Joie
jeudi 16 avril 2020
Confinement Jour 31

par Marciel


Et si tout cela était vrai ! Que ce ne soit pas un rêve ! Que pendant un temps suffisamment long de quelques semaines tout le non vraiment indispensable s’arrête sur cette terre !

Se taisent les bruits incessants des encombrements dans les villes saturées de voitures. Se dissipent les fumées suffocantes des usines brouillant l’atmosphère et les rejets polluant les eaux limpides de nos rivières. S’apaisent les désirs de richesses jamais assouvis des puissants de ce monde. Se retrouvent pour chacun les besoins simples et les joies du partage en famille de la lecture et des jeux. Que cela serait doux et régénérateur d’une confiance retrouvée en notre humanité, d’une redistribution équitable du Nord au Sud, d’une capacité à connaître le vrai sens de la vie dans l’amour de l’autre.

Quelle joie immense, incommensurable nous envahirait en ce moment de plénitude devant le renouveau de l’être en devenir dans ce monde. Nous avons tous en tête un moment de joie simple à la vue de quelque scène de la vie courante ; d’un petit enfant qui dort ; d’un proche qui nous regarde en souriant ; d’un paysage découvert à l’improviste où la nature s’anime dans la pureté du matin ; d’un ancien contant, au coin de l’âtre ou sous le manguier, la grandeur de l’esprit s’éveillant en l’homme assagi et en paix.

J’ai en mémoire une scène champêtre à l’époque de notre recherche d’un lieu de vie qu’il me plaît de partager avec vous : Nous avons découvert cette petite maison en contrebas de la route, en haut de la colline ; nous étions fin mars, au tout début du printemps, par une matinée ensoleillée ; descendus de voiture, nous avons suivi le chemin et, devant le petit portail en bois, sommes restés sous le charme de ce petit jardin tout fleuri de bleu, de jaune, de blanc et de rose, d’une prairie miniature avec son puits en pierres, sa margelle et son petit toit en lauze qui attendait là que l’on vienne tirer son eau limpide, claire, douce et si fraîche même en été. Ce fût comme un enchantement, un moment suspendu, encore présent à ma mémoire comme si c’était hier. Un petit coin de vie préservé dans la lumière et les chants d’oiseaux.

Pour répondre à cet article

Pour consulter le forum lié à cet article

Marciel

 

Photo de l’auteur

Les cartes des Anges sont présentées avec l'aimable autorisation des Editions "Le Souffle d'Or" : https://www.souffledor.fr/

Les articles de ce parcours ne se veulent ni complets ni exhaustifs. C'est pourquoi nous invitons les visiteurs de ce site à utiliser largement le forum lié à chaque article en cliquant sur le lien Pour répondre à cet article afin de noter les réflexions, remarques et commentaires qu'ils souhaiteraient partager ici.

Cette page a déjà été visitée 439 fois.


Ange précédent...

Ange suivant...

D'autres articles du site à consulter sur les thèmes traités ici :

16 avril

Amour
La lumière du Tribann
Massages (4)
Balzac et le Martinisme : Conclusion
Mon expérience dans les Crops Circles...
Thérèse de Lisieux : 1895

Confiance
Etape 9 : De Zaragoza par Utebo à Torres de Berrellen
Quand la porte reste fermée...
À Fathepur avec le Dr Kahn
"L’homme a d’immenses possibilités inexploitées et des pouvoirs inconnus."
À fleur de peau
"Planet Positive"

Environnement, écologie
Les statuts de l’association
Le Rire
24h de méditation pour la Terre (18h-19h)
Provenance de la plante
Le projet de la Quinta du Temple
"Ecologie et Spiritualité"
On est prêt !!!

Jardin
"Dieu" et la civilisation UIGOUR...
Un carré magique pour fêter la Lumière
Arrivée à Goa
Thérèse de Lisieux : 1888 à 1890
De Mohanam Homestay à Kannur

Joie
Sous le signe de la Vierge : sixième jour
Sri Aurobindo
Jubilation
Louis-Claude de Saint-Martin
Libres méditations sur les quarante-quatre lumières de Hannoukah
Blanche de Richemont nous offre des instants qui chantent !
Joy for the planet !

Puits
Comme cette femme de Samarie...
Nuits
L’apport fondamental de la version coranique
Le symbolisme du puits
Méditation sur un verset du Qôran

Temps
Jean d’Ormesson
A la découverte du Puy-en-Velay !
Angelo Roncalli
C’est par où, Moi ?
La vibration de la roche
Calendrier de la Tradition : Janvier !
A Lille, le vidéaste Bill Viola nous immerge dans sa vision mystique du "Passage du Temps".


Il y a actuellement 1 contribution(s) au forum.


Pour ajouter un nouveau commentaire à cet article

 


Accueil - Alphabétiquement vôtre - Sur les Routes - Horizons Traditionnels - Champs du monde - Plan du site
Copyright © 2002/2022 - Les Baladins de la Tradition