’ai alors réalisé un film avec Mário Viana sur ce sujet que j’ai appelé « Amour et châtiments ».

Ce film fut projeté, en première au 24e colloque la FF2P, le 23 octobre 2010. Il a fait depuis l’objet de nombreuses projections suivies de débat avec le public, tant en France qu’à l’étranger.

Pour réaliser ce film d’investigation, Mário Viana et moi avons utilisé le processus de financement participatif Touscoprod : http://www.touscoprod.com/.

Nous avons reçu à ce jour (début avril 2015) le soutien de plus de 500 coproducteurs. Ils nous ont permis de réunir les 2/3 du budget nécessaire à la production du film et au tournage.

Grâce à ces contributeurs, nous avons pu rencontrer et filmer en France :
- Matthieu Ricard, docteur en génétique, moine bouddhiste et écrivain qui démontre que les hommes sont de super coopérateurs.
- Pierre Rabhi, essayiste, agriculteur écologiste et philosophe, qui fait le lien entre empathie entre les hommes et empathie pour la planète.
- Sophie Rabhi-Bouquet, créatrice de l’école de « La ferme des enfants » dans les Cévennes qui a fondée une école où est pratiquée la pédagogie de la bienveillance, sans note et sans punition.

Venant de Belgique, Thomas d’Ansembourg, psychothérapeute, qui nous montre que « notre nature n’est pas la violence, mais l’expression de la violation de notre nature ».

Catherine Gueguen, pédiatre, qui explique qu’il est possible maintenant d’observer les conséquences physiologiques des traumatismes sur le développement cérébral des enfants, et constate comment ils guérissent quand ils sont maternés avec amour.

Les enfants élevés sans fessée, sans cri, sans humiliation, voient, lors de leur croissance, leur cerveau s’enrichir d’un plus grand nombre de neurones que les enfants maltraités.

Pour Muriel Salmona, psychiatre spécialisée en psychotraumatologie et victimologie, interdire les violences éducatives est non seulement une affaire de respect de droits fondamentaux, mais également de santé publique !

Nous sommes allés :
- En République démocratique du Congo Kinshasa pour rencontrer Claudine André qui materne ses bonobos du sanctuaire « Lola ya bononos » (Le paradis des bonobos).
- En Caroline du Nord aux USA pour voir Brian Hare et Vanessa Woods, primatologues spécialistes des bonobos.
- Dans le désert du Kalahari en Namibie au sud de l’Afrique, pour voir les buschmen, qui vivant encore comme les chasseurs-cueilleurs de la préhistoire ne battent pas leurs enfants.

Venant de Suède, Marion Cuerq, jeune réalisatrice du film « Si j’aurai su, je serai né en Suède » montre comment les enfants sont pris en considération et combien il fait bon grandir dans ce pays où les châtiments corporels sont interdits par la loi (1979) depuis 36 ans.

Comme vous le voyez, nous avons réuni des documents d’une richesse fantastique. Mais beaucoup de travail d’explication reste à faire en France.

C’est pourquoi, une fois le film terminé, nous lancerons « Opération empathie », une vaste campagne de sensibilisation sur le terrain pour faire bouger les lignes et lever le voile sur la violence éducative ordinaire et ses conséquences dramatiques pour les enfants, les femmes, les hommes et la société."

Pour en savoir beaucoup plus et soutenir ce projet : http://www.touscoprod.com/fr/lodysseedelempathie

D'autres pages du site à consulter sur les thèmes traités ici :

Compassion
Thérèse de Lisieux : jusqu’à sa mort...
Une souris et le déclin de l’empire américain
Initiation au bouddhisme tibétain
Thérèse de Lisieux : 1888 à 1890
"Maitreya, le Bouddha futur"
Un Code moral pour un art du vivre ensemble

Compréhension
De Buddha-land
Raymond Bernard : "pourquoi j’ai fondé le CIRCES..."
Héléna Roerich
La Pomme Bleue
Raymond Bernard : "ce village global, universel qu’il faut réaliser"
Comprendre l’humain, en regardant les témoignages de "6 milliards d’autres"

Ecole
Haïti : les campagnes d’alphabétisation
Haïti : l’action des missions protestantes

Education
Souvenirs imaginaires de Maria Hamilton
L’enfance de Thérèse
Raymond Bernard : "avec une ouverture d’esprit absolue"
Adulte, enfants : que transmettre ?
Haïti : l’offensive du clergé catholique : une thérapeutique de choc
"Pour méditer comme une grenouille"
Un calendrier interculturel pour 2008 !

Famille
Swami Premananda : passé, présent, futur ...
Blanche de Richemont : la mise en écriture
Slumdogs 3
Le choix des Illuminés : la masse commune intégrale !
Cinq médecins gravissent la colline !

Non violence
Maharishi Valmiki
Lettre aux 65 youtubeurs d’#OnEstPret !

Vie des enfants
Etape 21 : De Atapuerca par Burgos à Tardajos
À Dharampur avec le Dr Khan
À Fathepur avec le Dr Kahn
Complainte
"Les dessous de l’or blanc : la face cachée de nos vêtements"
Produire durablement


Il y a actuellement 7 contribution(s) au forum.


"L’Odyssée de l’empathie" : un projet à découvrir !
9 avril 2015, par Ariel

Questions de Jacques Chancel à Lanza del Vasto :
"Est-ce que vous faites votre cette phrase : l’éducation est un moyen d’asservir les masses ?"
réponse :" Oh ! Qu’est-ce que ça veut dire l’éducation ? Quelle éducation ? Je dirais que la non-violence, la charité, la justice sont toutes une question d’éducation. Et leur contraire aussi si l’éducation est mauvaise."
JC :" Pensez-vous que le monde pourrait être bâti selon d’autres règles, les vôtres ?"
LdV : " Je dis que c’est possible. Je dis que c’est possible, je ne dis pas que ce sera. Et, il est très important de démontrer que c’est possible, et que ce n’est pas si difficile, et que ce n’est pas du tout pénible. Et je dis toujours aux miens : vous devez, c’est un devoir de montrer un visage joyeux, quoique vous sentiez en dedans. Et c’est pourquoi nous insistons tant sur le chant, sur la fête, sur la danse. Une Communauté où il n’y a pas de chants et de danses ne peut pas durer, et où la jeunesse ne se plaît pas, où l’enfant n’est pas heureux, où on se sent écrasé par le travail ou les soucis, ou même par les bon sentiments, de trop bons sentiments. Il faut qu’il y aie de la détente, de l’air, il faut qu’on respire."


"L’Odyssée de l’empathie" : un projet à découvrir !
7 avril 2015, par Gontrand

BRAVO pour cet article , il n’y a pas besoin d’être un fin psychologue pour voir les effets négatifs de la violence à court terme , à moyen terme et à long terme voir plus pour les réincarnationistes sur les enfants , sur nos enfants .
Il est grand temps d’être bienveillants et empathiques .
Personnellement je vais soutenir cette Odyssée , les enfants nous remercieront.
Un article sur l’Amour dans ce monde de brutes , un rayon de soleil par la fenêtre , la VIE EST BELLE .

 

Pour ajouter un nouveau commentaire à cet article

 


Accueil - Alphabétiquement vôtre - Sur les Routes - Horizons Traditionnels - Champs du monde - Plan du site
Copyright © 2002/2018 - Les Baladins de la Tradition