Les racines du "Vieux Code"
mardi 27 février 2024

par Dana Fortuna


Pour revenir au début de cette publication sur "Le "Vieux Code" : aux origines de la Chevalerie"

Les historiens situent l’émergence de la chevalerie telle que nous la connaissons vers l’an 1100 et beaucoup d’auteurs insistent sur les racines Franques. Pour eux, la chevalerie telle qu’elle a été glorifiée par le cycle arthurien serait issue de la terre de France. Si cette version ne laisse pas indifférent notre orgueil national, un souci de vérité nous oblige a étendre le champ de notre recherche en augmentant les facteurs de temps et d’espace et d’interroger, outre l’histoire, le fond du légendaire.

Le « Perceval le Gallois » de Chrétien de Troyes dont l’écriture est située vers 1180 pourrait tirer ses racines de "Historia Regum Britanniae" de Geoffrey de Monmouth qui fut traduit en français vers 1150. Mais le récit de Chrétien de Troyes aurait été rédigé à la demande du seigneur Philippe de Flandres au retour d’un long périple en Orient à la recherche du royaume du prêtre Jean. Perceval nous conte la rencontre d’un jeune homme naïf et un peu gauche avec un groupe de chevaliers qui vont lui apparaître comme nimbés d’une gloire divine. Perceval va alors tout quitter pour devenir chevalier à son tour en se mesurant à de nombreuses épreuves initiatiques.

Le vocable « légende » (de legenda) signifie « ce qui doit être dit ». C’est une référence à cette part inaliénable d’une vérité éternelle qui ne peut pas être occultée ou dissimulée quelles que soient les manipulations opérées sur les textes, les récits, l’histoire, car cette vérité relève de la Tradition Primordiale et mène le cherchant sincère à la rencontre avec sa part spirituelle.

La Tradition Primordiale, elle-même définie comme but suprême, source et finalité de toutes les voies d’accès à la sagesse. Ces voies d’accès exprimées par les sociétés initiatiques authentiques dont les bases demeurent immuables pour le fond mais adaptables pour la forme en fonction des époques et des cultures.

L’une de ces voies est basée sur le « Vieux Code », c’est la chevalerie.

Les Neuf Preux
Cette illustration provient du site : https://essentiels.bnf.fr/

La chevalerie contient les principes les plus élevés qui, s’ils sont respectés et appliqués, vont faire du chevalier un gardien de ces valeurs et un modèle pour la société. La chevalerie n’a pas d’âge, elle est éternelle car ses valeurs s’appliquent à n’importe quelle époque. Elle parle d’honneur, de loyauté, de rectitude, de charité, de courage, de dévouement, de service mais aussi d’accession à un état particulier d’accomplissement qui ne peut être atteint que par l’initiation. Elle véhicule ainsi une part de secrets précieusement préservés parmi lesquels est le secret de nos origines et le secret de la première chevalerie dite « céleste » archétype fondateur et modèle de toutes les chevaleries terrestres.

Le « Vieux Code » dévoile les racines de la chevalerie dans le monde, reflet incarné d’une chevalerie céleste, dont la plus illustre représentation en est l’Ordre du Temple. Ce « Vieux Code » recèle les secrets qui ont été préservés au cours des âges tels les éléments d’un véritable « jeu de piste » initiatique.

Ces secrets ont pu être interdits dans le passé mais nous vivons des temps particuliers : des temps d’apocalypse dans la véritable signification de la racine grecque de ce terme : (apokálupsis) signifiant « dévoilement » ou « révélation ».

Redécouvrir ce « Vieux Code » permet de tracer un itinéraire vers la Tradition Primordiale et son expression au travers du symbolisme du Graal, de l’ordre de Melchisédech et de la chevalerie.

Il est des mots qui nous touchent au plus profond de nous car ils sont en résonance avec les archétypes formateurs voulus et préservés par « Cela » qui nous a créés. Il est des idéaux si magnifiques qu’ils opèrent cette séparation alchimique entre l’impur et le pur, transformant l’être au travers d’un cheminement intérieur, d’un parcours de vie balisé et sécurisé par les principes sacrés d’un code si ancien qu’il remonte à la genèse de l’évolution de la conscience pour la race humaine.

De même que pour les connaissances maintenues accessibles par les centres occultes de préservation de la Sagesse sous la garde vigilante de ceux que nous désignons comme maîtres de sagesse ou veilleurs, les éléments attestant de l’existence du « Vieux Code » existent toujours et demeurent accessibles à quiconque est assez motivé et sérieux pour investiguer.

Pour lire la suite, voir ci-dessous.

Pour répondre à cet article

Pour consulter le forum lié à cet article

Dana Fortuna

 

Les illustrations proviennent des sites :
 https://www.pinterest.fr/
 https://www.moyenagepassion.com/

Cette page a déjà été visitée 270 fois.


Page précédente...

Page suivante...

D'autres articles du site à consulter sur les thèmes traités ici :

Charité
Martin, jeune légionnaire
Le motif central de la marque
Le manteau de Martin
Swami Premananda : choisir sa vie
Les belles vertus de Sainte-Avoye

Chevalerie
Jean-Pierre Bayard parle de Raymond Bernard
"Le Graal, c’est l’accession au secret de la vie universelle..."
"L’oeuvre divine, dans sa réalité permanente, est le sacerdoce éternel..."
Lettre à un jeune chevalier
Vers l’Extase !

Chrétien de Troyes

Courage
Balzac et le Martinisme : Conclusion
Emmanuel Kant
Les plantes sur les sentiers 19 à 23 de l’Arbre de vie
Thrissur, le retour
Persévérance et Courage

Geoffrey de Monmouth

Graal
Kyot, le maître sage
A propos du sanglier...
Le graal de Saint-Michel-en-Grève
Le "Vieux Code" : aux origines de l’homme ?
Le graal de Yamoussoukro

Initiation
Réaliser un Sri Yantra
Après Compostelle vers le bout du monde...
La nuit la plus longue
Dans la Forêt
"Tout en ce monde est initiation"

Jean (Prêtre)
Les Gardiens du "Vieux Code"

Légende
La fontaine de Barenton
La légende de saint Mexme à Rivière
La légende des Sept Dormants

Melchisédech
La doctrine de Martinez de Pasqually
Lumen de Lumine !
Le petit cerf de Chartres
Melchisédech à Chartres
Le mythe de Rama (3)

Parsifal
Les lingams venus d’en haut : un plan sur la comète...
Eclats de pierre

Perceval
Echec et Mat ! (1)
Echec et Mat ! (2)

Révélation
Thérèse de Lisieux
Thérèse de Lisieux : 1895
Paix
Responsabilité
Pierres d’illusions
Le mois de Ramadan 2023 commence le 23 mars

Romans de la Table Ronde
Saint Blaise et Saint Loup
Thérèse de Lisieux : 1888
Merlin
Saint Colomban : la légende
En forêt de Brocéliande

Sagesse
Daniel Pons
"La vie est une exploration quotidienne"
Ibn Arabi
La cosmogonie de Jacob Boehme
"Pour la terre, un autre matin s’est levé..."

Service
Elie dans la tradition musulmane
Sous le signe de la Vierge : sixième jour
Jonas, le têtu !
Athanor !
Gratitude

Temple (Ordre du)
Echec et Mat ! (3)
Sous le regard de l’Ange de Tomar
Marie-Madeleine à Reims
Le Graal : symbole majeur de la Chevalerie
Etape 31 : Molinaseca par Ponferrada à Pereje
"De l’Ordre du Temple médiéval à l’Ordre Souverain du Temple Initiatique"
Un nouveau site sur la toile !

Tradition
Soutenez ce site par un don !
Hommage à Yvonne Bernard
Ecriture et tradition
Hommage à Raymond Bernard
"Quand sommes-nous : nous ?"
Avec "L’homme sans âge", l’étonnant film de F-F. Coppola, Mircea Eliade est de retour !
Retrouvez-nous sur Facebook !


Il y a actuellement 0 contribution(s) au forum.

 


Accueil - Alphabétiquement vôtre - Sur les Routes - Horizons Traditionnels - Champs du monde - Plan du site
Copyright © 2002/2024 - Les Baladins de la Tradition