Accueil du site Horizons traditionnels Symbolisme Voyage au coeur de la Pierre Les pierres, mémoire du Monde dans la tradition Muisca

"La première condition de la vie est de toujours désirer, sans quoi la vie s’arrêterait. C’est un principe vital que d’être toujours insatisfait. La satisfaction ne satisfait pas. Seules les pierres ne désirent rien. Et qui sait ? Peut-être y a-t-il dans les pierres des trous que nous n’avons jamais découverts."
(John Maxwell Coetzee) [1]


Les pierres, mémoire du Monde dans la tradition Muisca
mardi 21 avril 2015

par Stellita



Lors d’un récent voyage en Colombie avec un groupe de cherchants, des chamanes de la tradition Muisca nous ont fait l’honneur de nous accueillir. Ils nous ont accompagnés sur plusieurs de leurs lieux sacrés, aujourd’hui situés dans des parcs archéologiques nationaux : ceci les préserve pour les générations futures, tout en laissant l’accès libre aux chamanes.

A Facatativa, ils avaient demandé aux Pierres l’autorisation de faire un rituel auprès d’elles, avec elles. Et nous avons fait offrande à celles-ci, en arrivant, de petites pierres semi-précieuses déposées dans des interstices. Et après la cérémonie nous avons reçu des colliers avec des petites pierres ayant participé. Un des piliers de cette Tradition est en effet le don réciproque.

Sur certaines on peut facilement voir comme des visages, des yeux ; d’autres sont en surplomb, d’autres nous accueillent en leur sein, et pour d’autres, toujours avec leur permission, nous pouvons les escalader. Tout un peuple de Pierres.

Ces Pierres, nommées « Abuelitas, grands mères », sont la Mémoire, sur les territoires muiscas, et pour tout autre lieu de la Terre. C’est ainsi que ces chamanes peuvent voyager d’un lieu de la Terre à l’autre en allant psychiquement d’une Pierre à l’autre. Et peuvent harmoniser un lieu par un travail sur la Pierre importante localement, à distance ou en se rendant sur place.

Pour les Muiscas il existe des fenêtres dans le temps, et avec les Pierres ce sont des fenêtres dans le temps et dans l’espace.

Plusieurs d’entre nous ont fait, pendant ces rencontres, l’expérience de percevoir des images intérieures s’inscrivant dans leur parcours spirituel, certains les ayant ensuite vu extérieurement. Cela nous aide à mieux comprendre la nature de la Mémoire, essentielle dans la tradition Muisca.

Cette mémoire est accessible au présent et m’a semblé concerner aussi bien le passé que le futur, cette notion chronologique semblant restreinte. Elle diffère en cela de la Mémoire Akashique, définie comme un enregistrement. Pour la mémoire Muisca un mot plus juste, bien que moins beau, pourrait être banque de données.

Enfin une petite remarque concernant le silicium : il est l’élément le plus abondant dans la croûte terrestre après l’oxygène ..... et il est aujourd’hui le composant principal de nos puces et autres accessoires de conservation de données !

Cette Mémoire, pour ces chamanes Muiscas, est accessible pour le bien de l’humanité
dans le respect de la Terre Mère.

Pour répondre à cet article

Pour consulter le forum lié à cet article

Stellita

 

Les photos ont été prises à Facatativa en Colombie.
Copyright "Les Baladins de la Tradition".


Cette page a déjà été visitée 787 fois.


Pierre précédente...

Pierre suivante...

D'autres articles du site à consulter sur les thèmes traités ici :

Chaman
La fontaine de Barenton
L’église d’Irlande : son substrat celte
Pierres, Pouvoir et Tradition
"Les guérisseurs, la foi, la science !" : un DVD à découvrir sans tarder !

Colombie
Harmonie dans la fusion des contraires ou les paradoxes de la Lumière Safran.

Facativa (Colombie)

Harmonie
Souvenirs imaginaires de Louisa Beckford
Raymond Bernard : "pourquoi j’ai fondé le CIRCES..."
Albert Einstein
Thérèse de Lisieux : 1890 à 1895
Thérèse de Lisieux

Mémoire, souvenir
Souvenirs imaginaires d’Henry Lansdown
Souvenirs imaginaires de Maria Hamilton
Souvenirs imaginaires de William Courtenay
Souvenirs imaginaires de Gregorio Franchi
Souvenirs imaginaires du Marquis de Marialva

Muiscas de Colombie

Offrande
La Tasse de Thé
Séisme au Népal : appel aux dons

Peuples amérindiens

Pierre semi-précieuse
Jeu du pendu des Pierres

Pierre, caillou, roche
Les tables de l’Alliance
Pierres sèches
La lune
Charles Ferdinand Ramuz
Pierres d’illusions

Quête spirituelle
Jean-Pierre Bayard parle de Mircea Eliade, Robert Charroux, Dan Brown...
Avec Jean-Pierre Bayard : aux origines de la Franc-Maçonnerie...
Swami Premananda : être ou ne pas être...
Du carbone au diamant
"La prière unit l’homme à Dieu..."
El Peregrino est parti

Rituel
Etape 26 : De Sahagun par El Burgo Raneiro à Mansilla de las Mulas
Histoire de Saint Blaise
Kashi
Swami Premananda : la libération
Festival des lumières

Silicium

Temps
Rencontre avec l’esprit du rocher
Etape 39 : De Negreira par Portocamino et Corzon à Olveiroa
Le Passage sacré
Etape 15 : De Alcanadre à Logroño
La vibration de la roche
Calendrier de la Tradition : Janvier !
A Lille, le vidéaste Bill Viola nous immerge dans sa vision mystique du "Passage du Temps".


 

Durant tout le printemps 2015, un nouvel article de ce "Voyage au coeur de la Pierre" va paraître tous les quatre jours. Pour ne rien manquer de cette aventure et être informé par une rapide annonce dans votre boîte aux lettres de la mise en ligne du prochain article, inscrivez-vous à : "La Lettre des Baladins de la Tradition" ou retrouvez-nous sur "Facebook".

 

Il y a actuellement 6 contribution(s) au forum.


Les pierres, mémoire du Monde dans la tradition Muisca
22 avril 2015, par C.V.

Si chaque main a son étoile, Stellita, abyssum abyssum invocat, nous sommes, mutatus mutandis, interchangeables. Je vous suis donc entièrement dans cette errance rocheuse que nous pourrions illustrer avec une référence littéraire. La première fois que nous avons entendu parler, non pas des Ley lignes et de roches magiques mais de l’usage incroyable qui peut en être fait.( car la question de savoir si les pierres sont G ou si G est une pierre posée par le fidèle de Saï Baba, entraîne logiquement la question de savoir utiliser les pierres) c’est dans la lecture de son livre qu’un ami écrivain m’avait envoyé. Le chapitre de ce livre est " Reviens-elle l’ancienne religion de la terre et du feu  ?", il commence par la publication d’une lettre d’un certain Samartikus envoyée de Moscou en juin 1992, éditeur russe de livres de Guénon, Meyrink. L’auteur dit n’avoir plus de nouvelles de ce médecin russe et de son groupe depuis trois ans, laissant entendre que d’après lui ils ont réussi le passage. Cette lettre dit "Je vous remercie infiniment pour le roman de Graham Masterton, Walkers que vous avez confié à notre camarade A. D. pour qu’il me l’apport à Moscou. En prenant conscience du passage où les anciens Celtes utilisaient les lignes ley pour rejoindre souterrainement le pôle Nord et investir clandestinement l’Eurasie et les Amériques j’ai été saisi comme d’une inspiration définitive, comminatoire et sacralisante..../...au moment où je vous écris je suis tout à fait certain que nous parviendrons bientôt à passer de l’autre côté et qu’en tant que Russes, nous allons tenter alors de rejoindre avant tout le pôle Nord."

Le roman Walkers paru en 1989 à New York, titre mal traduit en 1991 pour Press Pocket sous le titre "d
Démences" est un roman occultiste et de mystère de la meilleure espèce. 137 fous dangereux d’un établissement psychiatrique "Les chênes" dans le Wisconsin disparaissent la nuit du 23/08/1926. 30 ans plus tard un homme d’affaires John T ; Reed Jr. achète l’établissement pour en faire un centre de loisir Le Merrimach ( ou mor- riomach en gaélique qui veut dire : d’une grande profondeur). Antérieurement cet établissement avait été le domaine nommé" Le labyrinthe" d’un occultiste allemand Adolf Krüger qui laissera une bibliothèque occultiste, retrouvée et exploitée par Quintus Huller, ( la quintescence) le chef des fous qui joue les passer murailles. La procédure de passage est simple : Un pentacle des cinq éléments, un vieil air magique joué à la flûte, basé sur la mesure instituée par le passage l’intervalle qui sépare en unissant et qui unit en séparant le deux du trois , quelques strophes en gaëlique : Dia Da Mo Chaim Dia Da Mo chuairt..

..Mon ami écrivait : "On marche alors dans la pierre, les murs, sous l’asphalte, et sous la terre comme on peut marcher dans Terre Eau Feu.tout comme

." Confirmant Masterton dans son roman :" "C’était ainsi que les celtes avaient parcouru le monde apportant leur culture druidique en Amérique du Nord, dans la nuit des temps. Et non par bateaux à bord de coracles ; et ils n’avaient pas franchis à pieds les détroits septentrionaux

." On connait naturellement Stonehenge et Glastonbury, mais pour l’Amérique, ce si roman très instructif signale, Mistery Hill dans la New Hampshire, Gujiyump dans le Connecticut, North Salem, New York., la construction de ce labyrinthe près de Millwaukie dans le Wisconsin, sur un croisement précis de lignes prairies, en faisait le centre principal de la magie de la terre pour tout le continent nord américain. "un site qui avait probablement une signification redoutable en ces temps reculés où l’Amérique avait été explorée par les Celtes, les Scandinaves, et les Egyptiens." Voilà. Nous demandons à quand remonte la tradition des chamanes Muiscas de Colombie ? Qui est à l’origine de leur magie ? Les Atlantes eux même ?
Est ce que las abuelas sont le centre principal pour l’Amérique du Sud ou l’un des plus importants centres de la magie de la terre ?


Les pierres, mémoire du Monde dans la tradition Muisca
21 avril 2015

Le voyage dans les pierres est pas seulement psychiques.


Les pierres, mémoire du Monde dans la tradition Muisca
21 avril 2015, par Jannah

Les trous de ces pierres qui ne désirent rien sont ils des dénommés trous de verre à savoir des ouvertures espace temps ? Les mères pierres des chamanes Muisca sont ils des relais de lignes ley énergétiques permettant de créer un champs anti gravité ? Vaste domaine des recherches d’Alain Boudet. En Colombie justement Province Antioqa il a été retrouvé des avions bibelots jouets antiques dans des tombes Incas datant de plus de 1000 ans , modèles d’avions qui semblent fonctionnels. Les Vimanas dont parlent les Védas. Le voyage dans le temps est encore plus étrange car comment pouvons nous parler de mémoire du futur ? Est ce à dire que tout a déjà eu lieu ?


Pour ajouter un nouveau commentaire à cet article

 


Accueil - Alphabétiquement vôtre - Sur les Routes - Horizons Traditionnels - Champs du monde - Plan du site
Copyright © 2002/2019 - Les Baladins de la Tradition