Souvenirs imaginaires de Maria Hamilton
mercredi 30 octobre 2002

par The Beckford’s family


Ils parlent de William Beckford... Souvenirs imaginaires... Grâce à des textes parfaitement imaginaires écrits récemment par quelques passionnés de la vie et de l’oeuvre de William Beckford, laissez-vous conduire à travers l’Europe des XVIIIe et XIXe siècles à la rencontre de cet homme hors du commun.

1760

Oh ! mon petit ! Nous avons tout prévu pour toi. La Lignée, que je représente, moi, Maria Hamilton, ta mère, qui descend du roi Edouard III, famille noble de la Maison d’Ecosse d’Aberdorn. La Richesse par ton père, Alderman Beckford, Lord-maire de Londres, qui déverse sur toi la corne d’abondance de la colonie de la Jamaïque, pays des plantations de canne à sucre. La Beauté, cette beauté du corps et de l’esprit qui te fait rayonner dès les premiers jours de ton existence, tu sais, tu illumines ma vie. Je ne laisserai rien te blesser ou t’empêcher d’être celui que tu dois être. Et enfin, l’Intelligence de l’esprit : tu apprends si vite ! Le français, l’anglais, puis le latin,... et la musique : tu aimes tant la musique ! C’est une seconde respiration pour toi, je le sais, tu penses en musique, tu sens en musique, tu parles en musique, tu vis en musique. D’ailleurs, quand je chante, c’est pour te plaire. Nous te donnons les meilleurs précepteurs, ceux qui te prépareront à l’avenir brillant que tu dois avoir.

1770

JPEG - 15.3 ko
Alderman Beckford
Père de William Beckford

Ton père vient de nous quitter. Il nous lègue son immense fortune mais il laisse aussi un grand vide. Je le vois dans tes yeux qui le cherchent. Lui, le grand homme, lui, qui prenait tant de place partout où il allait, lui qui a créé à Splendens, tout un univers fabuleux dans lequel parfois, j’ai l’impression que je te perds. Les longues heures que tu passes à rêver dans les salons emplis des trésors de l’Orient, ce grand hall égyptien aux onyx et aux albâtres froids, ces enfilades de pièces immenses couvertes de tentures et d’oeuvres d’art. Cette force qui émanait de tout ce qu’il entreprenait, tu la ressens, tu la reçois mais tu la transmuteras, tu l’élèveras dans d’autres sphères plus subtiles. Il était libre dans cette société, lui qui osa interpeller le Roi comme on ne l’avait jamais fait, en plein Parlement, et toi, c’est cette liberté que tu recherches. Et c’est moi, qui dorénavant serait la seule et unique gardienne de ton avenir.

Je veux que tu reçoives la meilleure éducation. Tu resteras près de moi, je ne veux pas être séparée de toi et tu ne mérites de te mêler à la foule. Tu seras au-dessus de tous. J’ai choisi pour toi, pour parfaire ton apprentissage, un homme qui a créé une Académie des Beaux-Arts à Bath : Alexander Cozens. Si ton précepteur, le Révérend Lettice est un homme sûr et prudent dans ses enseignements, c’est parce que tu dois apprendre la prudence pour obtenir la respectabilité d’un futur Pair du Royaume. Alexander Cozens, lui saura t’emmener sur les rives déjà fertiles de ton imagination et il comblera ton désir de voyager toujours plus loin, plus haut, à l’intérieur de toi-même. Peut-être n’approuverais-je pas toujours le résultat de son enseignement, mais je ne veux pas te déplaire. Cependant, il faut tout de même que tu suives les voies que ton père et moi avions tracées. Ta nature rebelle est si proche de la mienne ! Nous sommes souvent en butte à des affrontements entre ma volonté de te préserver des jalousies de ce monde impitoyable et ton irrésistible besoin de suivre les mouvements de ton âme passionnée.


- Pour revenir à l’ensemble des "Souvenirs imaginaires..."
- Pour poursuivre votre lecture par les "Souvenirs imaginaires d’Alexander Cozens"


Pour répondre à cet article

Pour consulter le forum lié à cet article

The Beckford’s family

 

Les portraits proviennent des sites :
- https://commons.wikimedia.org/
- http://www.ancestryimages.com/proddetail.php?prod=e5129

Cette page a déjà été visitée 1722 fois.


AUTRES ARTICLES DE CETTE RUBRIQUE Souvenirs imaginaires d’Alexander Cozens Souvenirs imaginaires de Louisa Beckford Souvenirs imaginaires de William Courtenay Souvenirs imaginaires de Lady Margaret Gordon Souvenirs imaginaires du Marquis de Marialva Souvenirs imaginaires de W.A. Mozart Souvenirs imaginaires de Gregorio Franchi Souvenirs imaginaires d’Henry Lansdown Souvenirs imaginaires d’anonymes (1) Souvenirs imaginaires d’anonymes (2) Souvenirs imaginaires d’anonymes (3) Souvenirs imaginaires de Maria Hamilton

D'autres articles du site à consulter sur les thèmes traités ici :

Beauté
Souvenirs imaginaires d’Henry Lansdown
Beauté, où es-tu ?
Dans la Forêt
Beauté

Beckford (William)
D’autres idées de visites en Ile-de-France
Un livre sur W. Beckford ?
William Beckford de 1783 à 1785
William Beckford de 1823 à 1844
William Beckford de 1777 à 1783
Des inédits de William Beckford enfin publiés !
Le sanglier des Gordon !!!

Canne à sucre
William Beckford de 1760 à 1777

Cozens (Alexander)
Souvenirs imaginaires d’Alexander Cozens

Education
L’enfance de Thérèse
Haïti : l’action des missions protestantes
Raymond Bernard : "avec une ouverture d’esprit absolue"
Swami Premananda : passé, présent, futur ...
Haïti : l’offensive du clergé catholique : une thérapeutique de choc
"L’Odyssée de l’empathie" : un projet à découvrir !
"Intergénér@tions la rencontre" : un grand prix à saluer !

Force
Jeux de mots laids
Les plantes sur les sentiers 19 à 23 de l’Arbre de vie
Etape 32 : De Pereje par Trabatelo et La Faba à Ô Cebreiro
Les Cuisses ou la seconde Naissance
Libres méditations sur les quarante-quatre lumières de Hannoukah

Hamilton (Famille)
Souvenirs imaginaires d’anonymes (2)
William Beckford à Paris
Les armoiries complètes de William Beckford
Souvenirs imaginaires d’anonymes (3)
William Beckford de 1787 à 1822
Clin d’oeil !

Jamaïque
Qui était William Beckford ?
La famille Beckford à la Jamaïque

Mémoire, souvenir
Les pierres, mémoire du Monde dans la tradition Muisca
Souvenirs imaginaires de W.A. Mozart
Louis-Claude de Saint-Martin
Souvenirs imaginaires de Lady Margaret Gordon
Les petits cailloux

Musique
Etape 15 : De Alcanadre à Logroño
Musicien de l’âme, à tes gammes !
L’instrument et la mélodie
24 h de méditation pour la Terre (9h-10h)
La nuit la plus longue
Festival de musique sacrée de l’abbaye de Sylvanès, du 12 juillet au 30 août 2009
Concert pour la Paix

Onyx et sardonyx
Pierres, Pouvoir et Tradition


Il y a actuellement 0 contribution(s) au forum.

 


Accueil - Alphabétiquement vôtre - Sur les Routes - Horizons Traditionnels - Champs du monde - Plan du site
Copyright © 2002/2020 - Les Baladins de la Tradition